Blog Page 3

Le Hamas a trahi les habitants de Gaza

0

Il y a environ un an, j’ai participé à une longue discussion sur les relations judéo-arabes avec plusieurs amis dans une ville arabe de Samarie.
Les chefs des principales hamulots (clans) étaient présents.  La réunion a eu lieu dans la maison de l’un des cheikhs dominants de la ville, autour d’un plateau somptueux de fruits et de légumes.

À un moment donné, mon hôte a cessé de parler, et après avoir réfléchi pendant un temps qui semblait être très long, il a dit en arabe littéraire pesant, incisif et sérieux, pesant chaque mot:

« Docteur Kedar, savez-vous ce qu’est une organisation terroriste? »

J’étais surpris et intrigué , et j’ai répondu « Non », curieux et en attente de sa réponse.
«Marquez mes mots, Docteur, dit-il, une organisation terroriste n’est pas une organisation qui lutte contre ses ennemis. Une organisation terroriste est une organisation qui combat son propre peuple, sa propre nation, qui combat les personnes mêmes qu’elle prétend protéger, les enfants dont elle est responsable. « 

Mes sourcils levés de surprise, j’ai demandé
« Kif – que voulez vous dire  ? »

Et il a répondu, d’une voix imprégnée de tristesse:

  

Au cours des dernières semaines, depuis que les émeutes – certainement pas des manifestations pacifiques – ont commencé près de la barrière séparant la vie en Israël et la mort à Gaza, je ne cesse de penser à la déclaration du Sheikh. Depuis que le mouvement Hamas a violemment pris Gaza en juin 2007, explosant des commissariats de police de l’Autorité palestinienne, tirant à quatre pattes sur des policiers et des membres des forces de sécurité, les membres de l’OLP ont été jetés dans les rues. cette débâcle, la vie dans la région s’est détériorée au niveau des terribles conditions que vivent les Gazaouis aujourd’hui.

Le Hamas a dépensé une grande partie des fonds qui lui ont été alloués pour acheter des armes, développer des missiles, fabriquer des roquettes, acquérir des explosifs et creuser des tunnels. Le Hamas n’a pas construit un seul hôpital dans la bande, pas une usine de désalinisation, rien. Zéro. Nada. Puis Israël a développé le « Iron Dome » et a simplement effacé la menace des roquettes et des missiles. Il a rapidement trouvé une solution pour les tunnels. Le Hamas manque de chars et d’artillerie. Alors qu’est-ce qui reste? Comment vont-ils attaquer Israël? Que peuvent-ils utiliser? La réponse se trouve dans les mots du Sheikh: le Hamas, après avoir réussi à éteindre toute lueur d’espoir laissée dans le cœur des habitants de Gaza, après les avoir amenés au plus profond du désespoir, les a transformés en munitions réelles destinées à Israël.

Les gens sont la meilleure arme de tous, à faible coût et auto-activé pour 50 shekels par tête. C’est la somme que le Hamas paie à chaque émeutier. Pour 50 shekels, le Hamas reçoit une bombe ambulante, imprégnée de la colère, de la frustration et du désespoir du Hamas. C’est la véritable histoire de ce qui se passe à la barrière frontalière depuis quelques semaines, la réalité qui expose clairement la raison pour laquelle le Hamas est défini comme une organisation terroriste: la guerre qu’il a déclarée aux habitants de Gaza depuis le jour au cours de leur vie. Maintenant, il les envoie à la mort, sachant très bien qu’Israël ne leur permettra jamais de traverser la clôture pour atteindre un kibboutz ou un moshav rempli d’hommes, de femmes et d’enfants. La pensée même de l’horrible massacre qui s’ensuivrait est terrifiante.

Le Hamas est une organisation terroriste non pas à cause de sa guerre contre Israël, mais parce qu’il a trahi les habitants de Gaza:

Au lieu d’un régime islamique, il a institué un régime basé sur la peur. 
Au lieu de fournir du travail, cela a entraîné le chômage.
Au lieu de l’espoir, il a causé le désespoir. 

Le gouvernement du Hamas a entraîné la bande de Gaza dans trois cycles de violence avec Israël: Plomb durci (2008-09), Pilier de la défense (2012) et Bord protecteur (2014). Il n’y a pas encore de nom pour les événements d’aujourd’hui, sauf pour le délirant que leur donne le Hamas – « la marche du retour », comme si Israël allait permettre à un seul émeutier de « retourner » sur le territoire souverain d’Israël. Tous les mantras du Hamas sont de vieux slogans fatigués dont l’objectif est d’allumer les explosifs humains avec un feu étranger.

