Home Blog Page 2

L’Australie met fin à l’aide directe à l’Autorité palestinienne

0
Foreign Affairs Minister Julie Bishop speaks during a media conference in Melbourne, Monday, Sept. 29, 2014. Ms Bishop briefed Victorian Premier Denis Napthine and the Victorian cabinet on the terror threat level following the fatal shooting of known terror suspect Numan Haider after he stabbed two police officers last Tuesday. (AAP Image/Mal Fairclough) NO ARCHIVING

L’Australie a déclaré lundi qu’elle avait mis fin à l’aide directe à l’Autorité palestinienne parce que les dons australiens pourraient accroître la capacité de l’organisme autonome à payer les Palestiniens reconnus coupables de « violence à motivation politique ».

La ministre des Affaires étrangères, Julie Bishop, a déclaré que l’Australie avait coupé le financement du Fonds fiduciaire multidonateurs de la Banque mondiale pour le programme de relance et de développement palestinien après avoir écrit à l’Autorité palestinienne fin mai pour s’assurer que les fonds australiens ne seraient pas versés aux criminels palestiniens.

« Je suis convaincu que les fonds australiens versés à l’Autorité palestinienne par la Banque mondiale ont été utilisés comme prévu, mais je crains qu’en fournissant des fonds pour cet aspect des opérations de l’Autorité palestinienne, il lui soit possible d’utiliser son propre budget pour financer] des activités que l’Australie n’appuierait jamais », a déclaré M. Bishop dans un communiqué.

« Toute assistance fournie par l’Organisation de libération de la Palestine aux personnes reconnues coupables de violences politiques est un affront aux valeurs australiennes et sape la perspective d’une paix véritable entre Israël et les Palestiniens », a-t-elle ajouté.

Le don annuel de 10 millions de dollars australiens (7,4 millions de dollars) au fonds fiduciaire sera dorénavant redirigé vers le Fonds humanitaire des Nations Unies pour les Territoires palestiniens qui fournit aux Palestiniens vulnérables des soins de santé, de la nourriture, de l’eau et des abris.

L’Australie a alloué 43 millions de dollars australiens (32 millions de dollars) à l’aide humanitaire dans la région pour l’exercice en cours, qui a débuté le 1er juillet.

En mars, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a félicité le gouvernement américain pour avoir promulgué une loi qui suspendait une aide financière aux Palestiniens sur les allocations versées aux familles des terroristes palestiniens tués ou emprisonnés dans des combats avec Israël.

Le Taylor Force Act, du nom d’un Américain tué en Israël par un Palestinien en 2016, a été intégré dans un projet de loi sur les dépenses de 1,3 milliard de dollars signé par le président Donald Trump.

Netanyahu a qualifié la loi de « signal fort des Etats-Unis qui changent les règles » en coupant « des centaines de millions de dollars à l’Autorité Palestinienne qu’ils investissent dans l’encouragement du terrorisme ».

Le sénateur australien Eric Abetz s’est félicité de la position de Bishop.

 

« La décision ferme et décisive du ministre Bishop de veiller aujourd’hui à ce que l’Autorité palestinienne ne puisse plus utiliser notre aide pour libérer de l’argent dans son budget pour le terrorisme promu par l’Etat est très positive », a déclaré M. Abetz.

« Il est essentiel que nous nous assurions que notre aide étrangère ne soit pas dépensée pour la promotion du terrorisme, et que l’acheminement de notre aide vers les territoires palestiniens par l’intermédiaire des Nations Unies donne une plus grande assurance que ce que la comptabilité  de l’Autorité palestinienne produit « , a-t-il ajouté.

Source

Ensemble Défendons ISRAEL

Cinq femmes juives américaines quittent le voyage de TAGLIT pour se joindre à une ONG d’extrême gauche

0

Un groupe de cinq femmes juives américaines qui se sont rendues en Israël pour une visite  de l’Etat juif en début de mois a quitté le groupe jeudi pour rejoindre une organisation d’extrême gauche critique de l’armée israélienne.

Depuis 1999, Taglit-Birthright Israël a amené plus de 650 000 jeunes Juifs de toute la diaspora en Israël, dans le but d’approfondir les liens entre les Juifs de la diaspora et Israël, et de renforcer l’identité juive.

Financé en partie par l’État d’Israël et en partie par des donateurs privés, le programme principal de Taglit offre aux jeunes juifs âgés de 18 à 32 ans des voyages gratuits de dix jours en Israël.

Tandis que le programme est  apolitique et offre une grande variété de visites aux différentes communautés juives – avec des groupes de tournée séparés pour les jeunes réformés, conservateurs et orthodoxes – certains groupes juifs d’extrême gauche ont attaqué Birthright sur son message pro-sioniste accusant d’éviter les problèmes politiques difficiles découlant des actions défensives d’Israël.

La Voix juive pour la paix, par exemple, a promu une campagne contre Birthright Israel, surnommée «Return the Birthright», appelant les Juifs de la diaspora à boycotter le programme.

La semaine dernière , des activistes anti-israéliens d’extrême-gauche de l’organisation IfNotNow ont tenté de recruter des participants de Birthright au départ de l’aéroport Kennedy de New York.

« Ils ont mis en place une table avec un signe et des collations et quand les groupes sont arrivés, ils se sont tournés vers eux pendant qu’ils faisaient la queue », a déclaré l’un des membres du groupe, Mlle Ariel Tidhar. « Ils leur ont dit qu’ils devaient apprendre la vérité sur l’Etat, et ils ont prétendu que » Birthright « travaillait contre la morale juive. » Les opérateurs ont demandé « d’arrêter le soutien des Juifs américains à l’occupation ».

« C’était une embuscade, bien qu’il n’y ait aucun doute qu’ils aient été autorisés à être à l’aéroport », a déclaré Tidhar. Selon Mlle Tidhar, ils ont essayé de recruter  les étudiants « en utilisant des collations ».

Jeudi, il est apparu que les efforts du groupe pour recruter des participants à Birthright avaient porté leurs fruits.

Un groupe de cinq femmes juives américaines dans la vingtaine a fait une sortie très publique d’une tournée de Birthright, protestant publiquement contre Birthright avec des messages texte et vidéo diffusés via les médias sociaux.

Le groupe a fustigé l’utilisation de la force par Israël pour défendre sa frontière avec Gaza contre les terroristes et les émeutiers qui tentaient de franchir la barrière de sécurité, et a condamné la présence d’Israël en Judée-Samarie comme une « occupation » injuste.

Les cinq jeunes femmes, toutes âgées de 22 à 25 ans, ont également attaqué Birthright pour ne pas avoir partagé leurs opinions politiques concernant la présence d’Israël en Judée-Samarie.

« Au cours des dix derniers jours, » ont écrit les cinq dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux par Danielle Raskin, « nous nous sommes engagés profondément et honnêtement avec notre guide touristique Birthright et les autres participants, que nous considérons comme membres de notre communauté. »

«Nous avons établi de solides relations avec eux et nous sommes tristes de les quitter sans nous dire au revoir, mais nous ne pouvons plus continuer ce voyage qui a si délibérément caché la vérité à chacun d’entre nous. Pour nous, affronter cette place importante dans notre tradition, c’est affronter cette complexité dans toute sa complexité. « 

« Nous sommes tous venus séparément avec l’espoir que – en particulier à la lumière des récents massacres de plus de 100 manifestants à Gaza et de Trump déplaçant l’ambassade américaine à Jérusalem – Birthright aurait suffisamment confiance en ses participants pour nous donner une information honnête.

Nous nous sommes interrogés sur ce qui se passait dans les territoires occupés et nous voulions aborder de nouvelles perspectives, mais ce qui est devenu clair au cours des dix jours, c’est que Birthright ne voulait pas s’engager sincèrement dans nos questions. Israël n’est pas le bienvenu sur Birthright, il est choquant qu’autant de toute la violence récente, Birthright continue d’agir comme si nous ne pouvions pas gérer la vérité.  »

À la fin du message, les cinq ont annoncé leur intention de se joindre à une tournée de la ville de Hevron organisée par l’organisation de gauche radicale «Briser le silence».

« Notre message à la communauté juive américaine – les jeunes juifs qui n’ont pas encore eu droit à Birthright et leurs parents qui veulent envoyer leurs enfants dans ce voyage – est maintenant que Birthright ne fournit pas l’éducation que mérite notre génération, il est moralement irresponsable participer à une institution qui ne veut pas s’attaquer à la réalité de l’autre côté du mur, c’est pourquoi nous sommes en route vers Hébron maintenant. »

«Birthright ne nous montrerait pas l’occupation, alors nous allons la voir par nous-mêmes», a écrit Katie Anne sur Facebook.

En avril , des membres d’IfNotNow ont été arrêtés à Los Angeles après être entrés dans un bureau de la Fédération juive et ont commencé à réciter la prière juive traditionnelle «Kaddish» pour pleurer la mort des émeutiers arabes tués en tentant de s’infiltrer en Israël depuis la bande de Gaza.

Quelques jours plus tard , les activistes d’IfNotNow protestaient en dehors du gala annuel de Birthright Israel à New York.

Source

Ensemble Défendons ISRAEL

Les pays arabes menacent de «passer par dessus la tête d’Abbas»

0
Ensemble Défendons ISRAEL

L’ambassadeur de la République islamique d’Iran en France Abolghassem Defli face à Meyer Habib

0

La Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale a auditionné ce matin pendant deux heures l’ambassadeur de la République islamique d’Iran en France Abolghassem Defli.

Comme je l’avais fait avec le Ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif en janvier 2016, je l’ai interpellé directement sur trois questions principales :

– la situation des droits de l’homme et la condition de la femme

– l’organisation annuelle en Iran d’un concours de caricatures de la Shoah et la négation du génocide de 6 millions de Juifs

– le refus constant et obstiné à reconnaître le droit d’existence de l’Etat d’Israël et les ambitions réitérés du régime de le « rayer de la carte ».

Ignorant ma question comme celle de Claude Goasguen et Valérie Boyer, M. Delfi a refusé ne serait-ce que prononcer le nom « Israël » et n’a fait mention que de la « Palestine », de « territoires occupés » ou de « massacres inédits à Gaza ».

De même, aucune reconnaissance de la Shoah. L’ambassadeur a préféré botté en touche en rappelant les bienfaits de Cyrus le Grand il y a 2 500 ans et la représentation des Juifs iraniens au Majlis…

L’Ambassadeur Delfi a refusé de me répondre directement, et même de croiser mon regard, mais m’a interpellé à plusieurs reprises, faisant référence à un « vice-président de la commission », qui appelle au changement de régime à Téhéran ou participe à des réunions d’opposants. C’est exact et je l’assume totalement.

Constat implacable : côté LREM, sur près de dix questions et une très grande diversité de thématiques abordés, pas une seule allusion à la volonté iranienne de détruire Israël. Idem évidemment à gauche (Socialistes) et à l’extrême-gauche (Communistes, Insoumis).

L’Ambassadeur n’a eu de cesse de répéter que son pays n’était animé que d’intentions pacifiques et que l’islam interdisait le développement d’armes de destruction massive !!!

Réponse de l’Ambassadeur d’Iran : https://youtu.be/pFfZHtcwoOM

Ma 2e intervention : https://youtu.be/avKzDRCtNeQ

Je ne sais s’il faut en rire ou en pleurer.

J’ai repris une deuxième fois la parole en fin de réunion pour dénoncer la langue de bois de l’ambassadeur iranien, m’indigner de son refus de prononcer le nom « Israël » et rappeler que le Premier ministre Netanyahu avait démontré à la face du monde les mensonges iraniens quant à leurs ambitions nucléaires.

Je tiens à saluer la direction professionnelle, élégante mais ferme de la présidente de la Commission des Affaires étrangères, Marielle de Sarnez, qui a regretté le refus du représentant iranien de répondre sur une diversité de points essentiels, y compris la reconnaissance du droit d’existence d’Israël.

Ensemble Défendons ISRAEL

DONALD TRUMP,
UN GRAND PRÉSIDENT !

0

Lecteur ou auditeur de France, vous avez pu constater combien les médias dits « mainstream » sont « trumpophobes ». Au point de nous désinformer à longueur de journée depuis plus d’un an.

Donald Trump est le pire président que les États-Unis ont eu à ce jour. C’est un fou, un déséquilibré, un malade, un bipolaire qui change d’avis tous les matins, quand ce n’est pas trente-six fois par jour.

    • Sauf que ce malade a réussi là où ses prédécesseurs ont échoué par manque de fermeté, de raisonnement, d’intelligence. Sur le plan intérieur, les succès s’accumulent :

    • baisse surréaliste du chômage

    • le revenu des ménages est au plus haut depuis cinquante ans

    • les impôts ont baissé pour les entreprises comme pour les particuliers

    • les investissements se font en milliards de dollars

    • il a réussi à affaiblir les lobbies pro-avortement et pro-LGBT

 l’immigration clandestine se tarit, etc.

  • Bref, qui pourrait se plaindre de l’action politique de ceux que ses détracteurs appellent le milliardaire plutôt que le président des États-Unis. En cinq cents jours, Trump a su régler un nombre de problèmes que son « cher ami » français peut lui envier.

Sur le plan international, les journalistes ayant annoncé le triste résultat du sommet G7 de La Malbaie que l’incommensurable Bruno Le Maire a piteusement résumé en un sommet 6+1 n’ont rien vu venir, n’ont rien entendu, n’ont surtout pas relayé correctement ce que Trump leur a dit, à savoir qu’il avait proposé à ses collègues de supprimer l’ensemble des droits de douane… rien que ça. Je dirais que ce sommet fut celui de Trump + 6.

Et puis, il y a eu cette rencontre imprévisible entre le symbole absolu d’un dictateur et celui du président de la plus grande démocratie du monde. La célèbre phrase de Neil Armstrong après sa sortie sur le sol lunaire me revient à l’esprit :« Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité. »

C’est un peu cela, que Donald Trump vient de réaliser en éliminant la menace nucléaire d’une solide et longue poignée de main avec Kim Jong-un et en déclenchant, peut-être, les retrouvailles d’un peuple avec la liberté. Quant à l’Iran, on s’apercevra demain que ce pays ne retrouvera pas la démocratie et la liberté grâce à la main tendue de Macron aux ayatollahs, mais grâce à la fermeté de Trump, qui ne se contente pas de discours mais qui décide, envers et contre tous.

Oui, je n’ai pas peur de l’écrire, Donald Trump est un grand président derrière lequel se cache le profil d’un businessman à l’américaine. Il a su adapter son expérience commerciale à celle, nouvellement acquise, de président des États-Unis, tout en confirmant qu’il ne baissera pas les bras sur la mise en œuvre de ses valeurs chrétiennes. Gageons que son prochain objectif sera de canaliser l’ambition d’un autre dictateur : l’islamiste Erdoğan.

Si la France avait eu la chance d’avoir un homme de sa trempe, un homme solide comme un roc, dont l’ambition n’est pas celle de devenir le maître du monde, notre avenir aurait été tout autre.

Mais chez nous, tout augmente : les taxes, les impôts, la pauvreté, l’immigration, les lois sociétales qui détruisent une à une les valeurs de notre société que nos pères ont eu tant de mal à maintenir.

Et ce n’est pas parce que la main de Macron s’est imprimée sur celle de Trump qu’il y a eu transfert de résultats !

 

Source

Ensemble Défendons ISRAEL

Pour le plaisir

0

Quel bonheur d’écouter ou réecouter ce magnifique discours de Nikki Haley à la convention  de l’AIPAC. Elle même rayonne de bonheur et on vibre avec elle.

