Blog

REPONSE A UN « DEMOCRATE »

0

Réaction à un article « Point de rupture »
paru dans le Times of Israël que vous pouvez lire en suivant le lien :


https://frblogs.timesofisrael.com/point-de-rupture/?fbclid=IwAR3gcr49GNd-SOufG3LYWsVvTupS_AsOCWwtXABn_z3rJU8IMv5Hsi8kP-E

Imaginez vous retourner en enfance, vous êtes dans votre lit le soir un peu fatigué et inquiet. Votre état général vous procure « une forme de somnolence ou de rêverie ». Soudain une personne apparaît dans l’encadrure de la porte de votre chambre et vous explique que vous n’avez rien compris mais qu’il va faire de l’ordre dans vos pensées.
 Il s’introduit avec une première salve en disant


«Depuis peu j’ai crée un groupe Facebook « Les démocrates mobilisés » afin d’informer et de mobiliser les israéliens francophones a prendre part a la mobilisation générale « éthique »

Quelle joie de faire partie des   «Démocrates mobilisés » et prendre part à la  « mobilisation éthique » de ce conteur. Probablement pas tant que ça.  Quelques centaines de personnes, à peine, ont rejoint ce groupe .
Est-ce le fait de sa création récente, le manque d’intérêt pour son engagement ou le fait que les gens ont bien compris que ce genre de personne (groupe) ne cherchait qu’un seul but destituer Benjamin Netanyahu par tous les moyens,   probablement un peu des trois.
Mais revenons à notre histoire. Sur un ton calme mais déterminé il commence à vous raconter des histoires de gentils et de méchants, de bons et de mauvais, de démocrates et de démocratie ililbérale. Les mots sont habilement choisis pour mieux glisser dans un sens et mieux exacerber dans l’autre.
.Qui n’a pas envie de se savoir dans le camp des démocrates ?


MAIS QUI DELIVRE LES DIPLÔMES DE DEMOCRATIE ?

Sont-ce ceux qui malgré les tentatives de s’allier à la liste arabe n’ont pas réussi à composer un gouvernement.

Sont-ce ceux qui ont décidé de condamner une personne avant son jugement par une cour de justice et non pas une cour haineuse de la rue.

Sont-ce ceux qui n’ignorent pas que la LOI israélienne autorise un premier ministre à demeurer en exercice jusqu’à une éventuelle condamnation «DEFINITIVE ».

Sont-ce ceux qui vantent l’indépendance de la haute cour de justice tout en tentant de combattre dans la rue sa décision de ne pas empêcher Netanyahu d’exercer le poste de premier ministre malgré toutes les tentatives de faire appel.  

ET QUI ESSAYE DE VOUS FAIRE PEUR ?
N’est-ce pas celui qui vous dit : « Il faut faire un choix, c’est urgent, c’est CRUCIAL c’est même EXISTENTIEL »

ET QUI A LA VOLONTE DE RENVERSER L’EQUILIBRE DES INSTITUTIONS DEMOCRATIQUES ?
Si ce ne sont ceux qui tentent par tous les moyens de destituer un premier ministre démocratiquement élu.

ON SENT L’AUTEUR PRÊT A RÊVER DE REVOLUTION A LA FRANCAISE SA BASTILLE ET PEUT-ÊTRE LE RESTE
, quand il décrit avec emphase
« Les mouvements de contestation se diffusent sur la toile, convergent et s’articulent, prennent d’assaut la rue et pas n’importe quelle rue, Balfour, le symbole de la citadelle imprenable avec in fine un seul mantra « Bibi dehors »  (QUE DEHORS ????)

LA REALITE EST EFFECTIVEMENT TRES INQUIETANTE
La crise du Corona, très bien gérée dans ses débuts et trop vite considérée comme terminée avec une sortie précipitée et sans précaution a causé d’énormes dégâts. Elle a plongé le pays dans une situation économique très préoccupante. Une partie de la population est complètement ruinée et certains n’ont même plus assez d’argent pour faire face aux besoins quotidiens indispensables tels que la nourriture ou les médicaments. Les solutions proposées à ce jour n’ont que trop tardé et paraissent encore insuffisantes . On a le droit et même le devoir de le dire. On a le droit de manifester et utiliser son vote pour le faire savoir. Mais on ne peut pas changer les règles du pays parce qu’elles ne vous conviennent pas alors que vous ne représentez qu’un petit pourcentage de la population en tant que « DEMOCRATES ».

 Cette situation DRAMATIQUE est apparue à certains « DEMOCRATES » comme une opportunité
« ILS SE SONT VUS OFFRIR SUR UN PLATEAU D’ARGENT UNE AUBAINE EXTRAORDINAIRE COMME IL N’EN ARRIVE QU’UNE SEULE FOIS DANS UNE CARRIERE POLITIQUE » (citation)
Sachant que le nombre de mécontents est considérablement plus important que leur petit noyau, ils ont tenté et essayent encore de faire un rapprochement en parlant d’un « mouvement » et qui plus est en faisant croire qu’ils sont les organisateurs et les meneurs de cette situation »

. Remarquez au passage que l’auteur de l’article n’aborde pas le sujet de la méthode ni du péage de sa « ROUTE DU SUD » qui  ressemble plus à un sentier de campagne à l’OUEST plutôt qu’à une autoroute.

Monsieur !!! Votre article est un monceau de haine envers vos adversaires et d’une bienveillance démesurée pour vous et vos partenaires. Le pays que vous chérissez comme la majorité des israéliens a plus besoin d’apaisements que d’excitations. La méthode que vous et vos « démocrates »   utilisez ne fonctionnera pas et votre frustration s‘exacerbera.

