Blog

Yann Moix toujours aussi bon ! Ruquier toujours aussi con !!!

0

 

Jérusalem : Yann Moix estime que Donald Trump a « fait preuve de grandeur et de courage »
Il a entériné quelque chose qui est évident depuis des milliers d’années. N’en déplaise à tous ceux qui m’écoutent :
Jérusalem est la capitale d’Israël et des juifs.

Quant-à Ruquier,
le vrai con  n’est pas toujours celui qu’on croit et ce n’est pas parce que depuis son élection vous traitez le Président TRUMP de con que l’on ne voit pas votre propre connerie.

Débat BFM « démocratique et sincère » sur les émeutes de Gaza

0

LA RECETTE DES DEBATS BFM

Prenez 3 anti (israélien + américain) primaires

Ajoutez une journaliste? Nathalie Levy, qui prend ses airs naïfs en répétant « excusez moi mais je ne sais pas…. ou je croyais que. » Dans le seul but de faire mousser un peu plus son affaire. Elle tremble presque tellement elle est émue. Elle insiste bien en interprétant les réponses, histoire de faire mousser un peu plus.
« Les gazaouis sont ETOUFFES …….  ETRANGLES…… »
« La réaction des israéliens est EXAGEREE…… EXCESSIVE……. »
 
Prenez un des intervenants juif israélien (de gauche évidemment) pour légitimer le tout. Ofer Bronchtein,  président d’un organisme qu’il a créé et appelé pompeusement Forum international pour la paix quasi INEXISTANT aujourd’hui mais  qui lui permet de récolter des subsides d’autres « amis » d’Israël via la communauté Européenne comme militant de la paix. Au passage un très bon truc. Mahmoud Abbas lui a même remis un passeport  palestinien probablement pour services rendus. 
 

Prenez un journaliste, Georges Malbruneau qui avoue regretter qu’on ait qualifié le Hamas de mouvement terroriste et qu’on soit aujourd’hui enfermé. « Israël a gagné l’Intifada » car aujourd’hui on ne parle plus des territoires occupés (ah bon !!!) mais de la lutte anti terroriste. Comme si l’un effaçait l’autre.

Ne parlez pas une seule fois des exactions du Hamas , de leur dictature sur Gaza, de leur corruption,  des tirs de milliers de roquettes sur les populations civiles Israéliennes, des tentatives d’attentat, des tunnels offensifs  creusés grâce au financements européens. Ca pourrait fâcher.

 

Ne prenez pas en considération l’aveu d’un dirigeant du Hamas que plus de 50 des morts étaient membres du Hamas.

 Et 1, 2, 3 tous les menteurs et les hypocrites en coeur on tape sur Israël.

 

CEPENDANT UNE IMMENSE CONSOLATION :

Tous les intervenants reconnaissent, avec d’immenses regrets, que l’Europe est impuissante pour imposer quoi que ce soit.

MERCI POUR CE CONSTAT.

VOUS POUVEZ CONTINUER A ROUCOULER ENSEMBLE

LES CHIENS ABOIENT ……….. ET LA CARAVANE PASSE.

On va continuer à avancer et on va observer comment vous allez gérer les problèmes en France. On est quand même un peu inquiet quand on voit les résultats de la lutte anti terroriste, le vidage de la ZAD ou les black blocks. Un dernier conseil, à vous qui en donnez à tout le monde, vous pouvez, un peu, cacher votre parti pris en invitant un vrai israélien sur le plateau.

 

.

Le Hamas, véritable bourreau de Gaza
La parole est à la défense d’Israël.
ENFIN !!!

0

Les « élites » palestiniennes se servent du peuple à des fins politiques

Le Hamas, qui pousse les Gazaouis à mourir en martyr, est le véritable ennemi du peuple palestinien.


Les unes des journaux se suivent et se ressemblent dans un concert de condamnations. Des condamnations idéologiques et donc à sens unique. Des événements tragiques qui ont lieu en ce moment en Israël, les médias procèdent comme à leur habitude, friands des effets d’annonces : « bain de sang »« massacres »

Avant de se laisser emporter par la vague de panurgisme que beaucoup de médias affectionnent tant, revoyons la scène au ralenti.

