Blog

POURQUOI (il faut) VOTER YAMINA – AYELET SHAKED

0

Avant de commencer l’énumération je précise et ça va sans dire,
que chacun est libre de voter pour le parti de son choix du moment qu’il vote pour …..

que comme la majorité des israéliens j’apprécie le travail accompli par Bibi et je considère qu’aujourd’hui il est le mieux placé (et de loin) pour diriger le pays.

que, contrairement au messages qu’il essaie de faire passer un parti Yamina fort sera un atout pour son futur gouvernement.


Qui est Ayelet Shaked  

  1. Ayelet Shaked a 43 ans. Elle est née à Tel Aviv. Elle a servi dans Tsahal et elle est ingénieure en informatique de formation. Elle est mariée à Ofir Shaked pilote de chasse sur F-16. Ils ont deux enfants, un garçon et une fille.

  2. Sa mère, est ashkénaze  tendance travailliste. Son père, est Sefarade tendance likoud.Elle s’est imprégnée de ces 4 mondes dans lesquels elle a grandi et les connait. C’est une garantie supplémentaire pour l’égalité entre les différentes composantes d’Israël et du monde juif.

  3. Le parti YAMINA est, comme son nom l’indique, un parti de droite avec des convictions de droite et un parcours de droite. Il est clair qu’il soutiendra la candidature de Natanyaou et toutes les tentatives de faire croire le contraire sont fallacieuses.
  4. De 2006 à 2008, Ayelet Shaked a été directrice du cabinet de Benjamin Netanyahu. Elle le connaît donc suffisamment pour coopérer avec lui.

  5. C’est une femme brillante. L’expérience des femmes est nécessaire dans la vie politique. Il est temps de commencer à préparer une relève éventuelle. Ayelet est une personnalité appréciée de tout le côté droit de l’échiquier politique. De nombreux dirigeants du Likoud ont tenté de la faire accepter par Bibi mais se sont heurtés à une fin de non recevoir sans qu’on sache la raison.


  6. Le 6 mai 2015, le Premier ministre, Benjamin Netanyahou,, nomme Ayelet Shaked ministre de la Justice14,15,16. Après avoir mené sous la précédente législature le combat pour le service militaire des ultra-orthodoxes, elle a pour ambition de diminuer les pouvoirs de la Cour suprême d’Israël17.

  7. C’est la seule femme à être chef de parti pour ces élections
    Elle a réussi, sans être elle-même religieuse à fédérer les partis sionistes religieux de droite. Convaincant au passage le Rav Peretz (ancien grand rabbin de Tsahal et pilote d’hélicoptère)  de lui céder la place de leader. Ce qui démontre un sens aigu de la négociation du compromis et du pouvoir de conviction.
  8. Au ministère de la justice elle a engagé des réformes en profondeur vers une simplification des procédures un raccourcissement des procédures et une rationalisation des audiences. Cette réforme est passée malgré les critiques des avocats. Ce qui démontre une capacité à lutter contre des corporatismes et imposer des réformes.
  9. Au cours de son dernier mandat, Ayelet Shaked a entamé une « révolution conservatrice » au sein de la Cour suprême. Elle a nommé 334 juges en quatre ans, dont six à la Cour suprême, ce qui représente environ 40% de tous les juges de la Cour suprême. Le but étant de « recadrer » la cour dans son rôle qui n’était pas à l’origine celui de législateur suprême ayant un droit de veto sur les lois votées par le parlement démocratiquement élu. Elle a la ferme intention de poursuivre ces réformes.   
  10. C’est une femme influente : En 2017 et 2018, elle a été classée première sur les listes de femmes les plus influentes de Forbes Israël , devenant ainsi la première femme à être classée deux fois de suite [86] .
  11. Yamina est un mouvement qui rassemble les religieux et les non religieux. Essentiellement religieux il est dirigée par Ayelet Shaked qui se définit comme non religieuse. Il y règne une ambiance de respect entre religieux et non religieux. Elle pourra mieux que quiconque recréer cette ambiance et gérer les inévitables conflits entre ces 2 modes de vie.
  12. Yamina avec à sa tête Ayelet Shaked, Naftali Bennett, le rav Rafi Peretz et Betsalel Smotrich est le seul parti qui s’engage à enclencher un plan national de 100 millions de shéquels par an pour l’intégration des OLIM DE FRANCE déjà présents en Israël et l’encouragement à la Aliya de 50.000 juifs qui d’après une étude de l’IFOP souhaitent faire leur Aliya.


