ARTICLE TOP AD

Un responsable palestinien à Ramallah déclare au journal Israel Hayom :

« Abou Mazen a commis toutes les erreurs possibles face à Trump. »

  Il a déclaré craindre de nouvelles sanctions ajoutant

« L’argent européen ne remplace pas l’assistance américaine »

Les mesures prises par Trump contre l’autorité palestinienne ont suscité une grande colère au sommet de l’OLP mais on découvre aujourd’hui qu’elle a été accompagnée d’une très forte critique contre le président de l’autorité. Abou Mazen

« Abou Mazen a commis toutes les erreurs possibles face à Trump. Il est temps de redéfinir une autre attitude »

Entre temps, Abou Mazen a donné ordre de ne plus attaquer Trump, ni le gouvernement à Washington et de modérer les déclarations sur les USA de crainte de nouvelles sanctions.
Abou Mazen a, par ailleurs, rangé dans ses tiroirs un discours virulent contre Trump et son gouvernement qu’il avait préparé pour l’assemblée générale de l’ONU.

Les palestiniens ont été stupéfaits par la fermeture de leur représentation à Washington. Ils n’imaginaient pas que Trump irait jusque là. Les instructions qu’Abou Mazen a donné à son représentant à Washington de ne pas rencontrer le représentant américain Greenblat , semblent avoir été à l’origine de cette décision.

« Que doit-il encore se passer pour qu’on intériorise enfin à Ramallah que Trump ne fait pas que promettre et menacer, il exécute aussi ses menaces. » 

Le haut fonctionnaire a ajouté qu’il était déçu par la réaction des pays arabes.
Trump a déplacé l’ambassade à Jérusalem, il a annulé la contribution américaine à l’Unrwa et à d’autres organisation. Le monde arabe avait prédit une guerre mondiale si on touchait à Jérusalem ou aux réfugiés et en fait il ne s’est rien passé alors que les palestiniens payent maintenant le prix fort.

ARTICLE Bottom AD