Droit au retour de bâton 

Depuis six semaines, le Hamas appelle les Gazaouis à aller manifester « pacifiquement » devant la barrière de sécurité pour le « droit au retour ». Les experts en décryptage auront rectifié d’eux-mêmes. Pour les autres, quelques précisions s’imposent.

Le « droit au retour » vise le retour des « réfugiés » palestiniens qui ont fui les combats de la guerre d’indépendance en 1948, poussés par les leaders arabes de l’époque. Les exemples sont légions. Deux peuvent l’illustrer :

– « Nous écraserons le pays avec nos fusils et nous détruirons tous lieux où les Juifs chercheront refuge. Les Arabes devront emmener leurs femmes et leurs enfants à l’abri pendant le danger, après quoi toute la Palestine sera à eux» (Déclaration du Premier ministre d’Irak, 15 mars 1948)

– « Nous jetterons à la mer les bandes sionistes criminelles et il ne restera plus ainsi un seul Juif en Palestine. Pour que nos armées victorieuses puissent accomplir leur mission sacrée sans s’exposer à faire des victimes parmi nos frères arabes, il faut que ceux-ci quittent provisoirement le pays, afin que nos combattants exercent, dans une liberté totale, l’œuvre d’extermination» (Déclaration du recteur de la mosquée d’Al Azhar, 24 mars 1948).

Le Hamas ou le terrorisme des palaces

Les « réfugiés » pour lesquels le Hamas et l’Autorité palestinienne réclament un « droit au retour » sont aujourd’hui les descendants des deuxième, troisième ou quatrième générations de ces Palestiniens pour lesquels l’ONU a créé l’UNRWA et accordé, fait unique dans l’histoire de l’Organisation, un statut dérogatoire de réfugié trans-générationnel. On ne compte plus, pourtant, le nombre de réfugiés à travers le monde depuis 1948, qui ne bénéficient pas de la manne financière d’une telle agence onusienne. On précisera, à leur décharge, que les Palestiniens de la rue ne profitent pas beaucoup de ces fonds, les « élites » palestiniennes, toutes tendances confondues, ayant capté les richesses et accéléré la corruption. A Gaza, le Hamas a détourné le matériel livré pour construire des tunnels offensifs contre Israël et les fonds pour acheter des armes. Le peuple est resté dans la misère tandis que les chefs du groupe terroriste se réfugiaient, c’est le cas de le dire, dans les palaces et les villas de luxe en Turquie, en Jordanie ou au Qatar, loin de la plèbe gazaouie. Terroristes, oui, mais loin de l’indigence et du danger.

Pas vraiment la « fête à Netanyahou »…

Ce qui ne les empêchent pas d’appeler à manifester « pacifiquement ». Et le pacifisme, pour le Hamas, est une notion toute relative. 50 000 Gazaouis qui se pressent contre la barrière de sécurité, des dizaines de terroristes qui se cachent dans la foule et tentent de pénétrer en Israël. Des centaines de pneus enflammés pour que la fumée empêche l’armée israélienne de les identifier et l’usage de grenades, cocktails Molotov, d’armes automatiques, de couteaux de boucher pour, une fois la barrière passée, assassiner ou enlever des civils israéliens.

A lire aussi: « Le mot ‘manifestation’ ne correspond pas du tout à ce qu’il se passe entre Israël et Gaza »

Qui, aujourd’hui, est encore dupe ? Qui peut croire que l’armée israélienne laissera la barrière de sécurité être franchie par des Palestiniens armés et hystérisés par les discours de haine dont ils sont nourris depuis des décennies ?

Ces « manifestants »-là, pour reprendre les éléments de langage des médias, ne viennent pas faire la « fête à Netanyahou » sur l’air des lampions. Ils ne sont pas des « black blocs » venus saccager un Mc Donald’s ou un abribus. On l’aura compris, ceux-là ne viennent pas manifester. Ils viennent détruire. Et si on les laisse faire, ils viendront tuer. Israël avait pourtant prévenu. Elle ne laisserait passer personne.

