Blog Page 3

ISRAEL
L’armée la plus morale au monde

0

L’armée israélienne est-elle un modèle de moralité et d’éthique en temps de guerre? Ou s’agit-il d’une force oppressive qui cible des civils palestiniens innocents et commet des crimes de guerre par politique?

Le colonel Richard Kemp, qui était le commandant des forces britanniques en Afghanistan, était en Israël pendant sa guerre contre le Hamas en 2014, et analyse si l’armée d’Israël est éthique, diabolique ou quelque part entre les deux.

Scénario: Il y a deux points de vue de l’armée israélienne – ce que vous entendez dans la plupart des médias, et la vérité. Je vais vous dire la vérité. J’étais le commandant des forces britanniques en Afghanistan. J’ai combattu dans des zones de combat autour du monde, notamment en Irlande du Nord, en Bosnie, en Macédoine et en Irak. J’étais également présent tout au long du conflit de Gaza en 2014. D’après mon expérience et mes observations:

L’armée israélienne fait plus pour sauvegarder les droits des civils dans une zone de combat que toute autre armée dans l’histoire de la guerre.

Pourquoi est-ce ainsi?
Premièrement, Israël est un pays décent avec des valeurs occidentales, qui fonctionne selon des principes démocratiques. Israël n’a pas plus d’intérêt à faire la guerre que la Belgique. En fait, Israël n’a jamais commencé une guerre. La seule raison pour laquelle il va à la guerre est de se défendre. Et il doit se défendre parce que, contrairement à la Belgique, il est entouré de pays et de groupes armés qui veulent le détruire.

Deuxièmement, le judaïsme, avec ses normes morales inégalées, reste une influence majeure sur les citoyens d’Israël. Je dis cela en tant que non-Juif.

Troisièmement, l’armée est composée majoritairement de soldats citoyens. Israël est un petit pays avec une petite armée professionnelle. Pour mener une guerre, cela dépend de ses conscrits et de ses réservistes. Ce sont des citoyens ordinaires, des professeurs aux plombiers, appelés à défendre leurs maisons. Ils ne veulent pas se battre et ne veulent pas nuire aux autres. Nulle part la moralité et la décence essentielles de Tsahal n’ont été plus évidentes que lors de la guerre de Gaza en 2014. S’il y a eu une guerre purement défensive, c’est bien celle là. La guerre a été déclenchée par le Hamas, l’organisation terroriste désignée comme telle par le Département d’Etat américain, qui gère la bande de Gaza.

Au cours des six premiers mois de 2014, le Hamas a lancé des centaines de roquettes sur des civils israéliens. Après des avertissements répétés d’Israël, l’armée de l’air israélienne a finalement mené des frappes de précision pour stopper les tirs de roquettes. Et les forces de Tsahal sont entrées dans Gaza pour détruire un réseau de tunnels terroristes que le Hamas avait construit pour attaquer les communautés israéliennes près de la frontière de Gaza. Tsahal a pris des mesures extraordinaires pour informer les civils de Gaza des zones ciblées, larguer des millions de tracts, diffuser des messages radio, envoyer des messages et effectuer des dizaines de milliers d’appels téléphoniques. Laissez-moi répéter cela. Les Israéliens ont appelé les habitants de Gaza sur leur téléphone portable et leur ont dit de quitter leur résidence et de se mettre en sécurité. Jamais dans l’histoire de la guerre, une armée n’a téléphoné à son ennemi et lui a dit où ils allaient larguer leurs bombes. De nombreuses missions des FDI qui auraient pu retirer les capacités militaires du Hamas ont été abandonnées pour éviter les pertes civiles, augmentant ainsi le risque pour les citoyens et les soldats israéliens. Malgré tout cela, bien sûr, des civils innocents ont été tués.

Chaque guerre est chaotique et confuse, et les erreurs sont fréquentes. Mais les erreurs ne sont pas des crimes de guerre. D’autre part, le Hamas a commis des crimes de guerre en tant que politique officielle du gouvernement. Le Hamas a délibérément placé ses actifs militaires parmi la population civile, cachant des armes dans les écoles et les hôpitaux, et plaçant des lance-roquettes le long des immeubles d’appartements, puis a forcé ces civils à rester dans des zones qu’ils savaient être attaquées. Ils ont également demandé à leur peuple de rapporter le mensonge que chaque Gazaoui tué était un civil, même s’ils étaient en réalité des combattants.