Ensemble Défendons ISRAEL

LE DISCOURS IMMENSE du chancelier autrichien Sebastian Kurtz

0

Sivan Rahav: C'est le discours important que nous avons tous manqué

« C’est la première fois depuis l’Holocauste que l’Autriche assume sa responsabilité.

Le chancelier autrichien Sebastian Kurtz s’est rendu en Israël après avoir annoncé  la fermeture de sept mosquées et l’expulsion de 60 religieux musulmans extrémistes d’Autriche.

Le discours historique du plus jeune leader du monde

Le vrai moment historique a eu lieu le lendemain, lors d’une réunion de l’Organisation de l’AJC, pendant le discours de Kurtz, le plus jeune chef d’Etat démocratique (31 ans) dans le monde, qui a formé une coalition  avec le Parti nationaliste Liberté  avec lequel Israël n’a pas de contact. mais notez ce qu’il a dit:
« La première fois que j’ai eu l’honneur de parler aux survivants de l’Holocauste c’était quand j’étais au lycée. Je me souviens très bien de cette rencontre. C’était douloureux et difficile mais nécessaire. Ma génération est la dernière à pouvoir mener de telles conversations avec des survivants, et nous devons écouter.

« Après des applaudissements fournis , Kurtz a détaillé les champs d’action : la législation, l’éducation, la commémoration, une guerre constante contre l’antisémitisme et d’autres mesures importantes.

Il aurait pu finir par ça , mais il a enchaîné d’une voix claire

« Ca ne suffit pas. Notre responsabilité ne se limite pas à l’intérieur de nos frontières, nous avons la responsabilité de l’Etat d’Israël pour la première fois, nous nous engageons à soutenir toujours l’Etat juif. Nous soutiendrons Israël chaque fois qu’il se sent menacé….. . nos voisins sont le Liechtenstein et la Suisse, vos voisins sont un peu différents …

C’est notre devoir, c’est notre intérêt national non pas pour des raisons politiques et économiques, mais comme un devoir moral et humain.
Israël ne peut pas se permettre de perdre  une seule bataille. L’Autriche va le clarifier à ses partenaires au Moyen-Orient… Vous êtes ici pour rester. « 

Ensemble Défendons ISRAEL

La boucle est bouclée: 
les combattants de l’unité Douvedevan (cerise) ont arrêté le terroriste qui a tué leur ami

0

כך לוחמי דובדבן תפסו את המחבל שרצח את חברם, סמ"ר רונן לוברסקי ז"ל

"רונן, הגענו אליו": לוחמי דובדבן עצרו את המחבל שרצח את חברם, סמ"ר רונן לוברסקי ז"ל. צפו במצוד אחריוhttps://goo.gl/P1JUw6צה"ל – צבא ההגנה לישראל

Gepostet von ‎ידיעות אחרונות Yedioth Ahronoth‎ am Mittwoch, 13. Juni 2018

La boucle est bouclée:
les combattants de l’unité Douvedevan ont arrêté le terroriste qui a tué leur ami
Ensemble Défendons ISRAEL

Le Premier Ministre Benjamin Netanyahu se bat pour la vérité d’Israël dans une interview spéciale pour la BBC

0

Le Premier Ministre Benjamin Netanyahu se bat pour la vérité d’Israël dans une interview spéciale pour la BBC.

Regardez partager !

Ensemble Défendons ISRAEL

Après chaque attentat, c’est le même discours “On ne peut rien faire”.

0

https://youtu.be/N9f4V-bu0k4

 

Guillaume Roquette (Directeur de la rédaction du Figaro Magazine) :
«Ce que je trouve incroyable, c’est qu’après chaque attentat, c’est le même discours “On ne peut rien faire”.
Depuis 6 ans, il y a eu 250 morts. On s’est soumis (…) On aura de nouveau cette discussion après le prochain attentat et de nouveaux morts.»

 

Ensemble Défendons ISRAEL

Assiste-t-on à une résurgence de l’antisémitisme ?
Le tour de la question

0

Depuis la mort du jeune Ilan Halimi en 2006 jusqu’à celle de l’octogénaire Mireille Knoll en 2018, onze meurtres antisémites ont été commis en douze ans sur le sol français.

Parallèlement, ces derniers mois, un garçon de 8 ans portant une kippa a été agressé par deux adolescents à Sarcelles, une famille juive a été séquestrée à Livry-Gargan, en Seine-Saint-Denis, les agressions antisémites se sont multipliées en Allemagne, en Suède, et la Pologne vient d’adopter une loi accusée de réécrire l’histoire de la Shoah…
Alors, assiste-t-on à une résurgence de l’antisémitisme aujourd’hui ?
Faisons le tour de la question.

L’antisémitisme est un sentiment systématique d’aversion envers les juifs, parfois résumé par l’expression de « racisme antijuif ». Ce mot d’antisémitisme a été inventé par un journaliste allemand en 1879, mais il puise ses racines dans le Moyen Âge, et l’antijudaïsme chrétien. Jusqu’au XXe siècle, l’Église catholique qualifiait en effet les juifs de « peuple déicide », c’est-à-dire responsable de la crucifixion de Jésus, et leur reprochait de ne pas le reconnaître comme le Messie. Après des siècles de persécutions, le XIXe siècle a vu l’émergence de l’antisémitisme moderne, basé sur une haine de nature raciale, et non plus religieuse. Celui-ci a culminé avec l’avènement du nazisme et la Shoah, l’extermination d’environ 6 millions de juifs d’Europe.
Mais même après l’horreur de ce génocide et la prise de conscience internationale, l’antisémitisme d’extrême droite n’a jamais totalement disparu du vieux continent. Depuis quelques années, il progresse fortement en Europe centrale : notamment en Hongrie, dans la démocratie dite « illibérale » de Viktor Orbán ; ou encore en Autriche, avec la montée spectaculaire du parti FPÖ, fondé par d’anciens nazis. En ce qui concerne la France, qui compte la plus grande communauté juive d’Europe (500 000 personnes, soit 1 % de la population française), la deuxième moitié du XXe siècle aura été synonyme d’accalmie sur le plan de l’antisémitisme. Les choses ont changé lors du passage au nouveau millénaire quand a éclaté la deuxième Intifada au Proche-Orient. Entre 1999 et 2000, les actes antisémites, actions et menaces, ont été multipliés par dix en France, passant de 82 à 744.

Depuis, ces chiffres ne sont jamais redescendus au niveau de 1999. Il faut toutefois noter que depuis 2015, où ils ont connu un véritable pic, ces chiffres sont en baisse : 808 actes antisémites ont été enregistrés en 2015, 335 en 2016, et 311 en 2017. Cela étant, une grande partie des actes racistes commis en France continuent de viser des juifs, malgré leur faible proportion dans la population. Par ailleurs, les données de 2017 indiquent une progression des actes antisémites les plus violents (de 77 à 97). Parmi eux, on se souvient du meurtre de Sarah Halimi en avril 2017.

Or, comme dans les attentats de l’école Ozar Hatorah de Toulouse en 2012 et de l’Hyper casher de la Porte de Vincennes en 2015, ces crimes antisémites ont été commis au nom de l’islam.

La résurgence de l’antisémitisme dans des milieux islamistes, depuis le début des années 2000, relève pour certains observateurs d’un « nouvel antisémitisme », qui reprend des stéréotypes anciens mais s’opère sur de nouvelles bases idéologiques. Les tenants de ce concept insistent sur le caractère antisémite – plus ou moins déguisé – des critiques formulées envers l’État d’Israël, y compris par une partie de la gauche radicale. Alors, résurgence de l’antisémitisme ou pas ?

Une chose est sûre : cette réalité perdure et continue de se manifester régulièrement, par vagues de violence physique et verbale.
L’antisémitisme n’a jamais vraiment cessé et semble avoir adopté, depuis une quinzaine d’années, de nouveaux visages.

Mélinée le Priol

Ensemble Défendons ISRAEL

Le Hamas a trahi les habitants de Gaza

0

Il y a environ un an, j’ai participé à une longue discussion sur les relations judéo-arabes avec plusieurs amis dans une ville arabe de Samarie.
Les chefs des principales hamulots (clans) étaient présents.  La réunion a eu lieu dans la maison de l’un des cheikhs dominants de la ville, autour d’un plateau somptueux de fruits et de légumes.

À un moment donné, mon hôte a cessé de parler, et après avoir réfléchi pendant un temps qui semblait être très long, il a dit en arabe littéraire pesant, incisif et sérieux, pesant chaque mot:

« Docteur Kedar, savez-vous ce qu’est une organisation terroriste? »

J’étais surpris et intrigué , et j’ai répondu « Non », curieux et en attente de sa réponse.
«Marquez mes mots, Docteur, dit-il, une organisation terroriste n’est pas une organisation qui lutte contre ses ennemis. Une organisation terroriste est une organisation qui combat son propre peuple, sa propre nation, qui combat les personnes mêmes qu’elle prétend protéger, les enfants dont elle est responsable. « 

Mes sourcils levés de surprise, j’ai demandé
« Kif – que voulez vous dire  ? »

Et il a répondu, d’une voix imprégnée de tristesse:

  

Au cours des dernières semaines, depuis que les émeutes – certainement pas des manifestations pacifiques – ont commencé près de la barrière séparant la vie en Israël et la mort à Gaza, je ne cesse de penser à la déclaration du Sheikh. Depuis que le mouvement Hamas a violemment pris Gaza en juin 2007, explosant des commissariats de police de l’Autorité palestinienne, tirant à quatre pattes sur des policiers et des membres des forces de sécurité, les membres de l’OLP ont été jetés dans les rues. cette débâcle, la vie dans la région s’est détériorée au niveau des terribles conditions que vivent les Gazaouis aujourd’hui.

Le Hamas a dépensé une grande partie des fonds qui lui ont été alloués pour acheter des armes, développer des missiles, fabriquer des roquettes, acquérir des explosifs et creuser des tunnels. Le Hamas n’a pas construit un seul hôpital dans la bande, pas une usine de désalinisation, rien. Zéro. Nada. Puis Israël a développé le « Iron Dome » et a simplement effacé la menace des roquettes et des missiles. Il a rapidement trouvé une solution pour les tunnels. Le Hamas manque de chars et d’artillerie. Alors qu’est-ce qui reste? Comment vont-ils attaquer Israël? Que peuvent-ils utiliser? La réponse se trouve dans les mots du Sheikh: le Hamas, après avoir réussi à éteindre toute lueur d’espoir laissée dans le cœur des habitants de Gaza, après les avoir amenés au plus profond du désespoir, les a transformés en munitions réelles destinées à Israël.

Les gens sont la meilleure arme de tous, à faible coût et auto-activé pour 50 shekels par tête. C’est la somme que le Hamas paie à chaque émeutier. Pour 50 shekels, le Hamas reçoit une bombe ambulante, imprégnée de la colère, de la frustration et du désespoir du Hamas. C’est la véritable histoire de ce qui se passe à la barrière frontalière depuis quelques semaines, la réalité qui expose clairement la raison pour laquelle le Hamas est défini comme une organisation terroriste: la guerre qu’il a déclarée aux habitants de Gaza depuis le jour au cours de leur vie. Maintenant, il les envoie à la mort, sachant très bien qu’Israël ne leur permettra jamais de traverser la clôture pour atteindre un kibboutz ou un moshav rempli d’hommes, de femmes et d’enfants. La pensée même de l’horrible massacre qui s’ensuivrait est terrifiante.

Le Hamas est une organisation terroriste non pas à cause de sa guerre contre Israël, mais parce qu’il a trahi les habitants de Gaza:

Au lieu d’un régime islamique, il a institué un régime basé sur la peur. 
Au lieu de fournir du travail, cela a entraîné le chômage.
Au lieu de l’espoir, il a causé le désespoir. 

Le gouvernement du Hamas a entraîné la bande de Gaza dans trois cycles de violence avec Israël: Plomb durci (2008-09), Pilier de la défense (2012) et Bord protecteur (2014). Il n’y a pas encore de nom pour les événements d’aujourd’hui, sauf pour le délirant que leur donne le Hamas – « la marche du retour », comme si Israël allait permettre à un seul émeutier de « retourner » sur le territoire souverain d’Israël. Tous les mantras du Hamas sont de vieux slogans fatigués dont l’objectif est d’allumer les explosifs humains avec un feu étranger.

Chaque personne tuée est un accomplissement de relations publiques pour le Hamas, chaque personne blessée est un gain de propagande pour induire en erreur les téléspectateurs en Europe et en Amérique qui ne comprennent pas les plans sataniques du Hamas d’utiliser les habitants de Gaza comme des balles réelles contre Israël. être tué dès qu’ils tentent de percer la clôture.

Depuis des semaines, Israël les avertit de ce qui arrive à quiconque touche la clôture, au moyen d’avertissements, de dépliants, d’appels téléphoniques et de communications médiatiques. Tout le monde à Gaza, de Yihye Sinwar jusqu’au dernier des émeutiers, sait maintenant exactement ce qui arrive à quiconque s’approche de la clôture. Cela rend les émeutiers eux-mêmes et l’organisation du Hamas qui les envoie entièrement responsables de la mort de ces balles réelles

Cependant, la presse étrangère est un autre parti responsable dont le public doit être informé. Quiconque comprend les plans du Hamas sait très bien que sans couverture médiatique, toutes les émeutes près de la clôture n’auraient pas eu lieu. Après tout, pourquoi le Hamas gaspille-t-il des munitions humaines à moins de pouvoir impressionner l’opinion mondiale?

C’est là qu’intervient l’idiotie israélienne, Israël permettant aux médias étrangers d’atteindre les environs immédiats de Gaza (où les tunnels du Hamas se terminent, où il tente de tuer et de kidnapper des hommes, des femmes et des enfants) pour photographier – tout en restant derrière eux. les résidents des kibboutzim et moshavim avec leurs propres corps. La plupart des correspondants étrangers ne disent pas à leur auditoire la vérité sur ces héros de Tsahal qui remplissent fidèlement leur mission de protection des citoyens israéliens. Au lieu de cela, les médias agissent comme des outils des terroristes du Hamas, des idiots utiles qui propagent la propagande du Hamas sans inculpation.

Il y a ceux qui prétendent que l’avènement de l’Internet et des médias sociaux rend impossible d’empêcher cela. Encore, on peut limiter les rapports de la ligne de front en fermant temporairement l’accès à Internet à Gaza. Pour ceux qui ne le savent pas, Israël fournit des services Internet à Gaza. Tu as compris? Ils ont accès à Internet en Israël (payent-ils pour cela? Qui sait?) Et utilisent ce moyen pour répandre des mensonges de propagande sur Israël. Y a-t-il quelque chose de plus absurde?

Qu’en est-il de l’électricité avec laquelle Israël fournit Gaza et qui permet à la station de télévision par satellite du Hamas de continuer à diffuser une incitation à la rage contre Israël 24 heures sur 24, 7 jours sur 7?
Pourquoi Israël continue-t-il à fournir de l’électricité à Gaza pendant ces émeutes? Pendant la Seconde Guerre mondiale serait-il entré dans la tête de tout citoyen britannique ou russe loyal et normal de fournir de l’électricité à la machine de propagande nazie?

Certes, il vaut mieux qu’Israël agisse comme si de rien n’était devant les caméras, afin que les touristes ne fuient pas et que les Israéliens ne se plaignent pas – mais nous sommes en guerre et à la  guerre comme à la guerre. Si le Hamas tire sur nous des munitions humaines, nous sommes autorisés à faire tout ce qui est raisonnable pour les arrêter – prendre les dirigeants du Hamas, les responsables du terrible état de la bande de Gaza et les tirs contre les émeutiers menaçant la vie des citoyens israéliens.