Steinsaltz, le clarificateur du Talmud talmudique, est décédé

0

 

Lauréat du prix israélien d’études juives, de la médaille présidentielle et l’un des plus grands commentateurs de notre génération – est décédé des suites d’une grave pneumonie. Le point culminant de son activité était ses explications de tout le «canon» juif – la Bible, la Michna, la Gemara – traduction et commentaire qui sont considérés comme l’entreprise de sa vie – et Maïmonide. Il est considéré comme l’un des rabbins les plus importants du monde, et le TIME l’a défini: « un intellectuel comme il en existe un tous les mille ans »

Kobi Nachshoni , Yael FriedsonPublié: 07.08.20, 10:48

Baruch Dayan HaAmet: Le rabbin Adin Even Israel (Steinsaltz) est décédé ce matin (vendredi) à l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem. Le rabbin de 83 ans, lauréat du prix israélien d’études juives, devenu l’un des commentateurs les plus éminents du Talmud de notre génération, a été hospitalisé la semaine dernière après avoir contracté une grave pneumonie . Les funérailles partiront aujourd’hui, à 14 h 00, de la maison funéraire Shamgar sur le mont des Oliviers. Comme c’est la coutume à Jérusalem, il n’y aura pas d’éloges. En raison de la Corona, la famille demande de ne pas venir physiquement sur les lieux et les funérailles seront diffusées en direct.<< Tout sur le monde juif – sur Facebook de Judaism Channel . Connectez-vous >>Even ISRAEL (hébraîsation de son nom de famille d’origine, Steinsaltz), a fondé «l’Institut israélien des publications talmudiques » en 1965 , en collaboration avec le gouvernement, dans le but de publier la série annotée sur le Talmud, et a depuis écrit des centaines de livres et de guides sur la pensée juive. Le point culminant de son activité était la signification de tout le «canon» juif – la Bible, la Michna (achevée et publiée dans les semaines à venir), la Gemara (traduction et annotation considérées comme l’œuvre de sa vie) et le Rambam.

Rabbin Adin Ibn Yisrael Steinsaltz

En outre, le rabbin Even Israel dirige l’Institut Steinsaltz à Jérusalem, qui organise des cours et des conférences sur des sujets de la Torah pour le grand public, et est le président de plusieurs établissements d’enseignement qu’il a fondés. Il est affilié au mouvement Chabad et était très proche du Rabbi de Loubavitch , qui lui a offert troquer son nom – et qu’il a également écrit le livre , mais la plupart de son travail était public religieux et laïque, et est considéré comme « Mon Rebbe. » L’ un des pionniers et leaders du hassidisme Terre d’Israël .

Accomplissement de toute une vie: 45 ans de traduction dans le talmud

Le rabbin Steinsaltz a également fait beaucoup de philosophie et les livres qu’il a écrits ont été publiés dans différentes langues. Son vaste travail a également acquis une reconnaissance internationale, et Ben a déjà été défini par le magazine Time comme un «intellectuel millénaire». Il y a quelques mois, il a franchi une nouvelle étape dans sa glorieuse carrière, lorsque la Bibliothèque nationale des États-Unis a annoncé l’acceptation du Talmud annoté dans ses rangs , après un travail de traduction de l’hébreu vers l’anglais qui a duré environ huit ans.

Feu le rabbin Adin Even Israel Steinsaltz, avec son fils Manny

Le rabbin Adin Ibn Israel-Steinsaltz est né à Jérusalem en 1937 dans une famille laïque. Dans sa jeunesse, il a décidé de se repentir et a rejoint Habad, et après avoir étudié la chimie et la physique à l’Université hébraïque, il a travaillé comme directeur d’école.Plus tard, il a décidé de se concentrer sur l’écriture de livres de judaïsme nombreux et variés, dont le point culminant est « Gemara Steinsaltz » – une traduction araméenne et une annotation de toutes les 2711 pages du Talmud babylonien. Grâce au travail complet de la Torah, qui a duré 45 ans de travail, le rabbin Even Israel-Steinsaltz a remporté le prix israélien d’études juives pour 1988, ainsi que la médaille du président pour 2012.Fin 2016, le rabbin Even Israel a subi un accident vasculaire cérébral , dont il s’est partiellement remis, et ses blessures sont évidentes en lui à ce jour. Il a cessé de parler, mais a continué à travailler sur l’édition et la relecture de nombreux livres qu’il avait écrits et qu’il n’avait pas encore publiés.

Pour que la société juive ne dégénère pas

Dans une interview spéciale avec Ynet, avant l’achèvement de son projet de vie, après 45 ans de dur labeur, le rabbin Steinsaltz a évoqué la décision de prendre cette voie à l’âge de 28 ans: «Bien que le Talmud ne soit pas la pierre angulaire du judaïsme, c’est son pilier. Il est connecté et impliqué dans le Talmud, et partout où le Talmud n’existe pas, ce n’est pas seulement un manque de connaissances, mais l’absence d’un élément central et vital. «  »On peut généralement dire que chaque société juive, qui pour diverses raisons a perdu l’étude du Talmud, a dégénéré d’un point de vue juif et s’est assimilée socialement », a-t-il dit.

Rabbi Steinsaltz avec le Rabbi de Loubavitch

Au cours de sa vie, le rabbin a remporté une longue liste de récompenses et de diplômes, notamment: lauréat du prix d’Israël pour les études juives en 1988, le prix du président et du premier ministre, la médaille présidentielle de 2012, le bienaimé de la ville de Jérusalem , le docteur honoris causa de l’Université Bar-Ilan, Ben Gurion et Yeshiva University à New York .

Une annotation qui laisse place à l’approfondissement

Le commentaire du rabbin Steinsaltz sur le Talmud a été vivement critiqué au fil des ans par de hauts rabbins ultra-orthodoxes. Leur principale affirmation était qu’elle s’écartait de la méthode d’enseignement traditionnelle du monde de la yeshiva et que l’auteur avait également changé la structure de la page de gemara dans la machine « Shas Vilna » qui était acceptée dans le monde juif.

