Escalade dans la confrontation DAESH – HAMAS ?

0
1232

Selon l’AFP : Des attentats quasi-simultanés ont détruit dimanche les voitures de cinq membres des branches armées du Jihad islamique et du Hamas, confronté à la contestation grandissante de salafistes radicaux dans la bande de Gaza.
Ces attaques n’ont pas été revendiquées pour le moment.

La police du Hamas, au pouvoir dans l’enclave palestinienne, n’a accusé personne mais elle a promis que les « saboteurs » ne pourraient « pas échapper aux sanctions ».

Ces attentats sont inédits à différents niveaux: c’est la première fois que le Jihad islamique, deuxième force à Gaza et allié du Hamas, est ainsi visé; c’est aussi la première fois qu’une attaque coordonnée –les cinq bombes ont explosé en l’espace d’un quart d’heure dans le même quartier de Cheikh Radouane– vise autant de membres des mouvements islamistes à Gaza.

Selon les témoins, des bombes avaient été placées sous trois voitures appartenant à des membres des brigades al-Qassam, la branche armée du Hamas, et deux à des membres des brigades Al-Qods, la branche armée du Jihad islamique.

Dimanche matin, les explosions ont totalement détruit les véhicules dont les carcasses gisaient, carbonisées, devant les domiciles de leurs propriétaires, sans toutefois faire de victime. Seuls des « dégâts matériels » sont à déplorer, a assuré la police du Hamas qui a annoncé avoir ouvert une enquête.