Le Hamas est l’ennemi des Gazaouis

Contrairement à ce qui se répand sur les réseaux sociaux, le déplacement de l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem n’a rien à faire dans ces affrontements. Cela fait des semaines que le Hamas compte les morts en se frottant les mains. Plus il y a de morts, plus la communauté internationale condamne Israël. Ce calcul morbide et cynique est toujours le même. Et les chancelleries occidentales, comme d’habitude, moutonnent.

Ce n’est pas contre Israël que les Gazaouis devraient se tourner mais contre les terroristes du Hamas qui les asservissent depuis plus de 10 ans.

Ce ne sont pas « les violences des forces armées israéliennes » qu’Emmanuel Macron devrait condamner mais celles des terroristes du Hamas et des parents indignes, saoulés par une haine recuite, qui envoient leurs enfants, parfois leurs bébés, devant la barrière parce qu’ « il n’y a pas de plus belle mort que celle d’un martyr », et qui empochent ensuite, en faisant le V de la victoire, la somme promise aux familles des « shahid ».

C’est aussi cela qu’il faut oser dire et surtout oser entendre afin d’arrêter d’infantiliser les Palestiniens et de les entretenir dans cet assistanat perpétuel qu’ils relancent régulièrement à grands coups de morts dont ils sont responsables.

Israël défendra son territoire comme n’importe quel autre État souverain.
Les condamnations hypocrites de l’ONU et des chancelleries occidentales n’y changeront rien.

Source

Pascal Boniface falsificateur en chef des anti israéliens pris en flagrant délit de mensonges

0

 

 

Critiquer Israel est normal, comme pour tout pays.
Mais mentir comme le fait Bonifface en prêtant le flanc a Pallywood ne peut que refléter un antisionisme primaire, lui même forcement issu d’une forme hypocrite d’antisémitisme.


La preuve par l’image.

LA FRANCE ECHOUE A FAIRE CONDAMNER ISRAEL PAR L’UNION EUROPEENNE

0
France's President Emmanuel Macron addresses students at the North Rhine-Westphalia technical university on May 10, 2018 in Aachen, western Germany. French President Emmanuel Macron received the prestigious Charlemagne Prize for his "contagious enthusiasm" for strengthening EU cohesion and integration. / AFP PHOTO / Ludovic MARIN

Israël, aidée par plusieurs pays européens, a déjoué vendredi les plans d’une déclaration de l’Union européenne condamnant la relocalisation de l’ambassade des Etats-Unis en Israël à Jérusalem, a rapporté la chaîne de télévision n ° 10.

 

Des diplomates européens et des responsables israéliens ont déclaré que la déclaration, lancée par la France, visait à présenter un front européen unifié contre l’initiative de Washington.

Mais les objections de la Hongrie, de la République tchèque et de la Roumanie ont aidé Jérusalem à arrêter la déclaration.

Selon le rapport, le projet de résolution stipule que Jérusalem devrait être la capitale de deux États – Israël et la Palestine; que le statut de Jérusalem ne devrait être résolu que dans le cadre des négociations de paix; et que les pays de l’UE ne suivront pas les États-Unis en déplaçant leurs missions dans la ville sainte.

Le président de la République tchèque a exprimé son soutien pour le transfert de l’ambassade du pays à Jérusalem, même si le Premier ministre s’y oppose. Le Premier ministre roumain s’est également prononcé en faveur d’une telle relocalisation, contrée par le président de ce pays.

Le Premier ministre roumain, Viorica Dancila, à gauche, se tient à côté du président roumain Klaus Iohannis après la prestation de serment de son cabinet, à Bucarest, en Roumanie, lundi 29 janvier 2018. (AP Photo / Vadim Ghirda)

Mercredi, la chaîne de télévision Hadashot a rapporté que les diplomates européens laisseraient tomber un événement du ministère des Affaires étrangères la semaine prochaine, marquant l’ouverture de l’ambassade américaine qui opérera sur le site d’un consulat américain dans la capitale.

Bien que le Premier ministre Benjamin Netanyahu ait invité l’ensemble du corps diplomatique étranger à l’événement de dimanche, de nombreux envoyés européens, dont ceux du Royaume-Uni, de France et d’Allemagne, boycotteront la cérémonie, selon le rapport.