Le rabbin Adin Even Israel Steinsaltz fête ses 80 ans

Dans une interview avec Ynet, il a déclaré que cela l’avait blessé et blessé dans le passé : « Mon commentaire non seulement ne fait pas baisser la gemara, mais permet aussi dans une certaine mesure de progresser de plus en plus profondément. En fin de compte, mon commentaire tente de résoudre principalement les problèmes techniques: les problèmes La langue, les problèmes contextuels, les problèmes découlant du fait que le Talmud n’est pas un livre ordonné construit progressivement – tous ces problèmes sont en fait des problèmes pour entrer dans le Talmud lui-même, et malheureusement, apprendre de manière traditionnelle prend tellement de temps pour surmonter les problèmes techniques qu’il ne reste pas grand-chose en pratique. Il est temps de s’y plonger et de le renouveler. « Sur sa réticence à écrire dans le monde de la yeshiva: « J’ai essayé de conserver la plupart des options d’interprétation classiques dans l’annotation et dans tout un mécanisme d’ajouts et de commentaires, mais bien sûr, il est plus pratique de s’engager dans un apprentissage qui est principalement un travail technique, et n’ouvre pas la possibilité de consacrer plus de temps à la pensée créative. »

Source Ynet :   https://www.ynet.co.il/judaism/article/rk73LY9WD

«Nous devons amener des Juifs français en Israël – c’est le sionisme d’aujourd’hui»

0

Le vice-président de l’Organisation sioniste mondiale, Yaakov Hagoel, soumet à Aliyah et au ministère de l’Intégration un plan pour aider les nouvelles familles de France et les aider à s’acclimater. « Nous devons éliminer les barrières bureaucratiques », dit-il.

L’Organisation sioniste mondiale travaille sur un plan pour amener des centaines de milliers de Juifs français en Israël, qui comprend une base de données d’employeurs potentiels pour les arrivées françaises; aide aux familles; et pour les aider à s’enrôler dans Tsahal.

Le plan spécial, conçu par le vice-président de la WIZO Yaakov Hagoel, a été soumis à Aliyah et à la ministre de l’Intégration Pnina Tamano-Shata et est en cours de discussion.

Suivez Israel Hayom sur Facebook et Twitter

Hagoel a déclaré: « Tous les ministères du gouvernement doivent s’engager dans cette affaire et faire venir les Juifs de France en Israël, c’est le sionisme d’aujourd’hui ».

Dans l’introduction du plan, Hagoel écrit que dans un avenir prévisible, les Juifs français quitteront la France.

« Les Juifs quitteront la France. La situation en France empire de jour en jour et la situation économique se détériore. L’antisémitisme augmente et la France se rend au jihad », écrit-il.

Hagoel ajoute que la communauté juive qui reste en France a des liens avec le sionisme et que, selon des enquêtes, les juifs français contribuent à Israël de plusieurs manières, y compris en passant de nombreuses vacances ici.

« Depuis 2015, le nombre de Juifs français faisant leur aliya a diminué en raison des obstacles et des difficultés à vivre ici. La crise de la Corona, l’aggravation de la situation économique et la croissance de l’islam radical créent une occasion unique de briser les barrières bureaucratiques et amener les juifs de France en Israël « , poursuit Hagoel.

« Chaque shekel que nous investissons dans un nouvel immigrant de France reviendra sous la forme de 15 shekels dans 10 ans. C’est le sionisme, c’est-à-dire le judaïsme, et c’est notre tradition. Mis à part l’investissement valable dans notre pays, nous aurons le privilège de un nouvel esprit d’une communauté forte et unie [dont les membres] sont réunis depuis des centaines d’années. Israël ne peut pas regarder vers l’avenir sans amener les Juifs français en aliya.

«Il y a 50 000 juifs en France qui peuvent faire leur aliya dans un avenir immédiat, et un autre demi-million de juifs qui pourraient venir un peu plus tard. « , Dit Hagoel. 

Source : Israël Hayom 

0

HAG ATSMAOUT SAMEAH : ISRAEL

HAG ATSMAOUT SAMEAH MON PAYS ISRAEL

Cher ISRAEL,

Comme si la tristesse habituelle de ce jour du souvenir ne suffisait pas, le corona s’en est mêlé pour l’augmenter.  Pourtant, malgré le manque de participants présents sur les lieux de commémoration l’émotion était intense et la peine inchangée.
Quelle participation, Quel respect ! Quel amour, Quelle tristesse pour tous ces jeunes disparus, Quelle dignité ! Quelle compassion réelle pour chacun de ces parents endeuillés ! Quelle solidarité poignante, Quelle délicatesse des pouvoirs publics de ne pas s’imposer par la force !

Cher Israël, je t’aime et j’ai vibré à l’unisson avec toi et tous mes compatriotes durant toutes ces cérémonies. Je suis heureux et fier de vivre ici dans ce pays, mon pays. Je suis fier de ses performances exceptionnelles dans tous les domaines, je suis fier de cette solidarité.   