    En conclusion Ayelet Shaked est une femme de grande qualité dont beaucoup prédisent qu’elle sera un jour premier ministre de l’état d’Israël.

    Si, comme moi,  vous le pensez également vous avez la possibilité de faire aujourd’hui le premier pas dans cette direction.

  13. https://www.inn.co.il/News/News.aspx/413145



Votez à droite !!! Votez ימינה
Votez bien !!!!    Votez  טב
ET QUE LA MEILLEURE GAGNE

La dégénérescence du groupe islandais

0

 Après la victoire de Netta Barzilai en 2018, certains d’entre eux avaient signé une pétition en ligne appelant au boycott de l’Islande à l’Eurovision organisé en Israël. Mais, ne craignant ni le ridicule ni la contradiction ils s’étaient inscrits et avaient remporté, en mars dernier, les sélections islandaises avec le titre Hatrid Mun Sigra (La haine vaincra).
Constatant, l’échec total de leur démarche à laquelle s’étaient pourtant associés les plus grands antisémites comme Roger Waters, le BDS et quelques inconnus, ils se sont repliés sur la soirée en direct bien déterminés à gâcher la fête.

 » LA HAINE TRIOMPHERA « 

Le groupe de dégénérés islandais vêtu, et même dévêtu dans la pure tradition de son univers BDSM (bondage, discipline, sadomasochisme) et sa musique entre électro-hardcore et techno, s’était gardé de tout coup d’éclat pendant sa prestation. Leur chanson : « La haine triomphera”, portait déjà, à elle seule un message clair.

Vers 0h55 dimanche, alors que les animateurs Bar Refaeli et Erez Tal étaient en train de communiquer les points attribués à chaque pays par les téléspectateurs, les membres du groupe Hatari ont dérapé en ne respectant pas le règlement. À l’Eurovision, la consigne est claire: le concours ne doit pas servir d’outil de propagande. Mais les Islandais s’en sont affranchis en montrant « courageusement » devant les caméras plusieurs écharpes affichant leur soutien à la Palestine. Une séquence furtive, le réalisateur ayant très rapidement changé de plan pour revenir sur les présentateurs de la soirée, copieusement sifflée par le public.

CONCLUSIONS

Espérons que leur geste sera reconnu et que les palestiniens leur décerneront la médaille de la « patrie reconnaissante » avec en prime un séjour tous frais payés à Gaza.

Espérons que ça leur donnera l’occasion de partager leur slogan « la haine vaincra » avec les champions incontestés du domaine.

Espérons qu’ils auront droit aux visites des toits de Gaza desquels ont été balancés plusieurs homosexuels avec les yeux bandés.

Espérons qu’ils profiteront d’être sur place pour tester leurs talents de provocateurs auprès de leurs amis du hamas.

L’Union européenne de Radio-télévision (UER), organisatrice, a souligné dans un communiqué que leurs agissements
« contreviennent directement » aux règles du concours, et « les conséquences (en) seront discutées » par la direction de la compétition.

Espérons sans trop y croire qu’il y aura des conséquences sensibles, sans quoi ce concours risque de valider définitivement le slogan de cette bande de dégénérés.

Reproduction autorisée avec la mention : © Rémy TAIEB pour Defense Medias Israël





700 raisons DE NE PAS CREER
un Etat palestinien

0

Un État indépendant contrôlant ses propres frontières, la « Palestine » serait donc libre d’importer des camions chargés d’armes iraniennes.

Les près de 700 roquettes tirées sur Israël depuis la bande de Gaza par le Hamas et le Jihad islamique palestinien au début du mois de mai ne constituaient pas une nouvelle vague de la même mini-guerre entre Israël et le Hamas à laquelle le monde s’était habitué. Quelques semaines à peine avant le lancement du «pacte du siècle» du président américain Donald Trump, les roquettes offrent 700 affirmations éclatantes indiquant pourquoi un État palestinien ne doit pas être créé.

