La France vient de signer pour 10 milliards de contrats avec l’Arabie Saoudite…

0
1557

Maintenant il va falloir donner des gages sur le compte d’Israël.

On commence par l’initiative diplomatique française visant à déployer des observateurs internationaux sur l’esplanade des Mosquées (mont du Temple pour les juifs), à Jérusalem-Est. Paris a proposé un projet de déclaration en ce sens au Conseil de sécurité de l’ONU, qui devrait l’examiner le 22 octobre, afin d’épauler le Waqf, l’organisme religieux jordanien gérant le lieu.

Mais Israël n’envisage pas les choses de la même façon et refuse d’être le dindon de la farce.

Dimanche, Benyamin Nétanyahou s’était exprimé sur l’initiative de Paris en prélude au conseil des ministres : « Israël rejette la proposition française au Conseil de sécurité, car elle n’inclut aucun rappel de l’incitation à la violence et au terrorisme de la part des Palestiniens, et elle appelle à l’internationalisation du mont du Temple. » Les officiels israéliens soulignent que ce sont les Palestiniens qui s’en prennent aux sites religieux, comme le démontre l’incendie volontaire dans le Tombeau de Joseph, près de Naplouse, le 16 octobre. Le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Emmanuel Nahshon, abonde. « Les Palestiniens veulent chasser Israël hors des lieux saints. C’est une démarche religieuse et nationale. Il s’agit une nouvelle fois de remplacer des négociations bilatérales par une initiaitve unilatérale. C’est fort dommage que la France soit tombée dans le piège. »

Source : Le Monde

Reproduction autorisée avec la mention : © Remy Taieb pour Defense Medias Israel