La dégénérescence du groupe islandais

0
3999
ARTICLE TOP AD

 Après la victoire de Netta Barzilai en 2018, certains d’entre eux avaient signé une pétition en ligne appelant au boycott de l’Islande à l’Eurovision organisé en Israël. Mais, ne craignant ni le ridicule ni la contradiction ils s’étaient inscrits et avaient remporté, en mars dernier, les sélections islandaises avec le titre Hatrid Mun Sigra (La haine vaincra).
Constatant, l’échec total de leur démarche à laquelle s’étaient pourtant associés les plus grands antisémites comme Roger Waters, le BDS et quelques inconnus, ils se sont repliés sur la soirée en direct bien déterminés à gâcher la fête.

 » LA HAINE TRIOMPHERA « 

Le groupe de dégénérés islandais vêtu, et même dévêtu dans la pure tradition de son univers BDSM (bondage, discipline, sadomasochisme) et sa musique entre électro-hardcore et techno, s’était gardé de tout coup d’éclat pendant sa prestation. Leur chanson : « La haine triomphera”, portait déjà, à elle seule un message clair.

Vers 0h55 dimanche, alors que les animateurs Bar Refaeli et Erez Tal étaient en train de communiquer les points attribués à chaque pays par les téléspectateurs, les membres du groupe Hatari ont dérapé en ne respectant pas le règlement. À l’Eurovision, la consigne est claire: le concours ne doit pas servir d’outil de propagande. Mais les Islandais s’en sont affranchis en montrant « courageusement » devant les caméras plusieurs écharpes affichant leur soutien à la Palestine. Une séquence furtive, le réalisateur ayant très rapidement changé de plan pour revenir sur les présentateurs de la soirée, copieusement sifflée par le public.

Ensemble Défendons ISRAEL

CONCLUSIONS

Espérons que leur geste sera reconnu et que les palestiniens leur décerneront la médaille de la « patrie reconnaissante » avec en prime un séjour tous frais payés à Gaza.

Espérons que ça leur donnera l’occasion de partager leur slogan « la haine vaincra » avec les champions incontestés du domaine.

Espérons qu’ils auront droit aux visites des toits de Gaza desquels ont été balancés plusieurs homosexuels avec les yeux bandés.

Espérons qu’ils profiteront d’être sur place pour tester leurs talents de provocateurs auprès de leurs amis du hamas.

L’Union européenne de Radio-télévision (UER), organisatrice, a souligné dans un communiqué que leurs agissements
« contreviennent directement » aux règles du concours, et « les conséquences (en) seront discutées » par la direction de la compétition.

Espérons sans trop y croire qu’il y aura des conséquences sensibles, sans quoi ce concours risque de valider définitivement le slogan de cette bande de dégénérés.

Reproduction autorisée avec la mention : © Rémy TAIEB pour Defense Medias Israël





ARTICLE Bottom AD