Chaque personne tuée est un accomplissement de relations publiques pour le Hamas, chaque personne blessée est un gain de propagande pour induire en erreur les téléspectateurs en Europe et en Amérique qui ne comprennent pas les plans sataniques du Hamas d’utiliser les habitants de Gaza comme des balles réelles contre Israël. être tué dès qu’ils tentent de percer la clôture.

Depuis des semaines, Israël les avertit de ce qui arrive à quiconque touche la clôture, au moyen d’avertissements, de dépliants, d’appels téléphoniques et de communications médiatiques. Tout le monde à Gaza, de Yihye Sinwar jusqu’au dernier des émeutiers, sait maintenant exactement ce qui arrive à quiconque s’approche de la clôture. Cela rend les émeutiers eux-mêmes et l’organisation du Hamas qui les envoie entièrement responsables de la mort de ces balles réelles

Cependant, la presse étrangère est un autre parti responsable dont le public doit être informé. Quiconque comprend les plans du Hamas sait très bien que sans couverture médiatique, toutes les émeutes près de la clôture n’auraient pas eu lieu. Après tout, pourquoi le Hamas gaspille-t-il des munitions humaines à moins de pouvoir impressionner l’opinion mondiale?

C’est là qu’intervient l’idiotie israélienne, Israël permettant aux médias étrangers d’atteindre les environs immédiats de Gaza (où les tunnels du Hamas se terminent, où il tente de tuer et de kidnapper des hommes, des femmes et des enfants) pour photographier – tout en restant derrière eux. les résidents des kibboutzim et moshavim avec leurs propres corps. La plupart des correspondants étrangers ne disent pas à leur auditoire la vérité sur ces héros de Tsahal qui remplissent fidèlement leur mission de protection des citoyens israéliens. Au lieu de cela, les médias agissent comme des outils des terroristes du Hamas, des idiots utiles qui propagent la propagande du Hamas sans inculpation.

Il y a ceux qui prétendent que l’avènement de l’Internet et des médias sociaux rend impossible d’empêcher cela. Encore, on peut limiter les rapports de la ligne de front en fermant temporairement l’accès à Internet à Gaza. Pour ceux qui ne le savent pas, Israël fournit des services Internet à Gaza. Tu as compris? Ils ont accès à Internet en Israël (payent-ils pour cela? Qui sait?) Et utilisent ce moyen pour répandre des mensonges de propagande sur Israël. Y a-t-il quelque chose de plus absurde?

Qu’en est-il de l’électricité avec laquelle Israël fournit Gaza et qui permet à la station de télévision par satellite du Hamas de continuer à diffuser une incitation à la rage contre Israël 24 heures sur 24, 7 jours sur 7?
Pourquoi Israël continue-t-il à fournir de l’électricité à Gaza pendant ces émeutes? Pendant la Seconde Guerre mondiale serait-il entré dans la tête de tout citoyen britannique ou russe loyal et normal de fournir de l’électricité à la machine de propagande nazie?

Certes, il vaut mieux qu’Israël agisse comme si de rien n’était devant les caméras, afin que les touristes ne fuient pas et que les Israéliens ne se plaignent pas – mais nous sommes en guerre et à la  guerre comme à la guerre. Si le Hamas tire sur nous des munitions humaines, nous sommes autorisés à faire tout ce qui est raisonnable pour les arrêter – prendre les dirigeants du Hamas, les responsables du terrible état de la bande de Gaza et les tirs contre les émeutiers menaçant la vie des citoyens israéliens.

Contrairement au monde arabe, Israël protège ses citoyens des couteaux des émeutiers de Gaza. Israël doit cependant protéger l’image de ses citoyens aux yeux du monde et agir contre ceux qui font la promotion de la «terreur médiatique» européenne et des «médias du djihad» promus par le Hamas et les satellites arabes dirigés par Al Jazeera. Je suis incapable de comprendre comment Israël continue de leur permettre de diffuser une incitation sans fin à l’intérieur de ses frontières.

