Blog

Des arabes israéliens manifestent leur soutien à une loi sur l’état nation………
Arabe

0

Des arabes israéliens et quelques juifs israéliens  manifestent leur soutien à une loi sur l’état nation………
……..A condition qu’elle soit Arabe.

Netanyahu a ajouté que « la plupart des manifestants veulent annuler la loi du retour, l’hymne et le drapeau, et transformer Israël en un Etat palestinien. »
M. Netanyahu a ajouté plus tard que « la plupart des manifestants veulent annuler la loi du retour, l’hymne, le drapeau, et faire d’Israël – comme leurs porte-parole disent -. Etat israélo-palestinien « ou » Etat de tous ses citoyens

C’est justement pour ça que nous avons  adopté la loi nationalie. Des drapeaux de l’OLP ont été hissés au cœur de Tel-Aviv et ont a entendu les cris de  » Avec du sang et du feu, nous reprendrons la Palestine.

Maintenant, il est plus clair que jamais que la loi nationale est nécessaire pour assurer l’avenir de l’État d’Israël en tant qu’État juif. « 

Il n’y aurait que 20 000 (vingt mille) réfugiés palestiniens
et non pas 5 millions

0

Les Etats-Unis envisagent une autre réduction drastique du budget de l’agence d’aide palestinienne

Les législateurs américains cherchent à pénaliser l’agence de secours de l’ONU pour avoir  affirmer que le nombre de réfugiés palestiniens était de 5,2 millions alors qu’il n’y en aurait en réalité que 20 000 (vingt mille)
• Des sources déclarent que l’administration Trump devrait publier un rapport longtemps classifié qui le prouverait.

 

« Il est essentiel que nous redonnions à l’UNRWA son cadre original et prévu », a déclaré le représentant Doug Lamborn 

Photo: AP

Trump n’est pas impressionné par les menaces de l’Iran

0

Le monde est depuis longtemps habitué aux voix de la violence et de la haine émanant quotidiennement de Téhéran.

Des foules incitées chantent «Mort à l’Amérique» et «Mort à Israël» sur les places de la ville, tandis que les dirigeants iraniens promettent de détruire Tel-Aviv et d’effacer Israël de la carte.

Il est possible, bien sûr, d’ignorer ces voix ou de minimiser  leur importance. La communauté internationale l’a fait pendant des années, espérant que les Iraniens modéreraient leur rhétorique et pourraient même changer leur comportement. Cela n’est jamais arrivé.

C’est plutôt l’inverse qui s’est produit.
les Iraniens ont étendu la portée de leurs activités subversives à travers le Moyen-Orient – de l’Irak, de la Syrie, du Liban et de Gaza au Golfe Persique et au Yémen.

Les Iraniens ont eu de la chance jusqu’à ce que Donald Trump soit élu président des États-Unis. Ce président non conventionnel a choisi de répondre aux Iraniens en nature – pas seulement avec des avertissements mais avec une action efficace et douloureuse. Son retrait de l’accord sur le nucléaire et les sanctions économiques qu’il a réimposées à l’Iran l’ont poussé au bord du gouffre, menaçant d’éliminer ses exportations de pétrole et de paralyser son économie. Plus important encore, les initiatives de Trump ont, pour la première fois, effrayé les Iraniens en leur faisant croire qu’il pouvait aller plus loin que n’importe quel ancien président et agir pour renverser le régime de l’ayatollah.

Les Iraniens ont répondu – comme d’habitude – par un barrage de dénigrement et de menaces.
Le premier à lancer des menaces était le président iranien Hassan Rouhani, largement considéré comme la voix modérée en Iran. Il a averti que l’Iran agirait pour freiner les exportations de pétrole des pays voisins du Golfe, en premier lieu l’Arabie saoudite, et a même dit à Trump que la guerre avec l’Iran serait la « mère de toutes les guerres ». Trump, cependant, n’est pas Barack Obama. Les menaces de Rouhani ont été rapidement contrées par réponse ferme: «Ne menacez plus jamais  les États-Unis sinon, vous aurez à subir des conséquences que peu de personnes à travers l’histoire ont eu à subir  auparavant … Soyez prudent!

Le commandant de la Force Qods du Corps des Gardiens de la Révolution, Qassem Soleimani, qui met en œuvre l’activité terroriste et la subversion de l’Iran dans toute la région, s’est joint au concert d’intimidation.
Soleimani a dit à Trump: «Nous sommes une nation de martyre et nous vous attendons, nous sommes près de vous, où vous ne pouvez même pas imaginer … Venez, nous sommes prêts … Si vous commencez la guerre, nous mettrons fin à la guerre. sachez que cette guerre détruira tout ce que vous possédez.

