La méthode Liberman – 20 000 Palestiniens en état de siège

0
5484

Tsahal encercle la ville palestinienne de Yata, 5 ans après le dernier encerclement prolongé d’une localité palestinienne.

Les terroristes directement impliqués ayant été arrêtés on peut considérer qu’il s’agit d’une action de dissuasion dans l’esprit du nouveau ministre de la défense.

Il s’agit d’un changement de stratégie du point de vue de Tsahal, les forces de sécurité et de la défense en général.
20 000 personnes de cette ville de Yata au sud de Hebron sont bouclés. Personne n’en sort et personne n’y entre.

Des forces de Golani et du génie qui sont entrées dans la ville effectuent des recherches de maison en maison. Des arrestations ont été effectuées parmi la tribu élargie des terroristes dont même le maire de la localité fait partie.

Les permis de travail en Israël de tous les membres de ce groupe  ont été annulés ainsi que les dizaines de milliers de permis de visite qui avaient été distribués aux palestiniens dans un but d’apaisement à l’occasion du Ramadan.

Il est clair qu’au moins un des deux terroristes a « parlé » et renseigné les forces de sécurité sur les filières par lesquelles ils se sont procurés les armes et les personnes qui les ont aidé. Ce qui montre que le but de cette opération est plus de montrer aux palestiniens le prix qu’ils vont payer et qu’ils payeront à l’avenir pour des attentats.

Les forces de sécurité israéliennes tentent d’éviter l’effet « imitation » qui pourrait donner envie à d’autres terroristes. Les effectifs sont donc renforcés et leur présence sur le terrain devrait être dissuasives.

Source