ATTENTAT EN FRANCE PRES DE LYON

0
632
  1. Un homme est entré avec un drapeau islamique dans une usine de gaz industriel , près de Lyon.

Un attentat près de Lyon a fait un mort et plusieurs blessés dans une usine de gaz industriels à Saint-Quentin-Fallavier, dans le nord de l’Isère. Un homme est entré avec un drapeau islamique, selon une source proche du dossier.

« Selon les premiers éléments de l’enquête, un ou plusieurs individus, à bord d’un véhicule, ont foncé sur l’usine. Une explosion s’est alors produite », a précisé une autre source proche du dossier. Selon le Dauphiné Libéré , une voiture a fait irruption dans la société peu avant 10 heures effectuant du rodéo dans la cour afin de percuter des bombones de gaz présentes sur le site. L’homme aurait revendiqué être de Daesh, des drapeaux islamistes en main.

Selon le Dauphiné Libéré , plusieurs victimes seraient à déplorer dont une personne qui a été décapitée à l’entrée de la société, Air Products. il ne s’agit pas d’un employé de la société. Sa tête aurait été retrouvée à plusieurs dizaines de mètres de son corps. Par ailleurs un homme a été blessé, également une personne extérieure de la société. On ignore pour l’instant s’il s’agit de l’auteur.

Toujours selon le Dauphiné Libéré, une voiture a fait irruption dans la société peu avant 10 heures effectuant du rodéo dans la cour afin de percuter des bombones de gaz présentes sur le site. L’homme aurait revendiqué être de Daesh, des drapeaux islamistes en main.

Le préfet de l’Isère est sur place. Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, est également attendu dans l’après midi..

Un très important dispositif de gendarmerie est déployé sur le site. Les employés de la société Air Products, certains témoins de l’attaque, vont être accueillis dans une salle polyvalente de la commune voisine.

La cible n’a pas été choisie au hasard. Le site est classé Cevezo. Un homme a été interpellé sans  aucun papier sur lui et il  garde pour l’instant le silence.

L’attentat vient d’être reconnu comme d’origine terroriste. Le parquet anti-terroriste et la DGSI viennent de diligenter une enquête

LEAVE A REPLY