Blog Page 4

Pierre Rehov s’occupe de Charles Enderlin

0
PUBLIÉ PAR PIERRE REHOV LE 30 MAI 2018

Charles, tu m’as fait l’honneur d’un petit message sur Facebook (auquel je ne peux répondre car tu m’as bloqué) dénigrant mon travail de réalisateur et m’accusant sans plus d’ambages d’être partisan d’une théorie du complot concernant la mort de Mohammad Al Durah dont la diffusion des images, offertes gratuitement à toute la planète par France2, a provoqué le chaos et relancé l’antisémitisme en 2000.

Nous nous sommes tant expliqué sur cette affaire qu’il serait redondant d’ouvrir une fois de plus le dossier. Je me contenterai de rappeler que les experts en balistique, neutres et admis par le tribunal correctionnel de Paris et la Cour d’appel, après avoir examiné tous les éléments en leur possession, ont conclu que les tirs ayant frappé ce pauvre enfant ne pouvaient pas venir de la position israélienne.

Mohammad Al Durah a donc été tué par des Palestiniens, ce qui n’est pas étonnant quand l’on voit l’usage que les organisations terroristes en charge de Gaza (et d’ailleurs) font de leurs enfants.

Je m’étonne d’ailleurs parfois que cela ne te révolte pas ! Serait-ce ce que l’on appelle de l’humanisme sélectif ?

Qu’un soldat israélien, faisant face à 1000 Arabes agressifs et armés de frondes, de pierres, de cocktails Molotov, tire, blesse ou tue, et te voilà scandalisé. Que le Hamas, la Djihad islamique entraînent des gosses de 10 à 13 ans dans des camps paramilitaires, que l’Autorité palestinienne répande la haine anti-juive sur toutes ses chaînes, que l’on appelle à l’extermination des Juifs dans les mosquées, tout cela, en revanche, ne te chagrine pas le moins du monde…

Tu affirmes que je n’aime pas « ton » travail. Faux.

Il t’arrive (rarement il est vrai) de dire la vérité et de montrer une authentique image de la situation dans la région, et j’admire alors le professionnel, regrettant qu’un tel talent soit souvent utilisé pour diffuser des fausses nouvelles (la pire étant Al Durah) et que tu aies fait passé ton idéologie d’extrême gauche avant la plus élémentaire déontologie qui devrait te contraindre à la neutralité.

Merci toutefois de m’accorder le titre de « plus fidèle critique ». Je vais peut-être m’en faire un trophée.

Les vidéos que tu condamnes car elles démontrent la dangerosité des organisations terroristes régnant sur Gaza, l’utilisation de leur population civile comme boucliers humains, l’usage effarant de femmes et d’enfants envoyés en première ligne tandis que des cameramen postés dans ce but choisissent le meilleur angle si, par malheur, l’un d’eux est touché, ces vidéos ont, en effet, été provisoirement censurées par YouTube, qui sous-traite sans doute sa modération dans un pays à salaires réduits où l’on parle français à l’issue d’années de colonisation. Suivez mon regard, mais ce n’est qu’une hypothèse.

Toujours est-il que, ces mêmes vidéos, factuelles et non haineuses, bloquées alors que des milliers d’autres appellent impunément à la haine des Juifs, ont été passées en revue à plus haut niveau et j’ai retrouvé rapidement l’usage intégral de mon compte.

Comme tu peux le voir, il reste encore un semblant de liberté au pays des Bisounours.

Contrairement à ce que tu écris, je ne débite pas de discours. Je montre simplement de vraies images. Elles sont parfois dures, mais je ne les ai pas inventées.

Justifient-elles les tirs à balles réelles ? Ce n’est pas à moi d’en juger.

En revanche, quand Libération et des dizaines de médias à travers la planète titrent « massacre » en 1ère page lorsqu’un les forces de défense d’Israël éliminent une cinquante de terroristes qui tentent de franchir la frontière après avoir été prévenus des risques qu’ils encouraient, ils savent parfaitement qu’ils font le jeu du Hamas, puisque le Hamas, incapable de gagner une bataille, et à court de moyens financiers, surfe sur la presse à laquelle il offre gratuitement des scoops infâmes sur le dos de sa propre population.