Contrairement au monde arabe, Israël protège ses citoyens des couteaux des émeutiers de Gaza. Israël doit cependant protéger l’image de ses citoyens aux yeux du monde et agir contre ceux qui font la promotion de la «terreur médiatique» européenne et des «médias du djihad» promus par le Hamas et les satellites arabes dirigés par Al Jazeera. Je suis incapable de comprendre comment Israël continue de leur permettre de diffuser une incitation sans fin à l’intérieur de ses frontières.

Il ne fait aucun doute qu’Israël vaincra le Hamas, parce qu’Israël mène une guerre juste et que le Hamas est une organisation terroriste dont le règne de terreur sur Gaza transforme sa population en munitions jetables avec ses propres mains maléfiques. Le sort du Hamas ne fait aucun doute: il sera jeté dans le tas de cendres de l’histoire, avec les autres dictateurs arabes qui ont été renversés dans le «printemps arabe». Le Hamas, le mouvement terroriste despotique et tyrannique, n’est pas différent , parce que, lui aussi, est prêt à sacrifier les Arabes palestiniens jusqu’au dernier homme sur l’autel de sa propre survie.

Source

Ensemble Défendons ISRAEL

Lettre ouverte aux médias

0

Chers médias d’information,

Jour après jour, nous sommes bombardés de nouvelles de la violence qui se déroule à la frontière israélienne avec Gaza. Nous avons quelques questions à vous poser à la lumière de ceci:

  • Pourquoi êtes-vous si obsédé par Israël (en première page) et par leur traitement des habitants de Gaza alors qu’il y a beaucoup plus de violence et d’effusion de sang dans la région et que beaucoup d’autres vies innocentes sont perdues?

  • Pourquoi la violence à Gaza est-elle plus importante que les manifestations et les éruptions de violence qui se déroulent dans le sud de l’Iran en même temps? Ou le nombre de morts Kurdes à Afrin aux mains des Turcs? Ou des opérations égyptiennes contre les terroristes dans le Sinaï?

  • Pourquoi les Palestiniens qui sont morts aux mains des Israéliens sont-ils plus importants pour vous que les Palestiniens abattus ou déplacés dans le camp de réfugiés de Yarmouk en Syrie ou dans les camps de réfugiés en Irak?

  • Pourquoi donnez-vous autant de couverture à 60 morts palestiniens lorsque le Hamas a publiquement et fièrement admis que 50 d’entre eux faisaient partie du groupe terroriste, et que trois étaient des membres du Jihad islamique palestinien?

  • Tous les autres pays du monde n’essaieraient-ils pas de protéger leur frontière lorsque des personnes qui ont déclaré leurs intentions génocidaires essaieraient de la violer?

Vous savez sûrement que les conditions économiques à Gaza ne peuvent pas être uniquement le résultat du « blocus » d’Israël parce que Gaza partage une frontière avec l’Egypte qui a été fermée hermétiquement plus longtemps et parce qu’Israël laisse entrer des dizaines de milliers de camions de fournitures médicales et de la nourriture chaque année. (Cela devrait-il être décrit comme un « blocus » alors à vos lecteurs?)

Vous savez sûrement que des civils ont été avertis à plusieurs reprises par Israël, à travers des tracts, des médias sociaux et des haut-parleurs, pour rester à des centaines de mètres de la frontière où ils peuvent, et ont protesté pacifiquement.

Vous savez sûrement que des millions de dollars sur des millions de dollars donnés au Hamas pour le bien-être des Gazaouis ont été gaspillés en armes cachées dans les écoles et les hôpitaux ou en creusant des tunnels qui ont de l’électricité et des équipements. Cette électricité et ces équipements sont refusés à leur population civile, qui a subi un lavage de cerveau depuis l’enfance pour haïr les Juifs.

Vous savez sûrement que la charte du Hamas ne cautionne pas une solution à deux Etats ou n’embrasse pas les négociations, mais appelle au meurtre de Juifs (pas Israéliens) et à la destruction de toute la nation d’Israël « du fleuve à la mer ». finalement remplacé par un califat islamique.

Pourquoi ne prenez-vous pas les Palestiniens sur leur propre parole? Si vous écoutiez ce qu’ils disent vouloir, vous ne rapporteriez pas que les protestations récentes étaient en réponse à l’arrivée de l’ambassade à Jérusalem ou à la situation économique à Gaza ou à l’occupation en Cisjordanie. Vous rapporterez que, comme l’indique le titre de la marche, c’est une marche vers RETOUR vers Israël, pour infiltrer la frontière, atteindre les communautés civiles juives adjacentes à quelques centaines de mètres et soit en tuer autant que possible, ou prendre des soldats captifs.

Si vous écoutiez ce qu’ils disent vouloir, vous donneriez le même temps au fait que le co-fondateur du Hamas Mahmoud al-Zahar, sur Al Jazeera, a déclaré: «Quand nous parlons de résistance pacifique, nous trompons le public.

Si vous écoutiez ce qu’ils disent vouloir, vous donneriez un temps égal à Yahya Sinwar, le chef du Hamas, qui a annoncé que le Hamas désirait «arracher le cœur des Israéliens» et manger leur foie.

Les Palestiniens ont été si clairs à ce sujet. Pourquoi n’obtient-il pratiquement aucune couverture? Pourquoi ne montreras-tu pas un peu de respect pour leur véritable objectif en leur donnant une voix?

Le Hamas a détourné ces manifestations et les a transformées en violentes émeutes. Votre couverture des événements doit toujours mentionner les éléments suivants:

  • La grande majorité des morts étaient des terroristes du Hamas franchissant la frontière, PAS des civils non armés

  • Le Hamas a utilisé des boucliers humains civils , y compris des femmes et des enfants.

  • Le Hamas a ordonné aux civils non armés d’infiltrer la frontière, leur mentant que les FDI se sont retirés.

  • Le Hamas a payé les  familles pour approcher la frontière.

  • Le Hamas a rendu disponibles des cartes détaillant les itinéraires de la frontière vers les maisons, les écoles et les garderies en Israël.

  • Le Hamas a  encouragé les femmes et les enfants à s’approcher de la frontière, en leur disant que les FDI ne tireront pas sur les femmes et les enfants (ce qui est vrai).

  • Le Hamas a contraint  les chauffeurs de bus à amener des civils à la frontière.

  • Le Hamas a  habillé ses membres en civils et en journalistes afin de susciter la sympathie de la communauté internationale et de tromper les médias.

  • Le Hamas a utilisé des cocktails Molotov, des cerfs-volants attachés à des explosifs, des pierres, des LED, des grenades, des haches et des scies dans ce que vous appelez fréquemment une «manifestation pacifique».

  • Le Hamas a brûlé des milliers de pneus pour créer un écran de fumée littéral afin qu’Israël ne puisse pas détecter les infiltrés et soit obligé de tirer sur plus de gens.

  • Le Hamas a mis le feu deux fois  à ses propres lignes de gaz, détruisant le convoyeur qui achemine des fournitures humanitaires d’Israël à Gaza.

Pourquoi ces faits sont-ils radicalement minimisés, sinon ignorés?

La presse libérale occidentale a toujours tenu Israël à un double standard auquel vous ne tenez aucun autre pays dans le monde. Votre attention disproportionnée sur Israël ne fait rien pour faire avancer la cause de la paix. Plutôt l’inverse. Il encourage les terroristes, pas seulement ceux de Gaza, mais partout dans le monde, en leur donnant à eux et à leurs partisans une plate-forme constante de se réjouir, de sembler avoir une juste cause aux yeux de votre vaste lectorat et de renouveler leur espoir. Les rêves sémites et haineux envers Israël et l’Occident deviendront réalité.

Karys Rhea est l’associée principale de l’équipe d’intervention des médias à CAMERA, le Comité pour l’exactitude des reportages au Moyen-Orient en Amérique, où elle surveille les médias et facilite les campagnes de rédaction de lettres. Avant cela, Karys était impliqué dans le Jewish National Fund et David Project, et a été chercheur de l’auteur à succès Irshad Manji. En plus de sa passion pour les affaires du Moyen-Orient, Karys a été actif dans divers projets de musique et a fait des tournées à l’échelle nationale et internationale. Karys a obtenu un double diplôme spécialisé en journalisme et en études religieuses à l’Université de New York et vient de recevoir sa maîtrise en lutte contre le terrorisme et la sécurité intérieure d’IDC Herzliya en Israël.

Né à Alexandrie en Egypte d’un père né à Kiev et d’une troisième génération israélienne mère d’origine séfarade.

Nina Weiner et sa famille ont déménagé en Israël en 1949 après la déclaration de l’état d’Israël par l’ONU où elle a terminé ses études secondaires. Elle a ensuite obtenu son premier diplôme en psychologie à Genève avec le professeur Jean Piaget et a ensuite obtenu une maîtrise en counseling professionnel au Columbia Teacher’s College. Elle a consacré une grande partie de sa vie à la question de l’éducation des enfants d’immigrants issus de milieux défavorisés aux États-Unis et en Israël en vue d’une éducation. Nina Weiner est une démocrate à vie.

Ensemble Défendons ISRAEL

Les « tueurs » des cerfs volants terroristes de Gaza

0

 

Une dizaine d’équipes formées d’un suiveur et d’un « pilote » de drones ont considérablement réduit les dégâts des cerfs volants et autres ballons gonflables.

En 40 secondes l’objet est repéré et descendu. De nombreux volontaires civils se proposent pour rejoindre cette unité d’un nouveau genre pour combattre ce nouveau terrorisme.

En 2 semaines, plus de 350 engins volants ont été neutralisés par ces équipes et le nombre d’incendies a été considérablement réduit depuis leurs interventions. 

BRAVO TSAHAL !!!!

Ensemble Défendons ISRAEL

Giuliani: L’Europe n’a rien à nous apprendre sur la lutte contre le terrorisme

0

L’ancien maire de New York, Rudy Giuliani, a pris la parole mercredi à l’occasion d’un événement organisé à l’intention des familles israéliennes endeuillées. 

L’événement a été organisé par l’organisation OneFamily, qui fournit une aide aux victimes d’attentats terroristes et à leurs familles.

Au cours de son discours, Giuliani a déclaré que les nations de l’Union européenne ne devraient pas critiquer Israël ou les Etats-Unis pour les mesures qu’ils prennent pour se défendre contre les terroristes.

« Pourquoi devrions-nous regarder, par exemple, vers l’Europe, ce qui est un échec? »
Giuliani a demandé.
« Ils ne peuvent même pas se défendre, la France a peur des terroristes ».

« Nous n’avons peur de personne », a-t-il dit aux familles endeuillées. « Pas seulement parce que nous sommes forts, mais parce que nous avons raison. »

« Les lâches ne peuvent pas protéger les gens », a-t-il poursuivi.

 

Il s’est demandé pourquoi les responsables européens pensaient que les États-Unis devraient apprendre de l’Europe alors que les États-Unis sont la nation la plus puissante du monde et qu’ils ont la plus grande économie.

Giuliani a également eu des mots durs pour l’Autorité Palestinienne, qu’il a appelé « une bande d’assassins sympathiques ».

Miriam Peretz la lauréate du prix Israël 2018  dont les fils Uriel et Eliraz sont tombés au combat. Racheli Fraenkel, dont le fils Naftali a été kidnappé et assassiné par des terroristes du Hamas en 2014, et Natan Meir, dont la femme Dafna a été assassinée par un terroriste dans leur maison à Otniel en 2016 ont assisté à l’événement.

Ensemble Défendons ISRAEL

Accueil de 2000 jeunes juifs qui viennent visiter Israël avec Taglit.

0

מקסים: ככה מקבלים את פניהם של 2,000 צעירים יהודים מפרויקט "תגלית" בנתב"ג – בשירה ובריקודים

מקסים: ככה מקבלים את פניהם של 2,000 צעירים יהודים מפרויקט "תגלית" בנתב"ג – בשירה ובריקודיםhttps://bit.ly/2LokYowYael Freidson

Gepostet von ‎ידיעות אחרונות Yedioth Ahronoth‎ am Mittwoch, 6. Juni 2018

Ensemble Défendons ISRAEL

Le groupe Peugeot Citroën
sur le départ en Iran

0

 

Après Total, PSA est le deuxième grand groupe français à se plier aux injonctions américaines. Il s’apprête donc à quitter l’Iran. Hier, le constructeur a annoncé qu’il était en train de préparer son retrait du pays.

PSA, dont les marques Peugeot et Citroën avaient formé des sociétés communes en Iran, a annoncé dans un communiqué avoir « commencé le processus de suspension des activités de ses JVs (joint-ventures, ndlr), afin de se conformer à la loi américaine d’ici le 6 août 2018 ». Malgré des protestations des alliés européens, les autorités américaines tentent d’imposer un embargo vis-à-vis de Téhéran, depuis leur retrait de l’accord sur le nucléaire iranien décidé unilatéralement et annoncé début mai.

Pour PSA, un retrait de ce pays, s’il se confirme, constituerait un revers majeur. Le groupe avait vendu l’an dernier 444.600 véhicules en Iran, où il est traditionnellement bien implanté. Il s’agissait l’an dernier de son premier marché étranger devant la Chine (382.800 unités), le Royaume-Uni (279.100), l’Italie (265.200) et l’Allemagne (257.800).

Ensemble Défendons ISRAEL

Israël déduira les dommages causés par le terrorisme cerf-volant des taxes de l’AP

0
Ensemble Défendons ISRAEL

Pierre Rehov s’occupe de Charles Enderlin

0
PUBLIÉ PAR PIERRE REHOV LE 30 MAI 2018

Charles, tu m’as fait l’honneur d’un petit message sur Facebook (auquel je ne peux répondre car tu m’as bloqué) dénigrant mon travail de réalisateur et m’accusant sans plus d’ambages d’être partisan d’une théorie du complot concernant la mort de Mohammad Al Durah dont la diffusion des images, offertes gratuitement à toute la planète par France2, a provoqué le chaos et relancé l’antisémitisme en 2000.

Nous nous sommes tant expliqué sur cette affaire qu’il serait redondant d’ouvrir une fois de plus le dossier. Je me contenterai de rappeler que les experts en balistique, neutres et admis par le tribunal correctionnel de Paris et la Cour d’appel, après avoir examiné tous les éléments en leur possession, ont conclu que les tirs ayant frappé ce pauvre enfant ne pouvaient pas venir de la position israélienne.

Mohammad Al Durah a donc été tué par des Palestiniens, ce qui n’est pas étonnant quand l’on voit l’usage que les organisations terroristes en charge de Gaza (et d’ailleurs) font de leurs enfants.

Je m’étonne d’ailleurs parfois que cela ne te révolte pas ! Serait-ce ce que l’on appelle de l’humanisme sélectif ?

Qu’un soldat israélien, faisant face à 1000 Arabes agressifs et armés de frondes, de pierres, de cocktails Molotov, tire, blesse ou tue, et te voilà scandalisé. Que le Hamas, la Djihad islamique entraînent des gosses de 10 à 13 ans dans des camps paramilitaires, que l’Autorité palestinienne répande la haine anti-juive sur toutes ses chaînes, que l’on appelle à l’extermination des Juifs dans les mosquées, tout cela, en revanche, ne te chagrine pas le moins du monde…

Tu affirmes que je n’aime pas « ton » travail. Faux.