Pour le script complet, visitez   https://www.prageru.com/videos/israel…

 

Histoire de l’industrie de l’armement d’Israël

0

Révélation extraordinaire :
JESUS était juif

0

PETIT RAPPEL HISTORIQUE POUR LES ANTI-JUIFS DE TOUS BORDS.

Gepostet von OJE am Donnerstag, 15. März 2018

 

PETIT RAPPEL HISTORIQUE POUR LES ANTI-JUIFS DE TOUS BORDS.

Les juifs d’Europe doivent partir
Le terrible conseil du fils de Mireille Knoll

0

Le jour de la désillusion du Hamas

0

 

Le fantasme du Hamas d’une  » marche de retour » vendredi dernier les a laissés déçus . Le Hamas a appelé à un défilé de masse pour quitter la bande de Gaza et pénétrer en territoire israélien pour coïncider avec le Jour de la Terre, commémoration nationale palestinienne d’un incident en 1976 dans lequel les forces israéliennes ont tué six citoyens arabes non armés et blessé une centaine d’émeutes violentes.
Cependant, les forces israéliennes ont versé une quantité relativement faible de sang vendredi, principalement celui des instigateurs et de ceux qui ont marché trop près de la clôture, une zone militaire restreinte. Comme d’habitude, Al Jazeera a incité, instigué et n’a rien fait.

Tous ceux qui ont essayé de décrire une image avec des dizaines, voire de centaines de morts dans des collisions frontales avec les Forces de défense israéliennes ont échoué, car après le jour de l’illusion, la somme des victimes est très éloigné du nombre de morts en Syrie , Yémen, Irak ou Libye.

Aucune des troupes «spontanées» n’a réussi à passer les forces de Tsahal qui se sont positionnées pour les contrer, calmes et prêtes. Dix des cadavres retirés dans la zone interdite de l’armée étaient en tout cas connus des forces de sécurité et ont été heureusement effacés de la liste des terroristes vivants.

Les affrontements près de la clôture étaient une tentative stupide de détourner l’attention des résidents de Gaza des problèmes réels d’eau, d’électricité, d’économie et d’égouts dont ils souffrent à cause du Hamas.
La tentative idiote d’escalader la situation, de se heurter aux FDI et de provoquer une infiltration massive en territoire israélien est un échec supplémentaire dans une longue liste de catastrophes attribuées à la direction abominable du Hamas.

Le plan est de renforcer les tensions et de recruter des gens pour une grande explosion prévue pour le 15 mai, jour de la Nakba, commémorant le déplacement des réfugiés palestiniens pendant la guerre d’indépendance d’Israël, connue en arabe sous le nom de « Nakba » (« catastrophe »). C’est aussi un jour après le déménagement prévu de l’ambassade américaine en Israël vers Jérusalem.  Aucun des Gazaouis, pas même ceux du Hamas, ne croient vraiment qu’ils sont capables de s’infiltrer en Israël et de reprendre Jaffa, Haïfa et Acre aux Juifs. Le jeu cynique que les Palestiniens jouent avec leur propre vie met en évidence le danger que représentent leurs intentions déclarées.

En effet, la situation violente que le Hamas a créée intentionnellement – en utilisant des femmes et des enfants, en envoyant des gens se suicider en tant que chair à canon humain – accélère l’arrivée des manifestants, de sorte que plus de sang se répandra et que les ondes internationales seront saturées de condamnations. Il est étrange que nous n’entendions aucune condamnation du Hamas par des organisations telles que l’UNICEF sur l’utilisation des femmes et des enfants comme munitions non récupérables.

En tant qu’organisation totalitaire, le Hamas vivra demain car les Palestiniens n’ont pas les moyens de se débarrasser de leur véritable oppresseur. Entre-temps, les résultats sont plus faibles que prévu et, en fin de compte, nous entendions les voix «équilibrées» habituelles pour désamorcer la situation du secrétaire général de l’ONU António Guterres et de la porte-parole du département d’État américain, Heather Nauert. de la Turquie et du Qatar – les bastions des Frères musulmans en désaccord avec l’Egypte aussi – a condamné Israël. La condamnation est également venue de la Jordanie, un royaume chancelant obligé d’exprimer sa condamnation contre nous chaque fois que sa sécurité intérieure est menacée.