On ne peut s’empêcher de penser à l’ancien dictateur irakien Saddam Hussein qui, à la veille de sa chute, a juré de libérer la «mère de toutes les guerres» sur Washington s’il l’attaquait. Ou le chef du Hamas, Ahmed Yassin, qui avant son assassinat se vantait que lui et son peuple aiment la mort et la désirent. Yassin est mort en essayant de fuir le missile qui lui fonçait dessus. Saddam, pendant ce temps, avec son régime et son armée, a disparu au moment où les États-Unis ont décidé d’aller en guerre contre lui.

L’Iran prétend être une puissance régionale mais n’est finalement qu’un pays en faillite qui ne peut  fournir ni emploi ni, plus récemment, de nourriture et d’eau à son peuple. Le régime d’ayatollah ressemble à un volcan, capable d’entrer en éruption à tout moment. Il n’est pas surprenant que les dirigeants iraniens aient plus que jamais peur d’un conflit avec les États-Unis. Comme d’habitude, ils ont parié que le monde aurait peur de leurs menaces. De toute évidence, non seulement ces menaces n’ont pas réussi à décourager Trump, mais elles ont fait apparaître sa  détermination à redonner à l’Iran sa taille marginale et son espace naturel au Moyen-Orient.

Il n’est pas difficile de trouver une raison juste de critiquer la politique américaine au Moyen-Orient. Les Américains manquent d’une compréhension fondamentale de la région et ont tendance à voir ce qui se passe ici uniquement à travers leur prisme américain . Ils font tout ce qu’ils peuvent pour éviter de se lancer dans les sables mouvants du Moyen-Orient et n’ont pas formulé de politique globale à long terme pour résoudre ses problèmes. Mais lorsque les États-Unis décident d’agir, il est préférable de ne pas faire obstacle à cette résolution sans précédent et de ne pas la mettre à contribution. Saddam a appris cela à la dure, tout comme les Iraniens.

Eyal Zisser est chargé de cours au Département d’histoire du Moyen-Orient de l’Université de Tel Aviv.

 

Le Mossad a déjoué un attentat terroriste iranien en France

0

Les agents du Mossad ont découvert des renseignements sur une attaque terroriste planifiée par l’Iran contre un défilé de militants de l’opposition iranienne le mois dernier.
L’opération a été couronnée de succès grâce à la coopération entre Israël, l’Allemagne, la France et la Belgique

 

Les forces de police sur les lieux de l'attaque (Photo: Reuters)

Une attaque en France a été déjouée. Archive (Photo: Reuters)

 

 

Le Mossad a contrecarré une attaque terroriste majeure iranienne en France. Cela a été autorisé jeudi soir à la  publication. Les informations ont été découvertes par des agents du Mossad. L’Iran prévoyait de faire un  attentat terroriste contre une marche de militants de l’opposition iranienne en France le mois dernier. C’était le résultat d’une coopération entre Israël et l’Allemagne, la France et la Belgique.

L’attaque devait avoir lieu dans la ville de Villepinte près de Paris lors du rassemblement d’une organisation d’opposition iranienne appelée NCR. Entre autres choses, un diplomate iranien a été arrêté en Allemagne, soupçonné de diriger la cellule terroriste iranienne qui prévoyait de faire exploser un engin explosif lors d’un rassemblement de l’opposition.

Yossi Cohen (Photo: Moti Kimchi)

Le chef du Mossad Yossi Cohen (Photo: Motti Kimchi)

 

Dans son discours à la réception à l’occasion de la Journée de l’ Indépendance des États – Unis plus tôt ce mois – ci, Netanyahou a déclaré – sans indiquer explicitement que Israël était derrière l’échec de la tentative d’attentat – que l’ attaque a été déjouée, « pas par hasard » .

Netanyahu a également abordé l’abandon de l’accord nucléaire avec l’Iran: « Le président Trump a décidé de quitter ce mauvais accord, et il a fait la meilleure chose possible pour la sécurité mondiale et la sécurité d’Israël. Vous devez savoir que cela n’est toujours pas universellement admis. Je peux vous dire que cette semaine une réunion doit se tenir en Europe – sans les Etats-Unis.

« Ils vont discuter des diverses manières pour  contourner la décision du président Trump et des Etats-Unis de quitter cet accord diabolique, qui finance le terrorisme et l’agression de l’Iran en milliards de dollars.
Cette même semaine, quelque chose d’étonnant s’est produit: le P4 a invité le président iranien Hassan Rowhani à participer à cette réunion. En même temps, ces derniers jours, le même régime a lancé une cellule terroriste afin de mener un attentat terroriste majeur en France. « 

Ce plan de terreur iranien a été planifié sur le sol européen cette semaine où les dirigeants européens devaient rencontrer le président iranien pour tenter de contourner les sanctions qui lui sont imposées, et c’est mon message aux dirigeants européens: Arrêtez de financer le même régime qui soutient le terrorisme contre vous et bien d’autres.