Il t’arrive (rarement il est vrai) de dire la vérité et de montrer une authentique image de la situation dans la région, et j’admire alors le professionnel, regrettant qu’un tel talent soit souvent utilisé pour diffuser des fausses nouvelles (la pire étant Al Durah) et que tu aies fait passé ton idéologie d’extrême gauche avant la plus élémentaire déontologie qui devrait te contraindre à la neutralité.

Merci toutefois de m’accorder le titre de « plus fidèle critique ». Je vais peut-être m’en faire un trophée.

Les vidéos que tu condamnes car elles démontrent la dangerosité des organisations terroristes régnant sur Gaza, l’utilisation de leur population civile comme boucliers humains, l’usage effarant de femmes et d’enfants envoyés en première ligne tandis que des cameramen postés dans ce but choisissent le meilleur angle si, par malheur, l’un d’eux est touché, ces vidéos ont, en effet, été provisoirement censurées par YouTube, qui sous-traite sans doute sa modération dans un pays à salaires réduits où l’on parle français à l’issue d’années de colonisation. Suivez mon regard, mais ce n’est qu’une hypothèse.

Toujours est-il que, ces mêmes vidéos, factuelles et non haineuses, bloquées alors que des milliers d’autres appellent impunément à la haine des Juifs, ont été passées en revue à plus haut niveau et j’ai retrouvé rapidement l’usage intégral de mon compte.

Comme tu peux le voir, il reste encore un semblant de liberté au pays des Bisounours.

Contrairement à ce que tu écris, je ne débite pas de discours. Je montre simplement de vraies images. Elles sont parfois dures, mais je ne les ai pas inventées.

Justifient-elles les tirs à balles réelles ? Ce n’est pas à moi d’en juger.

En revanche, quand Libération et des dizaines de médias à travers la planète titrent « massacre » en 1ère page lorsqu’un les forces de défense d’Israël éliminent une cinquante de terroristes qui tentent de franchir la frontière après avoir été prévenus des risques qu’ils encouraient, ils savent parfaitement qu’ils font le jeu du Hamas, puisque le Hamas, incapable de gagner une bataille, et à court de moyens financiers, surfe sur la presse à laquelle il offre gratuitement des scoops infâmes sur le dos de sa propre population.

Chaque mort palestinienne est pour le Hamas une victoire.

Et tu sais tout comme moi qu’à la minute où les médias arrêteraient de prendre un parti pris systématiquement pro-palestinien, ces derniers, n’ayant plus recours au grand show du terrorisme, aux provocations odieuses destinées à faire des victimes photogéniques à valeur de scoop, cesseraient aussitôt. Une troupe d’acteurs, fussent-ils sanguinaires, cyniques, génocidaires, odieux, racistes et corrompus ne peuvent jouer s’il n’y a plus de spectateurs.

Cela me conduit à la déclaration suivante

  • Vous – journalistes, reporters, commentateurs – qui tombez systématiquement et volontairement, pour ne pas dire avec délectation, dans le piège des organisations terroristes, et pleurnichez quand l’armée régulière et morale d’une démocratie utilise la force, aussi létale fût-elle, pour empêcher une horde de sauvages sanguinaires d’attaquer à la hache, au couteau et au cocktail Molotov des civils – innocents pour de vrai ceux-là – à l’intérieur d’Israël, vous avez, sans le vouloir, du sang sur les mains !

  • Quand vous prenez le parti de la barbarie contre la démocratie pour participer à une mode qui ressemble fort à cet engouement pour le criminel terroriste Che Guevara dans lequel ma génération se complaisait,

  • Quand vous restez confinés à cette image absurde du pauvre Palestinien éternellement victime malgré les milliards qu’il reçoit – et que ses dirigeants détournent – et du vilain soldat israélien assassin quelle que soit l’époque, quel que soit le gouvernement, de gauche comme de droite, vilain car il est soldat, encore plus vilain quand il est israélien, et vraiment d’une authentique laideur puisqu’il est juif…

  • Quand vous tombez dans tous les pièges de Pallywood,

  • Quand vous remontez des informations hors contexte et toujours en prenant parti.

  • Quand vous refusez d’admettre que, pour un Arabe qui se fait appeler « Palestinien » depuis que ce concept a été inventé par Nasser et le KGB en 1964, Israël tout entier est une « colonie » qui ne devrait pas exister et que le terme « occupation » dont vous voulez faire croire à vos lecteurs qu’il ressemblerait à celui de la France sous la botte allemande, alors que pour le Palestinien qui prospère à Ramallah, c’est Tel-Aviv la terre occupée.

  • Quand vous continuerez à fustiger toute action défensive de Tsahal, sous prétexte que ceux d’en face sont moins forts, oubliant qu’un policier armé d’une mitraillette est davantage dans le droit et dans la justice qu’un cambrioleur ou un violeur armé d’un cutter, même si sa force de frappe est dix fois supérieure.

  • Quand enfin, vous détournez les images d’autres guerres pour accuser davantage les Juifs, quitte à vous excuser en dernière page, sur 3 lignes, le lendemain… Vous vous comportez ni plus ni moins comme des criminels, et le sang des victimes civiles palestiniennes, comme celui des Juifs, retombe sur vous tout autant que sur ceux qui produisent le show, puisque vous leur fournissez la tribune et gagnez votre vie sur ces morts.

Alors je te pose la même question que j’ai posée à Laurent Jauffrin en direct sur I24.

Face à une horde sanguinaire qui tente d’envahir un pays ennemi tout en prétendant se livrer à des manifestations pacifiques pour le sale œil de la caméra, tu ferais quoi ?

Tu leur donnerais des fleurs ?

Tu ne te rends pas compte qu’à la minute où Tsahal baisserait sa garde, c’est un massacre qui aurait lieu.

Mieux vaut que 50 terroristes soient partis trouver leurs vierges dans le bordel post mortem qu’ils appellent paradis, plutôt que d’assister à un déferlement cataclysmique qui aurait appelé une riposte massive et fait sans doute des centaines de morts de deux cotés.

Alors, pour le cas où tu ne les auras pas visionnées, je t’offre de regarder de vraies images, pas de celles détournées par « la ligne éditoriale » d’une chaîne acquise à la cause arabe, ni de celles censurées dès le départ par des reporters totalement à la masse, qui ne connaissent rien à l’histoire, comme ils sont si nombreux à couvrir ce conflit qui les dépasse.

Derrière l’écran de fumée, en deux parties :

Ensemble Défendons ISRAEL

Derriere l’écran de fumée ( film entier )

0

 

Voici ce qui s’est réellement passe a Gaza en avril et mai 2018. Ces images démontrent que l’organisation terroriste Hamas est a l’origine de toutes les violences et qu’elle se sert de sa population civile comme boucliers humains.

Il faut que cela cesse mais ils continueront tant que de nombreux medias leur accorderont une tribune au lieu de dénoncer leur régime de terreur.

 

Ensemble Défendons ISRAEL

Un Palestinien ne peut pas être citoyen d’honneur de Vandœuvre

0

NANCY – TRIBUNAL ADMINISTRATIF
Tribunal administratif de Nancy

un Palestinien ne peut pas être citoyen d’honneur de Vandœuvre

Le tribunal administratif a annulé la décision de la Ville de Vandœuvre de donner le titre de citoyen d’honneur à un leader palestinien considéré comme terroriste par Israël.
VU 8375 FOIS LE 04/06/2018 À 05:04 MIS À JOUR À 07:20
Marwan Barghouti, figure de la cause palestinienne, fait polémique à Vandœuvre. Photo d’archives ER
Photo HD Marwan Barghouti, figure de la cause palestinienne, fait polémique à Vandœuvre. Photo d’archives ER


Marwan Barghouti n’est plus citoyen d’honneur de la ville de Vandœuvre. Ainsi en a décidé il y a quelques jours le tribunal administratif de Nancy. Les juges ont en effet annulé la délibération prise par le conseil municipal vandopérien le 21 novembre 2016.

A une large majorité, les élus avaient décidé ce jour-là de faire un geste symbolique en direction de Marwan Barghouti, figure de la cause palestinienne qui est emprisonnée depuis 16 ans en Israël, et de lui octroyer le titre de citoyen d’honneur.

« Pas justifié par un intérêt local »

Le problème, c’est que le personnage ne fait pas l’unanimité. Si certains le comparent à Nelson Mandela, d’autres le considèrent comme un terroriste condamné à la perpétuité pour cinq meurtres.

« C’est dangereux de mettre en exergue quelqu’un comme cela », soutient Ghozlan Sammy, le président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA). Son organisation est à l’origine de l’action en justice contre la délibération de la municipalité de Vandœuvre.

Dans son jugement, le tribunal de Nancy ne se prononce pas sur la personnalité et le parcours de Marwan Barghouti. Il s’appuie sur l’article L 2121-29 du code des collectivités territoriales qui prévoit que « le conseil municipal règle les affaires de la commune ».

Or, selon les juges, faire citoyen d’honneur le leader palestinien est contraire à ce texte car c’est « une prise de position dans un conflit international » et ce « n’est pas justifié par un intérêt local ». Le tribunal relève aussi que c’est « susceptible de porter atteinte à l’ordre public ».

Sa femme à Vandœuvre le 30 juin
Ce n’est pas la première décision dans ce sens. Car Vandœuvre n’est pas la première ville à décerner au Palestinien le titre de citoyen d’honneur. Une dizaine de communes, essentiellement de la banlieue parisienne, l’ont déjà fait. « Pour nous, c’est une forme d’incitation à la haine contre l’État d’Israël. Ce qui conduit à l’antisémitisme. Nous attaquons donc à chaque fois et nous gagnons », précise Ghozlan Sammy.

De son côté, le maire de Vandœuvre, Stéphane Hablot, se défend de tout antisémitisme : « J’ai une infinie sensibilité pour le peuple juif ». Mais il s’empresse d’ajouter : « je me sens aussi solidaire du peuple palestinien. C’est au fond de mon cœur et de ma raison ». Et l’édile ne regrette pas d’avoir essayé d’honorer Marwan Barghouti : « C’est n’est pas l’homme de guerre que nous avons voulu saluer mais le combattant de la paix qu’il est devenu », se justifie-t-il.

Stéphane Hablot ne fera pas pour autant appel du jugement du tribunal administratif. En revanche, le maire compte bien être présent le 30 juin prochain quand l’épouse de Marwan Barghouti viendra au centre culturel Malraux à Vandœuvre pour inaugurer une expo sur la Palestine.

Source

De nombreuses villes françaises qui comme tout le monde le sait ont solutionné tous leurs problèmes ont décidé de s’attaquer à Israël. Elles rivalisent pour savoir qui va honorer le terroriste Bargouti de la manière la plus voyante. La Syrie ne les concerne pas.

http://www.rfi.fr/hebdo/20150724-aubervilliers-palestine-interdite-marwan-barghouti-citoyen-honneur-israel-justice-prisonniers

Ensemble Défendons ISRAEL

« Je suis un ami et un frère d’Israël” , Matteo Salvini nouveau vice premier ministre italien

0

Le nouveau gouvernement italien a été investi, vendredi 1er juin. Il s’agit d’une équipe resserrée de 18 ministres, dont seulement cinq femmes, qui respecte l’équilibre entre les deux forces populistes qui le composent, la Ligue et le Mouvement 5 Etoiles (M5S).

Outre le président du Conseil Giuseppe Conte, professeur de droit de 53 ans totalement novice en politique, ce cabinet compte à sa tête deux vice-Premiers ministres : les leaders respectifs du M5S et de la Ligue, Luigi Di Maio, ministre de l’Industrie et du Travail, et Matteo Salvini, ministre de l’Intérieur.

Selon Libération : « Quelques heures seulement avant de prêter solennellement serment devant le président de la République au Quirinal, Matteo Salvini, le leader de la Ligue d’extrême droite et nouveau ministre de l’Intérieur, était jeudi soir devant ses militants en Lombardie. Celui qui sera aussi vice-président du Conseil n’a visiblement pas l’intention de modérer ses positions. D’autant qu’il est de facto l’homme fort de ce gouvernement antisystème et populiste formé avec le Mouvement Cinq Etoiles (M5S) de Luigi Di Maio et qu’il est porté par les derniers sondages qui donnent à la Ligue plus de 25% des intentions de vote ».

En l’espace de cinq ans, Matteo Salvini a transformé un parti qui, sous le poids des scandales entourant le fondateur Umberto Bossi et de l’usure du pouvoir au côté de Silvio Berlusconi, était tombé en 2013 à 4% des voix. C’est à cette date que Matteo Salvini, aujourd’hui âgé de 45 ans, prend le pouvoir pour changer la formation sécessionniste (qui réclamait l’indépendance du Nord) en un parti d’extrême droite classique, aujourd’hui l’un des plus puissants d’Europe. A coups d’opérations spectaculaires et médiatiques dans des camps de nomades, de déclarations xénophobes à l’emporte-pièce et d’omniprésence sur les réseaux sociaux (il a plus de 2 millions de followers sur Facebook et près de 700 000 sur Twitter), Matteo Salvini s’impose rapidement dans le champ politique.

Selon LPH : « Si Matteo Salvini  joue sur les sentiments anti-immigration qui grandissent en Europe, il a choisi de s’aligner sur les positions très pro-israéliennes de certains partis de l’extrême droite européenne tels que le Parti de la Liberté aux Pays-Bas ou le FPÖ “nouvelle version” en Autriche.

Lors d’une conférence de presse donnée la semaine dernière à propos de l’Europe et de l’immigration, Matteo Salvini a été interrogé par un journaliste sur ses positions face à Israël. “Je suis un ami et un frère d’Israël” a répondu le candidat. Il a rappelé son voyage en Israël en 2016 et rajouté:
“J’éprouve une grande estime et un  profond respect pour la force de résilience d’Israël qui vit dans une région aussi difficile”.
Il a également annoncé que s’il arrivait au pouvoir,
il modifierait la politique de l’Italie vis-à-vis d’Israël dans les institutions internationales et qu’il reconsidèrerait l’aide financière italienne à des institutions telles que l’Unesco “qui se plaît à attaquer Israël”.
“Avec moi, cela ne marchera pas”,

a conclu le président de la Ligue du Nord.

Source

Ensemble Défendons ISRAEL

Répression au Nicaragua: où sont les indignés de Gaza?

0

Quand la gauche sélectionne ses combats

Ensemble Défendons ISRAEL

La vidéo censurée sur youtube, ici sur vimeo, à voir d’urgence pour comprendre Gaza

0

Non seulement les médias désinforment mais ils tentent en plus de nous bâillonner en nous empêchant de diffuser les preuves de leurs mensonges.
Diffusez au maximum autour de vous.

Ensemble Défendons ISRAEL

Rapport: L’UE donne des millions aux groupes BDS en violation de sa propre politique

0
Ensemble Défendons ISRAEL

La censure d’Erdogan en Turquie,
elle contamine la France, par la menace et l’intimidation.

0

À Avignon, des partisans fanatiques d’Erdogan ont pris pour cible un kiosque qui affichait la première page du magazine @LePoint .
La censure d’Erdogan s’est établi en Turquie, aujourd’hui, elle contamine la France, par la menace et l’intimidation.

Vendredi après-midi, une dizaine d’hommes ont exigé le retrait d’une couverture du Point présente sur un kiosque, dans le centre-ville du Pontet (Vaucluse), comme l’atteste plusieurs vidéos publiées sur les réseaux sociaux.