Chaque mort palestinienne est pour le Hamas une victoire.

Et tu sais tout comme moi qu’à la minute où les médias arrêteraient de prendre un parti pris systématiquement pro-palestinien, ces derniers, n’ayant plus recours au grand show du terrorisme, aux provocations odieuses destinées à faire des victimes photogéniques à valeur de scoop, cesseraient aussitôt. Une troupe d’acteurs, fussent-ils sanguinaires, cyniques, génocidaires, odieux, racistes et corrompus ne peuvent jouer s’il n’y a plus de spectateurs.

Cela me conduit à la déclaration suivante

  • Vous – journalistes, reporters, commentateurs – qui tombez systématiquement et volontairement, pour ne pas dire avec délectation, dans le piège des organisations terroristes, et pleurnichez quand l’armée régulière et morale d’une démocratie utilise la force, aussi létale fût-elle, pour empêcher une horde de sauvages sanguinaires d’attaquer à la hache, au couteau et au cocktail Molotov des civils – innocents pour de vrai ceux-là – à l’intérieur d’Israël, vous avez, sans le vouloir, du sang sur les mains !

  • Quand vous prenez le parti de la barbarie contre la démocratie pour participer à une mode qui ressemble fort à cet engouement pour le criminel terroriste Che Guevara dans lequel ma génération se complaisait,

  • Quand vous restez confinés à cette image absurde du pauvre Palestinien éternellement victime malgré les milliards qu’il reçoit – et que ses dirigeants détournent – et du vilain soldat israélien assassin quelle que soit l’époque, quel que soit le gouvernement, de gauche comme de droite, vilain car il est soldat, encore plus vilain quand il est israélien, et vraiment d’une authentique laideur puisqu’il est juif…

  • Quand vous tombez dans tous les pièges de Pallywood,

  • Quand vous remontez des informations hors contexte et toujours en prenant parti.

  • Quand vous refusez d’admettre que, pour un Arabe qui se fait appeler « Palestinien » depuis que ce concept a été inventé par Nasser et le KGB en 1964, Israël tout entier est une « colonie » qui ne devrait pas exister et que le terme « occupation » dont vous voulez faire croire à vos lecteurs qu’il ressemblerait à celui de la France sous la botte allemande, alors que pour le Palestinien qui prospère à Ramallah, c’est Tel-Aviv la terre occupée.

  • Quand vous continuerez à fustiger toute action défensive de Tsahal, sous prétexte que ceux d’en face sont moins forts, oubliant qu’un policier armé d’une mitraillette est davantage dans le droit et dans la justice qu’un cambrioleur ou un violeur armé d’un cutter, même si sa force de frappe est dix fois supérieure.

  • Quand enfin, vous détournez les images d’autres guerres pour accuser davantage les Juifs, quitte à vous excuser en dernière page, sur 3 lignes, le lendemain… Vous vous comportez ni plus ni moins comme des criminels, et le sang des victimes civiles palestiniennes, comme celui des Juifs, retombe sur vous tout autant que sur ceux qui produisent le show, puisque vous leur fournissez la tribune et gagnez votre vie sur ces morts.

Alors je te pose la même question que j’ai posée à Laurent Jauffrin en direct sur I24.

Face à une horde sanguinaire qui tente d’envahir un pays ennemi tout en prétendant se livrer à des manifestations pacifiques pour le sale œil de la caméra, tu ferais quoi ?

Tu leur donnerais des fleurs ?

Tu ne te rends pas compte qu’à la minute où Tsahal baisserait sa garde, c’est un massacre qui aurait lieu.

Mieux vaut que 50 terroristes soient partis trouver leurs vierges dans le bordel post mortem qu’ils appellent paradis, plutôt que d’assister à un déferlement cataclysmique qui aurait appelé une riposte massive et fait sans doute des centaines de morts de deux cotés.

Alors, pour le cas où tu ne les auras pas visionnées, je t’offre de regarder de vraies images, pas de celles détournées par « la ligne éditoriale » d’une chaîne acquise à la cause arabe, ni de celles censurées dès le départ par des reporters totalement à la masse, qui ne connaissent rien à l’histoire, comme ils sont si nombreux à couvrir ce conflit qui les dépasse.

