NON, Monsieur Barbier, Je n’ai pas PEUR,

0
644

Monsieur Christophe Barbier,

Vous nous avez récemment mis en garde (les juifs de France) contre LES NOUVEAUX BAAL-ZEBUD. En réponse, et dans un registre comparable, je souhaite prévenir mes coreligionnaires contre L’ OISEAU DE MAUVAISE AUGURE qui s’exprime au travers de votre éditorial.

J’appréciais régulièrement vos éditos. J’ai donc été particulièrement surpris et déçu par LES NOUVEAUX BAAL-ZEBUD que vous avez commis récemment.

Les inepties, provocations et non dits qui le jalonnent ne pouvaient demeurer sans réaction.

Commençons par une réflexion sur le ton de votre édito. Il est docte et péremptoire.

On dirait un maître de cours préparatoire devant ses élèves ignares mais admiratifs devant celui qui possède le savoir. Prêts à «boire» tout ce qui sortira de sa bouche comme une parole de la Torah.

Oui, je fais partie de LA COMMUNAUTE JUIVE

Mais

Je n’ai pas PEUR, je ne me sens pas en état de FAIBLESSE ni en état de PANIQUE.

Je ne suis pas en état de DEFAITE et je suis sûr de ne pas faire un MAUVAIS CHOIX.

Je préfère le choix de l’AUTODEFENSE plutôt que de me laisser assassiner tel Ilan Halimi ou la famille Monsonego à Toulouse en 2012.

Je n’ai pas la sensation de NOURRIR LA VIOLENCE ni d’ EN ACCEPTER LA PERENNITE mais je la considère comme imposée par les circonstances. Je ne me sens plus protégé.

Permettez moi de ne pas partager votre point de vue sur la DISSOLUTION SALUTAIRE de la LDJ au moins tant que vous n’aurez pas dissous les hordes de barbares qui nous veulent « du bien » et qu’on a pu apercevoir dans certaines manifestations (non autorisées)

Je n’ai pas choisi la FUITE vers un AILLEURS qu’ avec un soupçon de mépris, vous nommez un NULLE PART ni commis un acte de DESERTION. J’ai fait mon Alyah en plein jour vers un endroit merveilleux, que je vous souhaite de connaître un jour et qui s’appelle ISRAEL.

Je vous remercie de vous soucier de savoir comment je pourrai me LAVER DE L’ACCUSATION DE LACHETE que pourraient me faire ceux qui resteront. Si ça arrivait je saurais leur répondre.

Vous qualifiez l’ AVATAR ACTUEL DE L’ALYA LAIQUE d’IMPOSTURE ce qui montre à quel point vous méconnaissez la répartition de cette Alya à travers la courte histoire d’Israël et la répartition actuelle de la population israélienne entre religieux et laïques.

Votre analyse de la politique intérieure israélienne est du même accabit et le ton du maître devient encore plus insistant.

Soutenir BENJAMIN NETANYAHU, SES ALLIANCES RADICALES, SES COLONISATIONS EXCESSIVES, SES OPTIONS MILITAIRES CONTESTABLES, LA GUERRE POUR LA GUERRE…..

Croyez vous avoir à faire à une république bananière ? A un dirigeant dictateur ?

Ignorez vous que BENYAMIN NETANYAHU a été élu lors d’ élections démocratiques et qu’il a caracolé récemment avec plus de 80 % d’opinions favorables. (parmi les israéliens). Pensez vous que la situation politique en France soit meilleure ?

En hébreu on dit :« ce que l’on voit d’ici on ne le voit pas de là-bas »

Je vais profiter de notre tête à tête pour vous décrire ce que je vois d’ici, aux antipodes de vos positions.

On ne peut pas qualifier la France de pays antisémite mais plus personne ne nie que l’antisémitisme y est présent au quotidien. L’ancienne forme d’extrême droite s’ est tassée.

La nouvelle d’origine islamiste et de l’extrême gauche, est apparue. Les jeunes élèves juifs ont été contraints de fuir certaines écoles et lycées dans lesquels on ne peut d’ailleurs plus traiter des sujets comme la Choah ou le conflit israélo-palestinien.