Sur cette une de l’hebdomadaire apparaît le portrait du président turc Recep Tayyip Erdogan, avec comme titre : « Le dictateur ». Une couverture qui a irrité une partie de la communauté turque de la ville, visiblement pro-Erdogan. Plusieurs personnes ont ainsi exigé le retrait de l’affiche auprès des agents JCDecaux

 

La mairie du Pontet a jugé, dans un communiqué, « inacceptable » ces incidents. « Des menaces caractérisées à l’encontre de la kiosquière (ont été proférées), contre l’afficheur du prestataire spécialisé dans le mobilier urbain publicitaire et qui ont conduit ce dernier à retirer l’affiche de la une du Point apposée sur le kiosque à journaux du centre ville du Pontet. Joris Hebrard – (le maire du Pontet) – a demandé ce jour, au directeur régional de la société mise en cause de faire remettre l’affiche au plus tôt.

En effet, on ne transige pas avec la liberté d’expression en France et encore moins au Pontet ».

 

 

Ensemble Défendons ISRAEL

Donald Trump : un an après, le premier bilan

0

https://youtu.be/PXP6qMFGdwg

 

Elu en novembre 2016 Président des Etats-Unis, à la surprise générale, Donald Trump a été investi en janvier 2017, il y a juste un an.

Critiqué et moqué de toute part, les media, les observateurs et politologues spécialistes des Etats-Unis ne lui donnaient pas plus que trois mois au pouvoir. Incapable, fou, instable, illuminé et impliqué dans des scandales graves, voire d’intelligence avec une puissance étrangère, il devait être destitué. Dans le cas contraire, l’anarchie et les révoltes règneront aux Etats-Unis. Un an après, voici l’heure d’un premier bilan :

Donald Trump est toujours là, il est à 42 % d’opinion favorable malgré les attaques incessantes et violentes dont il fait l’objet de la part des grands média américains. La situation économique est très satisfaisante avec un chômage presque inexistant. Quant à la puissance américaine dans le monde, elle ne se dément pas. Mais tout cela n’empêche pas une guerre ouverte que lui ont déclarée ses adversaires. Peut-on parler de démocratie à géométrie variable ?

 

Ensemble Défendons ISRAEL

L’Arabie Saoudite va boycotter l’Allemagne

0

L’Europe ne va pas être  confrontée qu’à des sanctions américaines suite à son soutien de l’accord sur le nucléaire iranien. L’Arabie Saoudite commence à « punir » les pays de l’Union Européenne et l’Allemagne va être la première touchée.

L’hebdomadaire allemand « Der Spiegel » annonce que le prince héritier Mohamed Ben Salman a ordonné à tous les bureaux gouvernementaux de geler immédiatement tous les contrats avec les sociétés allemandes.

Les principales touchées seront les grosses multinationales comme Baïer et Siemens qui ont de gros contrats avec le ministère de la santé saoudien et Daimler qui était sur le point d’effectuer une vente de plusieurs centaines d’autobus au ministère des transports saoudien.

Environ 800 sociétés allemandes sont présente sur le marché de l’Arabie Saoudite. L’an passé les exportations allemandes se sont chiffrées à 6,6 milliards d’euros. Alors que les exportations allemandes en Iran se chiffraient à 3 milliards d’euros.

Cette décision fait suite  au rappel, par l’Arabie Saoudite  de son ambassadeur en novembre dernier à cause de  la position allemande sur l’Iran.

 

Ensemble Défendons ISRAEL

La formidable aventure du développement de la
HIGH TECH ISRAELIENNE

0

PASSIONNANT :

Écoutez Benny Landa et d’autres dirigeants high-tech israéliens discuter de l’industrie high-tech israélienne avec des anecdotes personnelles et des histoires d’initiés que vous ne pouvez pas obtenir ailleurs.
Les clés USB, les gélules ingérables pour inspecter le système digestif et tant d’autres.

Entre les années 2000 et 2013 plus de 740 sociétés israéliennes ont été vendues pour plus de 40 milliards de dollars. 

Produit par pour Educational Television par l’Israel Broadcasting Authority. (Hébreu avec sous-titres anglais.)
Ensemble Défendons ISRAEL

Les Palestiniens ont retiré le bébé de Gaza de la liste des victimes de Tsahal.
Les médias n’en parlent plus. !!!

0

Un porte-parole du ministère de la Santé à Gaza a déclaré que Laila Randor, le bébé de huit mois dont les parents affirmaient qu’elle avaient été empoisonnée par des gaz lacrymogènes lors des manifestations le long de la frontière de Gaza,
« n’est plus enregistrée parmi les martyrs, »

Le ministère de la Santé, au nom du gouvernement du Hamas à Gaza, a déclaré que le bébé de huit mois, initialement soit disant  tué par les forces de Tsahal lors des manifestations près de la barrière de Gaza, a été retiré de la liste des blessés.

La semaine dernière, il a été rapporté que le bébé, Laila Randor, avait été tuée en inspirant du gaz lacrymogène lors des manifestations le 14 du mois le long de la frontière. Plus de 60 Palestiniens ont été tués dans ces incidents. Un médecin aurait déclaré à l’agence de presse Associated Press que la mort du bébé avait été précédée par des antécédents médicaux compliqués et qu’il ne croyait pas que les gaz lacrymogènes avaient causé sa mort.

La famille de Lila a blâmé l’armée israélienne pour sa mort, mais le New York Times a cité des membres de la famille qui ont dit qu’elle souffrait d’une maladie cardiaque congénitale.
Une copie du rapport préliminaire de l’hôpital a déclaré qu’elle avait
« des malformations cardiaques depuis sa naissance  et que le bébé a subi de graves arrêts de la circulation et de la respiration.

On attend bien sûr que tous les médias et journalistes qui ont fait leurs choux gras sur cette affaire sordide reconnaissent leur « erreur » et s’excusent. 

Source

Ensemble Défendons ISRAEL

Accord nucléaire:
l’Iran fixe ses conditions aux Européens

0

 

Accord nucléaire:
l’Iran fixe ses conditions aux Européens

Site web du guide suprême iranien/AFP / HOLe guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, le 23 mai 2018 à Tébéran

 

L’Iran a fixé mercredi soir, à l’attention des Européens, les conditions nécessaires à ses yeux pour son maintien dans l’accord sur le nucléaire après le retrait des États-Unis de ce pacte.

Voici ces conditions telles que détaillées par le guide suprême de la République islamique, l’ayatollah Ali Khamenei, lors d’un discours devant des dirigeants, parmi lesquels le président Hassan Rohani, selon la version officielle de ce texte publiée jeudi.

Résolution au Conseil de sécurité

– « Le départ des États-Unis est une violation de la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies [qui a entériné en juillet 2015 l’accord sur le nucléaire iranien conclu quelques jours plus tôt à Vienne entre Téhéran et les pays du groupe 5+1 – Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne, NDLR];
les Européens doivent présenter une résolution contre les États-Unis au Conseil de sécurité pour protester contre cette action ».

Pas de discussion sur les missiles

– « Les dirigeants des trois pays européens (signataires de l’accord, Allemagne, France, Grande-Bretagne, ndlr) doivent s’engager et promettre de n’évoquer en aucune manière les questions des missiles iraniens et de la présence de l’Iran dans la région […] Tout le monde doit savoir que la République islamique d’Iran ne renoncera certainement pas aux éléments de sa puissance notamment en ce qui concerne sa défense ».

En Syrie, l’Iran soutient le régime de Bachar al-Assad notamment avec des conseillers militaires. En Irak, il appuie des milices chiites et des partis politiques. Téhéran apporte également son soutien au Hezbollah libanais et à des mouvements palestiniens comme le Hamas et le Jihad islamique.

Garantir les ventes de pétrole iraniennes

– « Si les États-Unis réussissent à perturber les ventes de pétrole de l’Iran, les Européens doivent garantir l’achat de la quantité de pétrole que nous voudrions vendre » aux principaux clients parmi lesquels la Chine, l’Inde, le Japon et l’Union européenne.

Garantir les transactions commerciales

– « Les banques européennes doivent garantir » la possibilité de « transactions commerciales avec l’Iran », ce que la plupart des grands établissements financiers européens rechignent à faire jusqu’à présent par peur de sanctions aux Etats-Unis où ils sont très exposés.

Les démarches européennes

L’Union européenne, l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne s’activent pour tenter de sauver l’accord de Vienne en maintenant Téhéran dans ce compromis conclu après douze ans de crise sur la question nucléaire iranienne et d’intenses efforts diplomatiques.

L’accord de Vienne a permis un retour de l’Iran dans la communauté des nations après des années d’isolement et un allègement des sanctions internationales le visant en échange d’un engagement à ne pas se doter de l’arme atomique.

Le président français Emmanuel Macron avait notamment proposé de « compléter » l’accord de Vienne en amenant l’Iran à discuter de ses missiles balistiques et de son rôle dans plusieurs conflits régionaux.

Scepticisme iranien

Téhéran accuse les États-Unis en premier chef, mais aussi les Européens, d’avoir failli à leurs promesses et de n’avoir rien fait pour permettre à l’Iran de bénéficier de l’ouverture économique que le pays espérait à la suite de l’accord.

Mais le passage, cette semaine à Téhéran du commissaire européen à l’Énergie, Miguel Arias Canete, ne semble pas avoir convaincu les autorités de la bonne volonté des Européens ou de leur capacité à empêcher le retrait américain de saborder totalement l’accord de Vienne.

« L’Iran ne cherche pas de dispute avec les Européens mais, compte tenu de leur comportement passé, nous ne leur faisons pas confiance. Pour cette raison, les garanties données doivent être réelles », a ainsi déclaré M. Khamenei mercredi soir.

« Si les Européens traînent les pieds face à nos demandes, le droit de l’Iran à reprendre ses activités nucléaires arrêtées [conformément à l’accord de 2015] reste entier », a-t-il ajouté.

Le numéro un iranien a aussi demandé aux responsables de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA) de se préparer pour une reprise éventuelle « de l’enrichissement d’uranium à 20% […] si nous constatons que cet accord n’a pas d’utilité ».

Etape indispensable dans le long processus de fabrication d’une bombe nucléaire, l’enrichissement à 20% – qui reste à ce niveau du domaine du nucléaire civil – est l’une des activités que l’Iran a accepté de suspendre, dans le cadre de l’accord de Vienne, afin d’apporter la preuve qu’il ne cherche pas à obtenir l’arme atomique.

Source AFP

Ensemble Défendons ISRAEL

Un général français dit la vérité en direct à la TV :
« Israël est dans son droit absolu de faire feu »

0

Un général français dit la vérité en direct à la TV :

« Israël est dans son droit absolu de faire feu »

Général de corps d’armée, ex-numéro trois de la gendarmerie nationale, Bertrand Soubelet a affirmé le 14 mai dernier qu’Israël est « dans son droit absolu de faire feu » à l’encontre des émeutiers pro-Hamas qui tentent de franchir la frontière israélienne.

« Les caméras ont un prisme déformant car nous en France regardons les événements auxquelles nous assistons avec le prisme des manifestations dans notre pays, or nous ne sommes pas du tout dans le même contexte. Pourquoi ?
Parce que nous sommes à une frontière. Israël est dans son pays et la Bande de Gaza est un autre pays. Ce qui est en train de se passer c’est que des gens à la frontière essayent de la franchir de manière particulièrement violente, a-t-il déclaré sur CNEWS.

« Les Israéliens ne font que défendre leur pays et leur frontière [avec Gaza]. Ils ont averti les Gazaouis de ne pas passer la frontière. Ils sont dans leur droit le plus absolu de faire feu.

La notion de maintien de l’ordre n’existe pas en Israël, c’est une notion plutôt européenne, voir française. Les Israéliens sont dans une logique de défense des frontières et que la défense des frontières cela ne se fait qu’avec la force armée », a-t-il poursuivi.

________________________________________________________________

Déclaration de surveillance des Nations Unies du Colonel Richard Kemp


Session extraordinaire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU sur Gaza
18 mai 2018

Le Haut Commissaire des Nations Unies Zeid:  «87 Palestiniens ont été tués par les forces de sécurité israéliennes et plus de 12 000 personnes ont été blessées … Le contraste frappant entre les pertes des deux côtés suggère également une réponse totalement disproportionnée: du côté israélien, un soldat aurait été blessé, légèrement, par une pierre … Israël, en tant que puissance occupante, est tenu de protéger la population de Gaza et d’assurer son bien-être. Mais ils sont, en substance, mis en cage dans un bidonville toxique de la naissance à la mort; privé de dignité; déshumanisé par les autorités israéliennes …  »

Déclaration de surveillance des Nations Unies délivrée par le Colonel Richard Kemp

Merci, Monsieur le Président.

J’ai l’honneur de prendre la parole au nom de United Nations Watch.

J’ai commandé des troupes britanniques en Afghanistan, en Irak, dans les Balkans et en Irlande du Nord, et j’ai servi avec l’OTAN et les Nations Unies. Je viens directement de la ligne de front de Gaza pour partager mon évaluation. 

Sur la base de ce que j’ai observé, je peux dire que tout ce que nous venons d’entendre ici est une déformation complète de la vérité.

La vérité est que le Hamas, une organisation terroriste qui cherche la destruction d’Israël et le meurtre de Juifs partout dans le monde, a délibérément causé la mort de plus de 60 personnes.

Ils ont envoyé des milliers de civils sur la ligne de front – en tant que boucliers humains pour les terroristes qui essayaient de franchir la frontière.

Le but du Hamas, selon leurs propres termes, était « du sang … sur le chemin du Jihad ».

Je demande à tous les pays de ce Conseil: Vous nous avez tous dit qu’Israël aurait dû réagir différemment. Mais comment réagiriez-vous si un groupe terroriste djihadiste envoyait des milliers de personnes pour inonder vos frontières et des hommes armés pour massacrer vos communautés?

Votre incapacité à admettre que le Hamas est responsable de chaque goutte de sang répandue à la frontière de Gaza encourage leur violence et leur utilisation de boucliers humains. Cela vous rend complice d’une nouvelle effusion de sang.

Si Israël avait permis à ces foules de franchir la barrière, les FDI auraient alors été forcées de défendre leurs propres civils contre le massacre et beaucoup plus de Palestiniens auraient été tués.

Les actions d’Israël ont donc sauvé des vies de Gazaouis; et si ce Conseil se souciait vraiment des droits de l’homme, il devrait féliciter les Forces de défense israéliennes pour cela, ne pas les condamner sur la base de mensonges.

Merci, Monsieur le Président.

Ensemble Défendons ISRAEL

Histoire palpitante de 5 des commandants de l’aviation israélienne

0

Le programme d’enquête avec Asaf Liberman revient!
Chapitre 1 – Toucher le ciel Partie I

Ils ont commandé les meilleures troupes du monde et mené des opérations à couper le souffle.

Les commandants de l’armée de l’air parlent des missions dans les États ennemis, des assassinats dans les territoires, des succès et des échecs.

Ensemble Défendons ISRAEL

Derrière la fumée II +
Sélection d’articles sur Gaza

0

Alors que l’ONU condamne Israël pour (oser) se défendre contre l’organisation terroriste Hamas, le reste du monde est tombé (de bon gré)  dans la propagande des terroristes musulmans. Ces images parlent d’elles-mêmes. Les prétendus « Palestiniens » n’ont une ambition. Eliminer  Israël. Leurs partisans ont le même.