Pendant des années, la communauté internationale a harcelé Israël pour qu’il quitte Gaza. On a dit aux Israéliens que si seulement «l’occupation» prenait fin, les Gazaouis embrasseraient la paix. La présence de soldats israéliens et de communautés juives à Gaza constituait un obstacle à la paix et, une fois Israël retiré, les Palestiniens à Gaza n’auraient plus aucune raison d’attaquer Israël, ont-ils déclaré. «Si même un seul missile était tiré sur Gaza depuis Israël», l’armée israélienne serait justifiée de réoccuper la région, ont-ils déclaré.

À ce moment-là, de nombreux experts militaires israéliens ont mis en garde que le retrait était un plan dangereux. Ils croyaient que Gaza était une ceinture de sécurité vitale pour le sud d’Israël et un tampon entre Israël et une Egypte de plus en plus instable. Ils ont fait valoir qu’une bande de Gaza sous contrôle palestinien deviendrait un terrain fertile pour les terroristes islamistes et un gigantesque dépôt de stockage d’armes à utiliser contre Israël.

Mais finalement, la pression internationale est devenue insupportable. Les brimades constantes des fonctionnaires du département d’État américain, des émissaires de l’Union européenne et des chroniqueurs du New York Times ont porté les dirigeants politiques israéliens à rude épreuve. Ils ont décidé de jouer un pari. En 2005, sans exigences ni conditions préalables, Israël a retiré tous ses soldats de Gaza et expulsé de force tous les 10 000 résidents juifs de la région.

Pour les promoteurs de concessions territoriales israéliennes, Gaza était censée créer le précédent dont ils espéraient qu’il se reproduirait bientôt en Judée-Samarie.

Gaza est au contraire devenue l’illustration la plus explicite de la raison pour laquelle abandonner la Judée-Samarie à une Autorité palestinienne hostile et extrêmement corrompue est une idée dangereuse.

Imaginez à quoi auraient ressemblé les actions des Palestiniens à Gaza si les factions militaires terroristes avaient été des Palestiniens de Cisjordanie agissant depuis l’intérieur d’un État palestinien en Cisjordanie.

Malgré la tournure plaisante de la phrase, il n’existe pas de «État palestinien démilitarisé». Un État indépendant contrôle ses propres frontières. La «Palestine» serait libre d’ouvrir ses frontières aux camions qui embarquent des armes iraniennes.

Si Israël essayait d’intervenir, il serait accusé d’avoir violé la souveraineté palestinienne, dénoncé à l’ONU et menacé de sanctions de la part de l’UE.

Maintenant, à propos de ces 700 roquettes: Un État palestinien en Judée-Samarie voudrait dire que la frontière avec la Palestine atteindrait les banlieues de Jérusalem et de Tel Aviv. Ces 700 fusées pourraient avoir visé le Mur des Lamentations dans la vieille ville de Jérusalem, la Knesset ou des avions à passagers atterrissant à l’aéroport international Ben Gourion.

Les terroristes et leurs roquettes disparaîtront rapidement derrière les boucliers civils des vergers, des tunnels et des lieux sûrs palestiniens. Le gouvernement palestinien déclarerait que les attaques étaient «regrettables» mais qu’ils «ne peuvent contrôler tous les éléments extrémistes».

La Palestine continuerait à accumuler un énorme arsenal d’armes – comme le Hamas et le Jihad islamique l’ont fait à Gaza, et tout comme le Hezbollah l’a fait dans le sud du Liban – et Israël serait impuissant à l’arrêter sans déclencher une guerre préventive ni inviter à la colère la communauté internationale.

Il existe de nombreuses autres raisons de s’opposer à la création d’un État palestinien en Cisjordanie. Il est probable qu’un Israël considérablement réduit ne sera pas en mesure de prospérer économiquement et d’avoir de la place pour de nouveaux immigrants, que ses villes deviendront insupportablement surpeuplées et deviendront de plus en plus invivables. Il y a aussi la tragédie pour les Juifs de ne pas pouvoir visiter les sanctuaires bibliques juifs tels que la grotte des patriarches à Hébron et le tombeau de Rachel à Bethléem.

