Blog Page 70

Un ex-terroriste comdamné à mort en Algérie s’installe en France

0

Merouane Benahmed est un ex-membre du groupe terroriste islamique armé (GIA), comdamné à mort en Algérie, vit depuis quelques jours à trois kilomètres de la frontière administrative qui sépare le département français la Mayenne du Maine-et-Loire en toute tranquillité.

Cet homme de 41 ans a participé à de nombreux attentats sanglants en Algérie pour l’instauration d’un Etat islamique. Condamné en 2006 en France à 10 ans de réclusion pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, il se voit interdire définitivement de vivre en France. Mais dans le même temps, son pays natal, l’Algérie, le condamne par contumace à la peine capitale.

A sa sortie de prison en 2011, l’ex-djihadiste ne peut être expulsé de France vers l’Algérie puisqu’il y est condamné à mort. Aussi, le ministère de l’Intérieur l’assigne à résidence et lui somme de trouver un pays d’accueil. D’abord hébergé dans le département du Gers, il est ensuite transféré dans le Maine-et-Loire à Beaupréau puis depuis quelques jours à Segré, à 3 kilomètres de la Mayenne. L’homme, logé et nourri par l’État français, vit avec son épouse et ses trois jeunes enfants. Il doit pointer plusieurs fois par jour à la gendarmerie.

Théoriquement libre, il est toutefois interdit de mouvement et de travail. Une situation inextricable qui commence à inquiéter la municipalité et la population française. Averti au dernier moment de l’arrivée de cet administré gênant, le maire de Ségré prévient dans les colonnes du Courrier de l’Ouest qu’il « ne va pas cesser de se mobiliser tant que cette situation ne sera pas réglée. » Neuf individus se trouvent aujourd’hui en France dans une situation similaire.

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Un accord pire encore que ce que nous avions imaginé

0

Charles Krauthammer, célèbre chroniqueur politique dans plusieurs grands médias tels le , Washington Post et Fox News a sévèrement critiqué l’accord nucléaire avec l’Iran dans un article du Washington Post intitulé « Pire que ce qu’on pouvait imaginer »

Krauthammer rappelle qu’il a écrit il y a à peine deux semaines un article intitulé « Le pire accord de l ‘histoire de la diplomatie américaine » mais que la réalité a encore dépassé ses craintes.

« Qui aurait pu croire qu’on abandonnerait l’embargo contre l’Iran sur les armes et les missiles balistiques qui plus est pendant la négociation sur le nucléaire.
Quand on a demandé à Obama comment se fait-il que les prisonniers américains n’étaient  pas mentionnés dans l’accord, il a répondu que ça ne faisait pas partie d’un accord nucléaire.

Et l’abandon de l’embargo sur les armes conventionnelles, ça en fait partie ?

L’autre choc majeur dans l’ accord final est ce qu’il est advenu du projet d’inspections « anytime, anywhere ». (Sans prévenir et partout)
D’après l’accord final, l’Iran a le droit de refuser à des inspecteurs internationaux l’accès à tout site nucléaire non déclaré. L’opposition est alors tranchée par un comité  dans lequel l’Iran est représenté. La demande passe ensuite par plusieurs autres commissions dans lesquelles l’Iran siège également.

Même si la demande des inspecteurs est acceptée, le processus d’approbation peut prendre 24 jours.
Et que pensez-vous qu’il restera après 24 jours ?

Krauthammer conclut :  L’ensemble du processus est grotesque.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Remy Taieb pour Defense Medias Israel

Le Rabbin de Menton molesté avant la cérémonie d’hommage aux victimes des crimes racistes

0
Illustration :

« Dimanche matin, dans la rue piétonne, le rabbin de Menton a reçu un coup dans le dos asséné par un individu qui n’a pas manqué de l’insulter.

Une triste coïncidence. Alors qu’il s’apprêtait à participer à la cérémonie commémorant l’anniversaire de la Rafle du Vel d’Hiv et célébrant en même temps la journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’Etat français et d’hommage aux Justes de la France.

Visiblement d’origine italienne, l’individu est activement recherché par les services de police et grâce au réseau de caméras de surveillance de la ville. »

Source : Nice Matin

Escalade dans la confrontation DAESH – HAMAS ?

0

Selon l’AFP : Des attentats quasi-simultanés ont détruit dimanche les voitures de cinq membres des branches armées du Jihad islamique et du Hamas, confronté à la contestation grandissante de salafistes radicaux dans la bande de Gaza.
Ces attaques n’ont pas été revendiquées pour le moment.

La police du Hamas, au pouvoir dans l’enclave palestinienne, n’a accusé personne mais elle a promis que les « saboteurs » ne pourraient « pas échapper aux sanctions ».