_______________________________________


DOSSIER GAZA – SELECTION D’ARTICLES

_________________________________________________________________

Un des meilleurs articles et des plus complets :
Un torrent de haine

________________________________________________________

 

Tribune du porte-parole de Tsahal, le général de brigade Ronen Manelis dans le Wall Street Journal :

https://www.wsj.com/articles/the-truth-about-hamas-and-israel-1526841445

________________________________________________________________________

 

Mahmoud Al-Zahhar, haut responsable du Hamas, au sujet des manifestations à Gaza : “Cette résistance n’est pas pacifique, elle est soutenue par nos armes”

________________________________________________________________________

Salah Al-Bardawil, membre du Bureau politique du Hamas : Parmi les martyrs de Gaza, 50 appartenaient au Hamas, 12 étaient des gens ordinaires

________________________________________________________________________

10 vérités sur Gaza que vous ne lirez pas (ou presque) dans la presse française

http://frblogs.timesofisrael.com/10-verites-sur-gaza-que-vous-ne-lirez-pas-ou-presque-dans-la-presse-francaise/

_______________________________________________________________________

La campagne de la Grande Marche du retour : une initiative parrainée par le Hamas visant à franchir la barrière frontalière et à infiltrer le territoire israélien

________________________________________________________________________

Ensemble Défendons ISRAEL

LES MASCARADES DES NATIONS UNIES – LA REPONSE DU COLONEL KEMP

0

Session extraordinaire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU sur Gaza
18 mai 2018

Le Haut Commissaire des Nations Unies Zeid:  «87 Palestiniens ont été tués par les forces de sécurité israéliennes et plus de 12 000 personnes ont été blessées … Le contraste frappant entre les pertes des deux côtés suggère également une réponse totalement disproportionnée: du côté israélien, un soldat aurait été blessé, légèrement, par une pierre … Israël, en tant que puissance occupante, est tenu de protéger la population de Gaza et d’assurer son bien-être. Mais ils sont, en substance, mis en cage dans un bidonville toxique de la naissance à la mort; privé de dignité; déshumanisé par les autorités israéliennes …  »

OLP: « Aucun civil n’a utilisé d’arme à feu ou d’arme mortelle … [Pour Israël] ceux qui ont été tués parmi les manifestants n’ont aucune valeur, tout comme les nazis … Les actes criminels des forces d’occupation israéliennes contre les civils … »

EAU pour le groupe arabe:   « Nous condamnons profondément la répression israélienne contre les manifestants palestiniens, la punition collective … Nous appelons à une enquête internationale pour mettre fin rapidement à la répression … »

Qatar: Nous condamnons les massacres et les violations flagrantes des forces d’occupation. Des femmes, des enfants et des journalistes ont été tués.  »

Irak: « Des violations horribles par les forces israéliennes … »

Déclaration de surveillance des Nations Unies délivrée par le Colonel Richard Kemp

Merci, Monsieur le Président.

J’ai l’honneur de prendre la parole au nom de United Nations Watch.

J’ai commandé des troupes britanniques en Afghanistan, en Irak, dans les Balkans et en Irlande du Nord, et j’ai servi avec l’OTAN et les Nations Unies. Je viens directement de la ligne de front de Gaza pour partager mon évaluation. 

Sur la base de ce que j’ai observé, je peux dire que tout ce que nous venons d’entendre ici est une déformation complète de la vérité.

La vérité est que le Hamas, une organisation terroriste qui cherche la destruction d’Israël et le meurtre de Juifs partout dans le monde, a délibérément causé la mort de plus de 60 personnes.

Ils ont envoyé des milliers de civils sur la ligne de front – en tant que boucliers humains pour les terroristes qui essayaient de franchir la frontière.

Le but du Hamas, selon leurs propres termes, était « du sang … sur le chemin du Jihad ».

Je demande à tous les pays de ce Conseil: Vous nous avez tous dit qu’Israël aurait dû réagir différemment. Mais comment réagiriez-vous si un groupe terroriste djihadiste envoyait des milliers de personnes pour inonder vos frontières et des hommes armés pour massacrer vos communautés?

Votre incapacité à admettre que le Hamas est responsable de chaque goutte de sang répandue à la frontière de Gaza encourage leur violence et leur utilisation de boucliers humains. Cela vous rend complice d’une nouvelle effusion de sang.

Si Israël avait permis à ces foules de franchir la barrière, les FDI auraient alors été forcées de défendre leurs propres civils contre le massacre et beaucoup plus de Palestiniens auraient été tués.

Les actions d’Israël ont donc sauvé des vies de Gazaouis; et si ce Conseil se souciait vraiment des droits de l’homme, il devrait féliciter les Forces de défense israéliennes pour cela, ne pas les condamner sur la base de mensonges.

Merci, Monsieur le Président.

Ensemble Défendons ISRAEL

Plan de paix Trump :
la moitié de la Cisjordanie pour les Palestiniens, Abu Dis comme capitale

0

Le président Donald Trump considère son plan de paix comme un tremplin pour façonner une piste israélo-arabe – même s’il a été rejeté par les Palestiniens au début. Il se prépare pour la deuxième fois à dévoiler le plan de paix presque complet à la mi-juin, après le mois de Ramadan, sous réserve de la situation dans la région, cinq fonctionnaires de l’administration ont informé les médias américains le vendredi 18 mai.

Son gendre et conseiller principal, Jared Kushner, et Jason Greenblatt, son conseiller spécial pour les négociations internationales, avaient initialement reçu l’ordre de boucler les dernières étapes du lancement de l’ambassade américaine à Jérusalem le 14 mai. était en main. Le président a discuté du contenu du plan de paix avec trois dirigeants arabes, le prince héritier saoudien Muhammad bin Salman, l’émir des Emirats arabes unis Sheikh Muhammad bin Zayed, le gouverneur qatarien Cheikh Tamim bin Hamad al-Thani et le président égyptien Abdel-Fatteh El-Sisi. Informer soigneusement le Premier ministre Binyamin Netanyahu. Le président turc Tayyip Erdogan a été invité à participer, mais il a repoussé l’offre – et ce, avant même qu’il ne crée une crise avec Israël pour sa confrontation meurtrière avec le Hamas à Gaza.

Certains des éléments incorporés dans le plan de paix Trump ont été révélés par  DEBKA Weekly 798  le 27 avril

  • Le plan sera publié à la date prévue par Washington, indépendamment du boycott du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et des dirigeants palestiniens.

  • On s’attend à ce que le monde arabe rejette publiquement le plan tout en le maintenant à flot en proposant de faire des éléments acceptables la base de discussions futures en vue d’un éventuel accord de paix entre les Palestiniens et Israël.

  • En quête d’une mesure d’assentiment palestinien, la Maison Blanche, l’Egypte et les pays du Golfe ont accepté de recruter des personnalités palestiniennes vivant en dehors du domaine de l’AP, qui ont des opinions différentes de l’élite de Ramallah, et seraient prêts à soutenir le plan. Cinq éminents Palestiniens ont été trouvés comme candidats possibles, y compris l’ennemi juré d’Abbas, Muhammed Dahlan.

  • Le Premier ministre israélien émettra une déclaration prudente proposant que le plan Trump soit le tremplin pour des négociations immédiates avec les gouvernements arabes sur certains points mutuellement acceptables. Les émissaires de l’administration ont fait pression sur un large éventail de dirigeants politiques israéliens, à la fois dans la coalition gouvernementale et sur les bancs de l’opposition, qui ont accepté de considérer favorablement le plan Trump et de ne pas l’entraver.

  • Kushner et Greenblatt sont exclusivement chargés de superviser le plan de paix d’une étape à l’autre.

Le plan Trump n’est pas un document définitif. Il est conçu pour donner l’impulsion aux gouvernements arabes clés, notamment les trois émirats du Golfe et l’Égypte, pour s’asseoir avec les États-Unis et Israël et lancer le processus de négociations de paix. Comme ce sera un long processus, les Palestiniens auront l’occasion d’intervenir à un moment donné. En tout état de cause, les gouvernements arabe et israélien devraient mettre en place un mécanisme pour diffuser les questions communes qui seront ouvertes aux Palestiniens cooptatifs.

Les sources qui ont eu accès au texte ont indiqué à DEBKAfile qu’elle traitait en détail les sujets en question, y compris Jérusalem. Ils ont révélé les neuf éléments suivants:

  1.  Un Etat palestinien sera établi avec une souveraineté limitée sur environ la moitié de la Cisjordanie et toute la bande de Gaza.

  2. Israël conservera la responsabilité de la sécurité pour la plus grande partie de la Cisjordanie et des points de passage frontaliers.

  3. La vallée du Jourdain restera sous la souveraineté d’Israël et le contrôle militaire.

  4. Les quartiers arabes de Jérusalem-Est passeront à l’Etat palestinien, à l’exception de la vieille ville, qui fera partie de la Jérusalem israélienne.

  5. Abu Dis à l’est de Jérusalem est la capitale proposée de la Palestine.

  6. La Palestine et la Jordanie partageront la juridiction religieuse sur les mosquées de la ville.

  7. Gaza sera intégrée dans le nouvel Etat palestinien à condition que le Hamas accepte de désarmer.

  8.  Il n’y a aucune disposition dans le plan pour le «droit au retour» des réfugiés palestiniens – mais un mécanisme de compensation sera établi et géré par la communauté internationale.

  9.  Le plan Trump impose la reconnaissance d’Israël en tant que patrie du peuple juif, et la Palestine avec une souveraineté limitée en tant que patrie palestinienne.

 

Ensemble Défendons ISRAEL

Yann Moix toujours aussi bon ! Ruquier toujours aussi con !!!

0

https://youtu.be/CXPiCxXfCUg

 

Jérusalem : Yann Moix estime que Donald Trump a « fait preuve de grandeur et de courage »
Il a entériné quelque chose qui est évident depuis des milliers d’années. N’en déplaise à tous ceux qui m’écoutent :
Jérusalem est la capitale d’Israël et des juifs.

Quant-à Ruquier,
le vrai con  n’est pas toujours celui qu’on croit et ce n’est pas parce que depuis son élection vous traitez le Président TRUMP de con que l’on ne voit pas votre propre connerie.

Ensemble Défendons ISRAEL

Débat BFM « démocratique et sincère » sur les émeutes de Gaza

0

LA RECETTE DES DEBATS BFM

Prenez 3 anti (israélien + américain) primaires

Ajoutez une journaliste? Nathalie Levy, qui prend ses airs naïfs en répétant « excusez moi mais je ne sais pas…. ou je croyais que. » Dans le seul but de faire mousser un peu plus son affaire. Elle tremble presque tellement elle est émue. Elle insiste bien en interprétant les réponses, histoire de faire mousser un peu plus.
« Les gazaouis sont ETOUFFES …….  ETRANGLES…… »
« La réaction des israéliens est EXAGEREE…… EXCESSIVE……. »
 
Prenez un des intervenants juif israélien (de gauche évidemment) pour légitimer le tout. Ofer Bronchtein,  président d’un organisme qu’il a créé et appelé pompeusement Forum international pour la paix quasi INEXISTANT aujourd’hui mais  qui lui permet de récolter des subsides d’autres « amis » d’Israël via la communauté Européenne comme militant de la paix. Au passage un très bon truc. Mahmoud Abbas lui a même remis un passeport  palestinien probablement pour services rendus. 
 

Prenez un journaliste, Georges Malbruneau qui avoue regretter qu’on ait qualifié le Hamas de mouvement terroriste et qu’on soit aujourd’hui enfermé. « Israël a gagné l’Intifada » car aujourd’hui on ne parle plus des territoires occupés (ah bon !!!) mais de la lutte anti terroriste. Comme si l’un effaçait l’autre.

Ne parlez pas une seule fois des exactions du Hamas , de leur dictature sur Gaza, de leur corruption,  des tirs de milliers de roquettes sur les populations civiles Israéliennes, des tentatives d’attentat, des tunnels offensifs  creusés grâce au financements européens. Ca pourrait fâcher.

 

Ne prenez pas en considération l’aveu d’un dirigeant du Hamas que plus de 50 des morts étaient membres du Hamas.

 Et 1, 2, 3 tous les menteurs et les hypocrites en coeur on tape sur Israël.

 

CEPENDANT UNE IMMENSE CONSOLATION :

Tous les intervenants reconnaissent, avec d’immenses regrets, que l’Europe est impuissante pour imposer quoi que ce soit.

MERCI POUR CE CONSTAT.

VOUS POUVEZ CONTINUER A ROUCOULER ENSEMBLE

LES CHIENS ABOIENT ……….. ET LA CARAVANE PASSE.

On va continuer à avancer et on va observer comment vous allez gérer les problèmes en France. On est quand même un peu inquiet quand on voit les résultats de la lutte anti terroriste, le vidage de la ZAD ou les black blocks. Un dernier conseil, à vous qui en donnez à tout le monde, vous pouvez, un peu, cacher votre parti pris en invitant un vrai israélien sur le plateau.

 

.

Ensemble Défendons ISRAEL

Le Hamas, véritable bourreau de Gaza
La parole est à la défense d’Israël.
ENFIN !!!

0

Les « élites » palestiniennes se servent du peuple à des fins politiques

Le Hamas, qui pousse les Gazaouis à mourir en martyr, est le véritable ennemi du peuple palestinien.


Les unes des journaux se suivent et se ressemblent dans un concert de condamnations. Des condamnations idéologiques et donc à sens unique. Des événements tragiques qui ont lieu en ce moment en Israël, les médias procèdent comme à leur habitude, friands des effets d’annonces : « bain de sang »« massacres »

Avant de se laisser emporter par la vague de panurgisme que beaucoup de médias affectionnent tant, revoyons la scène au ralenti.

Droit au retour de bâton 

Depuis six semaines, le Hamas appelle les Gazaouis à aller manifester « pacifiquement » devant la barrière de sécurité pour le « droit au retour ». Les experts en décryptage auront rectifié d’eux-mêmes. Pour les autres, quelques précisions s’imposent.

Le « droit au retour » vise le retour des « réfugiés » palestiniens qui ont fui les combats de la guerre d’indépendance en 1948, poussés par les leaders arabes de l’époque. Les exemples sont légions. Deux peuvent l’illustrer :

– « Nous écraserons le pays avec nos fusils et nous détruirons tous lieux où les Juifs chercheront refuge. Les Arabes devront emmener leurs femmes et leurs enfants à l’abri pendant le danger, après quoi toute la Palestine sera à eux» (Déclaration du Premier ministre d’Irak, 15 mars 1948)

– « Nous jetterons à la mer les bandes sionistes criminelles et il ne restera plus ainsi un seul Juif en Palestine. Pour que nos armées victorieuses puissent accomplir leur mission sacrée sans s’exposer à faire des victimes parmi nos frères arabes, il faut que ceux-ci quittent provisoirement le pays, afin que nos combattants exercent, dans une liberté totale, l’œuvre d’extermination» (Déclaration du recteur de la mosquée d’Al Azhar, 24 mars 1948).

Le Hamas ou le terrorisme des palaces

Les « réfugiés » pour lesquels le Hamas et l’Autorité palestinienne réclament un « droit au retour » sont aujourd’hui les descendants des deuxième, troisième ou quatrième générations de ces Palestiniens pour lesquels l’ONU a créé l’UNRWA et accordé, fait unique dans l’histoire de l’Organisation, un statut dérogatoire de réfugié trans-générationnel. On ne compte plus, pourtant, le nombre de réfugiés à travers le monde depuis 1948, qui ne bénéficient pas de la manne financière d’une telle agence onusienne. On précisera, à leur décharge, que les Palestiniens de la rue ne profitent pas beaucoup de ces fonds, les « élites » palestiniennes, toutes tendances confondues, ayant capté les richesses et accéléré la corruption. A Gaza, le Hamas a détourné le matériel livré pour construire des tunnels offensifs contre Israël et les fonds pour acheter des armes. Le peuple est resté dans la misère tandis que les chefs du groupe terroriste se réfugiaient, c’est le cas de le dire, dans les palaces et les villas de luxe en Turquie, en Jordanie ou au Qatar, loin de la plèbe gazaouie. Terroristes, oui, mais loin de l’indigence et du danger.

