Renaud : Cacherisé ???

0
1058

« Hyper Cacher »

Renaud a déclaré s’être
« réconcilié avec la communauté juive ».
Il était donc fâché avec elle ?
Mais pourquoi ?
C’est son problème.

Dans l’interview de Renaud accordé au journal Le Matin (Suisse) et publié le 3/4/2016, on peut lire :

La colère, la rage qui vous habitaient ont cédé le pas à l’impuissance ?
Oui, c’est ce que je chante dans « Hyper Cacher », qui n’est pas une chanson violente du tout, mais une chanson de compassion, d’empathie, d’amitié, de solidarité avec les victimes de cet attentat ignoble.
C’est une chanson de tendresse, qui rend hommage aux victimes de ce magasin.
C’est aussi une façon de me réconcilier avec la communauté juive et certains extrémistes juifs qui me qualifiaent d’antisémite pour mon soutien à la Palestine, aux enfants palestiniens surtout, pas au Hamas ni aux extrémistes.

Quoi qu’il en soit, « Hyper Cacher » est une grande chanson, la seule sur le sujet à ce jour, où il souhaite aux victimes de l’attentat de janvier 2015 de reposer « en paix à Jérusalem, sur la terre de leurs pères, au soleil d’Israël ».

Un requiem émouvant à chialer.

Bien écrit et joliment mis en musique par Michaël Ohayon.

C’était un p’tit endroit pépère
Tout près du métro St Mandé
Qui vendait des produits casher
Pour les habitants du quartier

Un individu cagoulé
Suintant la haine de tous les pores
Armé comme un fourgon blindé
Est venu pour semer la mort
Soudain, au magasin casher
Ce fut l’Enfer, ce fut l’Enfer
Il a tiré à tour de bras
Avec de la haine plein les yeux
Sur tout ce qui portait kipa
Sur les enfants, sur les p’tits vieux

Certains pleuraient les bras en l’air
D’autres se cachaient où ils pouvaient
Le sang glacé, c’était la guerre
Tout près du métro St Mandé
Et dans le magasin casher
C’était l’Enfer, c’était l’Enfer

Mais quelle est cette époque immonde ?
Nous avons perdu l’essentiel
Avec de la peur plein le monde
Avec de la haine plein le ciel

Qu’ils reposent à Jérusalem
Sur la terre de leurs pères
Au soleil d’Israël
Je veux leur dédier ce poème
Leur dire qu’ils nous sont chers
Qu’on n’oubliera jamais
Je veux leur dédier ce poème
Leur dire qu’ils nous sont chers
Qu’on n’oubliera jamais

AIDEZ NOUS EN PARTAGEANT NOS PUBLICATIONS

 VOUS MULTIPLIEREZ LA DIFFUSION

picmix.com_4435234

Source

SHARE
Previous articleL’EUROPE EST LAMENTABLEMENT CRÉDULE ET INFLUENÇABLE PAR THÉRÈSE ZRIHEN-DVIR
Next article« La guerre civile qui vient » de Ivan Rioufol
CONTRIBUEZ VOUS AUSSI A LA DEFENSE D'ISRAEL UN GESTE SIMPLE PARTAGEZ LES PUBLICATIONS ET VOUS MULTIPLIEREZ LA DIFFUSION. Défense Médias Israël est "Likée" par plus de 65 000 Amis et bénéficie de plus de 250 000 vues hebdomadaires et plus de 100 000 interventions sur la page dans plus de 50 pays. La page et le site publient plus de 200 documents chaque semaine, originaux ou adaptés , en français, en anglais et en hébreu. Ses buts sont la lutte contre la désinformation sur Israël, contre le BDS, contre l'antisémitisme, les antisémites et les antisionistes. L'aide et la promotion de l'Alyah.