Ces attentats sont inédits à différents niveaux: c’est la première fois que le Jihad islamique, deuxième force à Gaza et allié du Hamas, est ainsi visé; c’est aussi la première fois qu’une attaque coordonnée –les cinq bombes ont explosé en l’espace d’un quart d’heure dans le même quartier de Cheikh Radouane– vise autant de membres des mouvements islamistes à Gaza.

Selon les témoins, des bombes avaient été placées sous trois voitures appartenant à des membres des brigades al-Qassam, la branche armée du Hamas, et deux à des membres des brigades Al-Qods, la branche armée du Jihad islamique.

Dimanche matin, les explosions ont totalement détruit les véhicules dont les carcasses gisaient, carbonisées, devant les domiciles de leurs propriétaires, sans toutefois faire de victime. Seuls des « dégâts matériels » sont à déplorer, a assuré la police du Hamas qui a annoncé avoir ouvert une enquête.

 

Jonathan Pollard peut-être bientôt libre

0

Les médias américains ont rapporté ce week-end que Jonathan Pollard pourrait être libéré le 21 Novembre 30 ans après son arrestation.

 

Selon le rapport, le ministère de la Justice « envisage sérieusement » la libération de l’espion israélien de 61 ans, détenu à la prison de Caroline du Nord. Un porte-parole du ministère de la Justice s’est refusé à tout commentaire
Bien qu’arrivant au terme de sa peine, la Commission des libérations conditionnelles, a la possibilité de reporter la libération. La décision finale est attendue prochainement.
Pollard a été arrêté en 1985 pour transfert d’informations classifiées à Israël alors qu’il travaillait dans la Division du renseignement de l’US Navy.
Deux ans plus tard, il a été condamné à la réclusion à perpétuité et la peine a été fixée à 30 ans.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Remy Taieb pour Defense Medias Israel

Les « loups solitaires » chassent désormais en meute

0

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé mercredi 15 en soirée que 4 hommes âgés de 16 à 23 ans avaient été arrêtés lundi 13 juillet. Ce groupe projetait de perpétrer un attentat sur un site militaire français.

Dans la foulée de leur arrestation, ils ont été placés en garde à vue dans les locaux de la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) à Levallois-Perret.

Selon France Info, le projet d’attentat des trois individus était d’enlever et de décapiter un haut gradé de l’armée française ciblé sur la base militaire de Port-Vendres, près de Perpignan.

Ils « voulaient filmer cet acte barbare et le diffuser sur Internet », ont-ils expliqué aux enquêteurs après être passés aux aveux.

Symboliquement, l’attaque terroriste était programmée pour le 7 janvier 2016, soit un an jour pour jour après l’attentat contre Charlie Hebdo perpétré par les frères Kouachi.

Parmi les trois gardés à vue, deux personnalités se détachent. L’un d’eux, le plus âgé, serait un ancien militaire de la Marine nationale, réformé en 2013, comme l’a souligné Bernard Cazeneuve. C’est lui qui aurait exprimé la volonté de décapiter l’un de ses anciens responsables hiérarchiques.

Le mineur de 17 ans est décrit comme le principal instigateur.

Il avait été signalé pour ses « velléités de départ en Syrie », a expliqué le ministre de l’Intérieur.

Repéré pour son activisme sur les réseaux sociaux, ce jeune homme était en contact avec des djihadistes français, aujourd’hui incarcérés. Il avait fait l’objet d’un entretien administratif par la DGSI en octobre 2014.

http://bcove.me/ihiegn0i

Mazal Tov : La petite amie de Guilad Shalit a reçu une bague de sa mère

0

Fin des rumeurs ! Après deux ans de relation avec l’ancien captif sa petite amie Adi Sigler a reçu une bague  de sa mère.

On attend désormais la demande en mariage.

Malgré une longue relation stable qu’ils partagent loin des projecteurs, Sigler a partagé un post romantique sur Facebook , révélant un peu de la vie de Shalit, alors qu’habituellement il garde jalousement sa vie privée.

« Voilà donc notre famille. Gilad dans le rôle du père et moi dans celui de la mère. Bella est notre petite princesse . En ces jours, où d’une part la tête est à fond dans les études, d’autre part la douleur des souvenirs et la réflexion sur le passé, je suis juste contente que tu sois ici avec moi, tu es à moi, tu es le plus sensible le plus humble, le plus optimiste, et tu m’aimes en retour.
On attend de bonnes nouvelles, et de bonnes notes.
Je t’aime, tu es l’homme de ma vie,  »
a écrit Adi Sigler sur Facebook

Mazal Tov et tous nos voeux de bonheur 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Remy Taieb pour Defense Medias Israel

Critiques : Tsahal met en danger les armées occidentales

0

Les avocats et les experts militaires occidentaux préviennent:

les restrictions imposées par le bureau du procureur militaire israélien aux combattants dans la bande de Gaza établissent des normes impossibles à tenir par de les armées occidentales.