J’ai été fier et ému pendant la cérémonie d’allumage de chacun des 12  flambeaux symbolisant chacun une des 12 tribus. La fierté qui se devinait sur les visages des nominés n’était pas dûe à un orgueil déplacé mais semblait plutôt signifier, « je suis heureux d’appartenir à ce pays et je suis fier de ses réalisations. ».  Toutes les composantes de la population étaient représentée et chaque allumage se concluait par .
« ET POUR LA GLOIRE DE L’ETAT D’ISRAEL » 

J’ai été fier et ému en voyant les ruses  et l’imagination  déployées pour tenter de soulager la solitude des personnes âgées en maison de retraite. Echelle de pompier et plateforme hydraulique pour se positionner face aux balcons des pensionnaires et les égayer en jouant un peu de musique.
J’ai été fier et ému en voyant les groupes de divertissement de l’armée au pied des résidences, donner des mini concerts avec un échange de regards et de gestes tendres de salut entre eux.
J’ai été fier et ému en voyant le défilé aérien qui avait choisi de mettre en valeur les hôpitaux en les survolant tous du nord au sud échangeant au passage des mots chaleureux avec les équipes médicales qui leur faisait des signaux de la main.

Allumage des flambeaux

MON CHER PAYS

Quelle bonne idée tu as eu de débuter ton existence (moderne) quelques années avant ma naissance. Pourtant, les bonnes fées qui s’étaient penchées sur ton berceau ne donnaient pas cher de ta peau. En effet, qui aurait pu imaginer que ce petit pays parti de (presque) rien il y a 72 ans, partiellement aride et partiellement marécageux, ne disposant d’aucune ressource naturelle, cerné par une dizaine de pays arabes, hostiles dont le but avoué et commun était de la faire disparaître, eux mêmes peuplés de dizaines de millions de gens haineux et violents éduqués et incités à tuer des juifs. En face, d’eux, une population juive composée de rescapés des camps de concentration amaigris, affaiblis et fatigués disposant d’armement les plus sommaires en quantité et en qualité, pour faire face aux hordes d’envahisseurs sans aucun moyen aérien.  
72 ans de réalisations incroyables. Parti de (presque) rien pour arriver, aujourd’hui, au rang de puissance mondiale reconnue par tous, même nos ennemis. La situation du peuple juif durant toute son histoire n’a jamais été aussi bonne et l’avenir a toutes les chances d’être encore meilleur.
Merci Hachem pour ce miracle qui dure depuis 72 ans.
(Les chiffres sont d’avant corona mais le rapport devrait plutôt s’accroître en faveur d’Israël)

Aujourd’hui ISRAEL est une puissance ECONOMIQUE.
Il suffit de voir la valeur du Shékels par rapport au dollar et à l’euro. Le taux de chômage Israël 4% France Plus du double 8,9%. La croissance Israël 3,4% France 2018 moins de la moitié 1,6%.

Aujourd’hui ISRAEL est une puissance ENERGETIQUE
Avec les gisements de gaz, Levyatan, Itamar et autre avec des accords de fourniture de 10 milliards de dollars avec la Jordanie de 15 milliards de dollars avec l’Egypte et la mise en place d’un pipeline en collaboration avec Chypre, la Grèce et l’Italie pour alimenter l’Europe.

Aujourd’hui ISRAEL est une puissance TECHNOLOGIQUE
Avec des dizaines de startups en plus l’implantation sur son territoire des centres de recherche des plus grands groupes internationaux, Facebook, Google, Intel, Microsoft, Amazone qui font travailler nos ingénieurs etc…
En janvier, Intel a confirmé qu’il construisait une nouvelle usine à Kiryat Gat, où l’entreprise produit et développe certaines de ses puces informatiques les plus avancées. Il s’agit d’un investissement à hauteur de 10 milliards de dollars.

Aujourd’hui Israël est une puissance MILITAIRE
Sur le plan humain et sur le plan matériel. Israël est un des plus gros exportateurs de matériel militaire grâce à ses technologies innovantes et performantes. Dome de Fer, Baguette magique et Flêche.

Aujourd’hui Israel est une puissance SECURITAIRE
et de nombreux pays viennent (qui officiellement et qui en cachette) s’inspirer des méthodes israéliennes pour faire face aux embryons de terrorisme qui commence à sévir chez eux.

et de nombreux pays viennent (qui officiellement et qui en cachette) s’inspirer des méthodes israéliennes pour faire face aux embryons de terrorisme qui commence à sévir chez eux.

En 2017 le PIB, Produit Intérieur Brut israélien par habitant 40270 $ a dépassé celui de la France 38476 $ et vient de dépasser celui du Japon. L’espérance de vie en Israël a dépassé l’espérance de vie en France et en Allemagne.

En 2018, plus de 4 millions de touristes ont foulé le sol israélien, consacrant ainsi un record absolu pour le petit Etat. Et parmi ces derniers, plusieurs grandes figures de la chanson, du cinéma ou encore de la télévision.
Les concerts des plus grands : Madona, Julio Iglesias, Charles Aznavour, Justin Timberlake, Lady Gaga, Justin Bieber, Britney Spears, n’en constituent que quelques exemples. Malgré les pressions des palestiniens et leurs amis pour boycotter, Israël a réussi à organiser un énorme show pour le concours eurovision de la chanson qu’elle a gagné avec Neta Barzilaï pour la quatrième fois depuis 1978. Madona y était ainsi que Gal Gadot. Le show a été reconnu comme le plus réussi depuis la création du concours.

En matière de hautes technologies, Israël est surnommée la « start-up nation » . Israël a d’ailleurs accueilli le Cybertech 2018 à Tel Aviv, un événement international réunissant des leaders de l’industrie, des décisionnaires gouvernementaux et des experts en technologie spécialement venus du monde entier.
Deux start up israéliennes ont fait un exit. La société Mobileye a été vendue à Intel pour plus de 15 MILLIARDS (Quinze milliards) de dollars et Frutarom à plus de 7 MILLIARDS de dollars. D’autres plus petites (quelques centaines de millions de dollars) se concluent régulièrement.

L’amélioration SPECTACULAIRE de l’économie israélienne depuis l’indépendance en 1948
Les exportations (marchandises et services) sont passées de 6 MILLIONS de dollars à 111 MILLIARDS de dollars en 2018 soit 18500 fois plus importantes aujourd’hui.