« C’est un peu étrange de nous inviter à célébrer un événement auquel nous nous sommes opposés et condamnés. Les Américains étaient plus intelligents et savaient à l’avance de ne pas nous inviter à se mettre à l’abri de l’embarras « , a déclaré le réseau citant une source diplomatique.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré plus tard qu’il n’était pas au courant de toute décision d’ignorer l’événement.

« Pour le moment, 30 des 86 ambassadeurs ont répondu positivement [à l’invitation]. Un grand nombre d’ambassadeurs n’ont pas encore répondu. Nous espérons que tous les ambassadeurs arriveront « , a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Emmanuel Nahshon.

Le haut responsable palestinien Saeb Erekat a appelé lundi des dignitaires étrangers en Israël et dans le monde à rester à l’écart pour ne pas entériner ce qu’il appelle les « violations flagrantes du droit international » de Washington.

« Alors que Washington poursuit une politique d’encouragement à l’anarchie internationale et au mépris des organisations et du droit international, nous appelons tous les corps diplomatiques, organisations de la société civile et autorités religieuses à boycotter la cérémonie d’investiture de l’ambassade américaine à Jérusalem. décision illégale et à la poursuite des politiques israéliennes d’occupation, de colonisation et d’annexion « , a déclaré M. Erekat.

L’événement du ministère des Affaires étrangères de dimanche marquera également l’ouverture de l’ambassade du Guatemala dans la ville la semaine prochaine et sera suivi par le président guatémaltèque Jimmy Morales. Le Guatemala a annoncé des semaines après que Trump aurait déménagé son ambassade à Jérusalem, ce qui en ferait le deuxième pays à le faire.

Le Paraguay a confirmé mercredi qu’il transférera également son ambassade à Jérusalem, après que M. Nahshon a annoncé lundi que le président du Paraguay, Horacio Cartes, se rendra en Israël plus tard ce mois-ci pour l’inauguration.

Source

Ambassadeur américain:
« Les nations du monde reviennent en Israël sous la conduite des Etats-Unis »

0

« C’est la chose la plus populaire que Trump a faite », a déclaré l’ambassadeur lors d’un événement spécial en l’honneur du transfert de l’ambassade. Le ministre des Finances Manuchin: « C’est un jour dont je me souviendrai toujours, un jour pour lequel il a fallu travailler pendant 70 années .

 Bennett:

« La nouvelle formule est la paix pour la paix »

L’ambassadeur des Etats-Unis en Israël, David Friedman, a déclaré lundi que « les nations du monde retournent en Israël et sont dirigées par le plus grand ami d’Israël, les Etats-Unis ». Friedmann a dit cela lors d’un événement spécial organisé par l’OU (Organisation des communautés juives orthodoxes en Amérique).

Friedman: « Les nations du monde reviennent en Israël » (Courtoisie: OU)

Friedmann a ajouté: « Le président voyage à travers le pays et les plus forts applaudissements qu’il reçoit c’est quand il parle du transfert de l’ambassade qui est la chose la plus populaire qu’il ait faite et les encouragements de toute la communauté américaine sont très réconfortants.

L’ambassadeur américain a ajouté: « Beaucoup de gens méritent des félicitations, mais cela n’aurait pas été possible sans le courage, la vision, le pouvoir et la clarté morale du président Donald Trump. »

David Friedman (Photo: Ohad Zwigenberg)

Friedman. « Les nations du monde  retournent en Israël » (Photo: Ohad Zwigenberg)

 

Graphisme pour lui

« Je suis si fier de servir dans l’administration Trump et je suis si fier d’être ici aujourd’hui, je sais que c’est un jour dont je me souviendrai toujours, c’est un jour pour lequel on a travaillé depuis 70 ans », a déclaré Steve Menuchin.

