Un accord pire encore que ce que nous avions imaginé

0
1215

Charles Krauthammer, célèbre chroniqueur politique dans plusieurs grands médias tels le , Washington Post et Fox News a sévèrement critiqué l’accord nucléaire avec l’Iran dans un article du Washington Post intitulé « Pire que ce qu’on pouvait imaginer »

Krauthammer rappelle qu’il a écrit il y a à peine deux semaines un article intitulé « Le pire accord de l ‘histoire de la diplomatie américaine » mais que la réalité a encore dépassé ses craintes.

« Qui aurait pu croire qu’on abandonnerait l’embargo contre l’Iran sur les armes et les missiles balistiques qui plus est pendant la négociation sur le nucléaire.
Quand on a demandé à Obama comment se fait-il que les prisonniers américains n’étaient  pas mentionnés dans l’accord, il a répondu que ça ne faisait pas partie d’un accord nucléaire.

Et l’abandon de l’embargo sur les armes conventionnelles, ça en fait partie ?

L’autre choc majeur dans l’ accord final est ce qu’il est advenu du projet d’inspections « anytime, anywhere ». (Sans prévenir et partout)
D’après l’accord final, l’Iran a le droit de refuser à des inspecteurs internationaux l’accès à tout site nucléaire non déclaré. L’opposition est alors tranchée par un comité  dans lequel l’Iran est représenté. La demande passe ensuite par plusieurs autres commissions dans lesquelles l’Iran siège également.

Même si la demande des inspecteurs est acceptée, le processus d’approbation peut prendre 24 jours.
Et que pensez-vous qu’il restera après 24 jours ?

Krauthammer conclut :  L’ensemble du processus est grotesque.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Remy Taieb pour Defense Medias Israel