Derrière l’écran de fumée, en deux parties :

Derriere l’écran de fumée ( film entier )

0

 

Voici ce qui s’est réellement passe a Gaza en avril et mai 2018. Ces images démontrent que l’organisation terroriste Hamas est a l’origine de toutes les violences et qu’elle se sert de sa population civile comme boucliers humains.

Il faut que cela cesse mais ils continueront tant que de nombreux medias leur accorderont une tribune au lieu de dénoncer leur régime de terreur.

 

Un Palestinien ne peut pas être citoyen d’honneur de Vandœuvre

0

NANCY – TRIBUNAL ADMINISTRATIF
Tribunal administratif de Nancy

un Palestinien ne peut pas être citoyen d’honneur de Vandœuvre

Le tribunal administratif a annulé la décision de la Ville de Vandœuvre de donner le titre de citoyen d’honneur à un leader palestinien considéré comme terroriste par Israël.
VU 8375 FOIS LE 04/06/2018 À 05:04 MIS À JOUR À 07:20
Marwan Barghouti, figure de la cause palestinienne, fait polémique à Vandœuvre. Photo d’archives ER
Photo HD Marwan Barghouti, figure de la cause palestinienne, fait polémique à Vandœuvre. Photo d’archives ER


Marwan Barghouti n’est plus citoyen d’honneur de la ville de Vandœuvre. Ainsi en a décidé il y a quelques jours le tribunal administratif de Nancy. Les juges ont en effet annulé la délibération prise par le conseil municipal vandopérien le 21 novembre 2016.

A une large majorité, les élus avaient décidé ce jour-là de faire un geste symbolique en direction de Marwan Barghouti, figure de la cause palestinienne qui est emprisonnée depuis 16 ans en Israël, et de lui octroyer le titre de citoyen d’honneur.

« Pas justifié par un intérêt local »

Le problème, c’est que le personnage ne fait pas l’unanimité. Si certains le comparent à Nelson Mandela, d’autres le considèrent comme un terroriste condamné à la perpétuité pour cinq meurtres.

« C’est dangereux de mettre en exergue quelqu’un comme cela », soutient Ghozlan Sammy, le président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA). Son organisation est à l’origine de l’action en justice contre la délibération de la municipalité de Vandœuvre.

Dans son jugement, le tribunal de Nancy ne se prononce pas sur la personnalité et le parcours de Marwan Barghouti. Il s’appuie sur l’article L 2121-29 du code des collectivités territoriales qui prévoit que « le conseil municipal règle les affaires de la commune ».

Or, selon les juges, faire citoyen d’honneur le leader palestinien est contraire à ce texte car c’est « une prise de position dans un conflit international » et ce « n’est pas justifié par un intérêt local ». Le tribunal relève aussi que c’est « susceptible de porter atteinte à l’ordre public ».

Sa femme à Vandœuvre le 30 juin
Ce n’est pas la première décision dans ce sens. Car Vandœuvre n’est pas la première ville à décerner au Palestinien le titre de citoyen d’honneur. Une dizaine de communes, essentiellement de la banlieue parisienne, l’ont déjà fait. « Pour nous, c’est une forme d’incitation à la haine contre l’État d’Israël. Ce qui conduit à l’antisémitisme. Nous attaquons donc à chaque fois et nous gagnons », précise Ghozlan Sammy.

De son côté, le maire de Vandœuvre, Stéphane Hablot, se défend de tout antisémitisme : « J’ai une infinie sensibilité pour le peuple juif ». Mais il s’empresse d’ajouter : « je me sens aussi solidaire du peuple palestinien. C’est au fond de mon cœur et de ma raison ». Et l’édile ne regrette pas d’avoir essayé d’honorer Marwan Barghouti : « C’est n’est pas l’homme de guerre que nous avons voulu saluer mais le combattant de la paix qu’il est devenu », se justifie-t-il.

Stéphane Hablot ne fera pas pour autant appel du jugement du tribunal administratif. En revanche, le maire compte bien être présent le 30 juin prochain quand l’épouse de Marwan Barghouti viendra au centre culturel Malraux à Vandœuvre pour inaugurer une expo sur la Palestine.