« Si toutes ces raisons ne suffisent pas , il y en a une autre pour déplacer l’ambassade … Le président était un promoteur immobilier et il voulait la propriété de l’ambassade du côté droit de la ville ici à Jérusalem. »

Steven Menuchin (Photo: Ohad Zwigenberg)

Manuchin. « Le jour pour lequel ils ont travaillé pendant soixante-dix ans » (Photo: Ohad Zuigenberg)

 

La ministre de la Justice Ayelet Shaked a également participé à l’événement: «Le statut de Jérusalem comme capitale d’Israël à partir de ce jour est considérablement renforcé, ce qui représente une étape significative dans la position internationale d’Israël. Shaked a ajouté: « Trump est le Churchill du 21ème siècle, il a transformé la politique de reddition en Chamberlain et a enseigné au monde que les propriétaires sont de retour. »

Ministre de l’Éducation Naftali Bennett a également parlé lors de l’événement: « Je pense qu’il y a une nouvelle fois qu’il y a une nouvelle formule pour nous de parvenir à la paix
L’ancienne formule était la terre pour la paix et la nouvelle formule est la paix pour la paix. ».. Bennett a également abordé la tension à la frontière de Gaza: «S’ils font cette erreur ils vont rencontrer la détermination de l’acier, j’entends que certains de nos ennemis essaient de faire des ravages et la terreur et l’émeute aujourd’hui. ».

Naftali Bennett (Photo: Ohad Zwigenberg)

Bennett. « Nouveaux temps ici » (Photo: Ohad Zwigenberg)

 

Pendant l’événement,  le président de l’unité d’organisation a déclaré: « C’ est aussi un jour de demande de prière Nous demandons à Dieu que ce soit juste une étape parmi les nombreuses étapes qui nous ont amenés aujourd’hui afin de nous conduire à notre objectif, la construction du temple, ici, à quelques mètres.. Parce que c’est ce pour quoi nous prions tous.

L’inauguration de l’ambassade américaine débutera à 16 heures, avec la participation d’environ 800 personnes, et commencera par le chant de l’hymne américain. Par la suite, l’ambassadeur américain en Israël, David Friedman,prononcera un discours de félicitations, suivi d’un rabbin et d’un prêtre. Ensuite, il y aura le secrétaire d’État adjoint des États-Unis, John Sullivan, et une vidéo spéciale de Trump sera projetée.

Après le discours de Trump, la plaque de pierre officielle de l’ambassade, avec l’emblème de l’ambassade et une plaque de dédicace au président Trump et au vice-président Mike Penns, sera dévoilée. La cérémonie sera suivie par le président Reuven Rivlin , le Premier ministre Benjamin Netanyahu , et conseiller en chef du président Trump, Jared Kushner . La partie artistique de la cérémonie sera dirigée par le chanteur Hagit Yasu, qui chantera « Hallelujah » et « Plus de paix viendra à nous ».

Source

LES 10 TRES BONNES NOUVELLES ……….
…………..POUR ISRAEL

0

UN JOLI MOIS DE MAI POUR ISRAËL

 En ce moment ça va plutôt très bien pour Israël. Voici un petit récapitulatif des derniers succès très récents.

Opération spectaculaire du Mossad en Iran

Le Mossad réalise une opération extraordinaire en exfiltrant une demi tonne de documents papier et supports magnétiques prouvant que l’Iran avait bel et bien un programme de développement d’armes nucléaires.

 


YOM HAATSMAOUT  ISRAEL FETE SES 70 ANS PLUS FORTE QUE JAMAIS.

________________________________________________________

Retrait confirmé des USA de l’accord sur le nucléaire avec l’Iran .

Décision du président TRUMP de se retirer de l’accord sur le nucléaire avec l’Iran. Israël réussit ainsi à faire annuler un accord signé par toutes les puissances mondiales.

_______________________________________
Le célèbre Tour d’Italie, le Giro, Débute en ISRAËL et rencontre un franc succès.

Le célèbre Tour d’Italie, le Giro, a exceptionnellement pris son départ depuis Jérusalem et a permis de faire admirer Israël par 1 milliard de personnes qui ont suivi les étapes de Haïfa jusqu’à Eilat en rappelant la mémoire du juste  Gino Bartali


Frutarom racheté pour 7 milliards de dollars

L’entreprise israélienne Frutarom est spécialisée dans la fabrication de parfums et d’arômes. Elle a été rachetée par une firme américaine pour un montant de 7,1 milliards de dollars en cash et en actions. Il s’agit du deuxième plus grand rachat de l’histoire d’Israël.

______________________________________________________

Opération spectaculaire de l’armée israélienne contre l’Iran en Syrie.

En représaille à un tir de 20 roquettes par les unités iraniennes, Israël déclenche une riposte menée par une trentaine d’avions sur une cinquantaine de cibles parfaitement identifiées.


