Blog Page 77

Riposte contre le BDS

0

La récente tentative d’écarter Israël de la FIFA aura probablement été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

La contre attaque s’organise.

Au niveau du gouvernement israélien :

La vice ministre des affaires étrangères Tsipi Hotoveli planche sur la mise en place d’un programme complet avec l’aide des représentations pour contrer les initiatives de boycott.

Au niveau du parlement israélien :

A l’initiative de députés de trois des grands partis, Michael Oren de (Koulanou de Kahlon),   Michal Rozin (Meretz) et Nahman Chaï (Camp sioniste)

Un débat a été organisé sur le thème « Le boycott et la délegitimisation d’Israël dans les organisations internationales »

Au niveau international avec les amis d’Israël :

Sheldon Adelson et sa femme qui sont parmi les plus grands donateurs pour Israël seront les hôtes d’une réunion privée de philanthropes et d’organisations juives à Las Vegas destinée à élaborer des stratégies afin de contrer la hausse de l’activité anti-Israélienne.

La réunion aura lieu ce week-end au casino Venetian Adelson. Aux côtés d’Adelson, on retrouvera l‘homme d’affaire Haim Saban, le promoteur immobilier israélien, Adam Milstein, et la femme d’affaires canadienne, Heather Reisman.

On a appris que l’association des étudiants britanniques venait de se joindre au boycott du BDS. La réaction du ministère israélien des affaires étrangères ne s’est pas faite attendre :

« Cette décision n’a aucune implication pratique. Elle correspond aux positions anti-israéliennes défendues dans le passé par cette organisation.  Au lieu de manifester leur haine pour Israël ces étudiants feraient mieux de consacrer du temps à l’apprentissage de l’histoire. Ils comprendraient que la distance entre la haine , les préjugés et les crimes abominables n’est pas énorme.

Carton rouge pour la FIFA

0

En marge des crimes abominables commis, notamment dans le nord d’Israël, des centaines de milliers de morts en Syrie, des assassinats, des décapitations, des viols et des lapidations. Alors qu’en plus, on vient de découvrir que 7 parmi les plus hauts dirigeants de la FIFA étaient impliqués dans une affaire de corruption de plusieurs centaines de millions de dollars depuis une vingtaine d’année. La FIFA examine une proposition demandant l’exclusion d’Israël de ses rangs. La politique du deux poids, deux mesures s’illustre à nouveau dans un summum d’hypocrisie.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu qui a rejoint hier la bataille pour empêcher l’éviction d’Israël de la FIFA a déclaré :

«En ce moment même, nous menons, avec Ofer Eini (dirigeant le la fédération israélienne de football) et les membres de l’Association de football, une persistante et juste sans précédent dans l’expérience de l’attaque palestinienne l’Etat d’Israël et le football israélien. Il est important pour vous de savoir : Le mouvement de boycott d’ israël du monde de football et de l’arène internationale en général n’est pas dû à quelque chose que nous faisons ou ne faisons pas Il découle de son opposition à notre droit à notre propre Etat « ..

Netanyahu se demandait «comment peut-on expliquer le fait que la plupart des décisions du Comité des droits de l’homme des Nations Unies sont dirigées contre Israël ? Pas de protestations contre le massacre de centaines de milliers de personnes innocentes à quelques kilomètres de notre frontière dans le Nord ?

Il a précisé qu ‘«il n’y a aucune raison de condamner l’Etat d’Israël ou le football israélien. L’inverse est vrai. Israël n’est certes pas un pays parfait, cela n’existe pas, mais elle respecte les droits humanitaires dans un espace où ces droits sont bafoués.
Nous continuerons à nous battre contre la campagne de délégitimation menée contre notre pays. Au final, nous gagnerons parce que nous sommes justes et nous n’avons pas peur de dire la vérité ».

Le Premier ministre a déclaré au Président de la FIFA que si elle excluait Israël, d’autres pays l’utiliseraient à leur tour pour régler des comptes avec leurs rivaux. La FIFA serait ouvertement politisée et condamnée à disparaître ».

Le président de l’Union des associations européennes de football (UEFA), Michel Platini, a quant à lui exprimé son soutien total à la position de l’Association israélienne de football face à la demande de l’Autorité palestinienne d’exclure l’Etat hébreu de la FIFA.

« Le président de l’UEFA Michel Platini s’est dit convaincu qu’Israël ne sera pas exclu des compétitions internationales. Il a appelé toutes les associations affiliées à l’UEFA à agir conformément à la décision du comité exécutif de l’organisation et à voter contre la suspension d’Israël des établissements internationaux.

« Israël n’a pas violé le règlement et il n’y a aucune raison de le suspendre », a déclaré Platini.

 

Hello world!

0

Welcome to WordPress. This is your first post. Edit or delete it, then start blogging!