Source

De nombreuses villes françaises qui comme tout le monde le sait ont solutionné tous leurs problèmes ont décidé de s’attaquer à Israël. Elles rivalisent pour savoir qui va honorer le terroriste Bargouti de la manière la plus voyante. La Syrie ne les concerne pas.

http://www.rfi.fr/hebdo/20150724-aubervilliers-palestine-interdite-marwan-barghouti-citoyen-honneur-israel-justice-prisonniers

« Je suis un ami et un frère d’Israël” , Matteo Salvini nouveau vice premier ministre italien

0

Le nouveau gouvernement italien a été investi, vendredi 1er juin. Il s’agit d’une équipe resserrée de 18 ministres, dont seulement cinq femmes, qui respecte l’équilibre entre les deux forces populistes qui le composent, la Ligue et le Mouvement 5 Etoiles (M5S).

Outre le président du Conseil Giuseppe Conte, professeur de droit de 53 ans totalement novice en politique, ce cabinet compte à sa tête deux vice-Premiers ministres : les leaders respectifs du M5S et de la Ligue, Luigi Di Maio, ministre de l’Industrie et du Travail, et Matteo Salvini, ministre de l’Intérieur.

Selon Libération : « Quelques heures seulement avant de prêter solennellement serment devant le président de la République au Quirinal, Matteo Salvini, le leader de la Ligue d’extrême droite et nouveau ministre de l’Intérieur, était jeudi soir devant ses militants en Lombardie. Celui qui sera aussi vice-président du Conseil n’a visiblement pas l’intention de modérer ses positions. D’autant qu’il est de facto l’homme fort de ce gouvernement antisystème et populiste formé avec le Mouvement Cinq Etoiles (M5S) de Luigi Di Maio et qu’il est porté par les derniers sondages qui donnent à la Ligue plus de 25% des intentions de vote ».

En l’espace de cinq ans, Matteo Salvini a transformé un parti qui, sous le poids des scandales entourant le fondateur Umberto Bossi et de l’usure du pouvoir au côté de Silvio Berlusconi, était tombé en 2013 à 4% des voix. C’est à cette date que Matteo Salvini, aujourd’hui âgé de 45 ans, prend le pouvoir pour changer la formation sécessionniste (qui réclamait l’indépendance du Nord) en un parti d’extrême droite classique, aujourd’hui l’un des plus puissants d’Europe. A coups d’opérations spectaculaires et médiatiques dans des camps de nomades, de déclarations xénophobes à l’emporte-pièce et d’omniprésence sur les réseaux sociaux (il a plus de 2 millions de followers sur Facebook et près de 700 000 sur Twitter), Matteo Salvini s’impose rapidement dans le champ politique.

Selon LPH : « Si Matteo Salvini  joue sur les sentiments anti-immigration qui grandissent en Europe, il a choisi de s’aligner sur les positions très pro-israéliennes de certains partis de l’extrême droite européenne tels que le Parti de la Liberté aux Pays-Bas ou le FPÖ “nouvelle version” en Autriche.

Lors d’une conférence de presse donnée la semaine dernière à propos de l’Europe et de l’immigration, Matteo Salvini a été interrogé par un journaliste sur ses positions face à Israël. “Je suis un ami et un frère d’Israël” a répondu le candidat. Il a rappelé son voyage en Israël en 2016 et rajouté:
“J’éprouve une grande estime et un  profond respect pour la force de résilience d’Israël qui vit dans une région aussi difficile”.
Il a également annoncé que s’il arrivait au pouvoir,
il modifierait la politique de l’Italie vis-à-vis d’Israël dans les institutions internationales et qu’il reconsidèrerait l’aide financière italienne à des institutions telles que l’Unesco “qui se plaît à attaquer Israël”.
“Avec moi, cela ne marchera pas”,

a conclu le président de la Ligue du Nord.

Source

Répression au Nicaragua: où sont les indignés de Gaza?

0

Quand la gauche sélectionne ses combats

La vidéo censurée sur youtube, ici sur vimeo, à voir d’urgence pour comprendre Gaza

0

Non seulement les médias désinforment mais ils tentent en plus de nous bâillonner en nous empêchant de diffuser les preuves de leurs mensonges.
Diffusez au maximum autour de vous.