Il existe également le risque que l’expulsion forcée en masse de centaines de milliers d’Israéliens de ces territoires provoque un conflit civil généralisé en Israël.

Mais pour l’instant, gardons à l’esprit que la sécurité nationale de tout Israël est en jeu. Ces 700 fusées étaient le rappel dont nous avions besoin.

Source :https://www.israelhayom.com/opinions/700-reasons-not-to-establish-a-palestinian-state/

Les israéliens sont nuls

0

Aujourd’hui, jour de la Nakba : ou pourquoi les Israéliens sont nuls
Article publié il y a 5 ans par Dreuz plus que jamais d’actualité.

Palestinian women sit together at a newly opened upscale Italian cafe in the West Bank city of Ramallah

Aujourd’hui c’est la Nakba, jour destiné à célébrer « l’expulsion » des arabes de Palestine par les juifs en 1948.

Mon ami Reuven Tal disait ce matin: « Je trouve les juifs vraiment nuls en expulsion. Un million d’arabes vivent en Israël, soit 20% de la population totale. »

Reuven a raison, les juifs sont nuls en expulsion.

Mais ils sont également nuls en génocide, les arabes vivant en Judée Samarie et à Gaza étant quatre fois plus nombreux en 2014 qu’en 1948,

Ils sont nuls en Apartheid, un juge arabe siège à la cour suprême, et a envoyé en prison le président d’Israël, et de nombreux arabes ont des postes clefs dans la société civile israélienne,

De plus, les Israéliens sont nuls en nettoyage ethnique, Israël étant constitué de citoyens d’au moins 70 différentes origines, et des musulmans noirs d’Afrique risquent chaque jour leur vie pour venir se réfugier en Israël,

Pour tout dire, les israéliens sont très nuls aussi en blocus. Ils n’ont pas été capables, malgré le blocus de Gaza, d’empêcher la construction de deux centres commerciaux, huit hôtels quatre étoiles et trois hôtels cinq étoiles, un aqua-park, ni l’installation de concessionnaires BMW, Mazda, Toyota, Mercedes, Fiat, VW etc, dans la bande de Gaza.

Et en crise humanitaire ? N’est ce pas très nul de livrer plus de cent camions remplis de vivres et d’aide humanitaire chaque semaine à Gaza, quand on veut être à la hauteur de la pire crise humanitaire du siècle dénoncée par Amnesty International ?

Mais là où je trouve les Israéliens carrément ridicules, c’est en colonisation.

Des colonisateurs qui rendent le Sinaï à l’Egypte, donnent Gaza aux arabes de Palestine, et acceptent, lors des accords de Camp David, de faire cadeau de 96% de la Judée et Samarie sur laquelle ils ont de solides droits, et la moitié de leur capitale Jérusalem à des nouveaux arrivants, c’est franchement pas sérieux, comme colonialisme.

Et ça : cela fait 60 ans que le monde entier dénonce la colonisation de la « Cisjordanie » : 60 ans pour coloniser un lopin de terre de la moitié d’un département français avec l’une des armées les plus puissantes au monde, et ils n’ont toujours pas terminé ?

[gdl_icon type= »icon-arrow-right » color= »#FF0000″ size= »15px »]Et la honte absolue, c’est qu’ils ne sont pas même capables de se conduire correctement en bons criminels de guerre : quelle idée d’installer un hôpital à la frontière syrienne pour soigner les blessés de la guerre civile. Ne peuvent-ils pas, comme leurs voisins libanais et syriens, faire appel à leurs snipers pour les abattre dès qu’ils franchissent la frontière ?

Pfff… des bons à rien.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Ce n’est pas seulement l’ambassadeur, c’est la France

0
Gérard Araud, ancien ambassadeur en Israël, n’a rien appris sur la complexité de la situation israélienne au cours des trois années qu’il a servi à Tel Aviv.

