Blog

Europe, arrête de donner des leçons à Israël

0

 

Le vieux continent traverse une grande éclipse de raison.

N’est-il pas merveilleux de voir le silence de l’Europe sur l’agression de l’Iran contre Israël et l’autodéfense de l’Etat juif?

 L’Europe semble avoir choisi la voie de la lâcheté et de la disgrâce, la voie de la décadence morale et politique progressive. L’Europe a choisi l’Iran sur Israël.

Le pacifisme, l’apaisement et la lâcheté n’ont jamais conduit à autre chose qu’un résultat: la guerre. 

Le vieux continent vit une grande éclipse de raison dont nous ne voyons pas la fin. Ensuite, nous nous plaignons si l’Europe compte peu: demain et après-demain, il importera de moins en moins. Israël saura se défendre, mais l’Europe risque de devenir la péninsule asservie du Moyen-Orient dans le chaos.

L’Iran, ravivé par l’argent occidental pusillanime, bat sur le tambour de guerre et attaque Israël à travers le Hezbollah et la Syrie. Que vont faire les bureaucrates européens? Vont-ils demander « le calme des deux côtés »? L’ONU, qui a déjà succombé aux Etats voyous, va-t-elle condamner les « représailles israéliennes »?

Que diront ceux qui s’inquiètent de la loi polonaise sur les camps d’extermination face à un régime de négation de l’Holocauste, semi-nucléaire, avec des missiles à longue portée et obsédé par la destruction des «sionistes»?

Même la perception de ce à quoi ce petit pays doit faire face fait défaut. Le Shin Bet, le service secret interne d’Israël, vient de nous donner les chiffres: 113 attentats terroristes tentés ou réussis au mois de janvier à Jérusalem, en Judée et en Samarie. Une moyenne de 3 attaques par jour dans les rues, contre les soldats, aux postes de contrôle. Et en 2017, plus de 1 100 attaques terroristes déjouées.

Quel pays européen, qui se range maintenant avec l’Iran, résisterait dans ces conditions? 

Regardez dans le miroir avant de donner des leçons à Israël.

Source

Reproduction autorisée avec la mention :
© Traduction et adaptation Rémy TAIEB pour Defense Medias Israël

Patrice Quarteron à Mennel Ibtissem : “T’es un immonde cancer”

0

Sur sa page Facebook, le boxeur Patrice Quarteron s’est adressé à Mennel Ibtissem, qui a quitté l’émission The Voice, accusée d’avoir fait l’apologie du terrorisme sur les réseaux sociaux. 

À Mennel Ibtissem,
Aux fausses idoles d’un islam soi-disant acceptable en Occident,
Aux jeunes perdus dans les tourments de prédicateurs de « l’à peu près »,

Chère Mennel,

En t’écoutant chanter dans l’émission « The Voice », beaucoup d’entre nous se seraient retournés.
Tu possèdes une voix d’or.
Tes octaves provoquent une vive émotion qui s’enracine dans l’esprit.
En te voyant, on découvre une jeune femme assise.
On te devine fragile.
Tu chantes du Leonard Cohen.
Ce monstre sacré aujourd’hui au panthéon des poètes décédés.
Un juif de génie.
Un poète sans frontières.
Mais quelque chose cloche.
Tu sens « l’pas clair ».
Les internautes s’interrogent.
Alors, on sort les pinceaux.
On devient archéologues.
On traque Internet.
Tu postes ta vie sur les réseaux.
Alors, on la décrypte.
Et là, on tombe des nues.

Chère Mennel,
T’es un cancer.
Un immonde cancer.
Et parmi toutes les horreurs que tu as l’élégance de cracher sur le net, il y a ce tweet :
« C’est bon c’est devenu une routine, un attentat par semaine !! Et toujours pour rester fidèle, le “terroriste” prend avec lui ses Papiers d’identité. C’est vrai que quand on prépare un sale coup, on n’oublie SURTOUT PAS de prendre ses papiers !! #prenezNousPourDesCons ».
Ça ne te dérange pas de voir des gens crevés.
Des têtes écrasées.
Des corps démembrés.
De toutes les confessions : musulmans, catholiques, juifs ou autres.
Non, ça, tu t’en fous.
Toi, les gamins écrabouillés, ça te donne envie de causer papiers d’identité.
Toi, les familles endeuillées et polytraumatisées, ça te donne envie de causer complots.
Toi, les larmes d’une fillette pour sa mère, ça te donne envie de mettre des guillemets au mot « terroriste ».
Tu me dégoûtes.
Tes tweets puent le charognard.
Chère jeune fille,
Ces islamistes revendiquent leurs attentats.
Qu’ils prennent leurs papiers ou non, ces sous-merdes sont fières.
Tout comme toi, ils rêvent de devenir des stars dans leur domaine.
Et s’ils ratent leur coup et qu’ils veulent se barrer à l’étranger, ils en auront bien besoin de leurs papiers.
« N’oubliez pas vos papiers les copains ! ».
Tu pourras filer ce conseil à tes potes s’ils décident de commettre un putain d’attentat.
Cher enfant,
Tu chantes les horreurs vécues par les Palestiniens et tu craches à la gueule des victimes d’attentats dans ton propre pays.
Et après tu nous dis que tu chantes pour la paix.
Mennel : tu te fous du monde.
Tu es une putain d’hypocrite.
Une saleté de complotiste.
Tu es une gamine comme tant d’autres dont on peut suivre la radicalisation sur les réseaux sociaux.
Toute ta présence sur le net est un cancer.