Rapport: L’UE donne des millions aux groupes BDS en violation de sa propre politique

0

La censure d’Erdogan en Turquie,
elle contamine la France, par la menace et l’intimidation.

0

À Avignon, des partisans fanatiques d’Erdogan ont pris pour cible un kiosque qui affichait la première page du magazine @LePoint .
La censure d’Erdogan s’est établi en Turquie, aujourd’hui, elle contamine la France, par la menace et l’intimidation.

Vendredi après-midi, une dizaine d’hommes ont exigé le retrait d’une couverture du Point présente sur un kiosque, dans le centre-ville du Pontet (Vaucluse), comme l’atteste plusieurs vidéos publiées sur les réseaux sociaux.

Sur cette une de l’hebdomadaire apparaît le portrait du président turc Recep Tayyip Erdogan, avec comme titre : « Le dictateur ». Une couverture qui a irrité une partie de la communauté turque de la ville, visiblement pro-Erdogan. Plusieurs personnes ont ainsi exigé le retrait de l’affiche auprès des agents JCDecaux

 

La mairie du Pontet a jugé, dans un communiqué, « inacceptable » ces incidents. « Des menaces caractérisées à l’encontre de la kiosquière (ont été proférées), contre l’afficheur du prestataire spécialisé dans le mobilier urbain publicitaire et qui ont conduit ce dernier à retirer l’affiche de la une du Point apposée sur le kiosque à journaux du centre ville du Pontet. Joris Hebrard – (le maire du Pontet) – a demandé ce jour, au directeur régional de la société mise en cause de faire remettre l’affiche au plus tôt.

En effet, on ne transige pas avec la liberté d’expression en France et encore moins au Pontet ».

 

 

Donald Trump : un an après, le premier bilan

0

 

Elu en novembre 2016 Président des Etats-Unis, à la surprise générale, Donald Trump a été investi en janvier 2017, il y a juste un an.

Critiqué et moqué de toute part, les media, les observateurs et politologues spécialistes des Etats-Unis ne lui donnaient pas plus que trois mois au pouvoir. Incapable, fou, instable, illuminé et impliqué dans des scandales graves, voire d’intelligence avec une puissance étrangère, il devait être destitué. Dans le cas contraire, l’anarchie et les révoltes règneront aux Etats-Unis. Un an après, voici l’heure d’un premier bilan :

Donald Trump est toujours là, il est à 42 % d’opinion favorable malgré les attaques incessantes et violentes dont il fait l’objet de la part des grands média américains. La situation économique est très satisfaisante avec un chômage presque inexistant. Quant à la puissance américaine dans le monde, elle ne se dément pas. Mais tout cela n’empêche pas une guerre ouverte que lui ont déclarée ses adversaires. Peut-on parler de démocratie à géométrie variable ?

 

L’Arabie Saoudite va boycotter l’Allemagne

0

L’Europe ne va pas être  confrontée qu’à des sanctions américaines suite à son soutien de l’accord sur le nucléaire iranien. L’Arabie Saoudite commence à « punir » les pays de l’Union Européenne et l’Allemagne va être la première touchée.

L’hebdomadaire allemand « Der Spiegel » annonce que le prince héritier Mohamed Ben Salman a ordonné à tous les bureaux gouvernementaux de geler immédiatement tous les contrats avec les sociétés allemandes.

Les principales touchées seront les grosses multinationales comme Baïer et Siemens qui ont de gros contrats avec le ministère de la santé saoudien et Daimler qui était sur le point d’effectuer une vente de plusieurs centaines d’autobus au ministère des transports saoudien.

Environ 800 sociétés allemandes sont présente sur le marché de l’Arabie Saoudite. L’an passé les exportations allemandes se sont chiffrées à 6,6 milliards d’euros. Alors que les exportations allemandes en Iran se chiffraient à 3 milliards d’euros.

Cette décision fait suite  au rappel, par l’Arabie Saoudite  de son ambassadeur en novembre dernier à cause de  la position allemande sur l’Iran.