Pas vraiment la « fête à Netanyahou »…

Ce qui ne les empêchent pas d’appeler à manifester « pacifiquement ». Et le pacifisme, pour le Hamas, est une notion toute relative. 50 000 Gazaouis qui se pressent contre la barrière de sécurité, des dizaines de terroristes qui se cachent dans la foule et tentent de pénétrer en Israël. Des centaines de pneus enflammés pour que la fumée empêche l’armée israélienne de les identifier et l’usage de grenades, cocktails Molotov, d’armes automatiques, de couteaux de boucher pour, une fois la barrière passée, assassiner ou enlever des civils israéliens.

A lire aussi: « Le mot ‘manifestation’ ne correspond pas du tout à ce qu’il se passe entre Israël et Gaza »

Qui, aujourd’hui, est encore dupe ? Qui peut croire que l’armée israélienne laissera la barrière de sécurité être franchie par des Palestiniens armés et hystérisés par les discours de haine dont ils sont nourris depuis des décennies ?

Ces « manifestants »-là, pour reprendre les éléments de langage des médias, ne viennent pas faire la « fête à Netanyahou » sur l’air des lampions. Ils ne sont pas des « black blocs » venus saccager un Mc Donald’s ou un abribus. On l’aura compris, ceux-là ne viennent pas manifester. Ils viennent détruire. Et si on les laisse faire, ils viendront tuer. Israël avait pourtant prévenu. Elle ne laisserait passer personne.

Le Hamas est l’ennemi des Gazaouis

Contrairement à ce qui se répand sur les réseaux sociaux, le déplacement de l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem n’a rien à faire dans ces affrontements. Cela fait des semaines que le Hamas compte les morts en se frottant les mains. Plus il y a de morts, plus la communauté internationale condamne Israël. Ce calcul morbide et cynique est toujours le même. Et les chancelleries occidentales, comme d’habitude, moutonnent.

Ce n’est pas contre Israël que les Gazaouis devraient se tourner mais contre les terroristes du Hamas qui les asservissent depuis plus de 10 ans.

Ce ne sont pas « les violences des forces armées israéliennes » qu’Emmanuel Macron devrait condamner mais celles des terroristes du Hamas et des parents indignes, saoulés par une haine recuite, qui envoient leurs enfants, parfois leurs bébés, devant la barrière parce qu’ « il n’y a pas de plus belle mort que celle d’un martyr », et qui empochent ensuite, en faisant le V de la victoire, la somme promise aux familles des « shahid ».

C’est aussi cela qu’il faut oser dire et surtout oser entendre afin d’arrêter d’infantiliser les Palestiniens et de les entretenir dans cet assistanat perpétuel qu’ils relancent régulièrement à grands coups de morts dont ils sont responsables.

Israël défendra son territoire comme n’importe quel autre État souverain.
Les condamnations hypocrites de l’ONU et des chancelleries occidentales n’y changeront rien.

Source

Ensemble Défendons ISRAEL

Pascal Boniface falsificateur en chef des anti israéliens pris en flagrant délit de mensonges

0

 

 

https://youtu.be/Q3rT5o0xR1g

Critiquer Israel est normal, comme pour tout pays.
Mais mentir comme le fait Bonifface en prêtant le flanc a Pallywood ne peut que refléter un antisionisme primaire, lui même forcement issu d’une forme hypocrite d’antisémitisme.


La preuve par l’image.

Ensemble Défendons ISRAEL

LA FRANCE ECHOUE A FAIRE CONDAMNER ISRAEL PAR L’UNION EUROPEENNE

0
France's President Emmanuel Macron addresses students at the North Rhine-Westphalia technical university on May 10, 2018 in Aachen, western Germany. French President Emmanuel Macron received the prestigious Charlemagne Prize for his "contagious enthusiasm" for strengthening EU cohesion and integration. / AFP PHOTO / Ludovic MARIN

Israël, aidée par plusieurs pays européens, a déjoué vendredi les plans d’une déclaration de l’Union européenne condamnant la relocalisation de l’ambassade des Etats-Unis en Israël à Jérusalem, a rapporté la chaîne de télévision n ° 10.

 

Des diplomates européens et des responsables israéliens ont déclaré que la déclaration, lancée par la France, visait à présenter un front européen unifié contre l’initiative de Washington.

Mais les objections de la Hongrie, de la République tchèque et de la Roumanie ont aidé Jérusalem à arrêter la déclaration.

Selon le rapport, le projet de résolution stipule que Jérusalem devrait être la capitale de deux États – Israël et la Palestine; que le statut de Jérusalem ne devrait être résolu que dans le cadre des négociations de paix; et que les pays de l’UE ne suivront pas les États-Unis en déplaçant leurs missions dans la ville sainte.

Le président de la République tchèque a exprimé son soutien pour le transfert de l’ambassade du pays à Jérusalem, même si le Premier ministre s’y oppose. Le Premier ministre roumain s’est également prononcé en faveur d’une telle relocalisation, contrée par le président de ce pays.

Le Premier ministre roumain, Viorica Dancila, à gauche, se tient à côté du président roumain Klaus Iohannis après la prestation de serment de son cabinet, à Bucarest, en Roumanie, lundi 29 janvier 2018. (AP Photo / Vadim Ghirda)

Mercredi, la chaîne de télévision Hadashot a rapporté que les diplomates européens laisseraient tomber un événement du ministère des Affaires étrangères la semaine prochaine, marquant l’ouverture de l’ambassade américaine qui opérera sur le site d’un consulat américain dans la capitale.

Bien que le Premier ministre Benjamin Netanyahu ait invité l’ensemble du corps diplomatique étranger à l’événement de dimanche, de nombreux envoyés européens, dont ceux du Royaume-Uni, de France et d’Allemagne, boycotteront la cérémonie, selon le rapport.

« C’est un peu étrange de nous inviter à célébrer un événement auquel nous nous sommes opposés et condamnés. Les Américains étaient plus intelligents et savaient à l’avance de ne pas nous inviter à se mettre à l’abri de l’embarras « , a déclaré le réseau citant une source diplomatique.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré plus tard qu’il n’était pas au courant de toute décision d’ignorer l’événement.

« Pour le moment, 30 des 86 ambassadeurs ont répondu positivement [à l’invitation]. Un grand nombre d’ambassadeurs n’ont pas encore répondu. Nous espérons que tous les ambassadeurs arriveront « , a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Emmanuel Nahshon.

Le haut responsable palestinien Saeb Erekat a appelé lundi des dignitaires étrangers en Israël et dans le monde à rester à l’écart pour ne pas entériner ce qu’il appelle les « violations flagrantes du droit international » de Washington.

« Alors que Washington poursuit une politique d’encouragement à l’anarchie internationale et au mépris des organisations et du droit international, nous appelons tous les corps diplomatiques, organisations de la société civile et autorités religieuses à boycotter la cérémonie d’investiture de l’ambassade américaine à Jérusalem. décision illégale et à la poursuite des politiques israéliennes d’occupation, de colonisation et d’annexion « , a déclaré M. Erekat.

L’événement du ministère des Affaires étrangères de dimanche marquera également l’ouverture de l’ambassade du Guatemala dans la ville la semaine prochaine et sera suivi par le président guatémaltèque Jimmy Morales. Le Guatemala a annoncé des semaines après que Trump aurait déménagé son ambassade à Jérusalem, ce qui en ferait le deuxième pays à le faire.

Le Paraguay a confirmé mercredi qu’il transférera également son ambassade à Jérusalem, après que M. Nahshon a annoncé lundi que le président du Paraguay, Horacio Cartes, se rendra en Israël plus tard ce mois-ci pour l’inauguration.

Source

Ensemble Défendons ISRAEL

Ambassadeur américain:
« Les nations du monde reviennent en Israël sous la conduite des Etats-Unis »

0

« C’est la chose la plus populaire que Trump a faite », a déclaré l’ambassadeur lors d’un événement spécial en l’honneur du transfert de l’ambassade. Le ministre des Finances Manuchin: « C’est un jour dont je me souviendrai toujours, un jour pour lequel il a fallu travailler pendant 70 années .

 Bennett:

« La nouvelle formule est la paix pour la paix »

L’ambassadeur des Etats-Unis en Israël, David Friedman, a déclaré lundi que « les nations du monde retournent en Israël et sont dirigées par le plus grand ami d’Israël, les Etats-Unis ». Friedmann a dit cela lors d’un événement spécial organisé par l’OU (Organisation des communautés juives orthodoxes en Amérique).

Friedman: « Les nations du monde reviennent en Israël » (Courtoisie: OU)

Friedmann a ajouté: « Le président voyage à travers le pays et les plus forts applaudissements qu’il reçoit c’est quand il parle du transfert de l’ambassade qui est la chose la plus populaire qu’il ait faite et les encouragements de toute la communauté américaine sont très réconfortants.

L’ambassadeur américain a ajouté: « Beaucoup de gens méritent des félicitations, mais cela n’aurait pas été possible sans le courage, la vision, le pouvoir et la clarté morale du président Donald Trump. »

David Friedman (Photo: Ohad Zwigenberg)

Friedman. « Les nations du monde  retournent en Israël » (Photo: Ohad Zwigenberg)

 

Graphisme pour lui

« Je suis si fier de servir dans l’administration Trump et je suis si fier d’être ici aujourd’hui, je sais que c’est un jour dont je me souviendrai toujours, c’est un jour pour lequel on a travaillé depuis 70 ans », a déclaré Steve Menuchin.

« Si toutes ces raisons ne suffisent pas , il y en a une autre pour déplacer l’ambassade … Le président était un promoteur immobilier et il voulait la propriété de l’ambassade du côté droit de la ville ici à Jérusalem. »

Steven Menuchin (Photo: Ohad Zwigenberg)

Manuchin. « Le jour pour lequel ils ont travaillé pendant soixante-dix ans » (Photo: Ohad Zuigenberg)

 

La ministre de la Justice Ayelet Shaked a également participé à l’événement: «Le statut de Jérusalem comme capitale d’Israël à partir de ce jour est considérablement renforcé, ce qui représente une étape significative dans la position internationale d’Israël. Shaked a ajouté: « Trump est le Churchill du 21ème siècle, il a transformé la politique de reddition en Chamberlain et a enseigné au monde que les propriétaires sont de retour. »

Ministre de l’Éducation Naftali Bennett a également parlé lors de l’événement: « Je pense qu’il y a une nouvelle fois qu’il y a une nouvelle formule pour nous de parvenir à la paix
L’ancienne formule était la terre pour la paix et la nouvelle formule est la paix pour la paix. ».. Bennett a également abordé la tension à la frontière de Gaza: «S’ils font cette erreur ils vont rencontrer la détermination de l’acier, j’entends que certains de nos ennemis essaient de faire des ravages et la terreur et l’émeute aujourd’hui. ».

Naftali Bennett (Photo: Ohad Zwigenberg)

Bennett. « Nouveaux temps ici » (Photo: Ohad Zwigenberg)

 

Pendant l’événement,  le président de l’unité d’organisation a déclaré: « C’ est aussi un jour de demande de prière Nous demandons à Dieu que ce soit juste une étape parmi les nombreuses étapes qui nous ont amenés aujourd’hui afin de nous conduire à notre objectif, la construction du temple, ici, à quelques mètres.. Parce que c’est ce pour quoi nous prions tous.

L’inauguration de l’ambassade américaine débutera à 16 heures, avec la participation d’environ 800 personnes, et commencera par le chant de l’hymne américain. Par la suite, l’ambassadeur américain en Israël, David Friedman,prononcera un discours de félicitations, suivi d’un rabbin et d’un prêtre. Ensuite, il y aura le secrétaire d’État adjoint des États-Unis, John Sullivan, et une vidéo spéciale de Trump sera projetée.

Après le discours de Trump, la plaque de pierre officielle de l’ambassade, avec l’emblème de l’ambassade et une plaque de dédicace au président Trump et au vice-président Mike Penns, sera dévoilée. La cérémonie sera suivie par le président Reuven Rivlin , le Premier ministre Benjamin Netanyahu , et conseiller en chef du président Trump, Jared Kushner . La partie artistique de la cérémonie sera dirigée par le chanteur Hagit Yasu, qui chantera « Hallelujah » et « Plus de paix viendra à nous ».

Source

Ensemble Défendons ISRAEL

LES 10 TRES BONNES NOUVELLES ……….
…………..POUR ISRAEL

0

UN JOLI MOIS DE MAI POUR ISRAËL

 En ce moment ça va plutôt très bien pour Israël. Voici un petit récapitulatif des derniers succès très récents.

Opération spectaculaire du Mossad en Iran

Le Mossad réalise une opération extraordinaire en exfiltrant une demi tonne de documents papier et supports magnétiques prouvant que l’Iran avait bel et bien un programme de développement d’armes nucléaires.

 


YOM HAATSMAOUT  ISRAEL FETE SES 70 ANS PLUS FORTE QUE JAMAIS.

________________________________________________________

Retrait confirmé des USA de l’accord sur le nucléaire avec l’Iran .

Décision du président TRUMP de se retirer de l’accord sur le nucléaire avec l’Iran. Israël réussit ainsi à faire annuler un accord signé par toutes les puissances mondiales.

_______________________________________
Le célèbre Tour d’Italie, le Giro, Débute en ISRAËL et rencontre un franc succès.

Le célèbre Tour d’Italie, le Giro, a exceptionnellement pris son départ depuis Jérusalem et a permis de faire admirer Israël par 1 milliard de personnes qui ont suivi les étapes de Haïfa jusqu’à Eilat en rappelant la mémoire du juste  Gino Bartali


Frutarom racheté pour 7 milliards de dollars

L’entreprise israélienne Frutarom est spécialisée dans la fabrication de parfums et d’arômes. Elle a été rachetée par une firme américaine pour un montant de 7,1 milliards de dollars en cash et en actions. Il s’agit du deuxième plus grand rachat de l’histoire d’Israël.

______________________________________________________

Opération spectaculaire de l’armée israélienne contre l’Iran en Syrie.

En représaille à un tir de 20 roquettes par les unités iraniennes, Israël déclenche une riposte menée par une trentaine d’avions sur une cinquantaine de cibles parfaitement identifiées.


________________________________________________________

Netanyahu invité d’honneur de Poutine pour commémorer la défaite de l’Allemagne nazie

 

https://youtu.be/hGN4YjIlg6E


VICTOIRE ECLATANTE de NETA  à l’Eurovision AVEC PLUS DE 90 POINTS D’AVANCE.


YOM YEROUCHALAIM. 51 ans de la libération et la réunification de Jérusalem.
https://youtu.be/97bgVvf4FCw


 

INAUGURATION DE L’AMBASSADE AMERICAINE A JERUSALEM 

L’ambassade des États-Unis à Jérusalem – Une promesse tenue.

Et dans la foulée l’ambassade du Guatemala installée à Jérusalem


ET LA CERISE SUR LE GATEAU

ECHEC TOTAL DE CEUX QUI TENTENT DE NOUS NUIRE ET D’EMPECHER CHACUN DE CES EVENEMENTS, EN TËTE DESQUELS LE BDS, MAIS AUSSI LES GAUCHISTES ISRAELIENS,  AMERICAINS,  LA FRANCE, L’EUROPE  ETC…

 

 

Ensemble Défendons ISRAEL

Netta Barzilai : la gagnante pour Israël à l’Eurovision 2018 ?

