La menace pour les Juifs français a probablement augmenté depuis l’attentat de l’ Hypercacher

0
1259

Le délégué interministériel de la France pour la lutte contre l’antisémitisme et le racisme, Gilles Clavreul, dit au Algemeiner jeudi.

La France mène  un combat à long terme contre l’antisémitisme , et la menace d’une attaque terroriste contre les Juifs du pays demeure aussi élevée qu’elle l’était après les attentats horribles de Janvier dernier à Paris, sinon plus.

Dans le cadre des efforts du gouvernement pour protéger les quelques 717 sites juifs dans le pays, 7.000 soldats et 3.000 policiers ont été mobilisés dans ce que Clavreul décrit comme peut-être la plus grande mobilisation des troupes françaises dans le pays depuis la Seconde Guerre mondiale.

«Le risque [d’une attaque terroriste] est aussi élevé qu’il l’était en Janvier, sinon plus, » a-t-il dit, ajoutant: « et cette situation devrait durer un certain temps. »

Voilà pourquoi la France a décidé de consacrer  des millions d’euros chaque année pour financer les efforts visant à lutter contre l’antisémitisme, l’islamophobie et le racisme, a déclaré Clavreul, qui a été nommé par le président François Hollande pour gérer cette initiative. Il a expliqué que la France avait  adopté une approche en quatre volets pour lutter contre ce problème.

  1. La mobilisation des ONG et des groupes locaux pour développer conjointement des plans pour lutter contre le racisme.
  2. Le renforcement de l’arsenal législatif visant à s’assurer que les actes criminels soient signalés et les criminels effectivement poursuivis.
  3. La réglementation d’Internet pour s’assurer que les internautes soient protégés contre les discours de haine
  4. La formation des citoyens à travers l’éducation, les sports, la culture et d’autres activités sociales.

Clavreul est confiant que le plan du gouvernement, qui a été lancé en  Décembre dernier avant les attaques de janvier à Paris contre le supermarché  Hypercacher et la magazine satirique Charlie Hebdo, a commencé à donner des résultats. Selon lui, les rapports d’abus racistes et antisémites ont augmenté depuis Janvier, et les actions punitives contre les auteurs de crimes racistes est à la hausse.

En outre, le gouvernement a renforcé sa coopération avec les principales plates-formes Internet tels que Facebook, Twitter, YouTube et Google pour empêcher la diffusion de discours de haine en ligne. Clavreul a déclaré que ces entreprises ont été  « plus ou moins » réceptives. Il a noté que Facebook en particulier, a été sensible dans le développement et la mise en place d’outils de rapport et de signalisation de contenus inappropriés.

Pourtant, il a déclaré que les géants de l’Internet  » étaient  plus sensibles à la pornographie qu’aux discours de haine, » et ils devraient « faire plus en termes de modération »

Source : Le Algemeiner