De 7 $ par tête d’habitant à 12295 $
soit 1756 fois plus.

Le total des exportations mondiales en 1948 était de 58 milliards de dollars et les exportations israéliennes représentaient 0,01%. Elles représentent aujourd’hui 0,34% alors que la population israélienne ne représente que 0,001%

On voit bien que ça énerve certains, qui pensent encore être ce qu’ils ont été et qui croient que nous sommes encore le petit pays qu’ils essayaient d’impressionner ou de menacer, surtout quand la situation de leur pays dans tous ces domaines n’est pas brillante. Leur réveil va être dur.
Peu importe , on continue.

AM ISRAEL HAY !!!!!!!

VIRUS ECHOUAS

0

Je me souviens très bien de ce matin là
Je me souviens de l’arrivée du Corona

C’était il y a 2 mois, il  y a un siècle, y a une éternité

C’était l’hiver et il faisait froid.

Au début, les chinois ont tenté de le masquer.

Puis le monde entier l’a ignoré.

Personne ne s’est méfié de cette « COURONNE » minuscule de moins d’un millimètre de diamètre .
Forcément !!!!
Nous vivions dans un monde qui était uni. Un monde uni, certain de sa toute puissance.
 Un monde uni dans son insouciance.
 Un monde uni dans son arrogance,
Un monde préoccupé à fabriquer des armes et des bombes toujours plus puissantes dans leur portée et dans leur capacité de destruction. Toujours plus coûteuses.
Un monde préoccupé à faire des économies sur leur budget de santé à fermer des hôpitaux et réduire ses services. Forcément, les malades ne manifestent pas.
Aujourd’hui notre monde a changé radicalement.
 mais  il  est encore et toujours plus uni

Notre monde est uni devant son impuissance
Notre monde est aujourd’hui uni pour constater son incompétence
Notre monde est uni devant son ignorance

Les (im)puissances mondiales se découvrent et le monde uni constate que  « le roi est nu »
Aujourd’hui, un virus de moins d’un millimètre de diamètre est venu remettre les pendules à l’heure et ouvrir les yeux du monde entier  .
En quelques semaines il a fait des ravages. Il a réussi dans le monde entier à stopper la production industrielle, à interrompre les études des petits et des grands, à reporter tous les grands événements mondiaux, à enfermer plus de 3 milliards d’humains dans leur maison, à mettre les salariés au chômage et les indépendants en faillite,  à faire vaciller l’économie mondiale, à tuer des dizaines de milliers de gens et à menacer des centaines de millions..
Les agents secrets du monde entier se sont recyclés. Ils sillonnent le monde et rivalisent de ruse pour mettre la main sur n’importe quel stock de masques en papiers et de respirateurs artificiels et les ramener dans leur pays.

Aujourd’hui, la nature semble reprendre ses droits.
Les rôles été intervertis, Les animaux se baladent librement dans la nature , dans nos villes et dans nos rues. Et même s’ils ne nous jettent pas encore des cacahuètes ils ont un air moqueur quand ils nous observent enfermés dans nos « cages »
Avant CORONA, nous étions ensemble physiquement et chacun se trouvait seul face à ses congénères . Aujourd’hui CORONA nous contraint d’être chacun seul dans son habitation mais  nous sommes ensemble face à lui et contre lui.  
Même isolés pendant la fête nous ne serons pas seuls.
L’issue favorable sera peut-être longue à venir mais ne doutons pas.
« SURVIE » est plus forte que « VIRUS»  
Mais surtout, tout ce qui a  commencé avec une   « CHAUVE SOURIS » se terminera par « VIRUS ECHOUAS »

Qu’Hachem veille sur nous car c’est lui le vrai pilote.

Chabbat Chalom et Hag Sameah à tous
שבת שלום וחג שמח לכולם
Rémy TAIEB



Les Palestiniens reviennent de l’ONU avec «la queue entre les jambes»

0

« Il y a une atmosphère de déception amère parmi les membres de la délégation qui se sont rendus à l’ONU avec Abbas », a déclaré un haut responsable palestinien. « Le sentiment est que nous revenons la queue entre les jambes. Nous avons été pris au dépourvu et nous n’avons pas correctement évalué la pression américaine sur les membres du Conseil de sécurité. »

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas tiendra plusieurs réunions diplomatiques avant de rentrer à Ramallah de New York, ont annoncé mercredi des membres de sa délégation aux Nations Unies.

Un haut responsable palestinien a déclaré qu’Abbas souhaitait rencontrer le roi de Jordanie Abdullah II et le président égyptien Abdel Fatah el-Sissi, et discuter avec eux des conséquences de l’échec palestinien à condamner l’initiative de paix au Moyen-Orient de l’administration Trump au Conseil de sécurité de l’ONUS

« Il y a une atmosphère de déception amère parmi les membres de la délégation qui sont allés à l’ONU avec Abbas », a déclaré la source palestinienne. « Le sentiment est que nous revenons la queue entre les jambes. Nous avons été pris au dépourvu et nous n’avons pas correctement évalué la pression américaine sur les membres du Conseil de sécurité. »

Le responsable a ajouté que les représentants de presque tous les États membres du Conseil de sécurité des Nations Unies ont dit à la délégation palestinienne qu’ils sympathisaient avec les revendications palestiniennes, mais que les Américains avaient mis tout leur poids et leur influence pour porter le projet de résolution présenté par la Tunisie et l’Indonésie au nom des Palestiniens.

Il a ajouté: « Au moment où le projet de résolution a été changé en une version plus souple qui exclut complètement toute condamnation explicite de l’accord du siècle – il n’y avait plus de raison de le mettre aux voix même si nous avions la majorité. Nous sommes toujours sous le choc de l’épaule froide que nous avons reçue des États arabes, notamment les émirats du Golfe, l’Égypte et l’Arabie saoudite.

