Des migrants partis en boîte en Russie ont harcelé des filles et se sont réveillés le lendemain matin à l’hôpital

0
1368

Un groupe de 51 réfugiés ont été brutalement agressé à l’extérieur d’une boîte de nuit à Mourmansk, en Russie, après avoir harcelé et molesté des  femmes dans un club de nuit samedi.

Les réfugiés avaient déjà été condamnés à quitter la Norvège pour «mauvais comportement» et tenté leur chance en Russie. Ce qu’ils ne savaient pas quand ils sont allés en boîte à Mourmansk est que les Russes ont moins de tolérance en ce qui concerne les agressions sexuelles sur les femmes locales que les autres pays européens.

Les réfugiés auraient harcelé les femmes d’une manière similaire à celle des agressions à Cologne lors de la Saint-Sylvestre. Un groupe d’homme russe les a pris de côté pour les «éduquer» et leur expliquer que «Cologne était à  2500 kilomètres au sud d’ici.»  (Rapporté: Cologne se prépare à Plus agressions sexuelles Pendant le Carnaval cette semaine)

Les réfugiés ont essayé de fuir, mais ont été rapidement capturés par les Russes. Ils les ont sortis dans la rue et leur ont  donné une raclée dont ils se souviendront . La police est arrivée pour arrêter le combat mais les habitants disent qu’ils ont donné aussi quelques coups de poing sur les réfugiés avant d’arrêter 33 d’entre eux. Dix-huit réfugiés étaient en si mauvais état ​​qu’ils ont du  être emmenés à l’hôpital.

Source :