Obama refuse de confirmer qu’il mettra son veto à une décision de l’ONU sur la reconnaissance de la Palestine

0
1343

L’Assemblée générale de l’ONU devait voter, lors de cette session,  une motion sur  la reconnaissance d’un Etat palestinien. Les États-Unis ont agi pour la retirer.
Le président américain avait rejeté l’offre du leader démocrate au Sénat, de déclarer ouvertement et  publiquement que dans ce cas il utiliserait son droit de veto.

La raison: la colère d’Obama Netanyahu après son discours au Congrès

Selon un rapport publié jeudi sur le site «Politico», le leader de la minorité démocrate au Sénat, Harry Reid, a tenté d’influencer Obama pour déclarer qu’il mettrait son veto devant une telle décision.

Soutenez et défendez Israël dans les médias. Likez et faites Liker la page Defense Media Israel.
Rejoignez les 2100 personnes qui suivent ses publications en français, hébreu et anglais.
Commentez, Likez et surtout Partagez ses articles.
https://www.facebook.com/pages/Defense-Medias-Israel/686229358131081

10547463_10154496966650624_2580164620736644936_n

 

Il souhaitait se prévaloir d’une telle position afin de rallier les démocrates de la Chambre derrière l’accord nucléaire avec l’Iran. En effet l’accord avait  provoqué une controverse sérieuse dans les rangs des démocrates et conduit certains d’entre eux à voter contre l’accord.
Les États-Unis ont travaillé en coulisses pour retirer cette proposition de l’ordre du jour avant la convocation de l’Assemblée générale de l’ONU. Cependant, la confusion demeure intense.

Reed, qui a annoncé sa retraite du Sénat à la fin de l’année, est connu comme un grand ami d’Israël. Il est allé deux fois à la Maison Blanche pour examiner la proposition de l’engagement d’Obama d’opposer son veto à la reconnaissance d’un Etat palestinien. Le sénateur vétéran espérait de cette manière convaincre plus facilement les sénateurs démocrates qui hésitaient à voter l’accord.

A la maison blanche on a déclaré qu’Obama était toujours opposé à une décision de reconnaissance de l’état palestinien mais qu’il refusait de le dire publiquement.

Traduit et adapté à partir de Ynet  : © Remy Taieb pour Defense Medias Israel

Source :http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-4706134,00.html

Article précédentL’Héroïne du jour
Article suivantBDS se la joue victime ©
CONTRIBUEZ VOUS AUSSI A LA DEFENSE D'ISRAEL UN GESTE SIMPLE PARTAGEZ LES PUBLICATIONS ET VOUS MULTIPLIEREZ LA DIFFUSION. Défense Médias Israël est "Likée" par plus de 60 000 Amis et bénéficie de plus de 200 000 vues hebdomadaires et plus de 100 000 interventions sur la page dans plus de 50 pays. La page et le site publient plus de 200 documents chaque semaine, originaux ou adaptés , en français, en anglais et en hébreu. Ses buts sont la lutte contre la désinformation sur Israël, contre le BDS, contre l'antisémitisme, les antisémites et les antisionistes. L'aide et la promotion de l'Alyah.