Il ne fait aucun doute qu’Israël vaincra le Hamas, parce qu’Israël mène une guerre juste et que le Hamas est une organisation terroriste dont le règne de terreur sur Gaza transforme sa population en munitions jetables avec ses propres mains maléfiques. Le sort du Hamas ne fait aucun doute: il sera jeté dans le tas de cendres de l’histoire, avec les autres dictateurs arabes qui ont été renversés dans le «printemps arabe». Le Hamas, le mouvement terroriste despotique et tyrannique, n’est pas différent , parce que, lui aussi, est prêt à sacrifier les Arabes palestiniens jusqu’au dernier homme sur l’autel de sa propre survie.

Source

Lettre ouverte aux médias

0

Chers médias d’information,

Jour après jour, nous sommes bombardés de nouvelles de la violence qui se déroule à la frontière israélienne avec Gaza. Nous avons quelques questions à vous poser à la lumière de ceci:

  • Pourquoi êtes-vous si obsédé par Israël (en première page) et par leur traitement des habitants de Gaza alors qu’il y a beaucoup plus de violence et d’effusion de sang dans la région et que beaucoup d’autres vies innocentes sont perdues?

  • Pourquoi la violence à Gaza est-elle plus importante que les manifestations et les éruptions de violence qui se déroulent dans le sud de l’Iran en même temps? Ou le nombre de morts Kurdes à Afrin aux mains des Turcs? Ou des opérations égyptiennes contre les terroristes dans le Sinaï?

  • Pourquoi les Palestiniens qui sont morts aux mains des Israéliens sont-ils plus importants pour vous que les Palestiniens abattus ou déplacés dans le camp de réfugiés de Yarmouk en Syrie ou dans les camps de réfugiés en Irak?

  • Pourquoi donnez-vous autant de couverture à 60 morts palestiniens lorsque le Hamas a publiquement et fièrement admis que 50 d’entre eux faisaient partie du groupe terroriste, et que trois étaient des membres du Jihad islamique palestinien?

  • Tous les autres pays du monde n’essaieraient-ils pas de protéger leur frontière lorsque des personnes qui ont déclaré leurs intentions génocidaires essaieraient de la violer?

Vous savez sûrement que les conditions économiques à Gaza ne peuvent pas être uniquement le résultat du « blocus » d’Israël parce que Gaza partage une frontière avec l’Egypte qui a été fermée hermétiquement plus longtemps et parce qu’Israël laisse entrer des dizaines de milliers de camions de fournitures médicales et de la nourriture chaque année. (Cela devrait-il être décrit comme un « blocus » alors à vos lecteurs?)

Vous savez sûrement que des civils ont été avertis à plusieurs reprises par Israël, à travers des tracts, des médias sociaux et des haut-parleurs, pour rester à des centaines de mètres de la frontière où ils peuvent, et ont protesté pacifiquement.

Vous savez sûrement que des millions de dollars sur des millions de dollars donnés au Hamas pour le bien-être des Gazaouis ont été gaspillés en armes cachées dans les écoles et les hôpitaux ou en creusant des tunnels qui ont de l’électricité et des équipements. Cette électricité et ces équipements sont refusés à leur population civile, qui a subi un lavage de cerveau depuis l’enfance pour haïr les Juifs.

Vous savez sûrement que la charte du Hamas ne cautionne pas une solution à deux Etats ou n’embrasse pas les négociations, mais appelle au meurtre de Juifs (pas Israéliens) et à la destruction de toute la nation d’Israël « du fleuve à la mer ». finalement remplacé par un califat islamique.

Pourquoi ne prenez-vous pas les Palestiniens sur leur propre parole? Si vous écoutiez ce qu’ils disent vouloir, vous ne rapporteriez pas que les protestations récentes étaient en réponse à l’arrivée de l’ambassade à Jérusalem ou à la situation économique à Gaza ou à l’occupation en Cisjordanie. Vous rapporterez que, comme l’indique le titre de la marche, c’est une marche vers RETOUR vers Israël, pour infiltrer la frontière, atteindre les communautés civiles juives adjacentes à quelques centaines de mètres et soit en tuer autant que possible, ou prendre des soldats captifs.

Si vous écoutiez ce qu’ils disent vouloir, vous donneriez le même temps au fait que le co-fondateur du Hamas Mahmoud al-Zahar, sur Al Jazeera, a déclaré: «Quand nous parlons de résistance pacifique, nous trompons le public.