Il convient de noter que malgré le front uni présenté par l’Autorité palestinienne contre l’initiative de paix américaine et le soutien au boycott d’Abbas du président américain Donald Trump et de son administration, certains responsables de la direction palestinienne appellent à un changement de mentalité dans la foulée du fiasco des Nations Unies.

« Le moment est venu de s’affranchir de la conception qui enchaîne Abbas et sa vieille garde, selon laquelle la communauté internationale et les pays arabes prendront soin des intérêts des Palestiniens », a déclaré un responsable. << Le président et son peuple sont conscients des réponses tièdes des pays arabes contre le plan, et du fait qu’il n’y a pas non plus d’opposition massive à celui-ci au sein de la communauté internationale, et que le projet de résolution a été retiré au Conseil de sécurité, prouve que le moment est venu de changer le processus de réflexion et de reconsidérer le boycott de l’administration Trump et le plan de paix qu’elle a formulé. « 

https://www.israelhayom.com/2020/02/13/we-are-returning-from-the-un-with-our-tail-between-our-legs/

POURQUOI (il faut) VOTER YAMINA – AYELET SHAKED

0

Avant de commencer l’énumération je précise et ça va sans dire,
que chacun est libre de voter pour le parti de son choix du moment qu’il vote pour …..

que comme la majorité des israéliens j’apprécie le travail accompli par Bibi et je considère qu’aujourd’hui il est le mieux placé (et de loin) pour diriger le pays.

que, contrairement au messages qu’il essaie de faire passer un parti Yamina fort sera un atout pour son futur gouvernement.


Qui est Ayelet Shaked  

  1. Ayelet Shaked a 43 ans. Elle est née à Tel Aviv. Elle a servi dans Tsahal et elle est ingénieure en informatique de formation. Elle est mariée à Ofir Shaked pilote de chasse sur F-16. Ils ont deux enfants, un garçon et une fille.

  2. Sa mère, est ashkénaze  tendance travailliste. Son père, est Sefarade tendance likoud.Elle s’est imprégnée de ces 4 mondes dans lesquels elle a grandi et les connait. C’est une garantie supplémentaire pour l’égalité entre les différentes composantes d’Israël et du monde juif.

  3. Le parti YAMINA est, comme son nom l’indique, un parti de droite avec des convictions de droite et un parcours de droite. Il est clair qu’il soutiendra la candidature de Natanyaou et toutes les tentatives de faire croire le contraire sont fallacieuses.
  4. De 2006 à 2008, Ayelet Shaked a été directrice du cabinet de Benjamin Netanyahu. Elle le connaît donc suffisamment pour coopérer avec lui.

  5. C’est une femme brillante. L’expérience des femmes est nécessaire dans la vie politique. Il est temps de commencer à préparer une relève éventuelle. Ayelet est une personnalité appréciée de tout le côté droit de l’échiquier politique. De nombreux dirigeants du Likoud ont tenté de la faire accepter par Bibi mais se sont heurtés à une fin de non recevoir sans qu’on sache la raison.


  6. Le 6 mai 2015, le Premier ministre, Benjamin Netanyahou,, nomme Ayelet Shaked ministre de la Justice14,15,16. Après avoir mené sous la précédente législature le combat pour le service militaire des ultra-orthodoxes, elle a pour ambition de diminuer les pouvoirs de la Cour suprême d’Israël17.

  7. C’est la seule femme à être chef de parti pour ces élections
    Elle a réussi, sans être elle-même religieuse à fédérer les partis sionistes religieux de droite. Convaincant au passage le Rav Peretz (ancien grand rabbin de Tsahal et pilote d’hélicoptère)  de lui céder la place de leader. Ce qui démontre un sens aigu de la négociation du compromis et du pouvoir de conviction.
  8. Au ministère de la justice elle a engagé des réformes en profondeur vers une simplification des procédures un raccourcissement des procédures et une rationalisation des audiences. Cette réforme est passée malgré les critiques des avocats. Ce qui démontre une capacité à lutter contre des corporatismes et imposer des réformes.
  9. Au cours de son dernier mandat, Ayelet Shaked a entamé une « révolution conservatrice » au sein de la Cour suprême. Elle a nommé 334 juges en quatre ans, dont six à la Cour suprême, ce qui représente environ 40% de tous les juges de la Cour suprême. Le but étant de « recadrer » la cour dans son rôle qui n’était pas à l’origine celui de législateur suprême ayant un droit de veto sur les lois votées par le parlement démocratiquement élu. Elle a la ferme intention de poursuivre ces réformes.   
  10. C’est une femme influente : En 2017 et 2018, elle a été classée première sur les listes de femmes les plus influentes de Forbes Israël , devenant ainsi la première femme à être classée deux fois de suite [86] .
  11. Yamina est un mouvement qui rassemble les religieux et les non religieux. Essentiellement religieux il est dirigée par Ayelet Shaked qui se définit comme non religieuse. Il y règne une ambiance de respect entre religieux et non religieux. Elle pourra mieux que quiconque recréer cette ambiance et gérer les inévitables conflits entre ces 2 modes de vie.
  12. Yamina avec à sa tête Ayelet Shaked, Naftali Bennett, le rav Rafi Peretz et Betsalel Smotrich est le seul parti qui s’engage à enclencher un plan national de 100 millions de shéquels par an pour l’intégration des OLIM DE FRANCE déjà présents en Israël et l’encouragement à la Aliya de 50.000 juifs qui d’après une étude de l’IFOP souhaitent faire leur Aliya.


    En conclusion Ayelet Shaked est une femme de grande qualité dont beaucoup prédisent qu’elle sera un jour premier ministre de l’état d’Israël.