La vérité est que personne n’a agi hors de l’ordinaire à l’exception de la gauche israélienne pharisaïque qui, au lieu de s’identifier à son propre peuple attaqué, a demandé la constitution d’une commission d’enquête en raison des hostilités présumées contre des « vies innocentes ». Peut-être que la gauche a voulu étouffer son embarras après avoir été prise dans ses propres mensonges. Pendant ce temps, le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, a exigé du président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, qu’il supprime les sanctions contre Gaza, afin qu’ils puissent peut-être gagner des sommes dérisoires à cause de leur misérable marche de retour.

Il semble que tout est resté intact. Jaffa, Haïfa et Acre n’ont pas été «libérés», tout comme les roquettes et les tunnels n’ont pas mené au massacre que le Hamas désire. Ni les mines enterrées près de la clôture ni les tracteurs sabotés ne constituaient rien. Le monde est confronté à de véritables bains de sang dans d’autres régions du monde arabe, et non à un épisode cynique impliquant le Hamas et ses malheureuses victimes de Gaza.

Dans l’intervalle, l’Autorité palestinienne a déclaré vendredi une journée de grèves et de rage, car elle ne peut pas permettre au Hamas de voler le spectacle. En outre, l’ambassadeur de l’Autorité palestinienne auprès de l’ONU a demandé la création d’une commission d’enquête internationale chargée d’enquêter sur les «crimes israéliens», bien sûr.

En ce qui nous concerne, c’était juste un prélude à ce que les FDI soient obligées de frapper l’incursion sauvage et de la tuer dans l’œuf. Plus la première frappe est forte, plus le soutien du monde sera faible pour d’autres manifestations, alors que les efforts des organisateurs et des mercenaires se calmeront.

C’est un modèle que les Palestiniens vont essayer d’améliorer parce qu’ils ont échoué. Parmi toutes les organisations terroristes qui ont agi contre nous jusqu’à présent, il ne reste plus que celles dont la dernière lueur d’espoir dépend de la miséricorde des sionistes et de l’empathie des chrétiens en Europe, même si leurs enseignants les qualifient d ‘ »infidèles » et « Croisés ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu est cité à Al Jazeera en faisant l’éloge de la conduite des soldats et en jurant que la barrière tiendra.
Les Gazaouites, cependant, continueront sur le même chemin futile.

Source

Le Hamas est déçu par le faible taux de participation à la manifestation à la frontière de Gaza

0

Les membres du Hamas seraient déçus du nombre relativement faible de 30 000 manifestants qui ont participé aux manifestations de ce week-end à Gaza, le premier d’une série d’événements devant culminer dans la « Marche du Retour » le 15 mai. 

La Nakba Day commémore le déplacement des réfugiés palestiniens pendant la guerre d’indépendance d’Israël, connue en arabe sous le nom de «Nakba» («catastrophe»).

Les dirigeants de Gaza ont également été déçus par le fait qu’un jour après la marche de vendredi, seulement quelques centaines de manifestants sont restés parmi les dizaines de milliers qui s’étaient rassemblés à six points de rendez-vous le long de la frontière de Gaza. Jabaliya dans le nord.

Le porte-parole du Hamas Fawzi Barhoum a déclaré dans un communiqué: « Abbas a fait trop peu, trop tard, s’il veut aider Gaza et unir le peuple palestinien, il doit immédiatement annuler les sanctions contre Gaza ».

Plusieurs nations arabes, dont la Jordanie, l’Egypte, les Emirats Arabes Unis et le Qatar, ont publié des condamnations d’Israël au sujet des événements de vendredi le long de la frontière.

La Ligue arabe a annoncé qu’elle convoquerait une conférence d’urgence sur les événements récents. Le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, a qualifié la politique israélienne à la frontière de Gaza de « barbare et criminelle » et a déclaré que la communauté internationale doit la condamner.

Le Hamas a commercialisé la marche de vendredi dans le cadre d’une lutte populaire non-violente. Les chaînes de télévision affiliées au Hamas ont montré des images de dizaines de milliers de manifestants transportés par bus aux points de rencontre, soulignant que la plupart des marcheurs étaient des familles, des femmes et des enfants.