Une idéologie ouatée, soi-disant acceptable, dont le tenancier, Tariq Ramadan, ce faux prophète de l’islam moderne en Occident, est incarcéré pour des inculpations de viols.
T’as une belle voix, mais t’es pas bien maline.
Le bon Tariq a su t’endoctriner.
Tu le défends bec et ongles sur la toile.
Bon, là, le Tariq, il écarte le cul en toussant dans sa geôle pour que des surveillants vérifient que ton idole n’ait pas d’armes cachées aux tréfonds de sa pensée.
Je suis sûr que l’idée te débecte.
Pour le moment, tu ne le défends pas le Tariq.
Tu te tais.
Tu te caches.
T’en penses pas moins, mais tu ne peux pas tweeter comme tu le souhaites.
Tu dois avoir la DGSI au cul.
Forcément, ça couine dans l’salon.
Ça grince dans la cuisine.
Ça chuinte dans l’combiné.
Mais t’en penses pas moins.
En bonne complotiste, tu dois imaginer que le bon Tariq est non coupable.
Que cette histoire de viol, c’est un complot politico-sioniste franco-juif américain.
Que ces femmes violentées l’ont bien cherché.
Ou mieux !
Qu’elles ont été payées.
Non mieux !
Elles sont juives, colonialistes, et anti-islam et commanditées par le pouvoir en place.
Au travers de tes postes, on voit bien quels sont tes fondamentaux intellectuels.
L’antisémitisme, le antisionisme, l’homophobie et la victimisation des musulmans dans une société qui les rejetteraient.
Que du faux.
Des idées de baltringues.
Un mixe d’idées d’il y a 200 ans et d’idées ridicules.
Pourtant, tu es jeune.
T’as de la culture.
Mennel,
Je suis sûr que tu parles mieux français qu’arabe.
Et puis…
Quoi que tu en dises…
La France t’a donné une forme d’intelligence non ?
Comment peux-tu tomber dans cette facilité ?
Cette ignominie stupide et communautariste.
Toi, l’ange à la voix d’or, comment peux-tu cracher sur tes compatriotes en avalant toutes ces thèses de merdes que tu valides sur tes comptes ?

Mennel,
Tu sais ce qui ressort de toi en lisant tes feeds ?

Une complotiste.
Tu es atteinte de ce mal profond, tout comme beaucoup de nos jeunes qui ne distinguent plus clairement les enjeux politiques de notre monde.
Tu te complais dans une zone grise.
Pourtant, la patrie, elle t’a donné ton éducation.
Elle t’a permis d’apprendre à lire, à écrire, de réaliser tes rêves, jusqu’à atteindre la prestigieuse émission « The Voice ».
La France, elle t’a soutenue.
Et toi ? Qu’as-tu fait pour elle ?
Tu lui craches à la gueule, et tu te fais le porte-voix des jeunes intégristes.
Ta religiosité nauséabonde éclabousse tous les autres musulmans.
Tu les salis.
Tu leur fais du mal.
Tu es une militante politique.
Tu es responsable et coupable.
Tu te victimises.
Comme tu victimises les musulmans,

Tu vois, tu aurais pu être une grande chanteuse.
Je suis sûr que tu aurais aimé cela.
Ta gloire aura été éphémère.
T’es cuite en France.
T’as plus qu’à aller chanter en Palestine, ou pour une terre dont tu te sens plus proche que celle qui t’a nourrie.
Mais bon, tu dois avoir des excuses.
Les gens comme toi ont toujours des excuses.
Mennel,
Tu es jeune.
Tu dois retrouver le chemin de l’intelligence.
Car là tout de suite, tu as peut-être la voix d’un ange,
Mais tu t’épanouis dans la bouse.

