Qui a tué Malachi Rosenfeld ?

0
1289

Guy Millière – Un bébé arabe a été tué dans l’incendie d’une maison en Judée-Samarie. Ceux qui ont provoqué l’incendie meurtrier sont juifs israéliens. L’acte concerné est criminel. Ceux qui l’ont commis sont condamnables et seront condamnés. Ils ne seront jamais traités en héros en Israël. Ils ne seront pas reçus comme des êtres glorieux par Binyamin Netanyahou qui a, au contraire, déclaré qu’ils s’étaient comportés en terroristes.

C’est là tout ce qui fait la différence entre Israël, pays démocratique et civilisé, et les barbares assoiffés de sang qui composent l’Autorité Palestinienne et autres factions abjectes.

Si le monde fonctionnait encore selon des valeurs éthiques minimales, il serait rappelé que des attaques meurtrières contre des Juifs ont lieu chaque semaine en Judée-Samarie. Il serait rappelé que l’Autorité Palestinienne ne cesse d’appeler à la haine et au meurtre. Il serait demandé que l’Autorité Palestinienne soit dissoute et traitée comme une organisation aux buts génocidaires. Il serait demandé pourquoi Israël fait preuve d’une patience aux conséquences délétères et fait tant de concessions suicidaires.

Comme le monde fonctionne désormais selon des valeurs qui sont celles de la barbarie, on souligne de tous côtés que le bébé arabe a été victime de Juifs d’ « extrême droite». On incite à la haine anti-juive et anti-israélienne. On traite une fois de plus les villages juifs de Judée-Samarie de « colonies » et les Juifs qui y vivent de « colons » et on entérine ainsi l’espoir « palestinien » d’épuration ethnique à même de rendre la Judée Samarie judenrein.

Voici peu, à proximité de l’endroit où est mort ce bébé arabe, un jeune Juif appelé Malachi Rosenfeld a été tué, simplement parce qu’il était juif. Cela n’a pas fait de scandale. Cela n’a pas soulevé la moindre vague de réprobation.

Qu’un Juif soit assassiné est désormais normal pour un monde fonctionnant selon des valeurs qui sont celles de la barbarie.

Que le gouvernement israélien fasse fort peu pour mettre fin à une situation invivable ne vaut même pas la moindre gratification internationale au gouvernement israélien, à qui on demande encore davantage à chaque concession.

Voici peu, des maisons juives ont été détruites à Beit El, après décision de la Cour Suprême israélienne, largement composée de gens très à gauche, autrement dit enclins à adopter des positions d’apaisement vis-à-vis des barbares.

Des heurts ont eu lieu entre l’armée et les habitants de Beit El.

J’attends avec impatience le jour où une réforme se fera en Israël qui dote le pays d’une Cour Suprême digne de ce nom.

J’attends avec impatience le jour où Israël décidera d’appliquer la loi israélienne en Judée-Samarie et avancera dans la direction de l’annexion de tout territoire de Judée-Samarie non occupé par l’Autorité Palestinienne.

J’attends avec impatience le jour où un gouvernement israélien dira que l’Autorité Palestinienne est une institution terroriste qui mérite d’être traitée comme telle.

Israël n’a rien à attendre de l’Europe, sinon le pire : l’Europe est un continent qui reste pétrie de haine anti-juive et de plus en plus soumis à l’islam radical.

Israël n’a rien à attendre de l’administration Obama, qui est elle-même une administration antisémite et complice de l’islam radical.

Israël est entouré de turbulences créées par l’islam radical, et les tenants de l’islam radical ne comprennent que la force ou la faiblesse. Quand ils sentent la faiblesse, leur appétit de destruction grandit.

Israël dispose de capacités de dissuasion qui font peur à l’Iran des mollahs, comme à l’Etat Islamique.

Le discours tenu depuis trop longtemps par les gouvernements israélien est un discours de faiblesse, compensé par une capacité de dissuasion militaire sans laquelle Israël aurait déjà disparu depuis longtemps.

Ce discours est suicidaire. Les barbares le savent.

Le malheur est que des complices des barbares, qui ne savent pas toujours qu’ils sont complices existent en Israël.

Qui a tué un bébé arabe en Judée-Samarie ? Des Juifs de Judée-Samarie, sans doute. Le mot terroriste pour les qualifier est excessif. Le mot criminel serait suffisant.

Les vrais tueurs du bébé arabe sont tous ceux qui laissent l’Autorité Palestinienne en place, ceux qui maintiennent un statu quo délétère en Judée-Samarie, ceux qui gouvernent Israël sous le poids de l’intimidation, et tous ceux qui à l’échelle mondiale font fonctionner l’intimidation et soutiennent la « cause palestinienne » qui n’a cessé d’être une cause génocidaire et destructrice, tant pour les Juifs israéliens que pour les Arabes imprégnés de la propagande « palestinienne ».

Qui a tué Malachi Rosenfeld, et tant d’autres Juifs avant lui, juste coupables d’être juifs ? Les vrais tueurs du bébé arabe.

Les tueurs arabes concrets de Malachi Rosenfeld ont été arrêtés. Ils seront jugés, condamnés, et, un jour relâchés, je le crains.

Les tueurs juifs concrets du bébé arabe seront arrêtés, jugés, condamnés.

Les vrais tueurs du bébé arabe vont continuer à sévir, et il y aura d’autres morts arabes.

Les vrais tueurs de Malachi Rosenfeld et de tant d’autres Juifs vont continuer à sévir aussi, et il y aura d’autres morts juifs.

Dans les deux cas, dans un monde qui fonctionne selon les valeurs de la barbarie, les seuls à être fustigés et à susciter la haine planétaire seront les Juifs Israéliens.

Dans un monde qui fonctionne selon les valeurs de la barbarie, les Juifs sont toujours coupables.

Nous vivons des temps où il devient difficile d’être du côté de la civilisation.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour Dreuz.info.