Le lendemain, lors d’un événement marquant le 70e anniversaire de l’attaque de la prison, de Saint Jean d’Acre Netanyahou a déclaré: « Ici, cette semaine, un exemple de l’hypocrisie sans limite de l’Iran: la semaine où, le président iranien a rencontré les dirigeants européens pour tenter de contourner  le régime des sanctions du président Trump – et je vous dis que cette tentative va échouer – cette même semaine, l’Iran planifie une attaque terroriste sur le sol français en Europe.

« J’appelle les dirigeants européens: à arrêter de financer le régime terroriste qui organise des attentats  contre vous sur votre sol. » Stop à  cette politique d’apaisement et de courtiser l’Iran.

Crimes de guerre à Gaza

0

JEAN CLAUDE JUNCKER PRESIDENT DE LA COMMISSION EUROPEENNE
Vacille, Titube et embrasse affectueusement

0

JUNCKER PRESIDENT DE LA COMMISSION EUROPEENNE

 Vacille, Titube et embrasse affectueusement

Jean-Claude Juncker, manifestement saoul, avait visiblement du mal à se déplacer mercredi soir, lors de la réception officielle du Sommet de l’Otan au Musée du Cinquantenaire.

Des images de la RTBF montrent le président de la Commission européenne en situation difficile. On y voit Jean-Claude Juncker qui peine à garder son équilibre, à monter les marches et même à se déplacer

On y voit Macron se précipiter pour le soutenir alors qu’il titube. Il est manifestement saoul mais certains, probablement gênés par l’image  ont tenté d’expliquer son comportement par un sciatique.

Il y aurait alors des effets secondaires inconnus aujourd’hui comme le fait de tituber, vaciller  ou ressentir de violents désir d’embrasser tous ceux  qui se trouvent sur son passage.

https://www.facebook.com/bor.r.bra/videos/1829824067095252/

 

“On ne peut pas tuer des millions de Juifs pour faire venir des millions de leurs pires ennemis après”

0

 

Le couturier Karl Lagerfeld a dénoncé  la chancelière allemande Angela Merkel. Son grief ? Elle a ouvert les portes de son pays aux migrants imprégnés d’antisémitisme.

“Elle qui en avait déjà des millions, qui sont très bien intégrés (…) elle n’avait pas besoin de se taper un million en plus. Juste pour se donner une image charmante après l’image de marâtre qu’elle s’était donnée pendant la crise grecque”. Ces déclarations ont été faites dans l’émission Salut Les Terriens.

La phrase qui tue

“On ne peut pas tuer des millions de Juifs pour faire venir des millions de leurs pires ennemis après”, a poursuivi le couturier.

En fait, cette phrase choc aurait du faire le tour des médias. Parce qu’elle résume à elle seule une partie de la situation des Juifs d’Europe. Parce que l’homme est partout quand il dit rien. Mais on ne l’entend plus une fois qu’il parle bien.

Qui et Quand quelqu’un osera répondre à Karl Lagerfeld ?

Le couturier Karl Lagerfeld a dénoncé samedi la chancelière allemande Angela Merkel. Son grief ? Elle a ouvert les portes de son pays aux migrants imprégnés d’antisémitisme.

“Elle qui en avait déjà des millions, qui sont très bien intégrés (…) elle n’avait pas besoin de se taper un million en plus. Juste pour se donner une image charmante après l’image de marâtre qu’elle s’était donnée pendant la crise grecque”. Ces déclarations ont été faites dans l’émission Salut Les Terriens.

 

Lettre d’un citoyen français

0

Bonjour à tous les amis

Voici mon propos d’aujourd’hui.
Je voudrais parler des enfants emprisonnés dans une grotte en Thaïlande.
Je ne mentionnerai que les faits: ce sont des «prisonniers» qui sont sous terre depuis 10 jours sans que les autorités responsables aient réussi à localiser leur position.

Hier, un miracle , avec l’aide d’un autre pays, on a trouvé ces enfants. Ces génies ont mis en place des équipements de communication sur un kilomètre pour les localiser, le tout sans la présence d’un réseau.
Merci à MAXITECH de leur avoir offert leur génie gratuitement.

Mais de quoi s’agit-il ?
Quel est ce pays qui a participé à la recherche et dont  personne n’a pris la peine de mentionner le nom?

https://www.israelvalley.com/2018/07/thailande-maxtech-israel-role-cle-12-jeunes-footballeurs-bloques/

Messieurs de la presse, encore une fois, vous continuez à faire de la désinformation. Question à vous: êtes-vous récompensé lorsque vous ne couvrez pas les faits objectivement? Je ne peux pas m’empêcher de le penser. Sauf si vous avez terminé vos études de journalisme sans comprendre les règles ou si vous étiez tous de mauvais étudiants. Une fois de plus, la désinformation est appliquée. C’est, après tout, un acte purement apolitique et humaniste. Si oui, dans quel pays est-ce? Qui est ce pays qui, comme d’habitude, a agi avec beaucoup de succès et de modestie … Israël.

