Gilles Clavreul, le corniaud de la lutte contre l’antisémitisme

0
1778

Alors que la propagande anti-juive se développe dangereusement dans les médias français (AFP, France Télévisions, Radio-France, BFM TV pour ne citer que les plus représentatifs), la communauté juive est à la recherche d’outils et d’alliés pour faire face à ce torrent de boue nauséabond.

Comme à son habitude depuis son retour à la tête du CRIF, Roger Cukierman est aux abonnés absents.

Parfois, le CRIF fait même pire. En effet, pour interroger Alain Weil, le patron de BFM TV qui est l’un des médias les plus hostiles à Israël, Roger Cukierman a choisi Claude Askolovitch.

Pour mémoire, en 2013, Askolovitch avait publié «Nos mal-aimés – Ces musulmans dont la France ne veut pas ». Lorsque Richard Prasquier était président du CRIF, Askolovitch avait écrit « La morale du Crif s’arrête aux portes du ghetto ». Il est vrai qu’à l’époque, c’était le « mauvais CRIF », pas celui dont deux actuels vice-présidents sont des porte-parole de l’aile Klugman du PS, Laurel et Hardy, alias Yonathan Arfi et Gil Taïeb.

Dans ce contexte médiatique hostile aux Juifs et à Israël, quelques médias, principalement en ligne, font tout leur possible pour contrer cette propagande haineuse.

Les Juifs de France se tournent aussi vers l’Etat français

De façon républicaine, les Juifs de France se tournent aussi vers l’Etat français.

Malheureusement, de ce côté-ci, les nouvelles ne sont pas bonnes.

Le Premier Ministre dispose d’un « Délégué Interministériel à la Lutte Contre le Racisme et l’Antisémitisme », le « DILCRA », Gilles Clavreul.

Sur le papier, Gilles Clavreul semble sérieux, mais quand on observe son équipe, il y a de quoi s’inquiéter. En effet, pour lutter contre l’antisémitisme, le gouvernement français a choisi un homme qui s’entoure de gens qui aiment bien écrire sur les sites islamistes, de défenseurs de la pire propagande anti-juive des temps modernes ou d’anti-israéliens notoires.

Comme adjointe, M. Clavreul a choisi Danièle Hoffman-Rispal.

Pour mémoire, Danièle Hoffman-Rispal est une ancienne députée socialiste de Paris qui, en 2012, avait récupéré la présidence du groupe d’amitié France-Israël à l’Assemblée nationale. Son passage à cette présidence a laissé de mauvais souvenirs : ceux qui ont assisté aux rares rencontres qu’elle avait organisées se rappellent de ses diatribes anti-israéliennes. Par son attitude, elle est parvenue à mettre en sommeil ce groupe d’amitié qui était auparavant dirigé par le très actif Claude Goasguen. En creusant un peu autour de Mme Hoffman-Rispal, nous sommes allés chercher une photo d’elle et nous l’avons trouvée sur la page Facebook de… Charles Enderlin avec qui elle est, visiblement, amie :

unnamed-1

Comme adjoint, Gilles Clavreul a aussi choisi Reda Didi, un garçon qui lorsqu’il prend la parole, le fait sur le site islamiste Saphirnews.com, un média qui s’exprime ainsi quand il parle d’Israël ; un site qui se félicite aussi du renforcement du boycott d’Israël.

Les liens avec ce site islamiste ne s’arrêtent pas là puisque l’agenda de Gilles Clavreul révèle que cet été, le DILCRA a reçu à deux reprises le président de Saphirnews, Mohammed Colin :

unnamed-2

unnamed-3

Les liens de Gilles Clavreul avec la mouvance islamiste ne s’arrêtent pas là puisque sur Tweeter, il suit Al Kanz.

Quand il va aux Etats-Unis, Gilles Clavreul rencontre les responsables de CAIR, groupe islamiste lié au Frères Musulmans et soutien du Hamas.

Après avoir présenté les deux adjoints de Gilles Clavreul, intéressons-nous à ce qu’il laisse sur le net.

Gilles Clavreul suit et retweete les messages de certains personnages qui défendent la propagande antisémite comme Rudy Reichstadt.

Rudy Reichstadt, « c’est un crétin qui cherche à se faire un nom »

Reichstadt se prétend expert en complotisme ainsi qu’un disciple de Pierre-André Taguieff (interrogé à son sujet, Taguieff avait déclaré : « c’est un crétin qui cherche à se faire un nom »). En fait, Reichstadt défend le faux reportage de Charles Enderlin sur la « mort » de Mohamed al Dura que France 2 a diffusé le 30 septembre 2000 et soutient ce dernier quand il prétend être victime d’un complot.

 

Par ailleurs, quand on analyse les amitiés électroniques de Gilles Clavreul, on y retrouve de nombreux soutiens de la mise en scène d’Enderlin sur France 2.


 

On retrouve aussi Patrick Klugman parmi les amis que défend Gilles Clavreul.

Patrick Klugman, vous savez, celui qui, en tant que « responsable des relations internationales » de la ville de Paris, a fait remettre la médaille de vermeil au terroriste Mahmoud Abbas.

Pour ceux qui l’auraient oublié, Klugman c’est aussi celui qui s’est opposé, au Conseil de Paris, au vœu que Les Républicains souhaitaient faire voter contre le mouvement BDS, « Boycott, Désinvestissement et Sanctions » d’Israël.

Le gouvernement français se moque du monde quand il prétend lutter contre l’antisémitisme en France 

Au regard de ce qui vient d’être démontré, ne semble-t-il pas clair que le gouvernement français se moque du monde quand il prétend lutter contre l’antisémitisme en France ?

Pour preuve de leur incompétence, ou pire, de leur absence de volonté de lutter contre ce fléau qu’est l’antisémitisme, il suffit de lire les dépêches de l’AFP, d’écouter France-Inter ou de regarder les chaînes du groupe France Télévisions. Ces médias sont des usines à fabriquer les antisémites de demain.

Mais Gilles Clavreul ne s’intéresse pas à cet antisémitisme « made in France », et même pire, « made in l’Etat français ».

Non, Clavreul préfère accuser les grandes multinationales américaines du net telles que Facebook, Twitter et Youtube.

Bien évidemment, les éventuels messages de soutien du CRIF et autres UEJF n’y feront rien. D’autant plus que le CRIF annonce que Gilles Clavreul participera à sa 6ème Convention Nationale ; convention nationale où Gilles Clavreul ne devrait pas se sentir isolé puisqu’il retrouvera d’autres défenseurs de la propagande antisémite de France 2 et Charles Enderlin, des gens tels que Claude Askolovitch, Audrey Pulvar ou Elisabeth Roudinesco.

Avec des gens comme Gilles Clavreul pour lutter contre l’antisémitisme, les Juifs de France ont du souci à se faire.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Jacques Wiesel pour Dreuz.info.