Si vous écoutiez ce qu’ils disent vouloir, vous donneriez un temps égal à Yahya Sinwar, le chef du Hamas, qui a annoncé que le Hamas désirait «arracher le cœur des Israéliens» et manger leur foie.

Les Palestiniens ont été si clairs à ce sujet. Pourquoi n’obtient-il pratiquement aucune couverture? Pourquoi ne montreras-tu pas un peu de respect pour leur véritable objectif en leur donnant une voix?

Le Hamas a détourné ces manifestations et les a transformées en violentes émeutes. Votre couverture des événements doit toujours mentionner les éléments suivants:

  • La grande majorité des morts étaient des terroristes du Hamas franchissant la frontière, PAS des civils non armés

  • Le Hamas a utilisé des boucliers humains civils , y compris des femmes et des enfants.

  • Le Hamas a ordonné aux civils non armés d’infiltrer la frontière, leur mentant que les FDI se sont retirés.

  • Le Hamas a payé les  familles pour approcher la frontière.

  • Le Hamas a rendu disponibles des cartes détaillant les itinéraires de la frontière vers les maisons, les écoles et les garderies en Israël.

  • Le Hamas a  encouragé les femmes et les enfants à s’approcher de la frontière, en leur disant que les FDI ne tireront pas sur les femmes et les enfants (ce qui est vrai).

  • Le Hamas a contraint  les chauffeurs de bus à amener des civils à la frontière.

  • Le Hamas a  habillé ses membres en civils et en journalistes afin de susciter la sympathie de la communauté internationale et de tromper les médias.

  • Le Hamas a utilisé des cocktails Molotov, des cerfs-volants attachés à des explosifs, des pierres, des LED, des grenades, des haches et des scies dans ce que vous appelez fréquemment une «manifestation pacifique».

  • Le Hamas a brûlé des milliers de pneus pour créer un écran de fumée littéral afin qu’Israël ne puisse pas détecter les infiltrés et soit obligé de tirer sur plus de gens.

  • Le Hamas a mis le feu deux fois  à ses propres lignes de gaz, détruisant le convoyeur qui achemine des fournitures humanitaires d’Israël à Gaza.

Pourquoi ces faits sont-ils radicalement minimisés, sinon ignorés?

La presse libérale occidentale a toujours tenu Israël à un double standard auquel vous ne tenez aucun autre pays dans le monde. Votre attention disproportionnée sur Israël ne fait rien pour faire avancer la cause de la paix. Plutôt l’inverse. Il encourage les terroristes, pas seulement ceux de Gaza, mais partout dans le monde, en leur donnant à eux et à leurs partisans une plate-forme constante de se réjouir, de sembler avoir une juste cause aux yeux de votre vaste lectorat et de renouveler leur espoir. Les rêves sémites et haineux envers Israël et l’Occident deviendront réalité.

Karys Rhea est l’associée principale de l’équipe d’intervention des médias à CAMERA, le Comité pour l’exactitude des reportages au Moyen-Orient en Amérique, où elle surveille les médias et facilite les campagnes de rédaction de lettres. Avant cela, Karys était impliqué dans le Jewish National Fund et David Project, et a été chercheur de l’auteur à succès Irshad Manji. En plus de sa passion pour les affaires du Moyen-Orient, Karys a été actif dans divers projets de musique et a fait des tournées à l’échelle nationale et internationale. Karys a obtenu un double diplôme spécialisé en journalisme et en études religieuses à l’Université de New York et vient de recevoir sa maîtrise en lutte contre le terrorisme et la sécurité intérieure d’IDC Herzliya en Israël.

Né à Alexandrie en Egypte d’un père né à Kiev et d’une troisième génération israélienne mère d’origine séfarade.

Nina Weiner et sa famille ont déménagé en Israël en 1949 après la déclaration de l’état d’Israël par l’ONU où elle a terminé ses études secondaires. Elle a ensuite obtenu son premier diplôme en psychologie à Genève avec le professeur Jean Piaget et a ensuite obtenu une maîtrise en counseling professionnel au Columbia Teacher’s College. Elle a consacré une grande partie de sa vie à la question de l’éducation des enfants d’immigrants issus de milieux défavorisés aux États-Unis et en Israël en vue d’une éducation. Nina Weiner est une démocrate à vie.

