l’ HATIKVA retentit à Agadir pour l’israélienne
médaille d’or de Judo

0
3784

Malgré un appel au boycott sur les réseaux sociaux, plusieurs judokas israéliens ont participé depuis vendredi au Grand Prix International de judo à Agadir au Maroc.

Neuf athlètes originaires d’Israël se sont vus délivrer un visa par les autorités marocaines et participent au tournoi qui réunit 241 athlètes issus de 38 pays.

Le Maroc n’a pas de relations diplomatiques avec Israël mais des délégations israéliennes se voient délivrer parfois des visas afin de participer à des événements internationaux, qui se déroulent sur le sol du Royaume.

L’année dernière, le pays avait dû délivrer un visa à l’athlète israélien Or Sasson qui devait participer aux championnats du monde de judo, suite à une plainte déposée par sa fédération.

Le Maroc avait dans un premier temps refusé d’accorder un visa au judoka israélien. Aussi, la Fédération israélienne avait saisi la Fédération internationale pour faire constater la mesure discriminatoire prise par les autorités marocaines.

En effet elle avait pour objectif de faire « constater une mesure discriminatoire prise par les autorités marocaines à l’encontre de la délégation israélienne », selon la Fédération.

Le Maroc avait été menacé par le président de la Fédération internationale de judo, Marius Vizer, d’être retiré de plusieurs compétitions – dont le Grand Prix International de judo à Agadir – dans le cas où il ne délivrerait pas le document.

Lors de ce championnat, l’équipe israélienne a remporté deux médailles:
une d’or pour Timna Nelson-Levy et
une de bronze pour Gefen Primo.

Bien que les Marocains aient appelé à boycotter la présence d’Israël dans leur pays, l’hymne national de l’Etat hébreu a été joué de même que le drapeau a été hissé lors de la remise de médailles afin de conserver « l’esprit sportif », selon les organisateurs

Source