Conquête d’Israël par l’islam: une nouvelle tentative qui échoue

0
1627

Mon titre ne dit pas « vague de violence » entre palestiniens et israéliens. Ni conflit pour la création d’un Etat palestinien. Ni 3e intifada ou désespoir des jeunes palestiniens.

Car il s’agit de l’invasion du monde par l’islam. Comme chez vous en Europe sous une forme pacifique. En Israël, l’invasion échoue.

Ce matin, l’armée israélienne a tiré sur un colon palestinien qui tentait de donner un coup de couteau à un citoyen juif, dans la ville d’Hebron illégalement occupée par les palestiniens. Le barbare terroriste est mort.

Il y a quelques minutes, vers 8:30, un terroriste musulman a été abattu par un policier. Au moment ou le policier lui demandait ses papiers d’identité, le musulman a sorti un couteau pour frapper le policier, qui a tiré.

Sur la scène internationale, Israël hausse le ton

Hier soir, le gouvernement a prévenu le Conseil de sécurité de l’ONU qu’Israël n’acceptera aucune présence internationale à Jérusalem. Les casques bleus, supposés assurer des missions d’observations, servent complaisamment de boucliers aux terroristes après leurs attaques, empêchant Israël de riposter. Au sud Liban, ce sont les forces de l’ONU qui ont fermé les yeux tandis que le Hezbollah s’armait jusqu’aux dents.

"Comment poignarder un juif"

Danny Danon, l’ambassadeur d’Israël auprès des Nations unies, a présenté à l’ONU une affiche traduite en anglais, d’un document qui explique en arabe aux élèves des écoles « comment poignarder un juif ». Il a demandé au Conseil de sécurité de condamner ces incitations qui « nourrissent la terreur ». Etant donné que l’Europe finance les livres d’école des colons palestiniens qui incitent explicitement à la haine des juifs, la demande de Danon est décorative.

Vendredi 16 octobre dans l’après midi, le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-Moon a condamné l’incendie criminel du lieu Saint juif de la tombe de Joseph par les islamistes et demandé que les coupables soient présentés devant la justice. Il avait également condamné la destruction des vestiges de Palmyre par d’autres islamistes, mais les mots n’arrêteront pas ce cancer.

Une réaction à la haine, musclée et juste

Vendredi, le ministre de l’intérieur Silvan Shalom a donné l’ordre de révoquer la citoyenneté de Mohammed Mafarja, le terroriste arabe israélien coupable de l’attentat à l’explosif de Tel Aviv en 2012.

L’organisation médicale internationale Physicians for Human Rights a vivement critiqué la décision du gouvernement israélien d’avoir montré des images d’un adolescent arabe palestinien hospitalisé.

Mahmoud Abbas avait déclaré aux médias internationaux qu’Israël avait « exécuté » l’enfant.

Le gouvernement avait alors publié les photos et la vidéo du jeune terroriste en bonne santé, faisant le V de la victoire avec arrogance (il a poignardé deux israéliens) pour prouver qu’il était en vie et que Abbas mentait.

La morale de l’histoire est que l’histoire immorale ne change pas : pour certains, quoi que fassent les juifs, ils ont tort. Là, cette organisation de médecins d’extrême gauche ne pardonne pas à Israël de s’être défendu du mensonge. Jamais Physicians for Human Rights ne s’est offusqué lorsque les médias montre les images d’enfants palestiniens ensanglantés.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Benjamin Netanyahou aux ennemis d’Israël : « vous n’avez pas réussi dans le passé, et vous ne réussirez pas cette fois »

Dans un communiqué, Benjamin Netanyahou a déclaré qu’accuser Israël d’utiliser une force excessive est « totalement perfide », car « les forces de sécurité des autres nations auraient répondu de la même manière. »

A bien regarder, ceux qui accusent Israël de riposte disproportionnée refusent en réalité l’idée que les juifs aient l’insolence de se défendre efficacement.

Lors d’une réunion de cabinet, Netanyahou a remis quelques pendules à l’heure :

« Je dis aux ennemis d’Israël : vous n’avez pas réussi dans le passé, et vous ne réussirez pas cette fois à détruire l’Etat d’Israël.

J’ai donné l’ordre d’un renforcement massif de la présence des forces de sécurité. Nous avons ajouté des brigades en Judée-Samarie, nous avons mobilisé des escadrons de police des frontières à Jérusalem et partout dans le pays, et j’ai pris des mesures pour faire interdire le mouvement islamiste extrémiste qui incite et organise la violence.

Nous avons pris l’initiative de détruire les maisons des terroristes et d’agir contre les incitateurs. Nous avons fait des arrestations et nous travaillons à rendre illégal le Mouvement islamique.

Nous avons connu des attaques terroristes avant et après l’établissement de l’Etat d’Israël. Elles ne viennent pas de la frustration pour le manque d’avancées diplomatiques. Le motif du terrorisme est de nous détruire. C’était l’objectif du terrorisme depuis les premiers jours du sionisme, et c’est l’objectif actuel. »

Enfin, lors d’une conférence de presse, Benjamin Netanyahou a vivement critiqué la Maison blanche, qui dans ses déclarations a établi une « symétrie déoloyale entre les victimes israéliennes et les attaquants palestiniens. »

L’accusation vaut aussi pour les journalistes français, mais il ne serait pas digne du premier ministre israélien d’écraser des morpions.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Article précédentMensonge sans gêne et en direct
Article suivantIsraël rejette la proposition française.
CONTRIBUEZ VOUS AUSSI A LA DEFENSE D'ISRAEL UN GESTE SIMPLE PARTAGEZ LES PUBLICATIONS ET VOUS MULTIPLIEREZ LA DIFFUSION. Défense Médias Israël est "Likée" par plus de 60 000 Amis et bénéficie de plus de 200 000 vues hebdomadaires et plus de 100 000 interventions sur la page dans plus de 50 pays. La page et le site publient plus de 200 documents chaque semaine, originaux ou adaptés , en français, en anglais et en hébreu. Ses buts sont la lutte contre la désinformation sur Israël, contre le BDS, contre l'antisémitisme, les antisémites et les antisionistes. L'aide et la promotion de l'Alyah.