Les « tueurs » des cerfs volants terroristes de Gaza

0

 

Une dizaine d’équipes formées d’un suiveur et d’un « pilote » de drones ont considérablement réduit les dégâts des cerfs volants et autres ballons gonflables.

En 40 secondes l’objet est repéré et descendu. De nombreux volontaires civils se proposent pour rejoindre cette unité d’un nouveau genre pour combattre ce nouveau terrorisme.

En 2 semaines, plus de 350 engins volants ont été neutralisés par ces équipes et le nombre d’incendies a été considérablement réduit depuis leurs interventions. 

BRAVO TSAHAL !!!!

Giuliani: L’Europe n’a rien à nous apprendre sur la lutte contre le terrorisme

0

L’ancien maire de New York, Rudy Giuliani, a pris la parole mercredi à l’occasion d’un événement organisé à l’intention des familles israéliennes endeuillées. 

L’événement a été organisé par l’organisation OneFamily, qui fournit une aide aux victimes d’attentats terroristes et à leurs familles.

Au cours de son discours, Giuliani a déclaré que les nations de l’Union européenne ne devraient pas critiquer Israël ou les Etats-Unis pour les mesures qu’ils prennent pour se défendre contre les terroristes.

« Pourquoi devrions-nous regarder, par exemple, vers l’Europe, ce qui est un échec? »
Giuliani a demandé.
« Ils ne peuvent même pas se défendre, la France a peur des terroristes ».

« Nous n’avons peur de personne », a-t-il dit aux familles endeuillées. « Pas seulement parce que nous sommes forts, mais parce que nous avons raison. »

« Les lâches ne peuvent pas protéger les gens », a-t-il poursuivi.

 

Il s’est demandé pourquoi les responsables européens pensaient que les États-Unis devraient apprendre de l’Europe alors que les États-Unis sont la nation la plus puissante du monde et qu’ils ont la plus grande économie.

Giuliani a également eu des mots durs pour l’Autorité Palestinienne, qu’il a appelé « une bande d’assassins sympathiques ».

Miriam Peretz la lauréate du prix Israël 2018  dont les fils Uriel et Eliraz sont tombés au combat. Racheli Fraenkel, dont le fils Naftali a été kidnappé et assassiné par des terroristes du Hamas en 2014, et Natan Meir, dont la femme Dafna a été assassinée par un terroriste dans leur maison à Otniel en 2016 ont assisté à l’événement.

Accueil de 2000 jeunes juifs qui viennent visiter Israël avec Taglit.

0

מקסים: ככה מקבלים את פניהם של 2,000 צעירים יהודים מפרויקט "תגלית" בנתב"ג – בשירה ובריקודים

מקסים: ככה מקבלים את פניהם של 2,000 צעירים יהודים מפרויקט "תגלית" בנתב"ג – בשירה ובריקודיםhttps://bit.ly/2LokYowYael Freidson

Gepostet von ‎ידיעות אחרונות Yedioth Ahronoth‎ am Mittwoch, 6. Juni 2018

Le groupe Peugeot Citroën
sur le départ en Iran

0

 

Après Total, PSA est le deuxième grand groupe français à se plier aux injonctions américaines. Il s’apprête donc à quitter l’Iran. Hier, le constructeur a annoncé qu’il était en train de préparer son retrait du pays.

PSA, dont les marques Peugeot et Citroën avaient formé des sociétés communes en Iran, a annoncé dans un communiqué avoir « commencé le processus de suspension des activités de ses JVs (joint-ventures, ndlr), afin de se conformer à la loi américaine d’ici le 6 août 2018 ». Malgré des protestations des alliés européens, les autorités américaines tentent d’imposer un embargo vis-à-vis de Téhéran, depuis leur retrait de l’accord sur le nucléaire iranien décidé unilatéralement et annoncé début mai.

Pour PSA, un retrait de ce pays, s’il se confirme, constituerait un revers majeur. Le groupe avait vendu l’an dernier 444.600 véhicules en Iran, où il est traditionnellement bien implanté. Il s’agissait l’an dernier de son premier marché étranger devant la Chine (382.800 unités), le Royaume-Uni (279.100), l’Italie (265.200) et l’Allemagne (257.800).