Source

L’UJFP, l’antisionisme subventionné par l’Etat

0

L’Union juive française pour la paix, un auxiliaire zélé de l’islamisme

La très antisioniste « Union juive française pour la paix » a obtenu le soutien financier du gouvernement pour réaliser des clips de propagande. Dans le viseur de cette association dopée à l’argent public, le « racisme d’État » [sic] français et israélien. Enquête.


S’il s’agissait d’une affaire de droit commun, où des individus s’enrichissent frauduleusement aux dépens d’un tiers, elle entrerait dans la catégorie de la « délinquance astucieuse », des arnaques bien ficelées où la victime se voit délestée de son magot par la ruse d’une bande de truands abusant de sa naïveté, ou profitant de sa négligence.

L’UJFP, un auxiliaire zélé de l’islamisme radical

L’attribution à l’Union juive française pour la paix (UJFP) de plusieurs dizaines de milliers d’euros d’aides publiques en provenance du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), placé sous la tutelle du Premier ministre, relève-t-elle du registre pénal ? Les éléments que nous avons en notre possession sur cette affaire établissent, certes, qu’une organisation politique ayant pignon sur rue a sciemment dupé l’État pour financer sa propagande. Mais c’est aux organismes compétents (Cour des comptes, Conseil d’État, tribunaux administratifs) d’établir les responsabilités et de prononcer d’éventuelles sanctions, bref de faire leur travail en ayant été dûment éclairés.

Pour comprendre cette affaire, il faut d’abord se méfier des étiquettes : pour les gens peu informés des arcanes des organisations militantes, l’Union juive française pour la paix pourrait passer pour un groupe pacifiste, prônant une fin négociée du conflit israélo-arabe, et apportant son soutien au « camp de la paix » israélien, cette gauche sioniste opposée à la politique de l’actuel gouvernement d’Israël, mais ferme sur les principes fondateurs de l’État juif. Or, cela est loin d’être le cas : l’UJFP apparaît, dans sa propagande, comme dans ses activités militantes, comme un auxiliaire zélé de l’islamisme radical, collaborant activement à toutes les actions visant à délégitimer l’État d’Israël, et se montre plus que bienveillante avec le parti des Indigènes de la République et les appendices des Frères musulmans tels que le Comité contre l’islamophobie en France (CCIF) et autres amis de Tariq Ramadan. Les dirigeants de l’UJFP se rendent régulièrement à Gaza pour « dialoguer » avec toutes les forces politiques de ce territoire, du Hamas au Jihad islamique. Ils sont, dans le monde juif laïque, l’équivalent de ces rabbins ultra-orthodoxes qui vont à Téhéran apporter leur soutien aux ayatollahs, promettant d’éradiquer « l’entité sioniste » : aussi bruyants qu’ultra minoritaires.

« Des amis musulmans m’ont expliqué qu’il y a dans l’islam l’idée que l’on ne doit se soumettre qu’à Dieu, ce qui libère l’homme de toute autre sujétion. N’est-ce pas une belle idée ? »

Quelques dizaines de militants de l’UJFP, rassemblés derrière leur banderole, ont participé, ces dernières années, à toutes les manifestations organisées par l’extrême gauche et les mouvements islamistes français pour dénoncer Israël, et le supposé racisme de l’État français ; certaines ayant été marquées par des slogans violemment antisémites, et même par des agressions contre des synagogues et des commerces casher. Cela ne perturbe aucunement les dirigeants et militants de l’UJFP, qui protestent vivement lorsque la presse relève les dérapages de leurs amis et camarades islamistes. Ainsi, Michèle Sibony, porte-parole de ce groupuscule, qui a « joyeusement » participé, le 13 juillet 2014 à une manifestation de protestation contre l’intervention israélienne à Gaza, s’insurge contre un journaliste du site Rue89 (pourtant loin d’être une officine pro-israélienne !) qui avait entendu dans le cortège des slogans carrément antisémites. Après avoir nié, contre l’évidence, ces écarts de langage, Michèle Sibony se fait pédagogue : « Il y avait effectivement un cortège religieux, et les gens criaient Allah houakbar, et aussi “Lâ ilâha illâ Allâh”… Une dame un peu effarouchée m’a demandé de traduire : mais oui madame avec plaisir : “Dieu est grand, il n’y a de Dieu que Dieu”. La profession de foi monothéiste un vrai crime dans ce pays [sic]. Parfois j’ai envie de traduire : “mort aux fachos” mais je me retiens… Bon sang (ça aussi c’est religieux comme expression d’ailleurs, le savez-vous ? c’est le sang du Christ auquel cela fait allusion [resic]) le bourrage de crâne a marché à fond dans ce pays. Mais si des gens croyants ont besoin de se référer à leur foi pour protester contre un crime, cela absout-il le crime ? Est-ce en soit [re-resic] si insupportable ? Si dangereux ? Des amis musulmans m’ont expliqué qu’il y a dans l’islam l’idée que l’on ne doit se soumettre qu’à Dieu, ce qui libère l’homme de toute autre sujétion. N’est-ce pas une belle idée ? Que des hommes et des femmes, si souvent écrasés et dominés par tant de pouvoirs humains détestables rappellent leur seule soumission est celle qu’ils doivent à Dieu [re-re-resic]. Je trouve cela émouvant et beau. C’est une affirmation de leur liberté ici-bas, et de leur insoumission, justement. »