________________________________________________________

Netanyahu invité d’honneur de Poutine pour commémorer la défaite de l’Allemagne nazie

 


VICTOIRE ECLATANTE de NETA  à l’Eurovision AVEC PLUS DE 90 POINTS D’AVANCE.


YOM YEROUCHALAIM. 51 ans de la libération et la réunification de Jérusalem.
https://youtu.be/97bgVvf4FCw


 

INAUGURATION DE L’AMBASSADE AMERICAINE A JERUSALEM 

L’ambassade des États-Unis à Jérusalem – Une promesse tenue.

Et dans la foulée l’ambassade du Guatemala installée à Jérusalem


ET LA CERISE SUR LE GATEAU

ECHEC TOTAL DE CEUX QUI TENTENT DE NOUS NUIRE ET D’EMPECHER CHACUN DE CES EVENEMENTS, EN TËTE DESQUELS LE BDS, MAIS AUSSI LES GAUCHISTES ISRAELIENS,  AMERICAINS,  LA FRANCE, L’EUROPE  ETC…

 

 

Netta Barzilai : la gagnante pour Israël à l’Eurovision 2018 ?

0

Netta Barzilai : qui est la gagnante pour Israël à l’Eurovision 2018 ?

Netta Barzilai : qui est la gagnante pour Israël à l'Eurovision 2018 ?NETTA BARZILAI – Grande favorite des bookmakers, c’est finalement Netta Barzilai qui a remporté l’Eurovision 2018, loin devant ses concurrents. Retour sur son parcours et sa chanson « Toy ».

[Mis à jour le 13 mai à 00h50] C’est la chanteuse Netta Barzilai qui a fait le show au Portugal le 12 mai dernier et a remporté la finale de l’Eurovision 2018 en chantant son titre « Toy ». Lors de sa montée sur scène pour recevoir son prix le 1, la jeune femme originaire d’Israël a tenu à remercier le public qui est « ouvert aux différences ». Quelques minutes après sa victoire, elle a de nouveau interprété son tube, qui est amené à passer sur toutes les stations de radios dans les semaines à venir.

Avec son style atypique, Netta Barzilai avait d’abord conquis le jury lors de la grande finale de The Next Star, dernière étape en Israël pour concourir à l’Eurovision. Proche de l’élimination après avoir perdu son duel, le jury lui a permis d’aller jusqu’au bout. Netta Barzilai a aussi remporté la saison 5 de Rising Star en Israël. Elle permet aujourd’hui au pays de remporter son cinquième Eurovision, après les victoires en 1973, 1978, 1979 et 1998. La chanteuse a fait face au duo français Madame Monsieur, qui a interprété sa chanson « Mercy » devant des millions de téléspectateurs.

 Son parcours

Née en Israël, Netta Barzilai part à l’âge de 2 ans au Nigéria pour y rester pendant 4 ans. Elle retourne ensuite dans son pays natal. D’après Wiwibloggs, elle étudie la musique dans une école de Tel-Aviv et fait en parallèle de sa passion plusieurs jobs. Elle a été serveuse, babysitter et enseignante de maternelle, ce qui était l’un de ses rêves. Dans ses interviews, elle dit adorer les enfants et pense qu’ils incarnent le futur. Elle forme son collectif d’improvisation Experiment en 2016 où elle est la chanteuse principale. Les trois autres membres jouent d’un instrument. Pendant deux ans, elle réalise une tournée en Israël.

Pourquoi était-elle la favorite ?

Le clip de Toy, titre avec lequel elle a participé à l’Eurovision, a dépassé les 17 millions de vues sur YouTube et devient le plus visionné du concours de 2018. Son imitation de la poule sur sa musique pour illustrer quelqu’un traitant son partenaire comme un jouet, a fait le buzz et a eu plusieurs parodies. Lors de la fête juive de « Poutim » en Israël où les gens se déguisent, beaucoup de personnes ont imité son style asiatique. Une autre de ses particularités est qu’elle enregistre sa voix sur un looper. Ce système audio lui permet de modifier sa voix sur scène. Elle était la première artiste à utiliser ce moyen sur la scène de l’Altice Arena à l’Eurovision, qui lui a donné son autorisation.