Israël déduira les dommages causés par le terrorisme cerf-volant des taxes de l’AP

0

Pierre Rehov s’occupe de Charles Enderlin

0
PUBLIÉ PAR PIERRE REHOV LE 30 MAI 2018

Charles, tu m’as fait l’honneur d’un petit message sur Facebook (auquel je ne peux répondre car tu m’as bloqué) dénigrant mon travail de réalisateur et m’accusant sans plus d’ambages d’être partisan d’une théorie du complot concernant la mort de Mohammad Al Durah dont la diffusion des images, offertes gratuitement à toute la planète par France2, a provoqué le chaos et relancé l’antisémitisme en 2000.

Nous nous sommes tant expliqué sur cette affaire qu’il serait redondant d’ouvrir une fois de plus le dossier. Je me contenterai de rappeler que les experts en balistique, neutres et admis par le tribunal correctionnel de Paris et la Cour d’appel, après avoir examiné tous les éléments en leur possession, ont conclu que les tirs ayant frappé ce pauvre enfant ne pouvaient pas venir de la position israélienne.

Mohammad Al Durah a donc été tué par des Palestiniens, ce qui n’est pas étonnant quand l’on voit l’usage que les organisations terroristes en charge de Gaza (et d’ailleurs) font de leurs enfants.

Je m’étonne d’ailleurs parfois que cela ne te révolte pas ! Serait-ce ce que l’on appelle de l’humanisme sélectif ?

Qu’un soldat israélien, faisant face à 1000 Arabes agressifs et armés de frondes, de pierres, de cocktails Molotov, tire, blesse ou tue, et te voilà scandalisé. Que le Hamas, la Djihad islamique entraînent des gosses de 10 à 13 ans dans des camps paramilitaires, que l’Autorité palestinienne répande la haine anti-juive sur toutes ses chaînes, que l’on appelle à l’extermination des Juifs dans les mosquées, tout cela, en revanche, ne te chagrine pas le moins du monde…

Tu affirmes que je n’aime pas « ton » travail. Faux.

Il t’arrive (rarement il est vrai) de dire la vérité et de montrer une authentique image de la situation dans la région, et j’admire alors le professionnel, regrettant qu’un tel talent soit souvent utilisé pour diffuser des fausses nouvelles (la pire étant Al Durah) et que tu aies fait passé ton idéologie d’extrême gauche avant la plus élémentaire déontologie qui devrait te contraindre à la neutralité.

Merci toutefois de m’accorder le titre de « plus fidèle critique ». Je vais peut-être m’en faire un trophée.

Les vidéos que tu condamnes car elles démontrent la dangerosité des organisations terroristes régnant sur Gaza, l’utilisation de leur population civile comme boucliers humains, l’usage effarant de femmes et d’enfants envoyés en première ligne tandis que des cameramen postés dans ce but choisissent le meilleur angle si, par malheur, l’un d’eux est touché, ces vidéos ont, en effet, été provisoirement censurées par YouTube, qui sous-traite sans doute sa modération dans un pays à salaires réduits où l’on parle français à l’issue d’années de colonisation. Suivez mon regard, mais ce n’est qu’une hypothèse.

Toujours est-il que, ces mêmes vidéos, factuelles et non haineuses, bloquées alors que des milliers d’autres appellent impunément à la haine des Juifs, ont été passées en revue à plus haut niveau et j’ai retrouvé rapidement l’usage intégral de mon compte.

Comme tu peux le voir, il reste encore un semblant de liberté au pays des Bisounours.

Contrairement à ce que tu écris, je ne débite pas de discours. Je montre simplement de vraies images. Elles sont parfois dures, mais je ne les ai pas inventées.

Justifient-elles les tirs à balles réelles ? Ce n’est pas à moi d’en juger.

En revanche, quand Libération et des dizaines de médias à travers la planète titrent « massacre » en 1ère page lorsqu’un les forces de défense d’Israël éliminent une cinquante de terroristes qui tentent de franchir la frontière après avoir été prévenus des risques qu’ils encouraient, ils savent parfaitement qu’ils font le jeu du Hamas, puisque le Hamas, incapable de gagner une bataille, et à court de moyens financiers, surfe sur la presse à laquelle il offre gratuitement des scoops infâmes sur le dos de sa propre population.

Chaque mort palestinienne est pour le Hamas une victoire.