Précautions de grande envergure

Lors d’une réunion sur une base militaire à la périphérie de Gush Dan un juriste allemand a convenu que l’armée israélienne a fait « de grands et nobles efforts» pour prévenir les blessures de civils de Gaza et d’autres conflits, mais il a ajouté que « ces mesures de précaution dépassent largement le nécessaire » et que l’armée israélienne crée ainsi un précédent inacceptable pour les autres pays démocratiques qui peuvent se trouver impliquées dans des guerres asymétriques contre des acteurs non étatiques cruelles foulant aux pieds les lois de la guerre « .

Risque réel

« Tsahal envoie des avertissements qui dépassent largement les exigences de la loi , mais parfois beaucoup plus aussi que ce que la logique opérationnelle peut supporter », a déclaré Michael Schmitt, directeur du Centre pour l’étude de l’International College Law Stockton de la marine militaire des États-Unis, qui a récemment terminé une étude approfondie sur les systèmes de repérage de Tsahal.
« Les gens vont commencer à penser que les Etats-Unis et d’autres démocraties occidentales devraient imiter les comportements des combattants d’Israël avec d’autres types de conflits. Ceci constitue  un risque réel. »

L’article original a été publié dans l’hebdomadaire ‘Weekly Standard’.

L’article complet en hébreu :
http://mida.org.il/2015/06/17/%D7%94%D7%9E%D7%A9%D7%A4%D7%98%D7%99%D7%96%D7%A6%D7%99%D7%94-%D7%91%D7%A6%D7%94%D7%9C-%D7%9E%D7%A1%D7%9B%D7%A0%D7%AA-%D7%90%D7%AA-%D7%9E%D7%93%D7%99%D7%A0%D7%95%D7%AA-%D7%94%D7%9E%D7%A2%D7%A8%D7%91/

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Remy Taieb pour Defense Medias Israel

Fusillade dans une base militaire aux USA , 4 Marines ont été tués.

0

 

CHATTANOOGA, Tennessee – Un homme armé a déclenché une fusillade dans deux installations militaires jeudi dans le Tennessee, tuant au moins quatre Marines et blessant un soldat et un officier de police.  Le tireur  a également été tué.

Le Maire de  Chattanooga Andy Berke a déclaré que cinq personnes sont mortes en tout, dont le tireur. De source judiciaire , le tireur  a été identifié comme Mohammed Youssef Abdulazeez.

http://video.foxnews.com/v/4358377502001/officials-5-victims-in-chattanooga-shootings/

Agression antisémite violente au Blanc Mesnil.

0

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme apprend avec consternation la nouvelle agression commise ce jour 15 juillet 2015,vers 5h30, contre une famille juive, à son domicile à Blanc Mesnil, par des individus armés,cagoulés, qui les ont ficelés « saucissonnés » molestés violemment,et séquestrés.

Le fils a été très gravement blessé et hospitalisé. Les parents ont été aussi très sérieusement atteints,et également hospitalisés/ Les agresseurs ont été décrits comme d’origine africaine. Ils détenaient des armes de poing. Ils auraient volé 2500 euros et la voiture Mercedes de la famille. Ils auraient aussi emporté les clés de la bijouterie située à Paris 10 eme.
Selon nos informations, le ou les auteurs auraient déclaré aux victimes que:

 » s’ils sont venus chez eux c’est parce qu’ils sont juifs et qu’ils ont de l’argent ».

Cette attaque rappelle singulièrement l’agression commise récemment à Créteil. Le cliché du « juif et l’argent » reste tenace dans les mentalités. Le BNVCA redoute que le fléau de l’antisémitisme se développe de plus en plus.

Alors que l’Etat a pris des mesures pour protéger les édifices , les synagogues, les centres communautaires, les écoles juives, en maintenant le plan Vigipirate, en postant des soldats devant tous ces établissements,nous constatons que les cibles des antijuifs, sont de plus en plus les enfants juifs portant kippa attaqués dans la rue, les commerces juifs, leurs clients et désormais des familles juives dans leur propre domicile .

L’augmentation des chiffres de l’antisémitisme sur le premier semestre constitue un indicateur éloquent. Le BNVCA demande à la Police Judiciaire saisie de l’enquête, de tout mettre en oeuvre pour identifier les auteurs de ce crime, et vérifier la réalité du mobile antisémite aggravant.