La France finance les arabes palestiniens sans l’avis de ses contribuables – See more at: http://www.dreuz.info/2015/06/18/la-france-finance-les-arabes-palestiniens-sans-lavis-de-ses-contribuables

0
636

1-francais-SDF

Le Consul général de France à Jérusalem, M. Hervé Magro, a inauguré mardi 26 mai 2015 une usine d’empaquetage et d’étiquetage pour les produits laitiers de l’usine Al-Jebrini à Hébron.

Le protocole de don français au secteur privé palestinien (ligne de dons de 10 millions d’euros permettant de financer l’achat d’équipements et de services français pour développer les capacités productives palestiniennes) a contribué au financement de ce projet, qui a permis la création de 30 emplois directs et 30 autres emplois indirects, à hauteur de 500 000 euros.

Ce que l’on ne dit pas aux contribuables français :

• L’Île-de-France est la première collectivité française à avoir signé un accord de coopération décentralisée avec la partie arabe de Jérusalem. En contournant les autorités israéliennes, La capitale française approuve ainsi un accord sans précédent avec « Jérusalem Est ».

• Le conseil régional d’Île-de-France a lui aussi voté en 2012 en faveur d’un accord de coopération décentralisée avec Jérusalem-Est, devenant ainsi la première collectivité locale française à coopérer avec la partie arabe de Jérusalem.

Comment est ce possible ?

La Région Ile de France est la région française ayant la plus forte proportion de musulmans mais aussi de salafistes djihadistes et de mairies faisant citoyens d’honneurs des terroristes palestiniens.

Et ce n’est pas tout,

La France, par l’intermédiaire de ses différents intervenants, consacre 7M€ par an aux collectivités territoriales palestiniennes : 2 M€ sont mobilisés annuellement par les collectivités françaises pour financer des projets, et 5M€ par l’Etat, via l’Agence Française de Développement (AFD) dirigée par Monsieur Dov Zera, membre du Consistoire de Paris et ex président du même consistoire.

Au total, depuis la conférence internationale des donateurs pour l’Etat palestinien organisée à Paris en décembre 2007, la France a contribué au développement des Territoires palestiniens à hauteur de 260 millions d’€.

- En juin 2012, La France finançait un centre palestinien où l’on incite les enfants à tuer des Juifs.

L’Autorité palestinienne, la République française et d’autres pays ont financé le centre culturel palestinien Burj Luq Luq qui programme un spectacle de marionnettes pour les enfants qui incite à la haine et au meurtre des Juifs israéliens. On explique aux enfants que les Juifs (pas les Israéliens) tuent les jeunes palestiniens et on explique aux enfants de remplacer les cigarettes par des armes.

Le consulat Francais de Jérusalem préfère servir les arabes palestiniens plutôt que les 150,000 Francais vivant en Israël.

La France peut être fière de ses 5 instituts culturels : Ramallah, Gaza, Naplouse, Jerusalem (2) et une alliance francaise à Bethléem. Elle est le premier pays au monde à avoir autant d’instituts en Judée Samarie et Gaza, sous la houlette du consulat Francais de Jérusalem, qui préfère servir les arabes palestiniens plutôt que les 150,000 Francais vivant en Israël.

Cerise sur le pudding, la France salue le rôle fondamental joué par l’UNRWA au service des réfugiés palestiniens.

La France a toujours apporté un soutien actif à l’UNRWA, dont les bâtiments servent de rampes de lancement de roquettes sur les civils israéliens, et dont une grande partie du personnel sont des membres actifs du Hamas.

 

- Juin 2012, grâce à Laurent Fabius, la France verse dans les poches palestiniennes la coquette somme de 105 millions d’euros.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

- La CFI, une filiale de France Télévisions, s’est engagée à aider la télévision palestinienne à se professionnaliser et dynamiser sa propagande antijuive. Avec l’accord du ministère des affaires étrangères, elle a accepté d’aider la PBC, la télévision palestinienne, à se transformer en télévision publique. Une révolution pour cette chaîne fondée par le Fatah au milieu des années 1990 dans la foulée des accords d’Oslo et des dizaines d’attentats sanglants anti-israéliens.

- La France accorde, en mars 2012, 10M€ aux palestiniens pour la construction d’une usine de dessalement dans la bande de Gaza.

- La France a voté en faveur de l’adhésion des Palestiniens à l’UNESCO alors que les Etats-Unis, l’Allemagne et le Canada avaient voté contre, tandis que l’Italie et le Royaume Uni se sont abstenus.

- 5 millions d’euros, c’est la coquette somme de la convention de financement que signait en septembre 2010 le Consul de France à Jérusalem, au profit de diverses ONG palestiniennes : beau jackpot à la grande roue du gaspillage des deniers publics et des contribuables français qui termine dans les poches personnelles de Mahmoud Abbas.

- Au moment où la France perdait son AAA, elle offrait un cadeau d’un million d’euros à Gaza. Le Centre culturel Français, connue pour ses activités anti israéliennes, abritera une antenne consulaire de France au centre-ville de Gaza sur l’avenue Charles de Gaulle, sur un terrain de 2000 mètres carrés.

Selon l’Insee, la France compte de 8,5 à 8,6 millions de pauvres, soit environ 14 % de la population et 20 % des enfants.

Et le niveau de vie des personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté continue de diminuer. En 2012, près de la moitié d’entre elles vivaient avec moins de 784 euros par mois.

Aucun média officiel ne vous montrera les somptueuses propriétés de Ramallah ou du bord de mer à Gaza, les 4×4 de luxe, BMW et Mercedes, des dirigeants palestiniens.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean Vercors pour Dreuz.info.

 

SHARE
Previous articleISRAEL se moque des journalistes étrangers dans une vidéo.
Next articleVidéo : l’apartheid israélien comme vous ne l’avez jamais vu
CONTRIBUEZ VOUS AUSSI A LA DEFENSE D'ISRAEL UN GESTE SIMPLE PARTAGEZ LES PUBLICATIONS ET VOUS MULTIPLIEREZ LA DIFFUSION. Défense Médias Israël est "Likée" par plus de 65 000 Amis et bénéficie de plus de 250 000 vues hebdomadaires et plus de 100 000 interventions sur la page dans plus de 50 pays. La page et le site publient plus de 200 documents chaque semaine, originaux ou adaptés , en français, en anglais et en hébreu. Ses buts sont la lutte contre la désinformation sur Israël, contre le BDS, contre l'antisémitisme, les antisémites et les antisionistes. L'aide et la promotion de l'Alyah.

LEAVE A REPLY