Gérard Araud a été ambassadeur de France en Israël pendant trois ans, au cours desquels il aurait pu se rendre compte de la complexité de la situation et des défis existentiels auxquels Israël est confronté, ou plus précisément des menaces. À l’époque, Israël connaissait la fin de la deuxième intifada et de la deuxième guerre du Liban. Deux décennies plus tôt, pendant la Première guerre du Liban, Araud était le secrétaire général de l’ambassade de son pays à Tel-Aviv. Ces deux affectations auraient pu lui ouvrir les yeux s’il avait été juste, curieux ou pensant.

Mais Araud représente parfaitement le patronage arrogant de la diplomatie française et européenne. Lui et ses semblables à Paris et dans les ministères des Affaires étrangères à Londres, Berlin, Madrid et Stockholm sont toujours certains que leurs propos façonneront le monde, comme ils le firent à l’époque du colonialisme européen. 

Ils se permettent donc de traiter Israël comme « ce petit pays de merde », comme l’a dit l’un des collègues d’Araud – l’ancien ambassadeur de France en Grande-Bretagne. 
Israël est leur sac de frappe, comme les Juifs. Et plus le monde devient compliqué, plus ils frappent.

Lorsque Araud a commencé son mandat d’ambassadeur en Israël, Boaz Bismuth (alors correspondant en Israël et aujourd’hui rédacteur en chef pour Israël) a entendu Araud faire des remarques très peu diplomatiques sur le pays dans lequel il avait été envoyé en tant que haut diplomate. Il a qualifié Israël de « paranoïaque » et de Premier ministre d’alors, Ariel Sharon, de « grossier ». Les propos ont été tenus lors d’un cocktail, mais sans aucun titre officiel. Araud et le ministère français des Affaires étrangères ont tout mis en œuvre pour les empêcher de devenir publics. Mais quand ils l’ont fait, ce n’est pas Araud qui a été puni pour ce qu’il a dit – c’est Bismuth, qui avait refusé de céder à la pression pour garder les commentaires secrets.

Araud n’a pas appris sa leçon. Et pourquoi devrait-il? N’importe quel gouvernement qui se respecte aurait convoqué l’ambassadeur pour une mise au point, aurait gelé sa nomination en Israël, l’aurait rappelé et l’aurait envoyé terminer sa carrière diplomatique dans des endroits plus difficiles. Mais en ce qui concerne Israël, Paris – comme le reste des capitales européennes – respecte des règles différentes. Les attaques contre Israël sont considérées comme évidentes, naturelles, souhaitables et garantissent un avancement professionnel aux diplomates. Plus il y en a, mieux c’est.

Ainsi, après avoir qualifié Israël de « paranoïaque » dans une conversation privée, Araud a officiellement annoncé qu’il était ambassadeur et a accusé les Israéliens de souffrir d’un trouble mental « anti-français ». Cela aussi n’était pas un motif pour rappeler le psychologue. Quand il a finalement fini son séjour à Tel Aviv, Araud a été élevé à l’échelon supérieur et a été nommé à l’un des plus hauts postes du ministère des Affaires étrangères français, après quoi il a été nommé ambassadeur de France à l’ONU. De là, il s’est vu confier le poste le plus prestigieux. de tous – représentant son pays à Washington. En guise de remerciement, il frappe à nouveau Israël, le qualifiant d ‘«État d’apartheid». Ce courage étonnant pourrait le voir devenir ministre du cabinet du président Macron.

Mais Araud n’est pas le problème. Il est simplement un symptôme du désordre mental anti-israélien – pour ne pas dire antisémite – qui afflige les diplomates français et européens. Les émissaires européens ne veulent pas pardonner à Israël, qui non seulement ne disparaît pas des cartes, mais est également en plein essor. Ce désordre, qui découle de la haine primale, est à la base de la rigoureuse approche professionnelle de la diplomatie française et européenne sur tout ce qui touche au Moyen-Orient et fait de l’Europe le plus grand obstacle à la paix dans notre région.