Ces propos sidérants, tenus quelques mois avant les massacres de janvier et novembre 2015, mais après les crimes de Mohammed Merah, donnent une idée de l’état d’esprit qui règne encore dans les rangs de l’UJFP.

« Notre cible, c’est les élèves des lycées. »

Cependant, après les attentats meurtriers des dernières années, il est plus délicat de faire aussi directement la promotion de l’islam radical. Aussi les militants de l’UJFP, qui compte dans ses maigres rangs une proportion notable d’enseignants, actifs ou retraités, ont-ils réfléchi à des méthodes plus sophistiquées pour propager leur credo éradicateur d’Israël dans la société, et notamment dans la jeunesse des quartiers dits « populaires », où leur idéologie pourrait trouver une écoute bienveillante. C’est désormais sous la bannière de « l’antiracisme » et de la lutte contre les discriminations – et avec la bénédiction de l’État – que l’on porte la bonne parole antisioniste dans les quartiers, les écoles, les associations. Ainsi naît, peu après janvier 2015, un projet de livre intitulé « Une parole juive contre le racisme », une sorte de manuel à l’usage des lycéens, analysant le racisme et l’antisémitisme sous une forme didactique apparemment neutre, mais diffusant un bréviaire constitué de trois messages principaux : il n’existe d’antisémitisme qu’occidental et d’extrême droite ; le sionisme est une idéologie raciste et colonialiste, elle-même largement responsable de la montée de l’antisémitisme à travers le monde  ; il se pratique en France un « racisme d’État  » dont les musulmans sont les principales victimes.

Obtenir l’imprimatur et l’aide de l’État pour ce projet se révèle extrêmement facile. Il suffit de présenter un dossier au CGET rédigé de manière à endormir la méfiance des fonctionnaires. On peut ensuite se réjouir du bon tour que l’on a joué aux autorités et, accessoirement, aux contribuables : à hauteur des 18 000 euros accordés à l’UJFP par le CGET sur l’exercice 2016. L’une des auteures de l’ouvrage, Béatrice Orès, se vante ainsi ouvertement de ce tour de passepasse lors d’une rencontre avec les lecteurs à la librairie Tropiques, à Paris : « Quand vous le regarderez [le livre], vous verrez qu’en quatrième de couverture il y a une magnifique Marianne tricolore… Cela indique le soutien du Commissariat général à l’égalité des territoires, CGET. Pourquoi ce soutien à un livre dénonçant le racisme d’État ? Comment vivons-nous cette contradiction ? Cela ne nous a pas dérangés. Nous avons fait un dossier pour avoir une subvention. On a construit le dossier pour qu’il soit accepté, donc on a utilisé des termes, on a utilisé le mot antisémitisme pour avoir cette subvention. C’est le paradoxe de notre gouvernement. Le CGET lutte contre les discriminations. Donc il subventionne des projets qui sont contre les discriminations. Ils [le CGET] ont soutenu notre publication sans jamais exercer de pression, ils n’ont pas vu l’ouvrage avant sa parution et nous n’avons eu aucun écho après. Rien. »

Répondant à une question du public, l’oratrice souligne que le livre est très illustré : « Notre cible, c’est les élèves des lycées. » Ce qui rend l’affaire encore plus fâcheuse.

Les clips de l’UFJP comparent les opérations israéliennes à Gaza à la déportation des Tziganes par les nazis.

