Manuel Valls : la « guerre contre le terrorisme » est « une guerre de civilisation »

0
1503

Le Premier ministre Manuel Valls a jugé dimanche que la « guerre contre le terrorisme » islamiste était une « guerre de civilisation », utilisant pour la première fois cette expression publiquement après l’attentat en Isère.

Terminé le discours sur les loups isolés ?

Fini les déséquilibrés ?

Serait-ce  le début de changement de discours de nos élites ?
Tout le monde s’accorde à dire que pour bien combattre le mal il faut d’abord pouvoir le nommer. Alors saluons ce tournant dans le diagnostic. Nous sommes maintenant dans la situation où le médecin vient de découvrir la maladie de son patient. Il prend conscience que le traitement qu’il a prescrit ne produit aucun effet. Il n’a pas encore nommé le virus ni son origine.

Ca n’est pas en tentant de protéger chaque jour plus de sites après les synagogues, les églises, les endroits publics et maintenant les sites sensibles,  que l’on viendra a bout de ce fléau et que l’on fera reculer la menace.

C’est quand même un bon début. Les attentats à venir que tous les responsables et experts  annoncent comme inévitables dans leur phrase désormais célèbre :

La question n’est pas de savoir si une autre attentat va se produire mais plutôt où et dans quelles circonstances. »

Et si cette certitude les faisait  encore évoluer dans la bonne direction.

Sinon, d’autres pays comme l’Algérie qui vient de le faire émettront des mises en garde à leur ressortissants de ne pas se rendre en France pour leur sécurité.