Leur rancune contre Israël aveugle la plupart des diplomates européens aux changements et développements au Moyen-Orient et en fait les plus grands partisans des ennemis d’Israël, de l’OLP aux ayatollahs en Iran. Il n’ya pas le moindre élément réaliste dans cette approche obsessionnelle et hostile. La diplomatie française doit s’attaquer d’urgence à son «désordre» anti-Israël.

Source : https://www.israelhayom.com/2019/05/01/its-not-just-the-ambassador-its-france/


© Traduction et adaptation Rémy TAIEB pour Defense Medias Israël

Cher Emmanuel,
mon cher « ami »

0
ראש הממשלה בנימין נתניהו במסע"ת עם נשיא צרפת עמנואל מקרון בארמון האליזה. צילום: חיים צח / לע"מ‎ Photos By : Haim Zach / GPO

Je te remercie pour ton chaleureux message de félicitations pour ma réélection à la tête d’Israël pour les 4 années à venir. J’ai compris que tes occupations ne t’avaient pas permis de le faire plus tôt. J’ai été conforté quand j’ai appris que tu avais été le premier à saluer un autre juif qui a été élu président de l’Ukraine. Je sais à quel point, ton équipe du quai d’Orsay et toi même souhaitiez me voir reconduit et je suis ravi d’avoir pu vous procurer ce moment de joie.

A propos, merci d’avoir reçu Lapid en catastrophe pour ajouter une dernière note de ridicule dans sa campagne même si lui , a cru que tu faisais ça pour l’aider.

Quand tu écris « euphémiquement »:
« La France entretient une relation d’amitié exceptionnelle avec Israël. », je ne peux m’empêcher de penser au psaume 118 dans lequel nous demandons à D. « Protège moi de mes amis, je me charge de mes ennemis ». Tes preuves d’amour à l’ONU, à l’UNESCO, au sujets de l’ambassade américaine à Jérusalem, du plateau du Golan et avec les européens nous « touchent » profondément.

Mes services m’ont récemment transmis ta demande :
me recommandant vivement de « changer [la] décision portant sur le gel des transferts à l’Autorité palestinienne des fonds issus des prélèvements de taxes ».
Ton incapacité à redresser la France, les nombreux échecs subits depuis 2 ans suivis de 24 semaines de casseurs et de crises violentes et l’incendie de la cathédrale de Notre Dame ont visiblement causé des dégâts dans ton système de réflexion.
Je te savais fatigué mais là, il n’y a pas de doute possible, tu as besoin d’urgence de repos.


Au cas où ta mémoire serait également touchée, je te rappelle que :
Le montant gelé équivaut au montant versé par l’autorité palestinienne aux terroristes et à leur famille qui sont leurs « héros » et dont ils souhaitent encourager la reproduction;

Ce gel est conforme à une loi voté par 87 députés (sur 120) de la Knesset d’un pays démocratique, Israël, et non pas une république bananière qui prends ses instructions à l’Elysée ou au quai d’Orsay.



En langage diplomatique, voici notre réponse : (officielle)
« Votre requête n’est ni juste moralement, ni juste au niveau diplomatique, et elle contredit même les principes de la politique européenne dans la lutte antiterroriste. »


En conclusion, je te souhaite un bon repos car les tâches qui t’attendent chez toi sont nombreuses et complexes. Il faut aussi que tu gardes un peu de forces car dans quelques semaines, mon (vrai) ami Trump va publier son « plan du siècle »

Je ne sais pas pourquoi mais j’ai l’impression que ça va pas te plaire du tout, du tout.

TON AMI « INCONDITIONNEL »

Reproduction autorisée avec la mention : © Rémy TAIEB pour Defense Medias Israël

Le vainqueur vaincu

0

Discours étonnant, inattendu et surréaliste de la part d’un homme qui ambitionnait de diriger Israël.

Alors que les médias diffusaient des résultats partiels serrés et contradictoires, l’équipe dirigeante de Kahol Lavan, inspirée par la méthode Coué, s’est imaginée qu’il suffisait de déclarer qu’ils avaient gagné pour que ça devienne une réalité.