Quand on a trouvé un bon filon, en l’occurrence une administration débonnaire et pas trop tatillonne, il serait vraiment dommage de ne pas l’exploiter à fond. Après avoir diffusé les 5 000 exemplaires du livre, l’UJFP procède à une nouvelle édition, toujours avec le soutien du CGET, au titre de l’exercice budgétaire 2017. Et passe à la vitesse supérieure : ayant constaté que le public visé, les lycéens des quartiers populaires, était plus friand d’images que de texte, l’équipe éditoriale de l’ouvrage décide de produire une série de clips vidéo dans lesquels les membres du noyau militant de l’UJFP (35 personnes) raconteront leur itinéraire devant la caméra pour illustrer les thématiques chères à leur organisation. La réalisation de ces clips est confiée à un cinéaste de renom, Eyal Sivan, Israélien installé en France, dont la spécialité est la dénonciation répétitive de son pays de naissance. Le résultat de ce travail peut être consulté en accès libre sur le site de l’UJFP, et l’on ne mentionnera ici que quelques extraits donnant un aperçu de leur contenu, dont le caractère propagandiste l’emporte nettement sur la perspective éducative. Ces clips accusent la France de promouvoir un racisme d’État. (« Je considère aujourd’hui que c’est [la loi sur le foulard à l’école] surtout un instrument islamophobe avec une volonté d’extension sur tous les espaces publics, une lutte islamophobe clairement organisée par l’État… ») Ils accusent Israël d’être un État structurellement raciste et le sionisme d’être raciste. (« Le sionisme est raciste. Je dirais même que le sionisme est antisémite. ») Ils mettent sur un même plan les opérations armées israéliennes à Gaza en réponse aux tirs de roquettes, l’assassinat des enfants juifs d’Ozar Hatorah par Mohammed Merah et la déportation des Tziganes par les nazis. (« Quand on meurt parce qu’on est palestinien et qu’on est bombardé par Israël ou quand on meurt parce qu’on est juif et qu’on se fait tuer par Mohammed Merah ou quand on meurt parce qu’on est tsigane et qu’on a été déporté par les nazis, en tous les cas on est victime d’un processus de déshumanisation… ») Comme le livre, ces clips portent le logo du CGET, indiquant le soutien de cet organisme public à cette opération.

Il nous a été impossible d’obtenir du CGET le montant de l’aide accordée à l’UJFP pour la réalisation de ce matériel de propagande, qui est désormais utilisé par cette organisation dans le cadre de ses activités militantes, la plupart du temps lors de réunions communes avec des organisations ouvertement islamistes. Il faudra donc attendre la publication, au printemps prochain, des documents budgétaires officiels (les « jaunes ») qui rendent compte de l’exécution du budget voté par le Parlement pour l’exercice précédent.

Manuel Valls tombe des nues

Nous avons présenté ces éléments à Manuel Valls, qui était Premier ministre en 2016, à l’époque où une première subvention avait été accordée à l’UJFP, alors que lui-même menait une vigoureuse campagne dénonçant l’antisémitisme se dissimulant sous le masque de l’antisionisme. Il tombe des nues et affirme ne pas avoir été informé par ses services de cette affaire : « Il s’agit bien évidemment d’un grave dysfonctionnement de l’État sur lequel la lumière doit être faite, nous a-t-il déclaré. Il est impensable qu’en tant que Premier ministre j’aurais pu donner un aval politique à de telles publications ! »

Cette affaire est maintenant du ressort d’Édouard Philippe, en tant qu’autorité de tutelle du CGET. Le Premier ministre pourrait commencer par donner une réponse précise et documentée à la question écrite qui lui a été posée, le 28 décembre 2017, par Loïc Hervé, sénateur (UDI) de la Haute-Savoie : « Alors que ces clips semblent être destinés à être projetés dans des établissements scolaires ou lors de réunions publiques dans les quartiers populaires, certains propos accusateurs contre la France semblent inappropriés et pourraient s’avérer contre-productifs. » Qu’en termes galants ces choses-là sont dites.

Source

T’es au top ! Amir

0

« Trump a raison, Jérusalem est la capitale d’Israël »

0

Dans un discours surprise au Parlement européen, un membre  du Parlement belge a fermement condamné quiconque s’oppose à ce que Jérusalem soit reconnue comme la capitale d’Israël

Un soutien fidèle d’Israël au parlement belge:  Frédérique Ries 

 

Nier le lien entre le peuple juif et Jérusalem est de l’antisémitisme et rien d’autre


Le monde occidental doit suivre les actions de Trump et reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël

Seul Israël peut préserver les lieux saints de toutes les religions, en tant que seul État démocratique libre de tout le Moyen-Orient où les chrétiens et les
femmes sont des citoyens égaux en droits.