Et tu sais tout comme moi qu’à la minute où les médias arrêteraient de prendre un parti pris systématiquement pro-palestinien, ces derniers, n’ayant plus recours au grand show du terrorisme, aux provocations odieuses destinées à faire des victimes photogéniques à valeur de scoop, cesseraient aussitôt. Une troupe d’acteurs, fussent-ils sanguinaires, cyniques, génocidaires, odieux, racistes et corrompus ne peuvent jouer s’il n’y a plus de spectateurs.

Cela me conduit à la déclaration suivante

  • Vous – journalistes, reporters, commentateurs – qui tombez systématiquement et volontairement, pour ne pas dire avec délectation, dans le piège des organisations terroristes, et pleurnichez quand l’armée régulière et morale d’une démocratie utilise la force, aussi létale fût-elle, pour empêcher une horde de sauvages sanguinaires d’attaquer à la hache, au couteau et au cocktail Molotov des civils – innocents pour de vrai ceux-là – à l’intérieur d’Israël, vous avez, sans le vouloir, du sang sur les mains !

  • Quand vous prenez le parti de la barbarie contre la démocratie pour participer à une mode qui ressemble fort à cet engouement pour le criminel terroriste Che Guevara dans lequel ma génération se complaisait,

  • Quand vous restez confinés à cette image absurde du pauvre Palestinien éternellement victime malgré les milliards qu’il reçoit – et que ses dirigeants détournent – et du vilain soldat israélien assassin quelle que soit l’époque, quel que soit le gouvernement, de gauche comme de droite, vilain car il est soldat, encore plus vilain quand il est israélien, et vraiment d’une authentique laideur puisqu’il est juif…

  • Quand vous tombez dans tous les pièges de Pallywood,

  • Quand vous remontez des informations hors contexte et toujours en prenant parti.

  • Quand vous refusez d’admettre que, pour un Arabe qui se fait appeler « Palestinien » depuis que ce concept a été inventé par Nasser et le KGB en 1964, Israël tout entier est une « colonie » qui ne devrait pas exister et que le terme « occupation » dont vous voulez faire croire à vos lecteurs qu’il ressemblerait à celui de la France sous la botte allemande, alors que pour le Palestinien qui prospère à Ramallah, c’est Tel-Aviv la terre occupée.

  • Quand vous continuerez à fustiger toute action défensive de Tsahal, sous prétexte que ceux d’en face sont moins forts, oubliant qu’un policier armé d’une mitraillette est davantage dans le droit et dans la justice qu’un cambrioleur ou un violeur armé d’un cutter, même si sa force de frappe est dix fois supérieure.

  • Quand enfin, vous détournez les images d’autres guerres pour accuser davantage les Juifs, quitte à vous excuser en dernière page, sur 3 lignes, le lendemain… Vous vous comportez ni plus ni moins comme des criminels, et le sang des victimes civiles palestiniennes, comme celui des Juifs, retombe sur vous tout autant que sur ceux qui produisent le show, puisque vous leur fournissez la tribune et gagnez votre vie sur ces morts.

Alors je te pose la même question que j’ai posée à Laurent Jauffrin en direct sur I24.

Face à une horde sanguinaire qui tente d’envahir un pays ennemi tout en prétendant se livrer à des manifestations pacifiques pour le sale œil de la caméra, tu ferais quoi ?

Tu leur donnerais des fleurs ?

Tu ne te rends pas compte qu’à la minute où Tsahal baisserait sa garde, c’est un massacre qui aurait lieu.

Mieux vaut que 50 terroristes soient partis trouver leurs vierges dans le bordel post mortem qu’ils appellent paradis, plutôt que d’assister à un déferlement cataclysmique qui aurait appelé une riposte massive et fait sans doute des centaines de morts de deux cotés.

Alors, pour le cas où tu ne les auras pas visionnées, je t’offre de regarder de vraies images, pas de celles détournées par « la ligne éditoriale » d’une chaîne acquise à la cause arabe, ni de celles censurées dès le départ par des reporters totalement à la masse, qui ne connaissent rien à l’histoire, comme ils sont si nombreux à couvrir ce conflit qui les dépasse.

Derrière l’écran de fumée, en deux parties :

Derriere l’écran de fumée ( film entier )

0

 

Voici ce qui s’est réellement passe a Gaza en avril et mai 2018. Ces images démontrent que l’organisation terroriste Hamas est a l’origine de toutes les violences et qu’elle se sert de sa population civile comme boucliers humains.