Gantz a pris la direction de ce show incroyable. Affichant son sourire ravageur , accompagné par le regard complice et amusé de ses acolytes bienheureux il a expliqué à quel point son programme était meilleur.
Puis avec un air mi moqueur mi compatissant, il a remercié Bibi pour son « service  » rendu à Israël. Il a expliqué à quel point on avait tenté de le dissuader de se présenter mais qu’heureusement il avait résisté avant d’annoncer sûr de lui et jubilatoire sous les applaudissements de son public.

« DANS DES ELECTIONS IL Y A DES PERDANTS ET IL Y A DES GAGNANTS ….. ET NOUS SOMMES LES GAGNANTS

Comment terminer un show de ce niveau.
Les stratèges et experts en marketing du parti avaient pensé à tout. Les 4 dirigeants dont trois anciens chefs d’état major se sont pris par les épaules, tête en avant et ont entamé une danse enfantine en ronde avant de saluer leur public en se tenant par la main et levant les mains vers le haut comme de vrais vainqueurs. A ne pas rater !!! tout à la fin.

Personne ne sait ce qui leur est arrivé pendant la nuit. Aucun d’eux n’ose plus parler aux médias.

Les chiffres qui ne mentent pas : 8 ans de malheur sous Obama, 2 ans de bonheur avec Trump

0

Il ne se passe pas un jour sans que les médias ne dénigrent le président Trump. Même Joy Behar, la célèbre présentatrice télé d’ABC News, a admis que le TDS, le syndrome de dérangement anti-Trump, est bien réel et qu’il obscurcit le jugement de la gauche (1).

J’ai de nombreux amis, à gauche comme à droite, qui reconnaissent enfin qu’ils sont noyés sous les Fake News concernant Trump. Peu s’obstinent à le nier. Les plus lucides me disent que les bonnes informations ne sont pas publiées et qu’ils ne les trouvent nulle part. C’est ce que je vais réparer aujourd’hui avec des données chiffrées que personne, même les pires ennemis du président, ne conteste, et c’est pour cela qu’elles sont si bien cachées.

Sous 8 ans de présidence Obama (2)

  • Le revenu moyen des ménages a baissé de 2000 dollars,
  • Le nombre d’Américains vivant sous le seuil de pauvreté a augmenté de 10 millions,
  • Le nombre d’Américains vivant de tickets alimentaires est passé de 28.2 millions à 46.5 millions,
  • Le coût de l’assurance santé (équivalent sécurité sociale en France) a progressé de 40% avec Obamacare,
  • Le nombre d’Américains propriétaires de leur logement a baissé de près de 4%,
  • Le taux de participation à l’emploi a atteint son plus bas niveau depuis mars 1998,
  • Les Etats Unis ont perdu 246 000 emplois manufacturés,
  • Obama a accumulé à lui seul plus de dettes que la somme de tous les présidents américains : 19 300 milliards de dollars. Elle était de 10 025 milliards de dollars lorsqu’il est arrivé au pouvoir,
  • Pour la première fois depuis 30 ans, la productivité a baissé de 0.2% en 2016,
  • En 2016, la croissance était à son plus bas niveau depuis la crise de 2008,
  • En 2009, quand Obama accéda au pouvoir, le taux de pauvreté des noirs était de 25.8 %. En 2014, selon Pew Research Center, le taux est monté à 27.2%,
  • CNNMoney indique que : « le revenu moyen des minorités a baissé de 9 % entre 2010 et 2013, comparé à une baisse de 1 % pour les blancs, »
  • Depuis 2009, le revenu moyen des non-blancs (noirs+ hispaniques) a baissé de 10% à 33,000 dollars par an,
  • Entre 2010 et 2013, la valeur de tous les biens possédés par une famille noire moyenne a baissé de 16.600 à 11.000 dollars, soit une baisse de 34%.
  • Coté emploi, « la participation des Afro-américains à la force de travail a encore baissé de 0.3% pour atteindre 60.2%, c’est le chiffre le plus bas depuis décembre 1977.
  • Le nombre de familles noires propriétaires de leur logement a chuté de 6 %, le double des familles blanches.