    Si, comme moi,  vous le pensez également vous avez la possibilité de faire aujourd’hui le premier pas dans cette direction.

  13. https://www.inn.co.il/News/News.aspx/413145



Votez à droite !!! Votez ימינה
Votez bien !!!!    Votez  טב
ET QUE LA MEILLEURE GAGNE

La dégénérescence du groupe islandais

0

 Après la victoire de Netta Barzilai en 2018, certains d’entre eux avaient signé une pétition en ligne appelant au boycott de l’Islande à l’Eurovision organisé en Israël. Mais, ne craignant ni le ridicule ni la contradiction ils s’étaient inscrits et avaient remporté, en mars dernier, les sélections islandaises avec le titre Hatrid Mun Sigra (La haine vaincra).
Constatant, l’échec total de leur démarche à laquelle s’étaient pourtant associés les plus grands antisémites comme Roger Waters, le BDS et quelques inconnus, ils se sont repliés sur la soirée en direct bien déterminés à gâcher la fête.

 » LA HAINE TRIOMPHERA « 

Le groupe de dégénérés islandais vêtu, et même dévêtu dans la pure tradition de son univers BDSM (bondage, discipline, sadomasochisme) et sa musique entre électro-hardcore et techno, s’était gardé de tout coup d’éclat pendant sa prestation. Leur chanson : « La haine triomphera”, portait déjà, à elle seule un message clair.

Vers 0h55 dimanche, alors que les animateurs Bar Refaeli et Erez Tal étaient en train de communiquer les points attribués à chaque pays par les téléspectateurs, les membres du groupe Hatari ont dérapé en ne respectant pas le règlement. À l’Eurovision, la consigne est claire: le concours ne doit pas servir d’outil de propagande. Mais les Islandais s’en sont affranchis en montrant « courageusement » devant les caméras plusieurs écharpes affichant leur soutien à la Palestine. Une séquence furtive, le réalisateur ayant très rapidement changé de plan pour revenir sur les présentateurs de la soirée, copieusement sifflée par le public.

CONCLUSIONS

Espérons que leur geste sera reconnu et que les palestiniens leur décerneront la médaille de la « patrie reconnaissante » avec en prime un séjour tous frais payés à Gaza.

Espérons que ça leur donnera l’occasion de partager leur slogan « la haine vaincra » avec les champions incontestés du domaine.

Espérons qu’ils auront droit aux visites des toits de Gaza desquels ont été balancés plusieurs homosexuels avec les yeux bandés.

Espérons qu’ils profiteront d’être sur place pour tester leurs talents de provocateurs auprès de leurs amis du hamas.

L’Union européenne de Radio-télévision (UER), organisatrice, a souligné dans un communiqué que leurs agissements
« contreviennent directement » aux règles du concours, et « les conséquences (en) seront discutées » par la direction de la compétition.

Espérons sans trop y croire qu’il y aura des conséquences sensibles, sans quoi ce concours risque de valider définitivement le slogan de cette bande de dégénérés.

Reproduction autorisée avec la mention : © Rémy TAIEB pour Defense Medias Israël





700 raisons DE NE PAS CREER
un Etat palestinien

0

Un État indépendant contrôlant ses propres frontières, la « Palestine » serait donc libre d’importer des camions chargés d’armes iraniennes.

Les près de 700 roquettes tirées sur Israël depuis la bande de Gaza par le Hamas et le Jihad islamique palestinien au début du mois de mai ne constituaient pas une nouvelle vague de la même mini-guerre entre Israël et le Hamas à laquelle le monde s’était habitué. Quelques semaines à peine avant le lancement du «pacte du siècle» du président américain Donald Trump, les roquettes offrent 700 affirmations éclatantes indiquant pourquoi un État palestinien ne doit pas être créé.

Pendant des années, la communauté internationale a harcelé Israël pour qu’il quitte Gaza. On a dit aux Israéliens que si seulement «l’occupation» prenait fin, les Gazaouis embrasseraient la paix. La présence de soldats israéliens et de communautés juives à Gaza constituait un obstacle à la paix et, une fois Israël retiré, les Palestiniens à Gaza n’auraient plus aucune raison d’attaquer Israël, ont-ils déclaré. «Si même un seul missile était tiré sur Gaza depuis Israël», l’armée israélienne serait justifiée de réoccuper la région, ont-ils déclaré.

À ce moment-là, de nombreux experts militaires israéliens ont mis en garde que le retrait était un plan dangereux. Ils croyaient que Gaza était une ceinture de sécurité vitale pour le sud d’Israël et un tampon entre Israël et une Egypte de plus en plus instable. Ils ont fait valoir qu’une bande de Gaza sous contrôle palestinien deviendrait un terrain fertile pour les terroristes islamistes et un gigantesque dépôt de stockage d’armes à utiliser contre Israël.

Mais finalement, la pression internationale est devenue insupportable. Les brimades constantes des fonctionnaires du département d’État américain, des émissaires de l’Union européenne et des chroniqueurs du New York Times ont porté les dirigeants politiques israéliens à rude épreuve. Ils ont décidé de jouer un pari. En 2005, sans exigences ni conditions préalables, Israël a retiré tous ses soldats de Gaza et expulsé de force tous les 10 000 résidents juifs de la région.

Pour les promoteurs de concessions territoriales israéliennes, Gaza était censée créer le précédent dont ils espéraient qu’il se reproduirait bientôt en Judée-Samarie.

Gaza est au contraire devenue l’illustration la plus explicite de la raison pour laquelle abandonner la Judée-Samarie à une Autorité palestinienne hostile et extrêmement corrompue est une idée dangereuse.