Quel est son titre Toy ?

Interrogée par le site Wiwibloggs, elle explique que Toy porte un message important et le décrit comme « le réveil du pouvoir féminin et de la justice sociale, dans un emballage joyeux et coloré ». Le titre est co-écrit par deux compositeurs de chansons locales à succès, Stav Berger et Doron Medalie. Ce dernier a déjà écrit les titres israéliens de l’Eurovision en 2015 et 2016. D’après Wiwibloggs, Toy aurait été inspiré par le mouvement #MeToo. Doron Medalie confie à The Times Of Israël que « cette chanson doit faire danser tout le monde, avec un rythme joyeux rappelant la pop asiatique » dont lui et Netta sont fans. La contribution de Netta Barzilai fut d’ajouter des références au personnage Pikachu de Pokémon qu’elle adore et à Wonder Woman, incarnée par l’actrice israélienne Gal Gadot au cinéma.

Source

Hollande ou Trump
à qui la honte et l’indignité ?

0

 

Vous avez réunifié la France !!!
Merci Monsieur TRUMP !!!
(même si c’est contre vous)

Les médias, les hommes politiques de la gauche, et de la droite, les nouveaux dirigeants et les anciens tous ensemble ont enfin trouvé  un point d’accord et une cible

Mais qu’a-t-il dit ?    Qu’a-t-il fait ?

Il a dit que si un homme armé avait été présent au Bataclan les choses se seraient probablement passées différemment.

Le tir au pigeon qu’il a mimé a replongé tous les responsables dans ce cauchemar.

Est-ce que l’un d’eux a nié le fait que c’était un vrai canardage ? NON

Est-ce que l’un d’eux a nié le fait qu’un homme armé et déterminé aurait pu changer le cours des événements ? NON

https://www.20minutes.fr/societe/1808207-20160317-attentats-pourquoi-intervention-bataclan-si-longue-reconstitution-doit-repondre

Est-ce que Hollande, Cazeneuve et Valls qui se précipitent à tous les micros pour blâmer Trump et qui  étaient les principaux responsables de la France au moment de cet attentat ont rendu des comptes ? NON !!!

Sur l’impréparation de la France face au terrorisme islamique , le délai incompréhensible de l’intervention des forces de l’ordre ou le manque d’efficacité dans la libération des otages ?

Est-ce qu’il y a eu une commission d’enquête sérieuse et publique ? NON !!!
Pourtant ce ne sont pas les questions qui manquent

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/attentats-de-paris-ces-trois-failles-que-denoncent-les-victimes-du-bataclan_1765042.html

Et pourtant depuis 2 jours tous les journaux d’information ne parlent que de ça. Les plus grands « spécialistes », les experts en géopolitiques ne parlent que de ça. Les plus grands responsables qui auraient dû faire l’objet d’enquêtes pour établir leur part « d’irresponsabilité » viennent maintenant  parader à la télé rivalisant de superlatifs pour se mettre en avant. Les journalistes abondent dans le même sens  n’osant surtout pas les mettre en cause. Certains se demandant même si Trump va s’excuser.

On comprend mieux que vous, bottiez en touche et que vous préfériez vous focaliser sur la parole du président américain plutôt que sur la centaine de morts et les centaines de blessés.

L’indignation, qui plus est,  dirigée vers un homme décrié par tous les médias c’est tellement plus « courageux ».

Votre expertise, à vous, ce sont  les cérémonies, les discours larmoyants, les excuses sur le fait que c’est inévitable, que le risque zéro n’existe pas et qu’il va falloir s’habituer à vivre avec, les défilés, les fleurs, les je suis Charlie  etc…

Pourtant, Il y a en France des gens qui auraient préféré avoir  des gens comme Trump à leur tête à votre place. Une partie de ces gens n’est plus là pour se prononcer.
Quant-à vous, ne rêvez pas.
Les français vous ont rejetés ça n’est pas pour vous reprendre parce que vous êtes opportunément passé à la télé dire tout le mal que vous pensez de Trump.