Vous ne trouverez aucun autre pays, sauf Israël, dans tout le Moyen-Orient où les chrétiens et les juifs peuvent vivre en sécurité

Reproduction autorisée avec la mention : © Adaptation Rémy TAIEB pour Defense Medias Israël 

La Roumanie envisage sérieusement de déménager l’ambassade à Jérusalem

0
L'ambassade de Roumanie à Tel Aviv | Photo: Yehoshua Yosef

La décision de la Roumanie de s’abstenir de voter une résolution condamnant la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d’Israël

• Le chef du Sénat roumain appelle à la prudence, selon le ministère des Affaires étrangères.

Le chef du Parti social-démocrate roumain, Liviu Nicolae Dragnea, a appelé la Roumanie à transférer son ambassade en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem.

L’appel de Dragnea fait suite à l’abstention de la Roumanie du vote de l’Assemblée générale des Nations unies sur une résolution condamnant la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale officielle d’Israël.

Dans une déclaration aux médias, Dragnea a noté que toutes les grandes institutions d’Israël se trouvaient à Jérusalem et a déclaré: « Nous envisageons sérieusement de transférer l’ambassade de Roumanie à Jérusalem. »

Sa déclaration a du poids car elle constitue une déclaration officielle du gouvernement roumain, et a été confirmée à Israel Hayom par l’ambassade de Roumanie à Tel-Aviv.

Les médias roumains ont attribué cette décision à la crainte de représailles de la part de l’administration américaine, qui a menacé de couper l’  aide financière aux pays qui ont voté en faveur de la résolution de l’Assemblée générale.

La Roumanie, qui est dans une situation financière difficile et a des liens tendus avec l’UE, n’est pas en mesure de supporter un coup dur pour son économie, en particulier après s’être abstenu du vote de l’ONU dans une mesure qui pourrait le blesser sur le continent.

Le président du Sénat roumain, Calin Popescu Tariceanu, a déclaré: « La décision de déplacer l’ambassade doit être examinée à partir d’un certain nombre d’aspects et pas seulement sur le plan technique. là que le sujet devrait être amené pour la décision.  »

Selon les médias roumains, lors d’une réunion du Sénat ce week-end, Tariceanu a averti que « les choses doivent être examinées en profondeur, et une telle décision a d’autres effets qui doivent être pris en compte avant toute décision sur le sujet ».

Source

Le Chef de la sécurité:
Israël a déjoué 400 attaques terroristes cette année

0

 

Nadav Argaman, chef  du Shin Bet, dit aux législateurs que le calme sécuritaire en Israël est « trompeur »

• Il dit que le Hamas fait tout son possible pour perpétrer des attentats en Judée-Samarie afin de déstabiliser le gouvernement palestinien.

 Source

Les ONG de l’Autorité Palestinienne reçoivent un coup majeur Le Danemark annonce la fin de leur financement

0

Le ministère danois des Affaires étrangères a annoncé vendredi la fin de l’aide financière, ainsi qu’un processus de contrôle plus rigoureux, pour le transfert de fonds aux ONG de l’Autorité Palestinienne (AP).

Cette décision est intervenue après que le ministère israélien des Affaires stratégiques a fourni au Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu des informations selon lesquelles les fonds européens iraient aux ONG de l’Autorité palestinienne ayant des liens avec des organisations terroristes. Ces ONG promeuvent également le boycott d’Israël, a noté le ministère. En conséquence, le ministre des Affaires stratégiques, Gilad Erdan (Likoud), a envoyé une lettre au ministre danois des Affaires étrangères, insistant pour que le Danemark cesse de financer ces organisations.

Dans une déclaration officielle, le ministre danois des Affaires étrangères, Anders Samuelsen, a souligné qu’il attachait une grande importance à l’utilisation correcte de l’aide danoise. 

C’est pour cette raison, écrit-il, que le ministère danois des Affaires étrangères a entamé, en mai 2017, un examen approfondi des fonds distribués aux ONG de l’AP. Les résultats de ces constatations ont conduit le gouvernement danois à conclure qu’il était nécessaire de durcir les conditions et les conditions entourant les finances accordées aux organisations d’AP.

Selon l’annonce, la majeure partie de l’aide danoise gelée ces derniers mois sera restituée aux caisses du gouvernement. Samuelsen a précisé que de nombreuses organisations recevant actuellement un soutien danois ne continueront plus à le faire.

Ces dernières années, le Danemark a été membre du Secrétariat des droits de l’homme et du droit international humanitaire, un mécanisme de financement du gouvernement européen basé à Ramallah, qui comprend la Suisse, les Pays-Bas et la Suède. Parmi les organisations soutenues par le Secrétariat se trouvent des ONG de l’Autorité Palestinienne qui encouragent la délégitimation et les boycotts contre l’Etat d’Israël et qui sont liées au « Front Populaire de Libération de la Palestine » (FPLP) – organisation considérée comme un groupe terroriste par l’UE et les États-Unis.

