Le boycott du BDS est en route

0
5401

La roue à commencé à tourner dans l’autre sens.
Le BDS boycotteur acharné et qui se croyait tout permis se retrouve condamné et interdit. C’est l’histoire de l’arroseur arrosé et du boycotteur boycotté.

 

  Canada   

Avec un soutien bipartisan, le Canada rejette le boycott d’Israël

Le ministre des Affaires étrangères canadien affirme que le BDS prive le monde des « talents inventives » d’Israël.

Rejetant le mouvement BDS plus spécifiquement, le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, a déclaré : « le monde ne gagnera rien avec le boycott d’Israël mais se privera des talents de son inventivité », ajoutant que « nous devons lutter contre l’antisémitisme sous toutes ses formes ».

La motion stipule qu’ « étant donné que le Canada et Israël partagent une longue histoire d’amitié ainsi que des relations économiques et diplomatiques, la Chambre rejette le Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS), qui favorise la diabolisation et la délégitimation de l’Etat d’Israël, et appelle le gouvernement à condamner toute tentative des organisations canadiennes, des groupes ou des individus de promouvoir le mouvement BDS, à la fois ici et à l’étranger ».

De plus, la motion souligne la « longue histoire d’amitié ainsi que les relations diplomatiques et économiques » entre le Canada et Israël. La motion affirme que le mouvement BDS « promeut la diabolisation et la délégitimation de l’Etat d’Israël ».

La motion a été adoptée par 229 voix pour et 51 voix contre 

Source

Voir le magnifique discours (en anglais)  du député juif Canadien Anthony Housefather contre le BDS.

http://defense-medias-israel.com/magnifique-discours-du-depute-juif-canadien-anthony-housefather-contre-le-bds

   Allemagne   

La France et l’Allemagne ferment les comptes de l’organisation antisémite BDS

Il s’agit là d’une des dernières étapes d’envergure contre l’organisation antisémite.

La banque DAB Bank, une filiale de BNP Paribas, a décidé de fermer le compte sur lequel le site allemand de BDS recevait ses dons, a révélé le Jerusalem Post.

Cette excellente nouvelle contre l’antisémitisme déguisé s’inscrit dans une tendance de fond qui gagne le monde entier.

Source Dreuz :

  France  

Un coup de Paris :
Le Conseil de Paris a adopté mardi un « vœu » condamnant le mouvement de boycott d’Israël, relayé dans la capitale par le collectif « Boycott, désinvestissement, sanctions » (BDS).

conseil_de_pariscverdy-afp

Ce vote a ensuite été dénoncé par une manifestation au nom de la liberté d’expression.
Adopté mardi matin par le Conseil de Paris, le « vœu » rappelle que Paris et sa maire Anne Hidalgo (PS) « ont de manière constante affirmé leur opposition au mouvement de boycott d’Israël et dans le même temps, leur attachement à la promotion de la paix entre Israéliens et Palestiniens ».
Le voeu a été adopté avec les voix du PS et des Républicains, rejoints par le PRG et l’UDI-MoDem. En revanche, les élus PCF-FG et EELV ont voté contre.
Le texte s’inquiète notamment que le collectif Boycott, désinvestissement, sanctions (BDS) ait pris pour cible les échanges culturels « vecteurs de paix et de tolérance », en appelant notamment au boycott d’un spectacle d’une compagnie de danse israélienne à l’Opéra Garnier.
Article ITélé
« Grâce à l’adoption de ce vœu LR malgré l’abstention des élus PS, des mairies d’arrondissement ou des établissements culturels de la ville de Paris ne pourront plus accueillir, avec la caution d’élus de l’exécutif, des manifestations proches du mouvement BDS comme cela a été le cas ces derniers mois. Cette condamnation désormais effective est notamment une réponse aux événements qui avaient eu lieu en mairie du XIVème à l’automne, à l’exposition de la maison des Métallos de cet hiver et au boycott en janvier de la compagnie de danse Batsheva qui produisait à l’opéra Garnier, » conclut le parti Les Républicains de Nicolas Sarkozy.

http://fr.timesofisrael.com/le-conseil-de-paris-condamne-le-boycott-disrael/
Vœu déposé par l’Exécutif municipal

Texte du Vœu déposé par l’Exécutif municipal 
Relatif à la condamnation du boycott d’Israël et à la promotion de la paix entre Israéliens et Palestiniens

Considérant que la Ville de Paris et la Maire de Paris
ont, de manière constante, affirmé leur opposition au mouvement de boycott d’Israël
et dans le même temps leur attachement à la promotion de la paix entre Israéliens et Palestiniens autour de la solution dite de “deux peuples pour deux États”;

Considérant au surplus que l’appel au boycott d’Israël a été déclaré illégal par un arrêt de la Chambre criminelle de la Cour de Cassation du 20 octobre 2015 qui a ainsi confirmé sa jurisprudence antérieure.