Alors que la manifestation de vendredi était en marche, le Coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires, le général Yoav Mordechai et le porte-parole de Tsahal en arabe, Avichay Adraee, ont publié des articles sur les médias sociaux.

« Le Hamas a envoyé une jeune fille de 7 ans de Gaza à la frontière israélienne et les soldats de Tsahal l’ont rendue à sa famille.Le Hamas n’est apparemment pas familier avec le célèbre hadith qui parle d’un garçon de 14 ans que le Prophète Muhammad a interdit. Il n’y a pas de plus grande honte à utiliser des enfants pour la guerre, et chaque musulman avec un cœur et un esprit qui connaît le hadith rejette cela.
« Recruter des enfants est une honte », écrit Mordechai et Adraee.

Adraee a également tweeté: « L’organisation terroriste Hamas ignore les droits des femmes et des enfants et les envoie à la barrière pour atteindre les objectifs terroristes du groupe tout en échappant à la responsabilité de leur vie et de leur bien-être »

 » Il y a des jours où je regrette d’être née arabe.

0

 

TEXTE DE 2014

Publié dans « Jeune Afrique »

Fawzia Zouari, auteure de ce texte  est une romancière et journaliste franco-tunisienne. – SIPA, docteur en littérature française et comparée de la Sorbonne.

Les jours où je me réveille devant le spectacle de gueules hirsutes prêtes à massacrer au nom d’Allah et où je m’endors avec le bruit des explosions diffusées sur fond de versets coraniques.

Les jours où je regarde les cadavres joncher les rues de Bagdad ou de Beyrouth par la faute des kamikazes; où des cheikhs manchots et aveugles s’arrogent le droit d’émettre des fatwas parce qu’ils sont pleins comme des outres de haine et de sang; où je vois des petites filles, les unes courir protéger de leur corps leur mère qu’on lapide, et les autres revêtir la robe de mariée à l’âge de 9 ans.

Et puis ces jours où j’entends des mamans chrétiennes confier en sanglotant que leur progéniture convertie à l’islam refuse de les toucher sous prétexte qu’elles sont impures.

Quand j’entends pleurer ce père musulman parce qu’il ne sait pas pourquoi son garçon est allé se faire tuer en Syrie. À l’heure où celui-ci parade dans les faubourgs d’Alep, kalachnikov en bandoulière, en attendant de se repaître d’une gamine venue de la banlieue de Tunis ou de Londres, à qui l’on a fait croire que le viol est un laissez-passer pour le paradis.

Ces jours où je vois les Bill Gates dépenser leur argent pour les petits Africains et les François Pinault pour les artistes de leur continent, tandis que les cheikhs du Golfe dilapident leur fortune dans les casinos et les maisons de charme et qu’il ne vient pas à l’idée des nababs du Maghreb de penser au chômeur qui crève la faim, au poète qui vit en clandestin, à l’artiste qui n’a pas de quoi s’acheter un pinceau.

Et tous ces croyants qui se prennent pour les inventeurs de la poudre alors qu’ils ne savent pas nouer une cravate, et je ne parle pas de leur incapacité à fabriquer une tablette ou une voiture.

Les mêmes qui dénombrent les miracles de la science dans le Coran et sont dénués du plus petit savoir capable de faire reculer les maladies.

Non !
L’Occident, ces prêcheurs pleins d’arrogance le vomissent, bien qu’ils ne puissent se passer de ses portables, de ses médicaments, de ses progrès en tous genres.
Et la cacophonie de ces « révolutions » qui tombent entre des mains obscurantistes comme le fruit de l’arbre.

Ces islamistes qui parlent de démocratie et n’en croient pas un mot, qui clament le respect des femmes et les traitent en esclaves.

Et ces gourdes qui se voilent et se courbent au lieu de flairer le piège, qui revendiquent le statut de coépouse, de complémentaire, de moins que rien !

Et ces « niqabées » qui, en Europe, prennent un malin plaisir à choquer le bon Gaulois ou le bon Belge comme si c’était une prouesse de sortir en scaphandrier ! Comme si c’était une manière de grandir l’islam que de le présenter dans ses atours les plus rétrogrades.