Les exemples de telles ONG incluent Al-Haq et Addameer, dont plusieurs de leurs administrateurs supérieurs ont des liens étroits avec le FPLP, y compris le directeur exécutif d’Al-Haq Shawan Jabarin (qui a précédemment servi de prison pour son implication avec le groupe terroriste).

Répondant à l’annonce néerlandaise, M. Erdan a déclaré: « L’annonce de vendredi par le ministère danois des Affaires étrangères est une victoire importante pour l’Etat d’Israël et un coup sévère pour nos adversaires Il est absurde que ces soi-disant ONG palestiniennes fassent la promotion fausse image d’Israël, et pire encore, maintenir des liens avec des organisations terroristes, tout en recevant un financement européen.  »

« C’est pourquoi je félicite le Ministre des affaires étrangères Samuelsen pour sa décision juste et résolue, et je suis heureux que le Danemark ait compris que les contribuables danois ne devaient pas financer, directement ou indirectement, des organisations palestiniennes ayant des liens directs avec des groupes terroristes. pays d’Europe à exercer la même responsabilité morale et à prendre des mesures similaires.  »

Le ministère danois des Affaires étrangères a annoncé vendredi la fin de l’aide financière, ainsi qu’un processus de contrôle plus rigoureux, pour le transfert de fonds aux ONG de l’Autorité Palestinienne (AP).

Cette décision est intervenue après que le ministère israélien des Affaires stratégiques a fourni au Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu des informations selon lesquelles les fonds européens iraient aux ONG de l’Autorité palestinienne ayant des liens avec des organisations terroristes. Ces ONG promeuvent également le boycott d’Israël, a noté le ministère. En conséquence, le ministre des Affaires stratégiques, Gilad Erdan (Likoud), a envoyé une lettre au ministre danois des Affaires étrangères, insistant pour que le Danemark cesse de financer ces organisations.

Dans une déclaration officielle, le ministre danois des Affaires étrangères, Anders Samuelsen, a souligné qu’il attachait une grande importance à l’utilisation correcte de l’aide danoise. C’est pour cette raison, écrit-il, que le ministère danois des Affaires étrangères a entamé, en mai 2017, un examen approfondi des fonds distribués aux ONG de l’AP. Les résultats de ces constatations ont conduit le gouvernement danois à conclure qu’il était nécessaire de durcir les conditions et les conditions entourant les finances accordées aux organisations d’AP.

Selon l’annonce, la majeure partie de l’aide danoise gelée ces derniers mois sera restituée aux caisses du gouvernement. Samuelsen a précisé que de nombreuses organisations recevant actuellement un soutien danois ne continueront plus à le faire.

Ces dernières années, le Danemark a été membre du Secrétariat des droits de l’homme et du droit international humanitaire, un mécanisme de financement du gouvernement européen basé à Ramallah, qui comprend la Suisse, les Pays-Bas et la Suède. Parmi les organisations soutenues par le Secrétariat se trouvent des ONG de l’Autorité Palestinienne qui encouragent la délégitimation et les boycotts contre l’Etat d’Israël et qui sont liées au « Front Populaire de Libération de la Palestine » (FPLP) – organisation considérée comme un groupe terroriste par l’UE et les États-Unis.

Les exemples de telles ONG incluent Al-Haq et Addameer, dont plusieurs de leurs administrateurs supérieurs ont des liens étroits avec le FPLP, y compris le directeur exécutif d’Al-Haq Shawan Jabarin (qui a précédemment servi de prison pour son implication avec le groupe terroriste).

Répondant à l’annonce néerlandaise, M. Erdan a déclaré: « L’annonce de vendredi par le ministère danois des Affaires étrangères est une victoire importante pour l’Etat d’Israël et un coup sévère pour nos adversaires Il est absurde que ces soi-disant ONG palestiniennes fassent la promotion fausse image d’Israël, et pire encore, maintenir des liens avec des organisations terroristes, tout en recevant un financement européen.  »

« C’est pourquoi je félicite le Ministre des affaires étrangères Samuelsen pour sa décision juste et résolue, et je suis heureux que le Danemark ait compris que les contribuables danois ne devaient pas financer, directement ou indirectement, des organisations palestiniennes ayant des liens directs avec des groupes terroristes. J’appelle les pays d’Europe à exercer la même responsabilité morale et à prendre des mesures similaires.  »

Source

Le CAMOUFLET

0

Certains journalistes audacieux ont titré

« LE CAMOUFLET DE TRUMP »

Vraiment  ???

