Pour la première fois: Les rabbins d’Israël appellent à signer une carte Adi pour le don d’organes

0
1699

 

Pour la première fois: Les rabbins d’Israël appellent à signer une carte ADI autorisant le prélèvement d’organes en cas de décès.

Les principaux rabbins en Israël unissent leurs forces pour la première fois afin de promouvoir les dons d’organes en Israël, et constituent une percée historique dans le monde de la loi juive. Entre-temps, un centre rabbinique a été créé pour accompagner les familles des donateurs

Les rabbins soulignent l’importance du don d’organes pour sauver des vies et l’opinion halakhique qui soutient le don d’organes, à la lumière de la décision du Grand Rabbinat d’Israël qui autorise les dons d’organes.

 ()

En 2008, la loi sur la mort cérébrale-respiratoire a été promulguée , ce qui est conforme aux exigences de la halakha selon la décision des grands rabbins d’Israël. La loi précise qui peut déterminer la mort cérébrale et le processus de son entraînement. En outre, la loi exige l’utilisation de technologies supplémentaires de tests mécaniques afin de confirmer la mort cérébrale. Conformément à la loi, un comité public a été mis en place pour surveiller la mort des morts cérébro-respiratoires en Israël, qui a examiné plus de 300 cas et tous étaient conformes aux exigences de la loi et du Grand Rabbinat d’Israël.Après la promulgation de la loi,  le Centre national de transplantation a créé un comité de pilotage conjoint des représentants du Centre et des représentants du ministère de la Santé et l’établissement halakhique conçu pour examiner les moyens de mieux faire connaître le don d’organes et les désaccords avec la communauté religieuse traditionnelle.

Les membres du comité ont conclu des accords visant à lever les obstacles qui ont empêché les rabbins et les érudits de la Torah d’apporter un soutien aux dons d’organes et au public religieux traditionnel de rejoindre le cercle des donateurs. En conséquence, une nouvelle version de la carte de donateur Adi a été formulée, qui répond aux exigences du Grand Rabbinat d’Israël et a été soutenue par les rabbins et les érudits de la Torah.