Il faut que cela cesse mais ils continueront tant que de nombreux medias leur accorderont une tribune au lieu de dénoncer leur régime de terreur.

 

Un Palestinien ne peut pas être citoyen d’honneur de Vandœuvre

0

NANCY – TRIBUNAL ADMINISTRATIF
Tribunal administratif de Nancy

un Palestinien ne peut pas être citoyen d’honneur de Vandœuvre

Le tribunal administratif a annulé la décision de la Ville de Vandœuvre de donner le titre de citoyen d’honneur à un leader palestinien considéré comme terroriste par Israël.
VU 8375 FOIS LE 04/06/2018 À 05:04 MIS À JOUR À 07:20
Marwan Barghouti, figure de la cause palestinienne, fait polémique à Vandœuvre. Photo d’archives ER
Photo HD Marwan Barghouti, figure de la cause palestinienne, fait polémique à Vandœuvre. Photo d’archives ER


Marwan Barghouti n’est plus citoyen d’honneur de la ville de Vandœuvre. Ainsi en a décidé il y a quelques jours le tribunal administratif de Nancy. Les juges ont en effet annulé la délibération prise par le conseil municipal vandopérien le 21 novembre 2016.

A une large majorité, les élus avaient décidé ce jour-là de faire un geste symbolique en direction de Marwan Barghouti, figure de la cause palestinienne qui est emprisonnée depuis 16 ans en Israël, et de lui octroyer le titre de citoyen d’honneur.

« Pas justifié par un intérêt local »

Le problème, c’est que le personnage ne fait pas l’unanimité. Si certains le comparent à Nelson Mandela, d’autres le considèrent comme un terroriste condamné à la perpétuité pour cinq meurtres.

« C’est dangereux de mettre en exergue quelqu’un comme cela », soutient Ghozlan Sammy, le président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA). Son organisation est à l’origine de l’action en justice contre la délibération de la municipalité de Vandœuvre.

Dans son jugement, le tribunal de Nancy ne se prononce pas sur la personnalité et le parcours de Marwan Barghouti. Il s’appuie sur l’article L 2121-29 du code des collectivités territoriales qui prévoit que « le conseil municipal règle les affaires de la commune ».

Or, selon les juges, faire citoyen d’honneur le leader palestinien est contraire à ce texte car c’est « une prise de position dans un conflit international » et ce « n’est pas justifié par un intérêt local ». Le tribunal relève aussi que c’est « susceptible de porter atteinte à l’ordre public ».

Sa femme à Vandœuvre le 30 juin
Ce n’est pas la première décision dans ce sens. Car Vandœuvre n’est pas la première ville à décerner au Palestinien le titre de citoyen d’honneur. Une dizaine de communes, essentiellement de la banlieue parisienne, l’ont déjà fait. « Pour nous, c’est une forme d’incitation à la haine contre l’État d’Israël. Ce qui conduit à l’antisémitisme. Nous attaquons donc à chaque fois et nous gagnons », précise Ghozlan Sammy.

De son côté, le maire de Vandœuvre, Stéphane Hablot, se défend de tout antisémitisme : « J’ai une infinie sensibilité pour le peuple juif ». Mais il s’empresse d’ajouter : « je me sens aussi solidaire du peuple palestinien. C’est au fond de mon cœur et de ma raison ». Et l’édile ne regrette pas d’avoir essayé d’honorer Marwan Barghouti : « C’est n’est pas l’homme de guerre que nous avons voulu saluer mais le combattant de la paix qu’il est devenu », se justifie-t-il.

Stéphane Hablot ne fera pas pour autant appel du jugement du tribunal administratif. En revanche, le maire compte bien être présent le 30 juin prochain quand l’épouse de Marwan Barghouti viendra au centre culturel Malraux à Vandœuvre pour inaugurer une expo sur la Palestine.

Source

De nombreuses villes françaises qui comme tout le monde le sait ont solutionné tous leurs problèmes ont décidé de s’attaquer à Israël. Elles rivalisent pour savoir qui va honorer le terroriste Bargouti de la manière la plus voyante. La Syrie ne les concerne pas.

http://www.rfi.fr/hebdo/20150724-aubervilliers-palestine-interdite-marwan-barghouti-citoyen-honneur-israel-justice-prisonniers