La gauche se soucie des palestiniens que quand elle peut blâmer Israël

0

au cours des deux dernières semaines, des images horrifiantes de Palestiniens assassinés ont fait surface sur les médias sociaux. Les avions  ont largué des bombes, envoyant des flammes et de la fumée noire dans l’air, suivis par des hélicoptères larguant des bombes-barils improvisées et non guidées. Sur le terrain, dans le camp palestinien assiégé, des bâtiments se sont effondrés et ont enterré des civils vivants sous eux.

Ceux qui ont tenté de fuir le camp ont été arrêtés. Aucun aliment ou médicament n’a été autorisé dans le camp depuis juillet 2013. Environ 200 résidents sont morts de faim ou sont morts faute de médicaments. Les frappes aériennes et les bombardements n’ont pas cessé depuis deux semaines, empêchant les sauveteurs de récupérer les cadavres en décomposition.

Et pourtant, malgré ces horreurs, aucune protestation significative n’a eu lieu dans le monde occidental ou arabe. Les défenseurs traditionnels de la cause palestinienne – ces mêmes personnes qui ont protesté contre les attaques israéliennes sur Gaza – sont restés silencieuses quand le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk près de Damas en Syrie était bombardé par les forces aériennes russes et syriennes, tandis que les milices loyales au régime Assad siège brutal.

 Le silence entourant la brutalisation de toute une population palestinienne révèle quelque chose dont peu ont parlé:

Le sentiment pro-palestinien n’est souvent qu’un sentiment anti-israélien ou anti-américain déguisé. Et quand il s’agit de la population palestinienne mourante et affamée de Syrie, la gauche pro-palestinienne est introuvable.

C’est un double standard flagrant: lorsque les Palestiniens à Gaza subissent des frappes aériennes israéliennes et un blocus de dix ans, leurs souffrances galvanisent les manifestations de masse dans les capitales occidentales. Quand les Palestiniens en Syrie et en Syrie sont bombardés et affamés, la gauche anti-impérialiste se tait ou, pire encore, se tient aux côtés de l’oppresseur.

« Il n’y a pas de peuple » pro-palestinien « . Ils n’existent pas « , m’a dit un Palestinien syrien de Daraa, dont la famille avait été déplacée de Haïfa pendant la guerre de 1948. « Nous, Palestiniens de Syrie, avons été tués, torturés, bombardés et déplacés par le régime d’Assad et nous n’avons reçu aucun soutien de la part des soi-disant » activistes pro-palestiniens « , at-il dit. « Nous sommes les mauvais Palestiniens! »

La guerre civile en Syrie a décimé la communauté syro-palestinienne. Le régime d’Assad et les milices alliées ont détruit la plupart des camps de réfugiés palestiniens dans le pays et assiégé plusieurs d’entre eux. Selon les statistiques compilées par le Groupe d’action pour les Palestiniens de Syrie,
au moins 3 708 Palestiniens ont été tués pendant la guerre
1 673 sont détenus dans les centres de détention du régime d’Assad.
477 Palestiniens et Syriens ont été torturés à mort dans ces installations depuis 2011.

Et pourtant, d’une manière ou d’une autre, ni ces statistiques, ni les images choquantes de Palestiniens émaciés dans le camp de Yarmouk , n’ont conduit à une mobilisation de masse de la gauche « pro-palestinienne » occidentale.

Pourquoi la gauche «pro-palestinienne» est-elle silencieuse à ce sujet? Comment la gauche anti-impérialiste et anti-guerre a-t-elle perdu autant de sa crédibilité en Syrie?

Pourquoi la gauche s’est-elle alignée sur la Russie, un pays engagé dans une intervention militaire pour renforcer son influence au Moyen-Orient, une intervention qui a entraîné la mort de milliers de civils syriens?

Le soulèvement en Syrie a posé un dilemme à la gauche occidentale et arabe: le régime Assad se présente comme une force « anti-impérialiste » et s’aligne sur « l’Axe de Résistance » de l’Iran et du Hezbollah.

Incapable de formuler une vision claire après l’effondrement du communisme, l’extrême-gauche a embrassé tous les acteurs qui défient les États-Unis et Israël, que ce soit la kleptocratie répressive et homophobe de Poutine ou la dictature brutale d’Assad.

Read more: https://forward.com/opinion/400384/the-left-only-cares-about-palestinians-when-it-can-blame-israel/