Ils ont du se « réfugier » dans des écoles juives bunkérisées. Quand ils rentrent chez eux ils doivent cacher leurs signes extérieurs de judaïsme de peur d’être agressé. Dans les rues de Paris, des « hordes de barbares » provocantes crient : « juifs dehors », « mort au juifs », exhibant fièrement des drapeaux du Hamas et du Hezbolah. Ils brûlent des commerces juifs et tentent de s’attaquer à des synagogues.

Ils menacent les juifs en leur disant venez à (Ville x…) on va vous égorger. Comme si ça ne suffisait pas les médias jettent de l’huile sur le feu, attisent la haine, rendent compte de tout ce qui touche la communauté et /ou Israel de manière honteusement partisane et parfois mensongère. On a l’impression d’assister à un concours entre les médias pour déterminer lequel sera capable de la plus grosse falsification. AFP, FRANCE 24, BFM etc …

Vous n’ignorez aucun de ces arguments même si vous avez soigneusement évité d’en parler. Vous avez trouvé une solution . Enlevons les Kippot, Maguen David, et Tsitsit. Rasons les murs, effaçons nous devant les autres, soyons aussi discret que d’autres s’exhibent sans retenue. Défilons parqués dans un enclos pendant que d’autres manifestent et défilent plusieurs fois par semaine dans toutes les rues des grandes villes. Départissons nous de nos défenseurs. SCPJ et LDJ .

Vous n’avez donné aucun indice pour nous convaincre que la situation va s’améliorer prochainement. Et pour cause, il n’y a pas besoin d’être prophète pour savoir que la situation va continuer à se détériorer. Cette semaine on a encore vu une mascarade dans laquelle un homme en treillis militaire armé, pointait une Kalachnikov sur des gens en plein Paris dans une manifestation pro palestinienne.

Toutes ces raisons font qu’il va falloir vous y faire. Dans les mois à venir, de nombreux juifs français vous diront : « Je suis venu te dire que je m’en vais et tes larmes n’y pourront rien changer ». Je comprends que ça vous dérange. Cette semaine vous avez titré « juifs de France, ont-ils raison d’avoir peur? » Pour moi la réponse est clairement oui s’ils veulent vivre en Juif. Je crains, pour vous, qu’au rythme où vont les choses, en France et dans le monde, vous ne deviez titrer prochainement « Français de France » ont-ils raison d’avoir peur.

Une semaine plus tard il a écrit sur la menace de l’EIIL et j’ai rajouté un complément :

Il est édifiant de constater que dans votre éditorial de cette semaine « LA DIFFRACTION DU LEVANT » vous écrivez déjà (beaucoup plus rapidement que ce que j’avais pensé) « L’EIIL est puissant, il est concentré aujourd’hui sur la conquête de son territoire, mais rien ne l’empêchera demain de jeter la guerre terroriste dans nos villes. C’est donc en son nid qu’il faut l’écraser et la France à tort de ne pas procéder dès maintenant à des frappes aériennes »…. Quand ça se passera je crains que ni vos éditoriaux ni la commission des droits de l’homme à l’ONU, ni même les frappes aériennes (chirurgicales s’il vous plait) ne pourront plus rien y faire.
Il faudra employer de gros, gros moyens.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Remy Taieb pour Defense Medias Israel

SHARE
Previous articleLa « victoire » du Hamas
Next articleParis: les communistes ont dit oui à l’Institut des cultures de l’Islam, non à la création du Centre culturel juif
CONTRIBUEZ VOUS AUSSI A LA DEFENSE D'ISRAEL UN GESTE SIMPLE PARTAGEZ LES PUBLICATIONS ET VOUS MULTIPLIEREZ LA DIFFUSION. Défense Médias Israël est "Likée" par plus de 65 000 Amis et bénéficie de plus de 250 000 vues hebdomadaires et plus de 100 000 interventions sur la page dans plus de 50 pays. La page et le site publient plus de 200 documents chaque semaine, originaux ou adaptés , en français, en anglais et en hébreu. Ses buts sont la lutte contre la désinformation sur Israël, contre le BDS, contre l'antisémitisme, les antisémites et les antisionistes. L'aide et la promotion de l'Alyah.

LEAVE A REPLY