Considérant que bien qu’illégales, les actions de boycott d’Israël se multiplient en France et dans le monde, sous l’étendard du collectif « Boycott Désinvestissement Sanctions» (BDS)

Considérant qu’au-delà des appels au boycott des produits israéliens, BDS appelle de manière constante au boycott de toute forme d’échange et de relations avec Israël, et notamment dans le champ des échanges culturels qui sont, par essence, vecteur de paix et de tolérance

Considérant qu’après les appels au boycott du chanteur américain Matisyahu en août 2015, des rassemblements se sont tenus du 4 au 9 décembre 2015 sur la place de l’Opéra afin d’appeler au Boycott d’une troupe de danse contemporaine israélienne se produisant à l’opéra Garnier

Considérant qu’au contraire de la démarche d’appel au boycott, la Ville de Paris entend construire des ponts tant avec les villes d’Israël qu’avec celles de Palestine dans le cadre de projets de coopération économique, culturelle et technique, à Ramallah, à Jéricho, à Bethléem, à Tel Aviv ou à Haïfa

Considérant l’adoption par le conseil de Paris de novembre 2014 de deux vœux de l’exécutif relatifs à la reconnaissance de la Palestine d’une part et à l’intensification de nos relations avec les villes israéliennes d’autre part

Considérant qu’à la suite de ces vœux la ville de Paris a organisé un voyage du Conseil de Paris en Israël et Palestine et qu’à cette occasion un accord d’amitié a notamment été signé à Jérusalem avec l’association des villes et localités d’Israël

Considérant que la Ville de Paris a conclu en 2015 des accords innovants avec les incubateurs de Tel-Aviv et de Ramallah

Considérant que la Ville de Paris a constamment affirmé son soutien à la solution en deux États vivant côte à côte et en sécurité, ce qui suppose de reconnaitre sans équivoque la légitimité des aspirations nationales israéliennes et palestiniennes

Les décisions : 

Sur proposition de l’exécutif, le Conseil de Paris émet le vœu que la ville de Paris:

• Condamne le boycott envers Israël
Condamne les appels au boycott relayés lors de rassemblements sur l’espace publie parisien
S’oppose publiquement à toutes les tentatives d’isoler Israël du concert des nations et réaffirme son attachement à la promotion d’une solution pacifique au conflit israélo Palestinien se manifestant par la coexistence paisible de deux états dans des frontières sures et reconnues;
Poursuive et renforce ses relations avec les villes israéliennes et palestiniennes dans tous les champs des politiques publiques municipales.

p09-2_385497_large

  Royaume Uni  

Un coup britannique : Londres interdit au secteur public anglais de boycotter les produits israéliens

Le gouvernement britannique a annoncé hier qu’il allait interdire aux institutions anglaises recevant des fonds publics, telles que les universités ou les mairies, de boycotter des entreprises « non éthiques » ou des produits israéliens.

Les boycotts « empoisonnent et polarisent le débat, affaiblissent l’intégration et alimentent l’antisémitisme », a estimé le gouvernement dans un communiqué.
Ils « peuvent entraver les exportations britanniques et nuire aux relations internationales ».

« De nouvelles directives sur les marchés publics, combinées à des changements sur la façon dont les fonds de retraite pourront investir, permettront d’empêcher des politiques locales néfastes, contre-productives et menaçant notre sécurité nationale », doit déclarer le ministre du Cabinet Office, Matthew Hancock, lors d’une visite en Israël cette semaine.

Article complet sur la décision du gouvernement anglais

 congresa

   USA     


Un coup américain : Toutes ces décisions avaient été précédées par celle du congrès aux USA il y a 6 mois 

USA: le Congrès vote une loi pour enrayer le boycott contre Israël

Les dispositions anti-BDS ajoutées à cette loi visent les pourparlers sur les accords de libre-échange entre les Etats-Unis et l’Union européenne.
L’amendement au projet de loi stipule également que les boycotts, désinvestissements et sanctions contre Israël par les gouvernements, les organismes gouvernementaux et les organisations internationales sont contraires au principe de non-discrimination inscrit dans l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (AGETAC), qui régit les accords commerciaux et l’abaissement des droits de douane.
Le projet de loi autorise également les autorités américaines à enquêter sur les sociétés participant au boycott contre Israël. Le texte charge également le président de faire un rapport au Congrès sur les activités de boycott 180 jours après la mise en application de la loi, et de décrire les étapes que le gouvernement américain suivra pour encourager les pays et les organisations internationales à cesser les activités de boycott.

La Caroline du Sud, l’Illinois, le Tennessee, l’Etat de New York, l’Indiana, la Pennsylvanie, la Floride et la Californie ont voté des résolutions ou des lois qui condamnent BDS. 35 Etats américains devraient suivre cette tendance de fond.

Article sur le vote de la loi aux USA

  Israël   

Israël ne se contente pas de ces actions et  se prépare en secret à lutter en ligne contre les militants du BDS.

Le gouvernement israélien a ainsi récemment alloué cette année près de 23 millions d’euros pour lutter contre ce qu’il estime être des efforts mondiaux de « déligitimation » du droit de l’Etat juif à exister. Une partie des fonds a été allouée à des entreprises high tech israéliennes, dont beaucoup sont dirigées par d’anciens officiers du renseignement militaire, pour mener des initiatives en ligne visant à recueillir des renseignements sur les groupes d’activistes et contrer leurs efforts.

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/103280-160218-israel-se-prepare-en-secret-a-lutter-en-ligne-contre-les-militants-du-bds

Conclusion :

Désormais, alors que la « porte a été ouverte » par les grands pays,  d’autres pays vont certainement s’y engouffrer. Toutes ces décisions auront certainement des conséquences positives pour Israël de la part d’autres européens

Evidemment ce retournement aussi spectaculaire qu’inattendu ne plait pas à tout le monde et les pro palestiniens se déchaînent à qui mieux mieux  pour critiquer ces décisions et pleurnicher dans les médias.
Voici un lien pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur leurs jérémiades

 http://www.palestine-solidarite.org/analyses.luc_delval.170216.htm

2015-10-31_115503_J

AIDEZ NOUS EN PARTAGEANT NOS PUBLICATIONS 
VOUS MULTIPLIEREZ LA DIFFUSION.
  VOUS CONTRIBUREZ  A LA LUTTE CONTRE LA DESINFORMATION SUR ISRAEL  

10547463_10154496966650624_2580164620736644936_nRémy Taïeb pour Defense medias Israel