Ces jours, enfin, où je cherche le salut et ne le trouve nulle part, même pas auprès d’une élite intellectuelle arabe qui sévit sur les antennes et ignore le terrain, qui vitupère le jour et finit dans les bars la nuit, qui parle principes et se vend pour une poignée de dollars, qui fait du bruit et qui ne sert à rien !

Voilà, c’était mon quart d’heure de colère contre les miens…
Souhaitons que l’Occident ouvre les yeux…. »

…..Waouh……..

 Israël : « La marche du retour » 
…. à l’envoyeur

0

 

Suite à mon partage du twitt nauséabond et opportuniste de JLM concernant la marche palestinienne et les réactions suscitées, je vais être très claire sur ce que je pense.

Je ne suis ni israélienne ni juive, ni palestinienne ni de confession musulmane.
Je suis agnostique, de culture musulmane et chrétienne et mon parcours de vie fait que j’ai adopté du mieux que je pouvais la culture juive.
Je suis fière de cela et puise richesses dans TOUTES les cultures.
Donc tout débat sur mon éventuel communautarisme est a exclure.

Nous avons devant nous deux parties qui se font la guerre et la guerre c’est la guerre.
À ceux qui me parlent de Tsahal qui tire sur des civils, de vidéo hallucinantes, de nettoyage ethnique, vous êtes débiles? Vous le faites exprès ? Bercés trop près du mur bébé ? Ou juste animés par une idéologie antisémite qui vous pousse malgré vos déguisements de laïques, d’agnostiques ou que sais-je encore à rejeter quel que soit X toute action israélienne ?
Mes contacts marocains, tiendriez-vous le même discours si les « résistants » sahraouis décidaient de marcher sur Rabat ?

Que les choses soient claires :

1/ Nous parlons de masses qui ont décidé de marcher sur Israël.

2/ Cette marche est une incursion territoriale que cela vous plaise ou pas.
Ils ont joué, ils ont perdu et ils veulent récupérer leur mise ?
Non mais vous délirez ou quoi ?

3/ Cette action n’est pas organisée par le club Dorothée mais par le Hamas.
Ce qui m’amène au point 4, et désolée pour mon vocabulaire :

4/ Marche pacifique mon cul ! Depuis quand le Hamas est pacifique ?

Alors soyez gentils avec votre compassion nauséabonde si vous voulez trouver un coupable, changez de prisme d’analyse et passez l’autorité palestinienne devant le tribunal de votre humanisme à deux vitesses.

 

Les 10 manifestants « pacifiques » tués. Ils étaient connus comme terroristes.

– Israël se défend ne vous en déplaise.

– Nous avons un panel idéologique totalitaire et obscurantiste dans cette région largement représenté.

– Ils ont, contrairement à nous en France, identifié le danger et ne le combattent pas avec des roses blanches, des marches aussi controversées qu’inutiles sur le terrain et des discours complaisants.

– Je ne suis pas en accord éthique avec certaines décisions du gouvernement israélien, mais que les choses soient très claires : je ne serai jamais du côté de ceux qui veulent me bâcher, me lapider, m’exciser et marier ma fille de force qui heritera de clopinette sachant qu’elle a quatre frères. Je soutiendrai sans nuance les décisions israéliennes, je ne sais que trop bien qui est en face.

Israël est la seule lumière démocratique de cette région, si elle tombe nous tomberont (même si cela n’arrivera jamais).

Donc mon mur n’est en aucun cas une tribune pour vos pleurnicheries et vos grands discours, sachant que 99% des détracteurs n’ont jamais foutu les pieds sur place et nous vomissent leurs qualificatifs du genre « apartheid » pour un pays où le burkini n’est même pas un débat social.

Circulez, retirez-vous de mes contacts ou faites travailler votre cerveau.

Wa Choukrane

Source : Texte de LEIA KAPLAN Facebook

Le bouleversant hommage de Yann Moix à Mireille Knoll

0

C’est la voix tremblante que Yann Moix s’est exprimé samedi 31 mars dans On n’est pas couché sur France 2. Le polémiste avait à cœur de rendre hommage à Mireille Knoll, sauvagement assassinée dans son appartement il y a quelques jours