Khamenei : Pas d’accord sans levée immédiate des santions

0
1368

Le Dictateur iranien Ali Khamenei a déclaré jeudi qu’il n’y aura pas d’accord sur le nucléaire avec les États-Unis si l’administration Obama ne lève pas les sanctions contre la République islamique immédiatement après l’entrée en vigueur de l’accord.

« Si les sanctions ne sont pas levées, alors il n’y aura pas d’accord », a déclaré le « Guide suprême » de l’Assemblée de l’Iran dans une émission difuusée sur la télévision d’état.

« Nous avons insisté (depuis le début des négociations) que les sanctions devaient être levées, pas suspendues, » le dictateur de l’Iran ajouté, avant de menacer de tripler l’enrichissement d’uranium si les Etadts-Unis n’accèdent pas à ses demandes.

Khamenei a ajouté:
Si nous avons fait des concessions sur certaines questions, le but était avant tout de supprimer les sanctions.
Sinon quel était le besoin de négocier ?
Nous avons aujourd’hui 19.000 centrifugeuses. En peu de temps, nous aurions pu atteindre 50.000 ou 60.000 centrifugeuses, continuer l’enrichissement d’uranium à 20 % et accélérer le développement et la recherche.

Le souverain théocratique de l’Iran a continué à jeter le doute sur la capacité des Américains gérer correctement la suite de l’affaire.

« Ne dites pas que les Américains font ces discours pour satisfaire opposants intérieurs. Bien sûr, je crois que la lutte intérieure en Amérique est réelle et ils ont des différences et la raison de cette différence est claire pour nous. Mais ce qui est officiellement dit a besoin d’une réponse, et si elle ne convient pas la partie adverse réagira « , a-t-il dit.

Khamenei a déclaré qu’il pensait que le Parlement iranien devrait voter sur l’opportunité d’approuver l’accord.
« Je l’ai dit au président (Hassan Rohani) qu’il n’est pas dans notre intérêt de laisser nos législateurs examiner l’affaire, » at-il conclu.

Toutefois, il reste difficile de savoir si le vote parlementaire aurait un impact juridique, vu que le chef suprême, qui a le pouvoir ultime et absolu sur le pays, pourrait tout simplement annuler le vote.

Traduit et adapté de  BREITBART par  Remy Taieb pour Defense Medias Israel

Article précédentEnfin une victoire pour le BDS ….
Article suivantBonjour les crocodiles
CONTRIBUEZ VOUS AUSSI A LA DEFENSE D'ISRAEL UN GESTE SIMPLE PARTAGEZ LES PUBLICATIONS ET VOUS MULTIPLIEREZ LA DIFFUSION. Défense Médias Israël est "Likée" par plus de 60 000 Amis et bénéficie de plus de 200 000 vues hebdomadaires et plus de 100 000 interventions sur la page dans plus de 50 pays. La page et le site publient plus de 200 documents chaque semaine, originaux ou adaptés , en français, en anglais et en hébreu. Ses buts sont la lutte contre la désinformation sur Israël, contre le BDS, contre l'antisémitisme, les antisémites et les antisionistes. L'aide et la promotion de l'Alyah.