Imaginez à quoi auraient ressemblé les actions des Palestiniens à Gaza si les factions militaires terroristes avaient été des Palestiniens de Cisjordanie agissant depuis l’intérieur d’un État palestinien en Cisjordanie.

Malgré la tournure plaisante de la phrase, il n’existe pas de «État palestinien démilitarisé». Un État indépendant contrôle ses propres frontières. La «Palestine» serait libre d’ouvrir ses frontières aux camions qui embarquent des armes iraniennes.

Si Israël essayait d’intervenir, il serait accusé d’avoir violé la souveraineté palestinienne, dénoncé à l’ONU et menacé de sanctions de la part de l’UE.

Maintenant, à propos de ces 700 roquettes: Un État palestinien en Judée-Samarie voudrait dire que la frontière avec la Palestine atteindrait les banlieues de Jérusalem et de Tel Aviv. Ces 700 fusées pourraient avoir visé le Mur des Lamentations dans la vieille ville de Jérusalem, la Knesset ou des avions à passagers atterrissant à l’aéroport international Ben Gourion.

Les terroristes et leurs roquettes disparaîtront rapidement derrière les boucliers civils des vergers, des tunnels et des lieux sûrs palestiniens. Le gouvernement palestinien déclarerait que les attaques étaient «regrettables» mais qu’ils «ne peuvent contrôler tous les éléments extrémistes».

La Palestine continuerait à accumuler un énorme arsenal d’armes – comme le Hamas et le Jihad islamique l’ont fait à Gaza, et tout comme le Hezbollah l’a fait dans le sud du Liban – et Israël serait impuissant à l’arrêter sans déclencher une guerre préventive ni inviter à la colère la communauté internationale.

Il existe de nombreuses autres raisons de s’opposer à la création d’un État palestinien en Cisjordanie. Il est probable qu’un Israël considérablement réduit ne sera pas en mesure de prospérer économiquement et d’avoir de la place pour de nouveaux immigrants, que ses villes deviendront insupportablement surpeuplées et deviendront de plus en plus invivables. Il y a aussi la tragédie pour les Juifs de ne pas pouvoir visiter les sanctuaires bibliques juifs tels que la grotte des patriarches à Hébron et le tombeau de Rachel à Bethléem.

Il existe également le risque que l’expulsion forcée en masse de centaines de milliers d’Israéliens de ces territoires provoque un conflit civil généralisé en Israël.

Mais pour l’instant, gardons à l’esprit que la sécurité nationale de tout Israël est en jeu. Ces 700 fusées étaient le rappel dont nous avions besoin.

Source :https://www.israelhayom.com/opinions/700-reasons-not-to-establish-a-palestinian-state/

Les israéliens sont nuls

0

Aujourd’hui, jour de la Nakba : ou pourquoi les Israéliens sont nuls
Article publié il y a 5 ans par Dreuz plus que jamais d’actualité.

Palestinian women sit together at a newly opened upscale Italian cafe in the West Bank city of Ramallah

Aujourd’hui c’est la Nakba, jour destiné à célébrer « l’expulsion » des arabes de Palestine par les juifs en 1948.

Mon ami Reuven Tal disait ce matin: « Je trouve les juifs vraiment nuls en expulsion. Un million d’arabes vivent en Israël, soit 20% de la population totale. »

Reuven a raison, les juifs sont nuls en expulsion.

Mais ils sont également nuls en génocide, les arabes vivant en Judée Samarie et à Gaza étant quatre fois plus nombreux en 2014 qu’en 1948,

Ils sont nuls en Apartheid, un juge arabe siège à la cour suprême, et a envoyé en prison le président d’Israël, et de nombreux arabes ont des postes clefs dans la société civile israélienne,

De plus, les Israéliens sont nuls en nettoyage ethnique, Israël étant constitué de citoyens d’au moins 70 différentes origines, et des musulmans noirs d’Afrique risquent chaque jour leur vie pour venir se réfugier en Israël,

Pour tout dire, les israéliens sont très nuls aussi en blocus. Ils n’ont pas été capables, malgré le blocus de Gaza, d’empêcher la construction de deux centres commerciaux, huit hôtels quatre étoiles et trois hôtels cinq étoiles, un aqua-park, ni l’installation de concessionnaires BMW, Mazda, Toyota, Mercedes, Fiat, VW etc, dans la bande de Gaza.

Et en crise humanitaire ? N’est ce pas très nul de livrer plus de cent camions remplis de vivres et d’aide humanitaire chaque semaine à Gaza, quand on veut être à la hauteur de la pire crise humanitaire du siècle dénoncée par Amnesty International ?

Mais là où je trouve les Israéliens carrément ridicules, c’est en colonisation.

Des colonisateurs qui rendent le Sinaï à l’Egypte, donnent Gaza aux arabes de Palestine, et acceptent, lors des accords de Camp David, de faire cadeau de 96% de la Judée et Samarie sur laquelle ils ont de solides droits, et la moitié de leur capitale Jérusalem à des nouveaux arrivants, c’est franchement pas sérieux, comme colonialisme.

Et ça : cela fait 60 ans que le monde entier dénonce la colonisation de la « Cisjordanie » : 60 ans pour coloniser un lopin de terre de la moitié d’un département français avec l’une des armées les plus puissantes au monde, et ils n’ont toujours pas terminé ?

[gdl_icon type= »icon-arrow-right » color= »#FF0000″ size= »15px »]Et la honte absolue, c’est qu’ils ne sont pas même capables de se conduire correctement en bons criminels de guerre : quelle idée d’installer un hôpital à la frontière syrienne pour soigner les blessés de la guerre civile. Ne peuvent-ils pas, comme leurs voisins libanais et syriens, faire appel à leurs snipers pour les abattre dès qu’ils franchissent la frontière ?

Pfff… des bons à rien.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.