Après seulement deux ans de présidence Trump, l’économie est une réussite exemplaire (3)

  • En février 2019, la bourse a connu son meilleur mois de janvier depuis 30 ans,
  • Toujours en février, l’Amérique a battu le record absolu de 100 mois consécutifs de croissance de l’emploi,
  • Janvier 2019 marque le 16e mois consécutif avec une croissance de l’emploi supérieure à 100 000 nouveaux emplois.
  • Les salaires des travailleurs américains ont augmenté de plus de 3 % au cours de l’année écoulée, la première fois depuis plus de 10 ans que ce seuil est franchi, selon le ministère du Travail.
  • Début 2019, le taux de chômage des anciens combattants a atteint son plus bas niveau depuis 18 ans,
  • Pour 2019, la croissance du PIB sera probablement supérieure à la croissance de 3,3 % enregistrée en 2018, soit près de 4 %.
  • En 2020, la croissance pourrait être encore plus forte.
  • Pour la première fois en plus de 20 ans, le nombre de personnes inactives – sans emploi et qui n’en cherchent pas – a diminué de 647 000 au cours des 12 derniers mois.
  • En 2018, le salaire horaire moyen a progressé de 3%, à 27,48$,
  • Le chômage des Noirs est tombé à 5.9% (il n’était jamais tombé à moins de 7%), c’est le chiffre le plus bas jamais enregistré.
  • Le taux de chômage des femmes a atteint son niveau le plus bas depuis 65 ans,
  • En novembre, l’optimisme économique des petites entreprises a atteint son niveau le plus élevé depuis 45 ans,
  • En novembre encore, le taux de chômage a atteint son niveau le plus bas depuis un demi-siècle.
  • En septembre 2018, le revenu des classes moyennes a atteint son plus haut niveau historique, et il continue d’augmenter,
  • En septembre encore, grâce aux déréglementations, les Etats-Unis sont devenus le 1er producteur de pétrole au monde, devant l’Arabie Saoudite. Les exportations de pétrole ont progressé de 80% à 2,2 millions de barils/jour, et pour la première fois de l’histoire, les exportations de pétrole du Texas ont dépassé les importations,
  • En août 2018, l’emploi des jeunes a atteint son plus haut niveau depuis 50 ans,
  • En juillet, le ministère du Travail indiquait que le taux de chômage sur l’ensemble des États-Unis était le plus faible depuis décembre 1969,
  • En juin, il y avait près de 7 millions d’offres d’emplois disponibles. Soit + 21,5% depuis que Trump est élu, et c’est le record de tous les temps.
  • Avec un chômage au plus bas depuis 1969 à 3,8%. Le salaire horaire à + 2,7%, le très anti-Trump New York Times titrait en juin : « Nous manquons de mots pour dire à quel point l’économie va bien »,
  • En avril 2018 le PIB des Etats-Unis a dépassé les prévisions et atteint son plus haut en 15 ans,
  • En mars 2018, la confiance des ménages américains atteignait son plus haut depuis 14 ans,

Source © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

  1. Washington Examiner
  2. Investors
  3. Fox NewsReal Clear PoliticsThe FederalistDes Moines Register,

Le nouveau tube de Netta Barzilaï

0

 

Bassa Sababa,
le clip tout en rose de Netta Barzilaï

La nouvelle chanson de Netta Barzilaï, la gagnante de l’Eurovision 2018, vient de sortir.
Le phénomène s’amplifie avec le succès.

_______________________________________

צפו בביצועים של נטע ברזילי מהתכנית « הכוכב הבא » לשיר « Sing Hallelujah »

La même dans l’émission de la nouvelle star

Impossible de ne pas y ajouter quelques uns des milliers de commentaires sur près de 10 millions de vues.

Is she Israeli? She is AMAZING!! 😍❤
I have no idea what she’s saying but I absolutely love this omg

This is amazing. I live in South Korea. All I hear about Israel is from the news. Missiles, conflict, bombings, you know the usual rep. I watch this performance. It is epic. From now on, when I hear about Israel, I will think, “Ah, that’s where Netta lives.” This reminds me that art is everywhere and it is beautiful.

Elvis Presley : King of Rock’n’Roll
Michael Jackson : King of Pop
Netta : Queen of Looper