BRAVO !!!! et MERCI !!!! Mr TRUMP 

Merci à Donald Trump pour avoir tenu sa promesse et avoir mis sur la table la décision sur Jérusalem.
Merci à Nikki Haley l’ambassadrice américaine à l’ONU pour ses prises de positions fermes dans le soutien d’Israël.
Merci aux 9 pays qui ont voté contre cette résolution absurde.
Merci aux 35 pays qui se sont abstenus.
Merci aux 21 pays dont les représentants se sont « perdus » et n’ont pas pris part au vote.

Quant au 128 pays qui ont voté pour la résolution d’annuler la décision, profitez bien car vous semblez ne pas l’avoir remarqué mais c’était un de vos derniers barouds d’honneur.

Les pays arabes qui produisent du pétrole ont certainement regretté de constater que les temps ont changé depuis l’embargo du pétrole de 1973. La puissance de votre pétrole n’est plus qu’un lointain souvenir qui va continuer de s’estomper.

Pour les européens dont les français en tête de file, qui comptaient faire cause commune afin d’exercer des pressions sur Israël.
C’est raté puisque, la Hongrie, la Tchéquie, la Pologne et la Roumanie se sont désolidarisé en s’abstenant dans cette décision. Certains sont déjà des « récidiviste ».
L’unanimité ne semble plus d’actualité et avec elle disparaissent les espoirs français d’obtenir des décisions anti-israéliennes.

Vous avez dit CAMOUFLET ??

Ne ratez pas LA CROISERE DE REVE DANS LES CARAIBES.

0

Présentation
Glatt Kocher
Kishrey Teoufa, un des plus grand tour opérateur d’Israël depuis plus de 30 ans, vous propose des croisieres Glatt Cacher Lamehadrin.

Nous organisons :
4 repas cacher par jour.
Les 3 prières quotidiennes et l’office du Shabbat 
sont assurés.
Tout en bénéficiant des avantages du groupe cachère, nos hôtes auront le loisir de participer à l’intégralité des activités proposées à bord par l’équipe Costa (spectacles,bars à thèmes, Casino, club pour enfants, piscines, jacuzzi, spa, salle de sport etc….)

L’heureuse association Costa Cruise, Koshersea et Kishrey Teoufa vous offrira une expérience en mer, unique, intense et inoubliable, que vous souhaiterez revivre dans les multiples destinations exotiques que nous organisons avec le plus grand soin.

Les croisieres proposees sont Glatt cacher lemehadrin sous la stricte surveillance du VAAD HACACHEROUT « BEIT YOSSEPH BADATS GLATT LEMEADRIN » d’Anverse en Belgique, présidé par le Rav Yossef Binyamin Tsarfati.

La haute gastronomie est évidemment notre priorité. La présentation des tables
particulièrement soignée vous mettra en appétit et notre chef vous régalera des saveurs italiennes avec le savoir-faire de la haute gastronomie.

Costa Deliziosa
Capacité d’accueil passagers : 2260 I Année de construction : 2010 I Membre d’équipage : 1050 I Etoiles : 5


Le Costa Deliziosa : un nom évocateur pour un joyau, un diamant de la flotte créé pour vous offrir des expériences sensorielles uniques et des vacances de rêve.
Le Samsara Spa c’est 3 500 m² de bien-être et sport sur 2 étages : espace thermal, balnéothérapie, sauna, hammam, solarium, 3 piscines, dont 1 avec verrière amovible.

Terrain multisports : parcours de footing en plein air et parcours de skate. Le Costa
Deliziosa offre un cinéma 4D , un théâtre sur 3 étages, des casinos, un pont piscine avec verrière amovible et écran géant, un point Internet, une bibliothèque, shopping en boutiques, des espaces jeux vidéo, un Squok Club et piscine pour les tout-petits.

Tarifs
Balcon Vue sur Mer 1990€ Cabine Vue sur Mer 1890€ Cabine Intérieure 1690€

Le départ est prévu le 13/01/2018 depuis Port Everglades, Floride.
Prix par personne, en pension complète

Ne comprend pas les vols, les escales, les visites, l’assurance voyage et les pourboires.
Possibilité de chabbat plein organisé avant la croisière à l’hôtel Marco Polo de
MIAMI pour 390 euros (3 nuits, petit-déjeuner cacher et 3 repas du chabbat).

LA BROCHURE : Croisière-caraïbes-du-13-au-23-Janvier-2018