0

Netta Barzilai : qui est la gagnante pour Israël à l’Eurovision 2018 ?

Netta Barzilai : qui est la gagnante pour Israël à l'Eurovision 2018 ?NETTA BARZILAI – Grande favorite des bookmakers, c’est finalement Netta Barzilai qui a remporté l’Eurovision 2018, loin devant ses concurrents. Retour sur son parcours et sa chanson « Toy ».

[Mis à jour le 13 mai à 00h50] C’est la chanteuse Netta Barzilai qui a fait le show au Portugal le 12 mai dernier et a remporté la finale de l’Eurovision 2018 en chantant son titre « Toy ». Lors de sa montée sur scène pour recevoir son prix le 1, la jeune femme originaire d’Israël a tenu à remercier le public qui est « ouvert aux différences ». Quelques minutes après sa victoire, elle a de nouveau interprété son tube, qui est amené à passer sur toutes les stations de radios dans les semaines à venir.

Avec son style atypique, Netta Barzilai avait d’abord conquis le jury lors de la grande finale de The Next Star, dernière étape en Israël pour concourir à l’Eurovision. Proche de l’élimination après avoir perdu son duel, le jury lui a permis d’aller jusqu’au bout. Netta Barzilai a aussi remporté la saison 5 de Rising Star en Israël. Elle permet aujourd’hui au pays de remporter son cinquième Eurovision, après les victoires en 1973, 1978, 1979 et 1998. La chanteuse a fait face au duo français Madame Monsieur, qui a interprété sa chanson « Mercy » devant des millions de téléspectateurs.

 Son parcours

Née en Israël, Netta Barzilai part à l’âge de 2 ans au Nigéria pour y rester pendant 4 ans. Elle retourne ensuite dans son pays natal. D’après Wiwibloggs, elle étudie la musique dans une école de Tel-Aviv et fait en parallèle de sa passion plusieurs jobs. Elle a été serveuse, babysitter et enseignante de maternelle, ce qui était l’un de ses rêves. Dans ses interviews, elle dit adorer les enfants et pense qu’ils incarnent le futur. Elle forme son collectif d’improvisation Experiment en 2016 où elle est la chanteuse principale. Les trois autres membres jouent d’un instrument. Pendant deux ans, elle réalise une tournée en Israël.

Pourquoi était-elle la favorite ?

Le clip de Toy, titre avec lequel elle a participé à l’Eurovision, a dépassé les 17 millions de vues sur YouTube et devient le plus visionné du concours de 2018. Son imitation de la poule sur sa musique pour illustrer quelqu’un traitant son partenaire comme un jouet, a fait le buzz et a eu plusieurs parodies. Lors de la fête juive de « Poutim » en Israël où les gens se déguisent, beaucoup de personnes ont imité son style asiatique. Une autre de ses particularités est qu’elle enregistre sa voix sur un looper. Ce système audio lui permet de modifier sa voix sur scène. Elle était la première artiste à utiliser ce moyen sur la scène de l’Altice Arena à l’Eurovision, qui lui a donné son autorisation.

Quel est son titre Toy ?

Interrogée par le site Wiwibloggs, elle explique que Toy porte un message important et le décrit comme « le réveil du pouvoir féminin et de la justice sociale, dans un emballage joyeux et coloré ». Le titre est co-écrit par deux compositeurs de chansons locales à succès, Stav Berger et Doron Medalie. Ce dernier a déjà écrit les titres israéliens de l’Eurovision en 2015 et 2016. D’après Wiwibloggs, Toy aurait été inspiré par le mouvement #MeToo. Doron Medalie confie à The Times Of Israël que « cette chanson doit faire danser tout le monde, avec un rythme joyeux rappelant la pop asiatique » dont lui et Netta sont fans. La contribution de Netta Barzilai fut d’ajouter des références au personnage Pikachu de Pokémon qu’elle adore et à Wonder Woman, incarnée par l’actrice israélienne Gal Gadot au cinéma.

Source

Ensemble Défendons ISRAEL

Hollande ou Trump
à qui la honte et l’indignité ?

0

 

Vous avez réunifié la France !!!
Merci Monsieur TRUMP !!!
(même si c’est contre vous)

Les médias, les hommes politiques de la gauche, et de la droite, les nouveaux dirigeants et les anciens tous ensemble ont enfin trouvé  un point d’accord et une cible

Mais qu’a-t-il dit ?    Qu’a-t-il fait ?

Il a dit que si un homme armé avait été présent au Bataclan les choses se seraient probablement passées différemment.

Le tir au pigeon qu’il a mimé a replongé tous les responsables dans ce cauchemar.

Est-ce que l’un d’eux a nié le fait que c’était un vrai canardage ? NON

Est-ce que l’un d’eux a nié le fait qu’un homme armé et déterminé aurait pu changer le cours des événements ? NON

https://www.20minutes.fr/societe/1808207-20160317-attentats-pourquoi-intervention-bataclan-si-longue-reconstitution-doit-repondre

Est-ce que Hollande, Cazeneuve et Valls qui se précipitent à tous les micros pour blâmer Trump et qui  étaient les principaux responsables de la France au moment de cet attentat ont rendu des comptes ? NON !!!

Sur l’impréparation de la France face au terrorisme islamique , le délai incompréhensible de l’intervention des forces de l’ordre ou le manque d’efficacité dans la libération des otages ?

Est-ce qu’il y a eu une commission d’enquête sérieuse et publique ? NON !!!
Pourtant ce ne sont pas les questions qui manquent

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/attentats-de-paris-ces-trois-failles-que-denoncent-les-victimes-du-bataclan_1765042.html

Et pourtant depuis 2 jours tous les journaux d’information ne parlent que de ça. Les plus grands « spécialistes », les experts en géopolitiques ne parlent que de ça. Les plus grands responsables qui auraient dû faire l’objet d’enquêtes pour établir leur part « d’irresponsabilité » viennent maintenant  parader à la télé rivalisant de superlatifs pour se mettre en avant. Les journalistes abondent dans le même sens  n’osant surtout pas les mettre en cause. Certains se demandant même si Trump va s’excuser.

On comprend mieux que vous, bottiez en touche et que vous préfériez vous focaliser sur la parole du président américain plutôt que sur la centaine de morts et les centaines de blessés.

L’indignation, qui plus est,  dirigée vers un homme décrié par tous les médias c’est tellement plus « courageux ».

Votre expertise, à vous, ce sont  les cérémonies, les discours larmoyants, les excuses sur le fait que c’est inévitable, que le risque zéro n’existe pas et qu’il va falloir s’habituer à vivre avec, les défilés, les fleurs, les je suis Charlie  etc…

Pourtant, Il y a en France des gens qui auraient préféré avoir  des gens comme Trump à leur tête à votre place. Une partie de ces gens n’est plus là pour se prononcer.
Quant-à vous, ne rêvez pas.
Les français vous ont rejetés ça n’est pas pour vous reprendre parce que vous êtes opportunément passé à la télé dire tout le mal que vous pensez de Trump.

Ensemble Défendons ISRAEL

La gauche se soucie des palestiniens que quand elle peut blâmer Israël

0

au cours des deux dernières semaines, des images horrifiantes de Palestiniens assassinés ont fait surface sur les médias sociaux. Les avions  ont largué des bombes, envoyant des flammes et de la fumée noire dans l’air, suivis par des hélicoptères larguant des bombes-barils improvisées et non guidées. Sur le terrain, dans le camp palestinien assiégé, des bâtiments se sont effondrés et ont enterré des civils vivants sous eux.

Ceux qui ont tenté de fuir le camp ont été arrêtés. Aucun aliment ou médicament n’a été autorisé dans le camp depuis juillet 2013. Environ 200 résidents sont morts de faim ou sont morts faute de médicaments. Les frappes aériennes et les bombardements n’ont pas cessé depuis deux semaines, empêchant les sauveteurs de récupérer les cadavres en décomposition.

Et pourtant, malgré ces horreurs, aucune protestation significative n’a eu lieu dans le monde occidental ou arabe. Les défenseurs traditionnels de la cause palestinienne – ces mêmes personnes qui ont protesté contre les attaques israéliennes sur Gaza – sont restés silencieuses quand le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk près de Damas en Syrie était bombardé par les forces aériennes russes et syriennes, tandis que les milices loyales au régime Assad siège brutal.

 Le silence entourant la brutalisation de toute une population palestinienne révèle quelque chose dont peu ont parlé:

Le sentiment pro-palestinien n’est souvent qu’un sentiment anti-israélien ou anti-américain déguisé. Et quand il s’agit de la population palestinienne mourante et affamée de Syrie, la gauche pro-palestinienne est introuvable.

C’est un double standard flagrant: lorsque les Palestiniens à Gaza subissent des frappes aériennes israéliennes et un blocus de dix ans, leurs souffrances galvanisent les manifestations de masse dans les capitales occidentales. Quand les Palestiniens en Syrie et en Syrie sont bombardés et affamés, la gauche anti-impérialiste se tait ou, pire encore, se tient aux côtés de l’oppresseur.

« Il n’y a pas de peuple » pro-palestinien « . Ils n’existent pas « , m’a dit un Palestinien syrien de Daraa, dont la famille avait été déplacée de Haïfa pendant la guerre de 1948. « Nous, Palestiniens de Syrie, avons été tués, torturés, bombardés et déplacés par le régime d’Assad et nous n’avons reçu aucun soutien de la part des soi-disant » activistes pro-palestiniens « , at-il dit. « Nous sommes les mauvais Palestiniens! »

La guerre civile en Syrie a décimé la communauté syro-palestinienne. Le régime d’Assad et les milices alliées ont détruit la plupart des camps de réfugiés palestiniens dans le pays et assiégé plusieurs d’entre eux. Selon les statistiques compilées par le Groupe d’action pour les Palestiniens de Syrie,
au moins 3 708 Palestiniens ont été tués pendant la guerre
1 673 sont détenus dans les centres de détention du régime d’Assad.
477 Palestiniens et Syriens ont été torturés à mort dans ces installations depuis 2011.

Et pourtant, d’une manière ou d’une autre, ni ces statistiques, ni les images choquantes de Palestiniens émaciés dans le camp de Yarmouk , n’ont conduit à une mobilisation de masse de la gauche « pro-palestinienne » occidentale.

Pourquoi la gauche «pro-palestinienne» est-elle silencieuse à ce sujet? Comment la gauche anti-impérialiste et anti-guerre a-t-elle perdu autant de sa crédibilité en Syrie?

Pourquoi la gauche s’est-elle alignée sur la Russie, un pays engagé dans une intervention militaire pour renforcer son influence au Moyen-Orient, une intervention qui a entraîné la mort de milliers de civils syriens?

Le soulèvement en Syrie a posé un dilemme à la gauche occidentale et arabe: le régime Assad se présente comme une force « anti-impérialiste » et s’aligne sur « l’Axe de Résistance » de l’Iran et du Hezbollah.

Incapable de formuler une vision claire après l’effondrement du communisme, l’extrême-gauche a embrassé tous les acteurs qui défient les États-Unis et Israël, que ce soit la kleptocratie répressive et homophobe de Poutine ou la dictature brutale d’Assad.

Read more: https://forward.com/opinion/400384/the-left-only-cares-about-palestinians-when-it-can-blame-israel/

Ensemble Défendons ISRAEL

Six morts à Gaza dans une explosion peut-être un « accident de travail »

0

Sagit-il d’un accident de travail, la tentative de démanteler une charge datant de Tsouk Eytan ou d’une liquidation ciblée ?

L’explosion a été clairement entendue dans la bande de Gaza et même en territoire israélien près de la bande de Gaza vers 19h30. Selon des informations non officielles, les victimes sont apparemment des terroristes des Brigades Izz al-Din al-Qassam.

Dans un communiqué publié par  les Brigades Azedine al-Qassam dans la lettre de Gaza concernant l’incident il a été écrit:
« Dans le cadre d’une opération de sécurité du renseignement menée par  Izz al-Qassam  pour enquêter sur les événements de sécurité dangereux prévus par les sionistes contre le Hamas a eu lieu ce soir un crime répréhensible contre nos combattants dans la zone A. Zwaida au centre de la bande de Gaza. « 

L’annonce du Hamas a également indiqué que des détails supplémentaires seraient publiés plus tard, une fois l’enquête terminée. En Israël, il est clair ce soir que Tsahal n’est pas derrière l’explosion.

Près de la scène de l’explosion dans la bande de Gaza

 

Selon les estimations israéliennes, il s’agirait d’ un accident du travail

Au cours du week-end, des milliers d’émeutiers palestiniens ont fait irruption dans le terminal de Kerem Shalom du côté palestinien du terminal. Les émeutiers ont incendié et détruit certaines des réserves de gaz et de carburant dans la bande de Gaza et ont endommagé des clôtures et des barrières du côté palestinien du passage de Kerem Shalom, a déclaré aujourd’hui le porte-parole de Tsahal.

L’explosion dans le centre de la bande de Gaza

Il a également été signalé qu’une grenade avait été lancée sur les forces qui l’avaient repéré au passage de Karni. Tout au long de l’après-midi, environ 10 000 Palestiniens ont participé à de violentes émeutes dans cinq endroits différents de la bande de Gaza. Les manifestants ont brûlé des pneus, lancé des engins explosifs improvisés et lancé des pierres sur la clôture et les soldats à proximité.

Ensemble Défendons ISRAEL

Réaction tardive de la France aux propos de son ami Abbas

0

La France qui se trouve souvent dans le peloton de tête pour condamner Israël a eu beaucoup de mal à réagir avec « sa mesure » aux propos antisémites de son ami Mahmoud Abbas. 

 

Au point de presse de ce jour, la porte-parole a répondu à la question suivante :

Q – Dans son discours le 30 avril, le président palestinien a déclaré que les Juifs vivant en Europe avaient subi des massacres tous les dix à quinze ans dans certains pays à partir du XIème siècle jusqu’à l’Holocauste et a indiqué que la haine des Juifs n’était pas liée à leur religion mais à leur activité sociale, que le problème auquel les Juifs ont été confrontés en Europe étaient dues à leurs activités, à cause de l’usure et des banques. Avez-vous une réaction à ces déclarations ?

R – La France partage l’émotion suscitée par ces propos du président Abbas. Nous les déplorons et considérons qu’ils sont à la fois faux, malheureux et inopportuns.

La France appelle chacun à agir dans un esprit de paix et de dialogue, afin de créer les conditions nécessaires à une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens. Ceci nécessite la plus grande responsabilité dans l’expression publique de chacune des parties.

Comment résister à la tentation de renvoyer les 2 parties dos à dos même comme dans ce cas Israël n’a rien fait.
La fameuse position équilibrée 

« La France rappelle sa condamnation la plus ferme de l’antisémitisme, sous toutes ses formes, ainsi que sa détermination à lutter sans relâche contre ce fléau. »

L’exploit de fin de communiqué :
Utiliser le mot « antisémitisme » sans l’attribuer à Abbas et simplement rappeler que la France condamne l’antisémitisme.

 

Ensemble Défendons ISRAEL

Le fondateur d’Alibaba, Jack Ma, salue le dynamisme économique et le potentiel d’Israël

0
Ensemble Défendons ISRAEL

Le New York Times exhorte Abbas à démissionner après son discours incendiaire sur l’Holocauste

0
Ensemble Défendons ISRAEL
58,071FansLike