Vous savez, ce pays dont vous parlez chaque fois en levant les sourcils.  Ce pays que vous critiquez si bien. Ce pays qui n’a droit qu’à votre haîne dont  vous, les journalistes, ne faites que d’en parler en mal. Il y a tellement de choses à dire et à signaler que les produits fabriqués dans ce pays sont interdits à la vente dans de nombreux endroits du territoire français.

En somme, ce pays, ce petit bout de terre n’a rien à faire de ce que vous dites ou ne dites pas sur lui. Vous pouvez continuer à induire en erreur, nous y sommes habitués. Seules les personnes objectives sauront où se trouve la vérité.

En conclusion, j’espère que ces enfants émergeront sains et saufs. Quant à vous, mes frères israéliens, je suis fier de vous. Bonne journée, mon ami.

Abbas ferait mieux de rentrer dans le rang

0

Le président américain Donald Trump et son administration ont déjà prouvé qu’ils n’avaient pas peur de mettre en œuvre ce qui pourrait être considéré comme des politiques stratégiques «avant-gardistes», diamétralement opposées à la diplomatie pluraliste de l’ancien président américain Barack. Obama et son administration, qui caressaient et dorlotaient le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le reste de la direction palestinienne, comme un enfant méritant une attention particulière.

Mais Abbas et les dirigeants de Ramallah sont tombés amoureux du traitement gant de l’administration Obama. Quand un nouveau président a été élu et a décidé de rompre la pensée diplomatique rigide qui, pendant des décennies, n’avait pas permis de résoudre le conflit israélo-palestinien, le leader de l’AP a annoncé qu’il boycotterait Trump et ses envoyés et qu’il serait le un pour décider des conditions préalables aux pourparlers de paix et choisir le médiateur.

Il est clair que les dirigeants des États arabes modérés, alliés des États-Unis, ont compris qu’il y a un nouveau shérif en ville et que l’ordre ancien n’existe plus.

L’Arabie saoudite, le Caire, Amman et les Emirats Arabes Unis sont en train d’examiner l’approche de Trump à Téhéran, Pyongyang, Bruxelles et ils ont réalisé qu’il leur incombe de se conformer à Washington.

Cette prise de conscience ne vient pas de la peur, mais d’un désir sincère d’essayer de provoquer des changements régionaux qui profiteront principalement aux mêmes pays arabes modérés qui voient ce qui se passe à Damas, Bagdad et Sanaa et veulent se débarrasser de la menace que représentent les radicaux. Islamisme.

Si Trump a vraiment l’intention de désamorcer la bombe à retardement de Gaza comme un moyen de dépasser les dirigeants d’Abbas et de l’AP à Ramallah et de lancer son plan de paix, l’idée n’est rien moins que brillante.

Mettre de l’ordre dans la réalité de la bande de Gaza, plongée dans une crise humanitaire, tout en allégeant considérablement les sanctions économiques imposées à Gaza par des mesures telles qu’un port maritime qui opérerait à Chypre; ouvertures plus fréquentes des passages de terre; et des dizaines de projets de reconstruction de Gaza pourraient également inciter le Hamas et les autres groupes armés à repenser leur approche.

Certes, il ne semble pas que le Hamas ait l’intention de rejoindre le mouvement sioniste, et que le groupe se désengage de ses  armes n’est même pas une option à ce stade. Mais il semble qu’en dehors d’Abbas et de ses amis à Ramallah, les dirigeants des nations influentes du Moyen-Orient ont accepté que la vieille diplomatie qui nous a guidés pendant des décennies et qui a toujours conduit à une impasse n’est plus pertinente et qu’ils doivent s’adapter à un nouvelle réalité.

Et quelle est cette réalité? Une réalité dans laquelle la pensée non conventionnelle et le déminage des mines qui bloquent le chemin de l’objectif – un monde plus sûr – sont quelque chose de routinier. Un haut responsable palestinien associé à Abbas a fait de son mieux quand il a dit « Si le Raïs n’accepte pas que les temps aient changé, il ne laissera aucun héritage palestinien derrière lui ».

le plan de paix américain se concentrera d’abord sur Gaza, contournera l’AP
Selon des fonctionnaires arabes

0

L’initiative vise à atténuer la crise à Gaza tout en permettant au monde arabe de s’adapter au fait qu’un plan de paix global puisse exclure l’Autorité palestinienne.
• Le président Abbas « doit se réveiller avant qu’il ne soit trop tard », déclare le responsable de Ramallah.